LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 l'épisio, c'est ça...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 14:38

ils ne l'intubent pas, ils lui inspirent les glaires...

quand je vous dis qu'on a qu'une trèèèèès vague idée de ce qu'ils font en réalité à une maman autant qu'à un bb...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Valérie F
Violette for ever


Nombre de messages : 4651
Age : 46
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 14:49

si ce genre de film peut faire prendre conscience d'une chose = on a le droit d'exprimer ses choix, mais on a aussi le devoir de s'informer de ce qu'il y a derrière chaque acte.... et pas uniquement se dire que le médecin a sûrement raison de le faire.... juste de redevenir adulte dans le cadre de l'hôpital, car moi c'est que je j'ai détesté = la façon dont on voulait m'infantiliser....
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Ch'ti musicienne


Nombre de messages : 6052
Age : 40
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 15:47

j'ai vu!
L'épisio peut choquer en effet, mais quelle est l'alternative?
moi j'ai été un peu déchirée, et par une crevette en plus!
Je ne m'y connais pas assez pour avoir un avis sur le recours àcette pratique (qui s'eloigne qd meme du narutel, j'en conviens!).

Par contre, c'est sure que cette maman, "on l'a accouchée", çà c'est choquant!
je me demande meme si elle l'a eu à un moment sur son ventre, contre elle, son ptit....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bebe-ethique.fr
babycat
Fan de reblochon


Nombre de messages : 1845
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 16:13

arghhhhh annem!!!! j'ai mal choisis mes mots, excuse moi! dans ma tête 'ils l'entubent" c'est "ils lui enfoncent un tube dans les voies respiratoires pour enlever les sécrétions, c'est bien de ça que je voulais parler!!!!" et pour moi, ça se passait après me l'avoir mis sur le ventre, donc je laissais supposer qu'il y avait peut-être un souci... c'est tellement différent d'une naissance à l'autre... je crois que mon côté scientifique fait que pour mes accouchements, je savais à quoi m'attendre, je savais à quoi correspondait chaque acte, je voulais connaître chaque substance qu'ils pouvaient me proposer, pour maîtriser le plus possible l'acte. c'est peut-être pour ça que je suis pas si choquée par l'image...
bizzzz
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 16:41

t'inquiète babycat, je me suis doutée que c'était ce que tu voulais dire, mais bcp de mamans auraient pensé exactement ce que tu as écrit (et non ce que tu as pensé). Wink

annelise, l'alternative, c'est le temps tout simplement... si on laisse le temps au périnée de s'amplier correctement, il le fait tout seul. mais manque de temps + ambiance stressante et manque d'intimité telle qu'on la connait en salle de naissance hospitalière > déchirure et épisio... c'est une équation assez simple. pourquoi n'y a t-il quasiment jamais d'épisio à domicile ? parce qu'on laisse au bb le temps d'arriver, c'est tout. les déchirures aussi y sont rares, et surtout rarement importantes.

cette maman est visiblement épuisée et elle ne peut pas accoucher elle-même, elle n'en est pas en état, elle n'a pas la force de pousser (et de toute façon, vu qu'elle est sous péri, elle ne peut pas sentir ce que son corps lui demande), donc on lui fait de l'expression manuelle pour faire sortir le bb, mais comme "c'est pas l'heure", ben, il ne vient pas tout seul et encore une fois pas assez vite, et il faut aller l'extirper de sa petite grotte. si cette maman ne subissait pas tout ce qu'elle subit, elle aurait pu faire sortir son bb en douceur :
- position sur le dos (même que quand elle essaie de relever un peu plus ses jambes pour être un peu mieux, on les lui repose aussi sec !! on voit bien que c'est le confort de travail des médecins qui prime et pas celui de la mère),
- cadre froid, inhumain et irrespectueux
- péridurale qui bloque trop de sensations (elle n'aurait pas ce sourire sans...),
- manque de temps pour le périnée, (ça c'est vraiment flagrant, l'ouverture ne peut pas laisser passer une tête de bb sans risquer d'endommager les tissus)
- épisio
- extirpation du bb, (lui aussi probablement un peu dans le gaz à cause de la péri... ça on oublie trop souvent de nous le dire) littéralement forcé à sortir
- aspiration des glaires précoce...

pff, cet accouchement, c'est l'archétype même de tout ce qu'on vit bien souvent en hosto et qu'il faudrait ne pas subir. c'est aussi pour ça qu'il vous fait autant réagir. on sait au fond de nous que ça peut se passer comme ça pour nous aussi, et rien que cette idée suffit à faire remonter en nous une angoisse indicible... pale

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
sandra
Fan de Guns 'n Roses


Nombre de messages : 10242
Age : 36
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 17:06

annem a écrit:
si on laisse le temps au périnée de s'amplier correctement, il le fait tout seul. mais manque de temps + ambiance stressante et manque d'intimité telle qu'on la connait en salle de naissance hospitalière > déchirure et épisio... c'est une équation assez simple.

d'accord avec toi. pour la naissance d'Aélia, tout était nickel au début, mais la SF m'a dit de pousser parce qu'elle était bloquée et a vu qu'elle était bleue, on n'avait pas le temps d'attendre, et je me suis forcée à pousser alors que j'en ressentais pas l'envie, ben j'ai eu une déchirure.
mais dans mon cas, c'était nécessaire, elle ne respirait plus, chaque minute comptait. si il n'y avait pas eu de complications, je sais qu'elle m'aurait laissé le temps, comme ça a été le cas au début.
Revenir en haut Aller en bas
http://sandragnr540.spaces.live.com/
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 17:41

oui sandra, je suis d'accord avec toi, parce que là c'est un cas particulier qui nécessite effectivement des gestes particuliers d'urgence et que c'est tout à fait approprié. mais c'est autre chose qu'une naissance où il n'y a pas de souffrance foetale mais où le corps de la mère et du bb sont brusqués quand même.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Nanoue
Vachement fan de Marcel


Nombre de messages : 5121
Age : 37
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 19:49

annem a écrit:
. regarde ta réaction anne, tu dis toi-même que la façon de sortir le bb te choque plus que l'épisio, simple preuve que ça devient vraiment banal... un coup de ciseaux donné volontairement à un autre endroit de ton corps te semblerait-il aussi anodin ?
Sad

je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. tu milites pour le droit de savoir.OK.
en ce qui me concerne j'ai eu une épisio au premier et déchirure au second. j'ai accouché dans une ambiance très stressante au premier et comme à la maison au second.
ce que j'ai vécu pour Etienne ne ressemble absolument pas à ce que tu décris comme accouchement. on m'a écoutée, laissée faire, mon corps a sorti ce bébé, ce qui n'a pas empêché la déchirure (qui m'a fait bien plus mal que l'épisio, même encore maintenant).on ne m'a absolument pas pressé, ça a été vite mais parceq que mon corps a réagit comme ça. j'étais dans une ambiance zen, super calme, une sf très dispo et très discrète. on m'a tout expliqué, Etienne a toujours été dans la même pièce que moi. ça m'aurait trop stressée d'accoucher chez moi, d'abord parce que je ne voudrais pas que Louison m'entende, parce que j'ai apprécié de n'avoir rien à faire pendant quelques jours, sans penser à ma maison...peur que l'accouchement se passe mal....

et je peux complètement comprendre qu'on ne puisse pas regarder cette vidéo en étant enceinte
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Ch'ti musicienne


Nombre de messages : 6052
Age : 40
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 20:48

moi j'ai besoin que tu continues de parler Annem, t'exprimer, te révolter, nous informer...

J'ai toujours essayé de me dire avant d'accoucher, pendant la prépa et le travail , que "on est faite pour çà, le corps doit forcément pouvoir vivre l'accouchement, mettre au monde etc..", j'avais retenu une phrase de SF à laquelle çà m'avait plu de m'accrocher : "oui accoucher est douloureux, mais il ne faut pas que la douleur se transforme en souffrance" (d'où sophro and co) pis pour moi rien ne s'est passé naturellement, normalement.
Poche des eaux rompue, bien avant travail long et douloureux, contractions tsunami toutes les 3 min avec col à 1.5, 12h pour passer à 3-4 et pouvoir recevoir la péri (franchement, après autant d'heure de sophrologie, respiration etc....je l'ai bénie), elle n'a fonctionné que d'un coté, souffrance du bébé avec rythme cardiaque bas, 18h en tout avant d'etre à dilatation complete et que François sorte rapidement (5 minutes de poussee) avec déchirure ("je vous ai fait 3 ptits points").

Alors, dans mon cas, c'est quoi qui clochait?
mon périnée aurait du avoir le temps de se préparer, non?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bebe-ethique.fr
Isabelle
Violette accro


Nombre de messages : 1537
Age : 43
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 20:49

Tiens, moi c'est l'inverse de Nanoue, j'ai eu une épisio pour le premier, que j'ai assez mal vécue sur le moment, comme une trahison de la sage femme, comme si elle m'avait forcée à pousser au mauvais moment, trop fort, trop vite, j'ai ravalé mes larmes... et j'ai eu mal pendant 5 mois, nous n'avons pu faire l'amour tout ce temps, et j'ai dû me rendre aux urgences quelques jours après car un point avait sauté, avec un bébé tout petit, et pour me faire renvoyer de manière inélégante.

Pour le second, j'ai été déchirée parce que dans cette maternité l'épisio ne se fait pas, qu'ils privilégient la déchirure, et ça me stressait un peu, ma grand mère souffrant encore de deux déchirures du pont (entre le périnée et l'anus), mais après les suites de l'épisio, je préférais ça ... résultat, pas de souci pour reprendre les câlins après quelques douleurs quand même, et pas de grimace de mon mari face à ce qui était tout de même une cicatrice : ça m'avait attristée.

Voilà pour ma petite histoire, qui témoigne dans le sens de la déchirure, ce que je n'aurais pas forcément cru avant mes deux accouchements, mais aussi et surtout, du contact avec l'équipe, des informations communiquées, du travail en commun !
Revenir en haut Aller en bas
babycat
Fan de reblochon


Nombre de messages : 1845
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 21:33

la première vidéo qui apparaît sur le côté vaut le coup!!!! ne vous en privez pas, les filles!
Revenir en haut Aller en bas
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 21:43

oui babycat, trop drole !!!ils sont marrants ces jeunes !

Pour en revenir à l'épisio, j'ai bcp souffert de l'épisio de mon premier accouchement. Ce fut un accouchement sans péridurale, assez long. Pendant ma deuxième grossesse, je me suis de suite dis que je voulais éviter à tout prix l'épisio et j'en ai donc parlé à mon gynéco ainsi qu'aux sages femmes rencontrées ; ils m'ont toujours expliqué qu'il valait mieux une épisio bien faite qu'une déchirure qui va jusqu'à l'anus. La sage femme qui m'a fait la préparation (très maternage et accouchement naturel) tenait le même discours. Je n'ai eu que qqs points pour mon deuxième accouchement, j'étais très soulagée. Si je dois accoucher une troisième fois, je voudrais ne pas avoir d'épisio mais j'avoue que la déchirure me fait peur aussi ...à priori, y'aurait pas de raison, mais bon ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mar 11 Nov 2008, 21:53

ça reprend un peu le sujet que j'avais fait dans la rubrique "sexe oh"

personnellement je l'ai très mal vécu cette épisio car tout se passait bien avant que le gynéco arrive une SF qui me faisait participer à mon accouchement je me revois encore caresser les cheveux de adam alors qu'il n'était même pas encore sorti
6h20 l'homme pousse la porte 6h21 il s'impatiente 6h22 il coupe et adam sort son café allait refroidir fini la magie

le jour de la naissance de mon fils a été une journée trés douloureuse physiquement sans parler de la 1ére nuit passait chez moi j'en hurlai de douleur car j'avais attrapé une infection aux fils non retiré
je me suis même mise au volant de ma voiture pour aller aux urgences mais j'ai tenu 2 min et je ne me voyais pas aller aux urgences avec une petite endormie et un nouveau né

sans parler des rapports difficiles (aujourd'hui ça va mieux je sais pas si cela a eu un lien mais j'ai fait beaucoup de vélo cette été et j'ai ressenti une amélioration)

si adam avait été en souffrance ok pas de souci mais là non
alors si j'avais vu cette vidéo avant et si je m'étais un peu plus informé j'aurai tout d'abord refusé son intervention à l'autre et demandé qu'on prenne son temps
je ne pense pas qu'il y aura de 3éme pour me dire que je vivrai un accouchement comme je le souhaiterai tant pis Sad
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mer 12 Nov 2008, 08:47

anne et annelise, je ne sais pas vraiment ce qui a pu clocher dans vos accouchements. j'ai cherché vos récits de naissance mais je ne les ai pas trouvés et je ne me souviens pas les avoir lus... Embarassed donc je ne peux faire que des hypothèses...
c'est sûr que nos corps ne sont pas tous les mêmes et certains réagissent de manière plus speed que d'autres, mais c'est bien souvent lié à un pb d'environnement. on peut avoir la sensation d'être bien à l'hôpital le jour j mais ça n'aura jamais rien à voir avec la détente qu'on peut ressentir en étant chez soi au milieu d'un environnement familier. le cerveau n'est pas passif dans la capture d'une atmosphère et bcp de choses qui ne semblent pas importantes voir totalement négligeables à notre raison, ne le sont pas pour lui. il ne faut pas oublier que le jour d'un accouchement c'est le cerveau animal qui accapare l'événement, c'est notre instinct qui ressurgit, et notre instinct ne raisonne pas, alors plus le cerveau "raisonné" est dans un contexte familier, moins il a de travail à faire et plus il laisse la place au cerveau animal pour qu'il puisse faire son travail. c'est quand les deux doivent agir en parrallèle de manière déséquilibrée que les choses deviennent plus difficiles, et c'est bel et bien le cas à l'hôpital...
pour comparaison, une grande partie des bébés qui naissent à la maison, donc sans que
mère et enfant vivent le stress plus ou moins présent d'une naissance hospitalière, ne crient
pas même une fois qu'on a coupé le cordon, et pas mal d'entre eux
dorment... ça arrive beaucoup à l'hopital ? je n'ai pas de stat mais je
ne crois pas, ça se saurait...

anne, lylian aussi est sorti très vite (1e contractions à 11h, sortie à 15h comme un boulet de canon !). j'ai aussi été déchirée à sa sortie et la sf m'a fait 3 points, dont je me suis remise en moins d'une semaine. j'avais expliqué à un moment dans un post la différence qu'il y avait entre une coupe épisio et une déchirure (mais je n'ai pas retrouvé où... véro, si tu as une idée pour remettre la main dessus...). à moins que la déchirure ne soit vraiment trèèès importante, ce qui peut arriver aussi il ne faut pas se leurrer (ça arrive par ex sur des femmes très sportives qui ont des "muscles" béton qui n'ont pas l'ampleur élastique nécessaire pour supporter un étirement aussi intense que celui d'un accouchement... mais ce ne sont pas les seuls cas), le corps se remet bien souvent plus facilement de la déchirure que de l'épisio car la cicatrisation se fait dans le sens des fibres du muscle pour la déchirure alors qu'elle se fait dans le sens inverse pour l'épisio.
je ne sais pas trop qu'elle est l'ampleur de ta déchirure, ni quels soins y ont été apportés, mais c'est pt parce que "l'après" n'a pas été bien géré que tu as encore mal. est-ce que tu as commencé ta rééduc ? est-ce que tu as massé la cicatrice tous les jours 1 à 2 fois par jour pendant plusieurs jours d'affilée. elle a pt juste besoin d'être assouplie.

annelise, la période de travail t'a semblé démesurément longue on dirait, mais il y a une chose que tu ne peux pas changer : c'était ton premier ! un premier enfant fraye le passage dans le corps de la femme, il la fait mère, psychiquement et physiquement. la mère fait une grande partie du travail psychique, mais le bb fait une grande partie du travail physique, que ce soit durant la grossesse ou durant l'accouchement. c'est lui qui pousse les tissus de la paroi utérine avec sa tête, la déformant pour qu'elle arrive à rentrer dans ce "petit" passage. les os de son sont obligés de "s"écraser" pour faire ça et il se bat autant qu'il peut pour sortir de là. le passage n'est pas si facile à creuser et même si les tissus utérins et vaginaux sont très élastiques, il faut du temps. pour qu'ils s'étirent suffisamment pour le laisser passer. les enfants suivants bénéficient de cette autoroute que le 1e a déjà tracé, mais le 1e a bien du boulot devant lui avant d'arriver à la sortie. tu as mis du temps pour arriver à 3-4 et c'était normal. tu en aurais sûrement mis nettement moins pour passer à 7-8 et très peu pour arriver à 10. mais tu as pris la péri (ce que je peux comprendre puisque j'ai fait comme toi au 1e accouchement...!). le pb,c'est que c'est ce qui a faussé la donne chez moi, et je parierais que ça a sûrement faussé la donne chez toi aussi. la péri endort le corps de la mère, mais elle endort aussi, quoi qu'on en dise, en partie l'enfant et ses réflexes primaires. l'anesthésique parasite le cerveau primal des deux et forcément brouille les cartes des commandes. or, c'est bien trop dans la vie d'un bb pour brouiller autant ce qui a tant de mal à se mettre en place, et le corps du bb peut réagir très violemment, augmentant le risque de souffrance foetale. je prétends pas que c'est ce qui s'est passé dans ton cas, mais c'est tout à fait possible...

je constate quand même à la lecture de vos posts que pas mal d'entre vous ont souffert de cette épisio. je ne sais pas si d'être informée peut changer les choses mais si au moins ça a donné le courage et la force à une ou deux parmi celles qui auront vu ce film et lu cette discussion, de refuser catégoriquement, voire violemment (genre un coup par de pied qui se perd au bon moment... Rolling Eyes ), qu'on lui fasse une épisio, alors j'estimerai que j'ai fait mon devoir. et si c'est le papa qui prend à sa charge le moment du refus, il a le droit aussi d'exprimer vertement qu'il ne veut pas qu'on charcute sa femme et que c'est leur décision.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Nanoue
Vachement fan de Marcel


Nombre de messages : 5121
Age : 37
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mer 12 Nov 2008, 10:02

pour le récit de mon accouchement je ne suis pas sured'avpir écrit celui de Louison et celui d'Etienne est écrit mais je n'ai pas pris le temps de le relire et de le mettre sur le forum.

je suis d'accord qu'il faut être au courant après c'est une question de choix pour chacune. mais je trouve (en tout cas moi ce que j'en ai vu et lu) que les milieux hospitaliers progressent (je ne parle pas des cliniques j'en ai un mauvais souvenir pour Louison) et malgré tout ce que tu dis je ne pense pas pouvoir être prête à passer à l'aad. (d'ailleurs si tu as des liens intéressant là dessus je suis preneuse, ma cousine y pense pour son prochain enfant et j'ai cherché sur le forum je n'ai pas trouvé grand chose)

pour la péri je suis assez d'accord, j'en ai eu une qui n'a pas fonctionné pour Louison donc j'ai eu un "prétravail" très long par contre la dilatation "finale" a été très rapide et pour Etienne même pas le temps de la demander (quand j'avais prévu de le faire qu'en cas d'extrême épuisement)

par contre c'est clair qu'il faut y réfléchir avant, voir écrire le projet de naissance parce que le jour J si tu n'es pas au clair la dessus, le corps médical décide pour toi et "subit" ton accouchement.

je transfert le texte de la naissance d'Etienne et je le mets
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle
Violette passionnément


Nombre de messages : 2373
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mer 12 Nov 2008, 10:42

Je gamberge pour répondre...
L'épisio, j'en ai eu une pour la naissance de Valentin.
Pour la naissance d'Elodie (à la maison), j'ai eu une petite déchirure.
(pour Alexandre, ce fut la fermeture éclair, puisqu'il est né par césarienne ! Mr.Red )
J'ai toujours entendu que l'épisio permettait d'éviter la déchirure mal contrôlée (forcément...) et donc plus difficile à réparer. Or, ce que tu dis sur le sens de la déchirure ou de l'épisio m'apparait d'un coup plein de bon sens. Dans un cas, on tranche comme dans un steack... Shit
Je n'ai pas réagi non plus dans mon cas contre l'épisio, car j'ai mémoire de ma maman qui avait été déchirée à la naissance de mon frère, elle, tout petit bout de femme d'1,54m et mon frère, gros pépère de plus de 4 kg ! à l'époque, les médecins n'avaient pu imaginer le gabarit du bébé... affraid
Quant à la douleur post épisio ou post déchirure... je les ai oublié ! Mr. Green beaucoup plus que l'handicap des premiers jours suite à la césarienne... ou que la gêne des hémorroïdes. Mais là je sors du sujet !
Ce qui m'avait sidérée après l'épisio, c'est le temps qu'il avait fallu pour réparer tout cela... J'ai du passer plus de temps en salle d'accouchement pour la couture que pour la naissance proprement dite ! C'est clair que ce fut moins long pour les points par la sage-femme.
Donc, donc...
Pour l'instant, pas eu le courage de regarder le lien (de toute façon, la boutique à bébé est fermée chez moi !!!!!! Razz ),
ni pour ni contre.... mais vraiment pour que ce geste soit effectivement fait avec discernement et non pas systématiquement, comme cela le devient dans certaines usines à bébé (avec le lot péridurale généralement...). rambo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mer 12 Nov 2008, 10:59

Je ne regarderais pas la vidéo... même sans les enfants ds les parages !!

Pour Manon, j'ai eu un accouchement qui sur le coup m'a satisfaite, puis très vite je me suis rendue compte que sans une péri aussi dosée, j'aurai pu éviter ventouse et épisio...
Donc péri moins dosée pour Erwan, j'ai pu senti les contractions et la sortie de mon loustic, mais épisio qd même...
Mon gygy m'avait dit que mon périnée était très tonique...
Pour Bubulle, je redirai à la SF que je préfère éviter l'épisio, on verra le jour J (mais de toute façon aucune SF ne m'a prévenue avant de couper...)
Comme je n'ai eu aucune douleur pour mes 2 épisio, je redoute plutôt une césarienne, qui doit être bien plus choquante à voir, non ?
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mer 12 Nov 2008, 11:07

moi je n'ai pas eu d'épisio.
j'ai été juste un peu déchirée car bébé est sortie très vite, mais juste 3 points à une lèvre qui se sont résorbés tout seul. par contre j'ai longtemps eu une gêne dans la partie basse de la vulve lors des rapports après pendant une bonne année, ça me tirait et j'avais l'impression que mes tendons allaient péter; parfois ça saignotait rosé. j'en ai parlé à mon gygy qui m'a examinée, je n'avais rien, et ce n'était pas là que j'avais été déchirée. donc ça ne venait pas de la déchirure...

donc je me suis soucent demandé si les douleurs pos-accouchements sont vraiment liés aux déchirures, aux épisio... si il n'y a pas autre chose.

pour en revenir à la péri,
il ne faut plus non plus forcément faire de généralités aussi, le dosage et les produits anesthésiants ont baucoup chnagé en 20 ans. je suis arrivée à la mater dilatée à 3 à 17h15. j'ai eu la péri à à 18h00. j'étais dilatée à 10 à 20h et Faustine est arrivée 3 poussées après. mon gynéco m'a dit que j'avais poussé comme une chef. certes, je n'ai peut être pas écouté mon corps mais les encouragements de la SF mais j'étais en même temps tellement prise dans le stress de l'accouchement que je n'aurais pas su tout gérer. surtout pour un premier accouchement. et pi, j'ai bien compris ensuite que lors de l'expulsion, la situation urgeait quelque peu et qu'il fallait qu'elle sorte vite.

par contre je me suis sentie dépossédée de mon bébé dès la naissance car on me l'a retirée de suite, sans me dire pourquoi. mais j'avais déjà compris au monito (la SF a même fini par l'éteindre car je commencais à paniquer en entendant son coeur ralentir) et pi, quand je l'ai vue toute bleue.... mais ça n'a rien à voir avec l'extraction, elle est sortie toute seule, ma meilleure amie m'a dit qu'elle l'avait vue glisser comme uen lettre à la poste.
j'ai longtemps été en colère, je m'en suis longtemps voulu d'avoir raté l'a naissance de ma fille, parce qu'on me l'avait volée, sans me dire pourquoi, alors que si on m'avait dit dès le départ qu'elle avait souffert d'être née aussi vite avec uen double circulaire en plus, j'aurais acceptée qu'ils la prennent en charge, et je n'aurais pas passé 3 heures à me demander comment allait mon bébé. mais c'est une autre histoire.

je veux aussi revenir sur un point : les médecins ne laissent aps le temps.
oui. c'est vrai.
je n'arrivais à pas expulser le placenta, mon gyg a attendu encore une heure après la naissance de Faustine pour faire une révision utérine. il aurait peut être plus attendre plus longtemps ?
oui. peut être.
sauf que le risque d"hémorragie est là;
et je crois que les gygys prennent déjà suffisamment de risques professionnels (lors des compte-rendus d'écho, lors des suivis de grossesse, lors de l'accouchement...). je crois que le montant de leur assurance est devenu exorbitant et qu'ils ne peuvent plus se permettre de faire comme ils veulent non plus. d'ailleurs c'est bien pour ça qu'il n'y a plus aucune SF libérale pratiquant l'AAD ici (la plus proche est à Melle, c'est celle qu'a choisie Amandine)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle
Violette passionnément


Nombre de messages : 2373
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mer 12 Nov 2008, 11:21

Sur ton dernier paragraphe, je te rejoins totalement Véro.
Je sais que j'en ai discuté avec mon gynéco, avant et après la naissance d'Elodie, et c'est clair qu'ils ont perdu une certaine liberté du fait de la judiciarisation de plusieurs affaires et sous la pression de leur assureur.
Il m'avait notamment cité l'exemple des échographies et de pouvoir faire un film qui soit laissé à la famille. Il avait l'appareil, mais son assureur refuserait de l'assurer s'il l'utilisait... Donc ledit appareil, ayant coûté je ne sais combien, dormait dans un cagibi.
Je pense, et en cela je te rejoins Annem, que le changement peut venir de la demande des femmes et de chacune d'entre nous. et pour cela, qu'il est important de disposer de la meilleure information, pour réapprendre à considérer la naissance comme le 1er évènement NATUREL d'une vie...
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mer 12 Nov 2008, 12:05

ce que je sais surtout, c'est que la force de refuser de subir ne naît pas le jour J. elle naît et s'ancre en nous avant, de par les images qu'on voit, de par les discussions qu'on a et de par les certitudes qui s'impriment peu à peu dans notre cerveau. si on est pas béton ce jour-là par rapport à nos convictions, on finira forcément par se laisser faire, par les laisser faire ce qu'ils veulent parce que les obstétriciens sauront toujours nous présenter les choses sous couvert d'argument médical. alors oui ils prennent des risques, oui ils se couvrent, oui il leur arrive d'avoir des procès aux fesses, mais quel métier à risques aujourd'hui n'y est pas exposé ? c'est une question de mentalité sociale, c'est tout. d'ailleurs, en toute honnêteté, qui de nos jours peut se vanter de pratiquer une activité professionnelle dans laquelle il ne risque absolument rien ? on a toutes et tous à l'esprit des arrière-pensées sur les risques qu'on court chaque jour. certains en courent plus que d'autres c'est vrai, mais personne n'est à l'abri. des mécontents, il y en a partout, des profiteurs, il y en aura toujours aussi... faut-il pour autant quand on bosse sacrifier sa propre moralité et accepter de travailler contre la nature ? si vous saviez combien de sage-femmes débutantes voudraient ne pas faire d'épisio et y sont pourtant poussées par leur hiérarchie au risque de se faire virer si elles n'obéissent pas et surtout "parce qu'il faut savoir le faire" ! c 'est complétement abérrant et pourtant, même si ça change peu à peu, ce que je suis la première à louer, c'est encore malheureusement très, trop, fréquent.
je ne dis pas que l'aad est une réponse à tous les problèmes, mais je pense sincérement que si on en avait plus en france, les femmes seraient bien plus respectées dans leur intimité et les bébés dans leur individualité, et que pas mal de soucis en tout genre seraient évités pour l'un comme pour l'autre... maintenant, qu'on se dise, " l'aad, ça a l'air bien mais ce n'est pas pour moi", c'est généré bien souvent par l'angoisse. et pourquoi se trimballe-t-on autant d'angoisse sur l'accouchement si ce n'est parce qu'on nous martèle depuis des dizaines d'années que c'est un événement à risques ? alors oui, c'en est un, c'est vrai, et c'est un jour où effectivement il faut prendre des précautions, mais faut-il chaque fois en prendre au point d'en arriver à quelque chose d'aussi déshumanisé que ce qu'on connait en milieu hospitalier depuis quelques décennies ? tout est cheminement dans la vie, on avance toujours par tatonnements et essais, mais quand nous faisons quelque chose qui nous apparait comme une erreur manifeste, on s'empresse généralement de fair demi-tour et de rectifier le tir... chacune de nous procède ainsi. alors pourquoi n'aurait-on pas la liberté d'en faire autant avec nos naissances ? quand ça ne fonctionne pas comme on le veut, on devrait toujours avoir la liberté de prendre une autre option. malheureusement, à confier systèmatiquement la gestion de nos naissances à d'autres, c'est une liberté que nous autres françaises avons perdu et je ne sais pas si nous la retrouverons vraiment un jour parce que le chemin est manifestement encore très long pour ouvrir les yeux de chaque mère et mère en devenir...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mer 12 Nov 2008, 15:46

J'ai tenté 3 fois de regarder la vidéo, 3 fois j'ai arrêté au moment où "ça va couper" pale pale

Moi, je sais comment ça fonctionne l'épisio parce que j'ai vu des schémas, des photos. La vidéo, là, me fait peur.......rien que d'imaginer le truc, ça me fait des frissons.......
ESt-ce que en l'ayant visionnée avant m'aurait fait refuser cet acte? Je n'en sais rien du tout.

Je savais avant d'accoucher de Maelle comment ça fonctionnait pale . Et pourtant j'ai complètement subi mon accouchement (péri trop dosée, forceps donc épisio). Et puis j'étais tellement épuisée que de toutes façons, il vallait mieux m'aider. Ma sage femme m'a dit l'autre jour qu'il vallait mieux demander la péri en cas d'accouchement en structure car de toutes façons, la position gynéco augmente la douleur. De là à systématiser l'épisio, il y a un monde.

Ma volonté d'accoucher à domicile pour bb2 est motivée par mon besoin d'être avant tout respectée dans mes choix, d'être entourée de gens que je connais. Mais il est clair que si je dois accoucher en structure, je préviendrais de mon refus de l'épisio. Mais c'est parce que je l'ai vécu dans ma chair pour Maelle. Pas parce que je savais comment ça fonctionnait.

Mais il est clair que j'ai le choix car j'ai une sage femme à 2 pas de chez moi. D'autres ne l'ont pas. Et je milite pour ce choix. Dans ce pays, le milieu médical est tout puissant. Et la plupart des gens ont peur des médecins. Alors les femmes acceptent ces accouchement sur médicalisés, elles sont persuadées par le matraquage médical, que c'est le moins risqué. Mais qu'on nous rende notre liberté de décision, de gestion de cet acte tellement intime. Qu'on nous laisse le choix comme c'est le cas dans d'autres pays européens. Mais ce choix nous pourrons le prendre en étant informées et non désinformées.
Revenir en haut Aller en bas
Kinou
Muse muse musette


Nombre de messages : 12755
Age : 40
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mer 12 Nov 2008, 21:38

Moi malgré la péri, j'ai bien senti mon bébé descendre dans mon bassin... quel souvenir fabuleux... certaines naissances se passent bien aussi: sans univers aseptisé, sans stress, sans pression de temps. Nous on n'a fait que rigoler: les sages femmes nous ont même pris en photo. je tenais juste à le dire. Certains professionnels font bien leur travail aussi, y compris humainement: c'est tellement rare que je le lise ici Wink

et j'ai quand même senti des contractions pour pousser. On m'a laissé tout le temps que je voulais, personne m'a pressé... et j'ai quand même eu l'episio... l'elasticité de la peau doit jouer aussi? on n'est pas toutes egales sur ce point (comme les vergetures par exemple)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Axel est le premier bébé du forum né le 26/10/2005
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mila.artblog.fr
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mer 12 Nov 2008, 21:49

l'élasticité de la peau, kinou, peut-être, ou les automatismes protocolaires des praticiens ? va savoir...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Isabelle
Violette accro


Nombre de messages : 1537
Age : 43
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Mer 12 Nov 2008, 22:55

Deux accouchements très médicalisés pour moi, tous deux à Paris, l'un dans une maternité sans déchirure et pro épisio et l'autre le contraire parfait.

Dans un cas, j'ai subi, mal vécu, mis du temps, alors que "tout s'était bien passé", dans l'autre, j'ai montré les dents, comme vous en avez été les témoins, et ça s'est très bien passé à tout point de vue.

En effet, je crois qu'être informée aide à avoir des arguments, à donner son opinion, à montrer que l'on n'est pas une patiente lambda qui veut surtout que tout s'achève très vite par un bébé rose en lisse qui va bien, peu importe le traumatisme d'une séparation dès sa sortie, dont on ne connaît pas les effets à long terme, mais une patiente active, qui souhaite être présente.

Mais à mon sens, une seconde naissance est aussi plus facile du point de vue affirmation, plus naturelle, car nous ne sommes plus dans l'inconnu et sommes déjà au courant de tellement de choses, que nous pouvons nous concentrer sur le principal. Outre mon comportement, la différence venait aussi de l'équipe qui avait pour habitude de tout expliquer, absolument tout ! J'ai eu l'impression que je pouvais à mon tour accoucher une femme tant j'ai vécu en moi et hors de moi ce moment merveilleux grâce à ces jeunes femmes fraîches émoulues de l'école et soucieuses de nous informer et d'aider dans la douleur à la voir comme un chemin vers l'accueil de bébé. Les deux fois, j'ai accouché sous péridurale, puisque déclenché, mais les deux fois, j'ai aidé mon bébé à sortir, j'ai pu faire de l'haptonomie, j'ai mis mon enfant au sein aussitôt...

En résumé, pour moi aussi c'est cet échange qui a compté, l'explication des gestes, le travail accompagné. J'ai aimé que ces femmes ne nous prennent pas comme des illuminés, mais aient pris le temps de lire notre projet de naissance qui avait été mal reçu par le gynéco, et répondent positivement, même si, Anemm, je pense comme toi, que c'est ce qui devrait être normal !
Revenir en haut Aller en bas
ka83
Violette accro


Nombre de messages : 1679
Age : 37
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Jeu 13 Nov 2008, 08:38

j'ai accouché à l'hôpital sans péri et sans épisio grâce à une sage femme qui a su écouter mon corps et mon bébé.
en salle d'accouchement elle m'a demandé comment je voulais accoucher, vu que mon bébé n'était pas en souffrance (moi oui par contre Mr.Red j'avais super mal) et que j'avais mal au dos donc je ne pouvais pas m'allonger.
finalement on a opté pour un accouchement sur le côté (je recommande), elle a bien senti que ça me convenait mieux.
au moment de l'expulsion je n'osais pas pousser fort parce que j'avais peur d'être déchirée et que je lui avait dit que je refusais l'épisio, elle a pris le temps de m'expliquer que que le périnée était assez élastique maintenant et qu'il n'y avait pas de souci pour faire passer la tête, ce qui a été le cas, 2 poussée et bébé dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'épisio, c'est ça...   Aujourd'hui à 11:38

Revenir en haut Aller en bas
 
l'épisio, c'est ça...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» combien de temps je vais saigner? et cicatrisation épisio
» soigner une épisiotomie.
» comment eviter l'episiotomie
» épisio ou déchirure ?
» Lorsqu'on a vécu une épisio, quel choix s'offre à nous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: DEVENIR UNE MAMAN VIOLETTE :: Ma grossesse-
Sauter vers: