LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 deuil de la maternité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: deuil de la maternité   Mar 13 Oct 2009, 13:20

ce matin, comme je l'ai dit dans mon post sur l'allaitement, j'ai revu ma SF. déjà en traversant la place pour aller à son cabinet, me voilà qui me mets à pleurer. je me suis revue avec mon gros bidou, faisant le même trajet, si sereine dans l'attente de l'arrivée de mon petit bonhomme. je me revois me préparant à l'accueillir, me projetant dans l'avenir, le portant contre moi, l'allaitant, lui donnant naissance dans le calme et la douceur, bref imaginant déjà la vie que nous aurions ensemble.... bref, tout le contraire de ce qui est arrivé en réalité.
je ne suis pas déçue de l'enfant que j'ai reçu, de l'enfnat que j'ai mis au monde. il est lui, achille, il n'est pas faustine, et il n'est pas moi. il a sa propre vie, déjà. je n'avais aps idéalisé Achille, mais juste la relation que nous aurions.
elle est juste différente de celle que j'avais envisagée. je m'y suis adaptée. à lutter contre, on se fait encore plus mal.

Il y avait 3 jeunes femmes enceintes qui sortaient du cabinet de ma SF. et là, je me suis sentie si vide. si désespérement vide de mon tout petit. certes achille est là, bien vivant, il va très bien. mais j'ai compris que je devais à la fois faire le deuil de cet accouchement raté, de cet allaitement raté, mais aussi de ma maternité. il n'est pas prévu d'autre enfant pour nous. compte tenu de la situation en générale : il y a déjà 3 enfants à la maison, ça fait beaucoup à gérer déjà. faustine a un tempérament plutôt costaud. et les semaine soù marius est là, je suis épuisée nerveusement tellemtn il me soule avec son comportement d'enfant-roi pourri-gâté. financièrement ça risque d'être déjà assez difficile dans les mois à venir. et puis, soyons réalistes, la situation entre sylvain et moi n'est pas brillante non plus. déjà, d'avoir mis en route Achille, ce n'était pas forcément une bonne idée. mais j'avais tellement envie d'avoir un autre enfant, surtout maintenant que faustine a bien grandi, de revivre une grossesse, de revivre un accouchement. avec faustien tout avait été simple, magique, naturel. Malheureusement, ça ne s'est pas passé comme ça pour achille. et à présent, je dois me dire que c'est fini, je n'aurai plus d'enfant. mon corps ne portera plus la vie, et je ne sentirai plus mon nourrisson têter mon sein, alors que je reste sur un souvenir si amer.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Poire belle Hélène
Purple Reine


Nombre de messages : 5492
Age : 50
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Mar 13 Oct 2009, 13:36

Autan moi à 43 ans j'ai enfin fait de deuil et fait ce qu'il fallait pour n'avoir plus d'enfant.
Autan toi à 35 ans c'est trop tôt. Rien n'est jamais écrit, tu ne peux pas savoir ce que tu feras/seras/vivras dans qqs années.
J'ai eu Jeanne à 40 ans, j'avais aussi idéaliser mon accouchement car je savais moi que ce serait le dernier, et j'ai été déçu moi aussi car entre mon âge et le nbres d'enfants que nous avons déjà je savais qu'il n'y en aurait pas d'autre.

Mais toi Véro, tu es encore jeune car oui 35 ans c'est jeune ne me dit pas l'inverse.
L'excuse de l'argent ne tient pas pour moi, Marco bosse à 3/4 temps et moi temps plein et nous avons de petits salaire au smic et pourtant on y arrive.

Ne fait ce deuil maintenant, laisse toi seulement vivre, essai juste d'être heureuse avec tes deux enfants.
Le reste c'est loin encore !!!!

_________________
Hélène maman comblée ;-)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bonjour Invité et bonne journée.
Gros bisous. Poire belle Hélène
Revenir en haut Aller en bas
Laurence
super détective


Nombre de messages : 16591
Age : 38
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Mar 13 Oct 2009, 13:38

bisous
Revenir en haut Aller en bas
delphine
Violette for ever


Nombre de messages : 3168
Age : 45
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Mar 13 Oct 2009, 13:50

c'est déjà si dur de faire ce deuil quand tout s'est passé "normalement", alors je me doute bien de cette difficulté supplémentaire Shit
C'est un long cheminement, enfin pour moi, je sais depuis longtemps, depuis que l'on a projeté de mettre en route Naïs qu'elle serait la dernière, donc je l'ai toujours envisagée comme telle, tout ce que je fais je le fais dans cet état d'esprit, et puis j'avais tout gardé des grandes, là je vide, ça m'aide, et c'est de moins en moins difficile, je le sais, je l'ai intégré, et je vis chaque instant bien mieux ainsi. J'aurais adoré avoir une famille très nombreuse, mais il faut se rendre à l'évidence, je n'ai pas la patience pour ça, je n'ai pas l'âge, l'avenir n'est pas rose pour eux, c'est déjà beaucoup de travail, et beaucoup de bonheur aussi :love:
Donc je pense qu'il te faut y penser, beaucoup, accepter les événements tels qu'ils se sont passés, sans regretter ce qu'ils auraient pu / dû être, ne pas idéaliser ce que tu aurais pu vivre, et profiter chaque jour de tes enfants en les regardant vivre, en regardant ta famille, cette famille, sans penser à ce qu'elle pourrait être avec d'autres enfants. Je ne sais pas si je m'explique bien, après Noémie, je savais qu'il y en aurait un autre, là je sais quand je les regarde que ma famille est sous mes yeux, qu'elle est complète, que c'est bien ainsi thumleft et bien que j'adore vivre ça, et bien passer ensuite à autre chose, penser ensuite à moi, ce sera autre chose, ce sera bien aussi, ça fait si longtemps Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
delphine
Violette for ever


Nombre de messages : 3168
Age : 45
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Mar 13 Oct 2009, 13:57

Poire belle Hélène a écrit:
Autan moi à 43 ans j'ai enfin fait de deuil et fait ce qu'il fallait pour n'avoir plus d'enfant.
Autan toi à 35 ans c'est trop tôt. Rien n'est jamais écrit, tu ne peux pas savoir ce que tu feras/seras/vivras dans qqs années.
J'ai eu Jeanne à 40 ans, j'avais aussi idéaliser mon accouchement car je savais moi que ce serait le dernier, et j'ai été déçu moi aussi car entre mon âge et le nbres d'enfants que nous avons déjà je savais qu'il n'y en aurait pas d'autre.

Mais toi Véro, tu es encore jeune car oui 35 ans c'est jeune ne me dit pas l'inverse.
L'excuse de l'argent ne tient pas pour moi, Marco bosse à 3/4 temps et moi temps plein et nous avons de petits salaire au smic et pourtant on y arrive.

Ne fait ce deuil maintenant, laisse toi seulement vivre, essai juste d'être heureuse avec tes deux enfants.
Le reste c'est loin encore !!!!

je ne crois pas que ce soit une question d'âge, mais pour moi, ça m'aide à avancer que de savoir où je vais, même si comme tu le dis, on n'est jamais sûres de rien, de ce que demain nous réserve, mais garder ce secret espoir d'un enfant, c'est prendre le risque qu'il n'arrive jamais, quelle déception, quel goût d'inachevé, quelle amertume pale
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Mar 13 Oct 2009, 20:16

Comme je te comprends. Ce deuil j'ai eu du mal à le faire après Sterenn. On avait dit 3 enfants et Stéph était bien arrêté mais un bébé surprise est venu se nicher dans mon bidou nous avons eu du mal à accepter cette grossesse non prévu (sans jamais toutefois parler d'avortement) puis à 12 sa +3 ce bébé c'est envolé de lui même. J'étais anéantie, je m'y étais faite à avoir 4 enfants, ce bébé je le désirais et je me disais que Stéph me dirait que la nature avait fait son travail (blabla blabla) mais rien de cela. Sa première phrase a été :"ne t'inquiète pas on en aura un autre"
Lylwenn est donc arrivée à notre plus grand bonheur et tout ce qui nous faisait peur (argent/travail/place etc...) finalement se passe très bien.

En revanche là mon deuil est fait et je demande une ligature des trompes. Elle n'a pas pu être faite lors de la césa pour cause d'adhérence mais là ce sera fait en décembre et je suis soulagée de ne plus avoir de souci de contraception.

Nous avons besoin de réflexion... c'est un cheminement et quoiqu'il en soit quand l'envie est là quelle que soit les barrières que l'on essaye de mettre cette envie ne disparait pas comme ça.

Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Isabelle
Violette accro


Nombre de messages : 1537
Age : 43
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Mar 13 Oct 2009, 20:38

Je médite, vos réponses jettent des bases pour les questionnements futurs. Ce sera difficile, chez nous ce n'est pas tant l'argent que la place et pas le choix de déménager, se dire qu'on aurait pu avoir une autre vie et qu'on a le même désir mais que ce travail là est notre accroche, qu'il est plaisant, qu'on a de la chance, c'est paradoxal. Je ne sais pas comment nous nous y prendrons, il y aura beaucoup de discussions, c'est certain, peut-être aussi cette idée que "ça peut arriver", en tout cas, ce vide sera bien présent. Je comprends tes angoisses, je les ressens par anticipation, ça ne t'aide pas, je sais, mais je me sens très proche. J'espère que ces sentiments vont s'atténuer et ta réflexion se solidifier.

bisous
Revenir en haut Aller en bas
Carelle
Violette absolue


Nombre de messages : 6175
Age : 34
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Mar 13 Oct 2009, 20:41

Je ne sais pas comment faire ce deuil, ce qui peux aider. Je sais pour mon cas qu'il y aura un autre enfant, et que ça sera le dernier. C'est aussi pour ça que je ne le souhaite pas tout de suite, pour ne pas avoir encore tant de temps devant moi. Je sais que je devrais tirer une croix sur la maternité à un âge où mes copines vont commencer à avoir des enfants. Ca me fait très peur.

Pour toi, le fait que les choses ne se soit pas passées comme espérées doit rendre tout ça tellement plus difficile....
Revenir en haut Aller en bas
http://elfine01.free.fr/blog/index.php?
Invité
Invité



MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Mar 13 Oct 2009, 21:12

Je comprends ce vide que tu ressens, je l'ai ressenti quand je me suis fais poser mon stérilet il y a 2 ans, et je l'ai expulsé 15 jours plus tard... pour retomber enceinte accidentellement 6 mois après...mais là, la grossesse et la naissance de Niels m'ont complètement déterminée à ne pas avoir d'autres enfants, si on m'avait proposé la ligature pendant la césa, j'aurai dit oui !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Jeu 07 Jan 2010, 13:43

que de difficultés!! que je comprends et que je partage!

je lutte tous les jours contre cette envie d'un enfant, "encore" comme dirait mon mari.
ici, pas de souci financier et la place dans la maison on la trouverait. faudrait juste changer la voiture ( pas si compliqué!!!! Rolling Eyes )
alors???
qu'est ce qui me freine???
le NON catégorique de mon mari..... Crying or Very sad

j'en suis à espérer "un accident". malgré la contraception. j'ai eu deux grossesses non "désirée", comme on dit What the fuck ?!? , donc, je sais que c'est possible!!!

cette envie d'un bébé est de plus en plus forte depuis la mort violente de mon père... peut être une pulsion de vie qui prend le dessus??

soupiiiiiiiir
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Jeu 07 Jan 2010, 17:22

je suis tombée enceinte de faustine 2 mois après le décès de mon papa et son arrivée dans ma vie m'a tellement emplie de joie de bonheur d'occupation que j'en ai oublié de faire le deuil du décès de mon papa.


mais ça m'a rattrapé des années après, quand je suis tombée enceinte d'Achille. et là j'ai doublemtn morflée. je traine depuis ma grossesse bcp de mal être.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Jeu 07 Jan 2010, 19:50

la naissance, la mort... tout cela est intimement lié...

pulsion de vie, pulsion de mort. elles sont antagonistes et finalement ce qui est antagoniste se rejoint.
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Jeu 07 Jan 2010, 21:07

naanni a écrit:
la naissance, la mort... tout cela est intimement lié...

pulsion de vie, pulsion de mort. elles sont antagonistes et finalement ce qui est antagoniste se rejoint.

j'ai eu bcp d'angoisse de mort et de maladie pdt mon 7ème mois de grossesse (faut dire aussi que la maman de ma meilleure amie, que je connaissais depuis 29 ans, était en phase termianle d'un cancer et qu'elle est décédée 3 semaines avant que j'accouche), ça s'est calmé jusqu'à l'accouchement, et ça a recommencé encore plus fort quelques semaines après la naissance d'Achille.

peur de mourir et de laisser mes enfants derrière moi. (bon, le fait que mon zhom ait eu un cancer quand Faustine n'avait que 2 ans et demi y joue aussi bcp sûrement, et je me rends d'autant plus compte de la fragilité de la vie, et que nous pouvons perdre/quitter ceux qu'on aime le plus au monde si vite.
mon psy dit que c'est aussi un réflexe archaïque de la mère primitive qui met tout en oeuvre pour protéger ses eptis et qui redoute de mourrir en laissant sa portée sans défense.


si j'avais su, je me serais laissé le temps de digérer le deuil de mon papa avant d'aborder ma grossesse.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Gaëlle
Maman des trouspinettes


Nombre de messages : 6463
Age : 38
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Jeu 07 Jan 2010, 21:11

Je prendrai le temps de répondre à ce post Véro...dans quelques temps.
Je suis touchée par ce que tu dis...en plein coeur.
Il y a une chose qui me vient et que je te livre comme ça, sans avoir de réponse: de quel deuil parle-t-on? Et de quoi est fait ce vide dont tu parles si bien et que je comprends avec mes tripes?

...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Il y a plus de volonté qu'on ne croit dans le bonheur."
Revenir en haut Aller en bas
superisa
Pied plat


Nombre de messages : 3613
Age : 40
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Jeu 07 Jan 2010, 21:18

j'ai eu aussi beaucoup d'angoisse par rapport à ma propre mort après la naissance de Quentin

c'était pourtant 2 ans après la mort de mon père et j'avais bien avance dans mon deuil

c'était surtout la peur de laisser mes enfants et de penser que je pourrais mourir et abandonner tout le monde...un peu comme ce qu'à dit ton psy

et puis le temps est passé et j'ai moins d'angoisse par rapport à tout ça

tu pouvais pas prévoir que tout cela allait remonter et en même temps ce sont tes enfants qui te tiennent à la vie

courage ma belle, c'est une étape plus ou moins longue vers un "mieux-être"

bisous
Revenir en haut Aller en bas
http://isa.d69@hotmail.fr
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Jeu 07 Jan 2010, 21:30

Gaëlle a écrit:

Il y a une chose qui me vient et que je te livre comme ça, sans avoir de réponse: de quel deuil parle-t-on? Et de quoi est fait ce vide dont tu parles si bien et que je comprends avec mes tripes?

...

je ne sais pas.

deuil de la maternité ? deuil de la mort ? deuil de la vie ? deuil de l'idéalistaion ? je ne sais pas.


bisous

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Gaëlle
Maman des trouspinettes


Nombre de messages : 6463
Age : 38
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Jeu 07 Jan 2010, 21:48

La perte de l'amour que je viens de vivre et la solitude dans laquelle je suis en ce moment, m'oblige à travailler ce vide que je ressens parfois...
C'est comme si petit à petit, à la place de cet amour pour l'autre, se nichait un peu de moi...et je sais que c'est bien, que c'est en acceptant pour le moment ce vide que je pourrai au fil du temps me reconstruire. Je ne sais pas si je me fais comprendre, mais ça me fait beaucoup penser à ce que tu dis.
Parce que finalement, c'est une sorte de deuil aussi que je fais en ce moment avec cette séparation...et parfois, je serai tentée de vouloir combler ce vide et éponger ma souffrance en "demandant" inconsciemment à mes filles de le remplir.

Je suis intimement persuadée que toutes ces épreuves nous rendent plus fort, parce qu'elles nous obligent à aller chercher au fond de nous même des ressources pour survivre, pour remonter, pour repartir.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Il y a plus de volonté qu'on ne croit dans le bonheur."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Ven 08 Jan 2010, 11:32

quand alexis est né, j'avais 21 ans. pas trop de recul.. pas vécu de perte "cruelle" dans ma vie, tout allait bien. j'avais un peu "travaillé" sur le deuil pendant mes études, mais je n'en avais pas ( encore) éprouvé.

le lendemain de ma césa- cata, j'ai fait une énorme crise d'angoisse: j'avais peur qu'il arrive quelque chose à mon enfant, ou à moi, peur de le laisser seul de l'abandonner par ma mort...j'en ai parlé au psy de la mat, en lui disant que j'avais le sentiment d'être investit d'une responsabilité bien lourde: je n'avais même plus le droit de mourir...
bizarre cette phrase mais c'est ainsi que je l'exprimais.
et c'est ainsi que je le ressens toujours.

juste pour dire que même si l'on vit dans un monde de "bisounours" qui était ma vie à l'époque, tout allait parfaitement bien dans ma vie, ben l'angoissse de mort est intrinsèque à notre état d'humain, et elle nous rattrape en certain moment, même si on ne s'y attend pas du tout...

gaëlle: bien entendu que c'est un deuil que tu vis... pas "une sorte de deuil", mais un deuil, un vrai. bisous
Revenir en haut Aller en bas
lilt
Violette accro


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Dim 10 Jan 2010, 15:33

c'est tres beau ce que tu dis Gaelle sur ce vide que tu rempli petit a petit...

je crois que les femmes sont instictivement faite pour avoir des enfants tant que l'horloge biologique ets en marche, apres bien sur il y a l'instinc animal, les sentiments et la raison... je comprends parfaitement ce que tu ressens Vero, en dohors de l'accouchement difficile qui me fais peur mais que je n'ai pas vecu...

Je fais aussi parti des mamans qui n'ont pas vecu leur precedente grossesse comme la derniere mais ne savent pas si il aura un autre bb ou non. Encore envie d'un petit d'un coté, ca nous manquera, mais envie de passer a autre choses d'un autre.... car il est clair qu'avec un bb y'a plein de trucs qu'on peu pas faire...

avoir poru l'instant on garde les vetemenst et le reste au cas ou, passé 40 ans je les donnerai. D'ici là on verra bien, pour l'instant on profite, on trouve nos loulous trop petits pour en avoir un de plus...!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Dim 10 Jan 2010, 17:40

ici on vient de faire un GROS tri dans les habits et lana à voulu revisionner la k7 de sa naissance

et forcement ça remue snif j'aurai plus de petit Sad
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Lun 11 Jan 2010, 14:10

syl a écrit:
ici on vient de faire un GROS tri dans les habits et lana à voulu revisionner la k7 de sa naissance

et forcement ça remue snif j'aurai plus de petit Sad


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Ven 25 Juin 2010, 22:40

Je suis maman pour la première fois depuis peu et j'espère avoir un autre enfant qui sera le dernier (mon mari a déjà une fille d'une union précédente et je sais que s'il arrive à 3 enfants,ce sera le max pour lui)
Mais, alors que j'étais très heureuse d'être enceinte, me sont venues des angoisses: comme un deuil anticipé.
L'angoisse de ma finitude, celle de mes parents, de ma fille.
je ne suis plus que" fille de" ou "petite-fille de" mais je suis aussi "maman de" et ça me donnait l'impression de pousser un peu tout le monde vers la sortie
alors que ma fille n'était pas encore née, je me demandais si je serais en vie pour connaître ses enfants et je pleurais le fait que je ne connaîtrais certainement jamais ses petits-enfants
je pense que ce deuil de la maternité ressemble un peu (dans une moindre mesure) au départ en retraite pour ceux qui ont aimé leir vie professionnelle
C'est la fin d'une étape...mais qui marque forcément le début d'une autre qui aura aussi son charme et son importance

Revenir en haut Aller en bas
Isabelle
Violette accro


Nombre de messages : 1537
Age : 43
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Mar 07 Fév 2012, 20:23

Nous voulions 4 enfants au moment de notre mariage, parce que nous avions connu un couple qui en avait 4 et que nous trouvions ce modèles épatant, les enfants très heureux ensemble, très occupés, très solidaires. Je ne connaissais que très peu le diabète et je ne savais pas qu'il fallait préparer sa grossesse. Finalement, c'est devenu et c'est toujours, secondaire, par rapport au désir d'enfant, car au final, au point de vue diabète, tout s'est à peu près bien passé.

En revanche, je n'ai plus de désir d'enfant et c'est aussi pour ça que je pose la question, c'est que je ne pensais pas ça possible, comme c'est un anniversaire, j'y repense beaucoup. Je croyais que ce désir ne disparaîtrait pas, je préférais ne pas y penser, peut-être pour me protéger, et finalement, Alexandre est là, il va avoir un an, et je ne veux plus être enceinte, mais seulement être enceinte, je veux bien un 4e enfant, mais tout fait ! Mon homme est plus hésitant, mais pour moi, s'il y avait un accident... je ne voudrais pas. Je n'aurais jamais cru possible de dire une chose pareille

J'ai trouvé ma dernière grossesse très difficile, aussi bien physiquement, que moralement, épuisante à tous points de vue. Je commence doucement à avoir plus de dynamisme, je n'ai pas perdu mes kilos, loin de là et puis, je commence à laisser mon petit dernier sans souci, j'envisage la garderie pour lui beaucoup plus tôt que les autres, et j'ai un boulot ! Smile une vie autre que celle de maman au foyer, qui ne me convient plus comme pour le premier enfant (et même avec notre belle association). J'ai donné pour le maternage, les couches lavables, le tout fait maison. J'aime le gros bidon, chez les autres, j'admire les nouveaux nés... des autres. Enfin, je suis vieiiilllle ! Il m'a fallu plusieurs mois pour être enceinte, avec un peu de chance, il n'y aura pas d'accident, vivement la ménopause :blonde:

Surtout, nos trois enfants nous comblent, ils sont très différents, même si élevés avec la même éducation, ils sont riches, chacun d'entre eux, et parce qu'ils ont des frères et sœurs. Je comprends seulement maintenant ce que disait une de mes amies, la fraternité est un cadeau. J'ai hâte de les voir grandir... dirai-je la même chose quand Alexandre délaissera le sein ? c'est là que réside mon angoisse, je n'ai pas envie d'un 4e, mais je dois laisser mon dernier grandir, ce qui se passe bien, j'espère que ce sevrage se passera aussi bien que pour les autres Smile


Dernière édition par Isabelle le Mar 07 Fév 2012, 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laurence
super détective


Nombre de messages : 16591
Age : 38
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Mar 07 Fév 2012, 20:34

tu pensais ne jamais pouvoir dire cela mais peut être un jour, dans qques années, reviendras-tu sur ce que tu dis aujourd'hui
nous ne pouvons pas le savoir

ce qui compte, c’est que tu dis être comblée, c’est le principal !
Revenir en haut Aller en bas
Carelle
Violette absolue


Nombre de messages : 6175
Age : 34
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Mar 21 Fév 2012, 11:30

est-ce qu'un jour, on arrive à ne plus vouloir avoir d'enfant ? Est-ce qu'un jour on se dit, ça y est, ma famille est au complet ?
Ou bien sera-t-on sans cesse sujette à ces envies de bébés qui vont et qui viennent ?
Revenir en haut Aller en bas
http://elfine01.free.fr/blog/index.php?
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: deuil de la maternité   Aujourd'hui à 12:11

Revenir en haut Aller en bas
 
deuil de la maternité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (maternité amie des bébés - LHAB) Miss Hannah (part 2)
» Maternité / papiers
» La montagne en deuil, Jean Ferrat s'en est allé...
» Impressionnant congé maternité en Bulgarie !
» Refus de prolongement du congé maternité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: DEVENIR UNE MAMAN VIOLETTE :: Ma grossesse-
Sauter vers: