LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
lilt
Violette accro


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Jeu 04 Déc 2008, 14:59

euu quand je vous lis je suis surpirse que autant d'enfnats de 2 à 3 ans aillent a l'ecole... chez nous les classes et ecoles sont trop chargées il faut avoir 3 ans pour etre pris. les enfants plus jeunes sont a la creche ou chez des nounous, et ceux que je connais ailleurs qui ont été pris avant 3 ans font en fait deux fois l'année de petite section.
Revenir en haut Aller en bas
M
Violette passionnément


Nombre de messages : 2360
Age : 45
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Jeu 04 Déc 2008, 17:38

Nous sommes invités (les parents) à une réunion d'information départementale demain soir. Je vais essayer d'y aller. Je ne pense pas qu'il y aura beaucoup de parents de l'école, mlheureusement Crying or Very sad

Bravo et merci de votre mobilisation mesdames Smile
Revenir en haut Aller en bas
petitesouris
Purple Rose


Nombre de messages : 4583
Age : 42
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Jeu 04 Déc 2008, 20:55

Tout ceci me fait penser au système britannique!
Pour notre expérience Rose est rentrée à la nursery (système entre la creche et l'ecole) à 2 ans. Le personnel est du personnel formé à la petite enfance . L'organisation se passe en sessions de 3 heures (9/12h et 13/16h) et des "clubs" (pour le midi et les horaires sup le soir). Ils peuvent accuellir les enfants de la première année d'école à partir de 3h30 (heure de fin et pas de garderie) jusqu'au max 17h.
Faut dire aussi qu'ici le rythme de travail des familles est tout différent (je ne sais pas comment ça se passe à Londres) et à 17 h tout le monde est rentré pour tea time.

Nous payons depuis le début au nombre de sessions (environ 10 livres/session) et les repas. Depuis le trimestre suivant les 3 ans de Rose l'etat finance à hauteur de 5 sessions de 2h 30 par semaine. La nursery vit de cette aide et de tous les autres evenements organisés pour avoir des sous et je peux vous dire que c'est pas évident! Alors c'est appel aux parents pour avoir du papier, pourcentage des ventes de catalogues..etc!


Ensuite l'année prochaine (si on est là) elle rentrera à l'école ou elle sera en équivalent dernière année de maternelle et ce sera gratuit. Cette année s'appelle "reception" et reste très "maternelle". La vrai première année (year 1) correspond à votre CP.

Voilà! Je voulais juste vous dire comment c'est ici!

Et les frais que l'on a pour la scolarité de Rose nous sont remboursés par la boite de mon homme. Ce sont des accords avec les entreprises et en général cette option est souvent prise. Sarko fait donc un cadeau aux boites et non aux expat eux même!
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Jeu 04 Déc 2008, 21:25

voivi l'article paru dans la presse locale au sujet de notre apéro


apparemmen,t l'article a téé transmis ensuite à l'AFP



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Mer 21 Jan 2009, 13:02

Voici un petit texte qu'on m'a envoyé, bonne lecture !!

Citation :
Le Président et le Ministre,
>>>>
>>>> LE PRESIDENT
>>>> Entrez-donc mon ami et venez prendre place
>>>> Afin de me conter ce qui vous embarrasse
>>>> La réforme est lancée, elle avance à grands pas
>>>> Mais je vois bien qu’à tous celle-ci ne plait pas.
>>>> Aussi voudrais-je entendre de votre propre bouche
>>>> Pourquoi les enseignants prennent ainsi la mouche.
>>>>
>>>> LE MINISTRE
>>>> Mon bienfaiteur et Prince ne vous alarmez point
>>>> Voyez comme en ces temps je sais rester serein.
>>>> J’ai fait ce qu’il fallait et fait preuve d’audace
>>>>
>>>> LE PRESIDENT
>>>> Allez contez moi donc je ne tiens plus en place !
>>>>
>>>> LE MINISTRE
>>>> J’ai d’abord pour vous plaire modifié les programmes
>>>> Pour faire des élèves des besogneux sans âme.
>>>> Ils se feront gaver du matin jusqu'au soir
>>>> Et n’auront plus de sens à donner au savoir ;
>>>> Voilà qui nous fera des citoyens dociles
>>>> Qui ne s’attacheront qu’à des choses futiles.
>>>>
>>>> LE PRESIDENT
>>>> Fort bien, les programmes sont un bel artifice
>>>> Pour manœuvrer les gens non sans quelque malice.
>>>> Voyez ce que je fis pour prendre le pouvoir
>>>> Promettant des réformes, n’en disant que très peu,
>>>> Pour qu’une fois reçu l’aval des isoloirs
>>>> Je puisse me sentir libre et faire ce que je veux !
>>>> Mais veuillez donc poursuivre votre plan de disgrâce
>>>> Car je veux tout savoir !
>>>>
>>>>
>>>> LE MINISTRE
>>>> Voilà ce qui se passe :
>>>> Je commence par rayer en trois ans les RASED
>>>> Et pour tromper les gens sur le maintien de l’aide
>>>> Je laisse aux enseignants l’entière liberté
>>>> De s’occuper tous seuls de la difficulté.
>>>> Ils auront pour cela comme unique bagage
>>>> La chance de pouvoir faire quelques journées de stage !
>>>> J’ai enlevé deux heures d’école par semaine
>>>> Mais évidemment pas pour ceux qui mal apprennent :
>>>> On dit la journée de trop longue durée
>>>> Qu’il faudrait réformer notre calendrier
>>>> Et moi je vous dis qu’il en faut d’avantage
>>>> Et qu’il faut les forcer même jusqu’au gavage !
>>>>
>>>> LE PRESIDENT
>>>> C’est à n’en point douter une idée fort plaisante,
>>>> Le mérite sera la seule valeur payante !
>>>>
>>>> LE MINISTRE
>>>> Pour ceux qui veulent apprendre de maître le métier
>>>> Je les envoie le faire à l’université.
>>>> Voyez l’inanité d’une bonne formation
>>>> Nous qui n’avons besoin que d’agents et de pions !
>>>> Cela vous plait-il ?
>>>>
>>>>
>>>> LE PRESIDENT
>>>> Assurément je pense,
>>>> Mon humeur est ravie et elle est d’importance
>>>> Car c’est elle qui règle le cours de mes pensées
>>>> Qui font toujours écho à l’actualité.
>>>> Mon caprice me met dans des emportements,
>>>> J’ai des mots qui ne sont plus ceux d’un Président,
>>>> Je flatte ce qu’il faut des instincts les plus bas,
>>>> Parle plus en mon nom qu’en tant que chef d’état,
>>>> Sur toutes mes idées je veux qu’on légifère
>>>> Et ne supporte pas qu’on m’empêche de le faire.
>>>> Des médias je me sers et grâce à mon emprise
>>>> Ils me suivent au mieux dans toutes mes entreprises,
>>>> Enfin, si j’utilise les services de la presse
>>>> C’est parce qu’aux yeux de tous il faut que je paraisse.
>>>> Mais contez-moi encore votre train de mesures.
>>>>
>>>> LE MINISTRE
>>>> De l’école en danger j’augmente la fêlure :
>>>> Il existe des classes que l’Europe nous envie
>>>> Accueillant les plus jeunes des enfants du pays.
>>>> Il serait opportun de les faire disparaître
>>>> Pour affecter ailleurs ce réservoir de maîtres
>>>> Qui ne font de leur temps que des couches changer
>>>> Et ne connaissent point les joies de la dictée.
>>>> Des enseignants en moins réduiraient nos dépenses
>>>> Et il n’y aurait plus de maternelles en France !
>>>> Afin de remplacer les absences des maîtres
>>>> Avec tous ceux qui veulent, une agence va naître.
>>>> Si celui qui remplace se trouve être plombier,
>>>> La chaudière de l’école il pourra réparer,
>>>> S’il est mécanicien et connait son affaire
>>>> Les voitures des collègues il pourra bien refaire,
>>>> Et si par de la chance il se trouve enseignant
>>>> Il pourra pendre en charge d’une classe les enfants !
>>>>
>>>> LE PRESIDENT
>>>> Je reconnais bien là votre astuce admirable
>>>> Et votre esprit retors qui ne se sent coupable !
>>>> Cette école qui veut faire des citoyens
>>>> Il faut qu’à l’avenir elle n’en fasse rien !
>>>> Œuvrez donc mon ami, la tâche n’est pas mince
>>>> Car c’est l’éducation qui menace les Princes !!
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle
Violette passionnément


Nombre de messages : 2373
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Mer 21 Jan 2009, 15:41

ça laisse rêveur...
Revenir en haut Aller en bas
Valérie F
Violette for ever


Nombre de messages : 4651
Age : 46
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Mer 21 Jan 2009, 17:03

ce texte est génial, je l'ai découvert hier soir à "notre nuit des écoles" (hier c'était mon département qui se mobilisait)
ça y est les chiffres tombent ici = 5 suppressions de maitres G et E sur 10....déjà qu'ils suivaient "que" 200 enfants par faute de moyen (zone rurale = 20 écoles pour 1 RASED)
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle
Violette passionnément


Nombre de messages : 2373
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Jeu 22 Jan 2009, 09:43

Avez vous su qu'il y avait quand même un recul de notre **** gouvernement ? Au lieu de la suppression de 3000 Rased, il serait question d'en conserver 1500.
C'est loin de tout solutionner, mais...
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Sam 24 Jan 2009, 21:52

La guerre du zèle est déclarée à l'école primaire

EDUCATION - Normalement, ce sont leurs élèves qui n’obéissent pas aux ordres. Cette fois, des enseignants du primaire - quelques centaines sur les 380.000 professeurs des écoles - ont décidé de dire non aux injonctions ministérielles...

Les profs refusent désormais catégoriquement de mettre en place les deux heures de soutien hebdomadaires pour les élèves en difficulté ou d’organiser les évaluations en CM2, prévues cette semaine. Pierre Devesa, directeur d’une école près de Gex (Ain) s’explique: «Ces évaluations ne laissent aucune place à l’erreur. On les a testées sur une journée, on a eu 40% de réussite seulement. C’est une mise en échec incohérente de l’élève!» Ce soir, il doit expliquer sa décision, soutenue par 80 % des maîtres de l’école, aux parents parfois inquiets.

La contestation gagne du terrain. Cette «nouvelle forme de protestation», comme le confirme un conseiller du ministre, a commencé en province dans la foulée de la dernière rentrée scolaire, de manière très marginale. Depuis les vacances de Noël, elle a gagné l’Ile-de-France: à Paris, notamment dans le 20e arrondissement, environ 600 enseignants disent avoir cessé l’aide individualisée. Même refus de 1.000 à 2.500 instituteurs, selon les sources, en Seine-Saint-Denis.

Une action politique?

«Il s’agit d’activistes qui mènent là une action politique», affirme le ministère. Difficile à dire. Dans une interview au «Monde» mercredi, le spécialiste de l’éducation, Claude Lelièvre, assure que les rebelles «ne sont pas automatiquement des gauchistes». Diane Combes, enseignante à Eguilles (Bouches du Rhone), qui désobéit pour la première fois de sa carrière, dit n’appartenir à «aucun parti ni syndicat». «Seulement, nos défilés ne suffisent plus. Il faut désormais des gestes forts pour être entendus», dit-elle.

Ce jeudi, Xavier Darcos a appelé solennellement les syndicats à «prendre leurs responsabilités et donc leurs distances». Le même jour, des parents d’élèves ont empêché le déroulement des tests à Saint-Ouen-l’Aumône (Val-d’Oise). La rébellion gagnerait-elle les familles ?
Laure de Charette



http://www.20minutes.fr/article/292201/France-La-guerre-du-zele-est-declaree-a-l-ecole-primaire.php
Revenir en haut Aller en bas
VéroniqueR
Violette passionnément


Nombre de messages : 2857
Age : 47
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Sam 24 Jan 2009, 22:05

j'ai posté dans le post de Marion mais je le remets ici.

Réunion hier soir dans une des écoles de Concarneau et nous avons décidé de nous regrouper en collectif. Pour l'instant je suis a 50 signatures mais d'ici mardi soir je pense qu'il y aura l'ensemble des collègues de Concarneau + les écoles des environs. Nous avons aussi les ape qui nous suivent. J'ai les signatures des conseillers pédago + l'inspecteur de ma circonscription.
Du coup on va pouvoir monter des actions parce qu'on est un "bloc". refus de remonter les éval, tracts diffuser aux parents, lettres aux journaux nationaux et régionaux.....des idées il y en a plein.

Il faut qu'on bouge tous dans notre coin et ne pas seulement regarder les autres agir.
Dans deux ans l'école ne sera obligatoire qu'a 6 ans.....Adieu la maternelle. Il faut qu'on se mobilise et les parents aussi. C'est l'école de leurs enfants qu'on défend.

Véronique

Véronique
Revenir en haut Aller en bas
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Mar 27 Jan 2009, 16:33

A propos de la grève, voilà ce qui circule chez les jeunes de l'UMP ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



En réponse à ça ! thumleft
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Valérie F
Violette for ever


Nombre de messages : 4651
Age : 46
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Mar 27 Jan 2009, 16:57

c'est historique = jeudi la crèche (privée) est fermée = nous sommes 3 grévistes et du coup, on ne peut pas fonctionner ...
donc je file à la manif à Toulouse l'après-midi
Revenir en haut Aller en bas
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Mar 27 Jan 2009, 17:18

Pas de service minimum pour vous ?
Cool, faut que ça bouge !
Revenir en haut Aller en bas
Valérie F
Violette for ever


Nombre de messages : 4651
Age : 46
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Mar 27 Jan 2009, 18:35

Blandine a écrit:
Pas de service minimum pour vous ?
Cool, faut que ça bouge !
ben, non comment l'organiser ? contrairement à l'école, on n'a pas le droit de mettre du personnel non diplômé ;
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Mar 27 Jan 2009, 20:29

aucun service minimum dans les écoles de poitiers jeudi (il y en a 80 et quelques). dans beaucoup de maternelles, less ATSEM débraient une ou deux heures en début de journée, voire font la grève toute la journée avec nous; impossible pour la mairie de pouvoir assurer le service minimum.


super ! cheers

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Valérie F
Violette for ever


Nombre de messages : 4651
Age : 46
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Mer 28 Jan 2009, 16:03

13/11/2008
Lyon ne veut pas être le cobaye des “jardins d’éveil” de Nadine Morano
SOCIÉTÉ - Les dernières annonces de la secrétaire d’état à la famille sont restées au travers de la gorge de l’adjoint du maire de Lyon en charge de l’éducation et de la petite enfance.Vendredi dernier lors d’une visite à Vénissieux (Rhône), Nadine Morano annonçait en effet que le département du Rhône (avec la Mayenne) serait département test pour mettre en place les “jardins d’éveil”, structures chargées d’accueillir les enfants 2 à 3 ans en lieu et place de l’Education nationale. Outre un désaccord certain sur le fond concernant la déscolarisation généralisée des moins de 3 ans, la Ville de Lyon a très peu apprécié la forme : ces “jardins d’éveil” devront en effet être financés par les collectivités locales, la CAF et les parents. Nadine Morano a par ailleurs précisé que le test commençait à la rentrée 2009. Yves Fournel, l’adjoint de Gérard Collomb, parle d’une ”provocation”, doublée d’une “escroquerie”…

Le sujet était déjà chaud depuis que le ministre de l’éducation Xavier Darcos avait raillé l’école "garderie", où l’on emploie des bacs + 5 pour changer des couches. Premier aimable tacle contre la scolarisation des moins de trois ans. Il est devenu bouillant depuis que Nadine Morano s’en est mêlé en annonçant dernièrement la mise en place des jardins d’éveil dès la prochaine rentrée dans deux départements tests.

Ces “jardins d’éveil”, inspirés des recommandations du rapport sur l'accueil des jeunes enfants de deux sénateurs UMP (Monique Papon et Pierre Martin), se veulent une sorte d’étape entre la crèche et l’école. Ils seront abrités dans les locaux scolaires existants, afin de limiter les coûts d’investissements. Leur fonctionnement en revanche ne sera pas géré par des enseignants, mais par “des personnels formés à la petite enfance”. Comme pour d’autres modes de garde (puisque c’est bien cela dont il s’agit), une partie du coût sera assumé par les parents, en fonction de leurs revenus.

“Le gouvernement cherche à gagner sur tous les plans. Il nous demande de financer ces jardins et dans, le même temps, réduit de 10% les budgets de la CAF pour la prise en charge des équipements petite enfance”, résume Yves Fournel. Egalement président du réseau des villes éducatrices, l’élu (divers gauche) entend bien tenir tête au gourvernement sur la question.

La déscolarisation des moins de 3 ans (qui ne sont plus que 20 % à être scolarisés) a déjà coûté trop cher aux collectivités selon Yves Fournel. Une ville comme Lyon a perdu ces cinq dernières années 700 places d’accueil de tout petits en écoles maternelles. “C’est donc 700 places qu’il nous a fallu trouver ailleurs”, explique l’adjoint à l’éducation et à la petite enfance. Un effet balance qui a un coût. Pour mesure, un berceau en crèche coute 12000 euros, dont 6 à 7000 euros restant à charge pour la Ville.

Les Jardins d’Eveil devraient coûter moins cher que les crèches. Mais encore trop cher pour les collectivités locales qui devront assurer le financement avec la CAF. Il reste aujourd’hui à Lyon, un millier d’enfants de moins de trois ans scolarisés. Selon les plans de Nadine Morano, l’an prochain, ils devront tous basculer dans ces futurs jardins d’éveil.

“Alors même que l’on parle de lutter contre l’échec scolaire, ce genre de mesures n’a pas de sens. Il faut absolument prendre en compte le fait que les enfants entre 2 et 3 ans ne sont pas tous au même niveau de développement. Certains sont prêts pour des apprentissages, d’autres non”, explique Yves Fournel.

L’élu lyonnais envisage de faire des contre-propositions au gouvernement. Demandant notamment à ce que la scolarisation des moins de 3 ans soit maintenue dans les quartiers difficiles. Et que soient trouvées des formules plus souples d’accompagnement vers l’école. Dossier à suivre.

Alice Géraud
Revenir en haut Aller en bas
orlynet
Marchande de sable


Nombre de messages : 14026
Age : 41
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Mer 28 Jan 2009, 20:27

Pfff... à suivre !!!
On va voir demain ce que ça donne !!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://orlinette.spaces.live.com/
Valérie F
Violette for ever


Nombre de messages : 4651
Age : 46
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Sam 31 Jan 2009, 21:33

je viens de recevoir une lettre type pour les parents s'opposant à l'utilisation des évalutations CM2 ; si cela intéresse quelqu'un, je vous envoie
que font vos écoles avec ces évalutations ?
Revenir en haut Aller en bas
VéroniqueR
Violette passionnément


Nombre de messages : 2857
Age : 47
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Dim 01 Fév 2009, 09:06

Ici en grande majorité les enseignants ont suivi les consignes syndicales : faire passer seulement les exos vus en classe, ne pas faire remonter les résultats sur le serveur national.
En collectif nous avons décidé de faire des reunions des élèves de cm2 par écoles pour leur montrer le carnet d'évals et leur expliquer notre position. Pas mal de parents ont fait une lettre à l'ia pour expliquer que ces évals étaient franchement pas adaptées et que du coup ils soutenaient les enseignants dans leur démarche. Certains parents sont même venus prendre les carnets avant les évals et les ont redonnées à l'inspection.

Je veux bien ta lettre type pour les parents. Merci.

bisous

Véronique
Revenir en haut Aller en bas
Valérie F
Violette for ever


Nombre de messages : 4651
Age : 46
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Dim 01 Fév 2009, 09:32

ok, je te l'envois en MP

bisous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole   Aujourd'hui à 05:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Les réformes et l'Ecole = l'avenir de l'Ecole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» l'Ecole de Bretagne
» A l ecole du cameleon un grand conseil pour les vrais patriotes, combattants et activistes
» Plus de notes en primaire (petition)
» Mimi Guillam institutrice Normande.
» sommeil perturbé de ma grande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: ETRE UNE MAMAN VIOLETTE :: bébé et enfant au quotidien-
Sauter vers: