LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 quelques règles d'or pour réussir son allaitement.....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: quelques règles d'or pour réussir son allaitement.....   Sam 19 Mar 2005, 11:54

j'ai fusionné le post de Nono "les 10 commandements pour réussir son allaitement" et le post d'Hélène (feuillet de la LL) concernant les pédiatres pro-allaitement. vous avez tout en main pour réussir votre allaitement :D véro-modo


Règle numéro 1: allaitement à la demande :

Un bébé mange à son rythme donc on donne à volonté, pas besoin d’attendre 2 ou 3 heures (c’est pas du lait industriel qui se digère très lentement). Quand bb naît, la grosseur de son estomac est aussi petit que son petit poing serré. Donc les premières semaines, bb tète souvent car le lait maternel se digère très facilement en moins d’une heure.
Chaque bébé est différent il y en a qui vont téter 1 heures d’autres même pas 5 minutes. Ça ne sert à rien de se stresser à regarder la montre. Ecoutons nos bébés simplement. Et maman sera beaucoup plus sereine que de rester collé à la pendule. Ecoutons bébé.
Une tétée est là pour nourrir, pour caliner, pour désangoisser, pour rassurer….
A la maternité surtout pas de bib de complément et donner le sein autant que bébé réclame même si c’est toutes les heures et même si il tête durant 1 heures. La montée de lait est très important pour réussir un bon début d’allaitement. Alors avoir confiance en son bébé si il redemande c’est qu’il a besoin que ce soit pour se nourrir ou pour se rassurer. Il vient d’un milieu très rassurant, chaud, sans bruit, sans lumière ou il mange en continue et il sort dans un milieu plein de bruit, plein de lumière ou il n’a pas de nourriture en continue…….alors rassuront le en lui donnant le sein à volonté.
Pour les bib de complément bien tenir tête à l’équipe soignante c’est votre bébé pas le leur !!!!!!!!
Et si vous avez besoin de tirer votre lait à la maternité attention avant la montée de lait le lait arrive en très très petite quantité c’est normal alors pas d’inquiétude. Avec patience la montée de lait va arriver et le lait va être abondant. En moyenne c’est vers le 4 ème jours mais si maman (césarienne, long accouchement, péridurale) et bébé (long accouchement, souffrance durant l’accouchement, prématuré) sont fatigués ça vient plus tard voir jusqu’à 6 jours.

Règle numéro 2: les positions de bébé pour un bon allaitement

Bien positionner le ventre de bb sur ton ventre. Au début c’est plus simple d’utiliser un oreiller pour ce caler. bb doit ouvrir en grand sa bouche pour prendre tout le mamelon.

Règle numéro 3: attention au téton

Pas besoin de tirer sur le sein pour dégager les narines de bébé pour qu’il respire. Si bébé est bien positionné son nez a assez d’espace pour respirer. Car c'est un bon moyen pour avoir des crevasses, mais parce que l'on tire dans le sens inverse du sein.

Règle numéro 4: pour protéger des crevasses :


Après chaque tétée tu appliques un peu de ton lait sur ton téton. Et tu laisses sécher. Comme ça ton lait cicatrise bien et il est protégé par ton lait.
Avant la naissance tu peux préparer ton sein en l’hydratant et en passant une brosse à poile doux dessus. Tu peux aussi si tu le suporte ne pas mettre de soutif pour que tes tétons frotte le vêtement.

Règle numéro 5: Te reposer tu feras, et le ménage papa fera.

repose toi en même temps que bébé fait la sieste avec lui (cododo) et le ménage il attendra.
Tu peux commencer à faire plein de réserve au congélo de petits plats cuisinés avant la fin de ta grossesse. Comme ça quand tu reviens à la maison pas besoin de cuisiner.

Règle numéro 6: Les bons conseils des non allaitantes, tu n'écouteras pas.


Belle maman, copine, maman, pédiatre, gynéco etc... le mieux c’est de parler avec des mamans expertes sur les forums spécial allaitement. Ou de voir avec les associations spéciales allaitement comme la leche league d’ailleur le mieux c’est d’assister à une réunion durant la grossesse comme ça on a tout plein de bon conseil et on rencontre plein de maman allaitante.

Règle numéro 7: pour une bonne montée de lait et un bon démarrage de l’allaitement

Essayer de donner les deux seins à chaque fois pendant les deux premières semaines pour bien stimuler la lactation.
des que tu sens une petite baisse de lactation tu refais les 2 seins à chaque à volonté et le lait va revenir en abondance.

Règle numéro 8: sucette et biberons tu éviteras:

Pourquoi? tout simplement car cela entraine très souvent des confusions sein -bib, et qu'ensuite bb ne sais plus téter au sein, alors la maman pense tout simplement je n'ai plus de lait, alors que c'est juste une confusion. En plus la sucette fait sauter des repas donc bébé ne prend pas assez de lait et donc pas assez de poids. Donc maman crois ne pas avoir assez de lait (le pédiatre aussi ) et on arrete tout à cause d’une sucette ou de biberon !!!!!!!!c’est domage.

Règle 9:

A la moindre douleur au niveau de seins, de la succion il faut faire appel à des personnes qui sont des pro en allaitement comme la leche league
www.lllfrance.org

c’est soit bb qui est mal positionné sur le sein, soit bb qui tête mal ou encore des mycoses donnés par bébé.

Règle numéro 10: il faut écouter son instinct de maman et son bébé :

Je crois que c'est le principal, c’est quand même la maman et le bébé qui se connaissent le mieux. Pas les autres !!!!

Règle numéro 11 : les pics de croissance :


ça dure entre 3 à 8 jours c'est normal bébé va relancer la lactation de maman car il a grandit à besoin de plus de lait.
bébé se met à téter très souvent voire toutes les heures de jour comme de nuit. il va s'énerver sur le sein, téter très vite desfois moins de 5 minutes, tes seins vont devenir tout mous.
alors donner le sein à volonté, se reposer, bien boire
et ce qu'il ne faut pas faire: pas de bib de complément pas de sucette car sinon la montée de lait ne se fera pas et tu n'auras pas assez de lait.
les pics de croissance se font à 10 jours, 3 et 6 semaines puis 3 et 6 mois. Et des que mamans a une baisse de lait (fatigue, contrariété…)

Règle numéro 12 : prise de poids:

alors un bébé allaité ne prend pas du poids de la même manière qu'un bébé au biberon. donc on ne compare pas les courbes. D’ailleur l’OMS va sortir une courbe de poids spécial bébé allaité vers octobre de cette année.
un bébé est différent de chaque bébé. donc on ne compare pas non plus.
un bébé allaité va avoir une baisse voir une stagnation de la prise de poids ou même une légère perte de poids entre 4 à 6 mois. c'est normal pas besoin de s'affoler. donner le sein à volonté, pas de bib de complément ou de sucette et tout va rentrer dans l'ordre. Les mois suivant. Etre confiante et écouter son bébé. Si bébé mouille bien ses couches, qu’il est heureux, sourit, joue….c’est qu’il prend se dont il a besoin.
un bébé au sein prend ce dont il a besoin. il grossit à son rythme.

Règle numéro 13:

Le lait de maman est ce qu’il y a de meilleur pour bébé. L’OMS conseille un allaitement exclusif jusque 6 mois minimum mais le mieux jusque 9 mois (si bébé ne s’interrèsse pas à la nourriture). Jusque 1 an le lait de maman représente la majorité de son alimentation. Les solides sont là simplement pour compléter. Un bébé peut se suffit d’un seul repas solides jusque 1 an. Les solides sont là pour lui faire découvrir le gout, la texture……
Ensuite il conseille de continuer l’allaitement jusque ses 2 ans.
Pourquoi ces recommandations ?
Car l’allaitement est favorable à maman et à bébé.
A bébé : diminution des risques de diabète, obésité, infections, problème intestinal, allergie, asthme, maladie infentil…..
A maman : diminuation du risque de cancer du sein (7% de moins de gagner par tranche de 6 mois d’allaitement), de l’utérus et des ovaires et aussi de l’ostéoporose.
Une maman a toujours assez de lait si elle respecte les règles au dessus. Les mamans qui ont de réelles problème de lactation ne représente que 0.1% des mamans !!!!!
Le lait de maman ne tourne pas !!!!! ça n’existe pas !!!!!!

règle 14: Tire lait :

-au lever le matin c’est là qu’on a plus de lait, mais si tu préfère à un autre horaire c’est à toi de voir comme ça t’arrange.
-plusieurs jour d’affiler pour faire croire au cerveau que bébé a besoin dune tétée supplémentaire, toujours à la même heure
-en même temps que bébé tête ou tout de suite après la tétée sur l'autre sein plein
-faite téter 2 fois bébé sur le même sein pour tirer sur un sein très plein. exemple tétée à 16h sein gauche tétée 20h sein gauche et tire lait sur sein droit à 20h.
-après une douche bien chaude
- se masser les seins avant
-boire assez d'eau, de l'ovomaltine de la bierre sans alcool, ....tout ce qui fait augmenter la lactation


voilà quelques grandes lignes qur l'allaitement si vous avez des choses à rajouter n'hésiter pas les filles.
et vive l'allaitement
Revenir en haut Aller en bas
Poire belle Hélène
Purple Reine
avatar

Nombre de messages : 5492
Age : 51
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Comment savoir si un pédiatre est pro-allaitement.   Mer 21 Déc 2005, 20:28

Feuillet n° 18 : Comment savoir qu'un professionnel de la santé ne soutient pas l'allaitement

Tous les professionnels de santé disent soutenir l'allaitement maternel. Mais beaucoup le soutiennent uniquement lorsque cela se passe bien et encore, pas toujours. Dès que l'allaitement maternel, ou tout autre chose dans la vie d'une jeune mère, ne se déroule pas parfaitement, beaucoup trop d'entre eux préconisent le sevrage ou les compléments. Voici une liste partielle d'indications vous permettant de savoir si un professionnel de la santé soutient ou non l'allaitement maternel ou du moins suffisamment pour qu'en cas de problème il (elle) fera les efforts nécessaires afin de vous aider à continuer l'allaitement.


Comment reconnaître qu'un professionnel de santé ne soutient pas l'allaitement:


1. Il (elle) vous distribue des échantillons de préparations pour nourrisson ou encore des documents provenant des sociétés d'aliments infantiles lorsque vous êtes enceinte ou après la naissance du bébé[1].

Ces échantillons ou cette documentation sont des appels à utiliser le produit en question, leur distribution est donc du marketing. Il n'y a aucune preuve qu'une marque soit meilleure ou pire qu'une autre pour tout bébé normal. Toute information ou vidéo accompagnant les échantillons ne sont ni plus ni moins que des messages subjectifs pour dénigrer l'allaitement maternel et glorifier les substituts. Si vous ne le croyez pas, demandez-vous pourquoi les sociétés de préparations pour nourrissons déploient avec acharnement des techniques pour amener les médecins ou les hôpitaux à distribuer leurs documentations et échantillons et non ceux des autres sociétés? Et pourquoi les professionnels de la santé ne défendent-ils pas l'allaitement maternel?


2. Il (elle) vous dit que l'allaitement au sein ou au biberon sont pratiquement équivalents.

La plupart des bébés nourris au biberon se développent harmonieusement et en bonne santé et tous les bébés nourris au sein ne sont pas exempts de troubles de santé. Mais cela ne signifie pas que l'allaitement maternel et artificiel soient à peu près équivalents. Les préparations pour nourrissons ne sont qu'une grossière approximation par rapport aux connaissances que nous avions sur le lait maternel il y a plusieurs années déjà, ce qui ne représente encore qu'une grossière approximation de ce que nous découvrons et qui nous émerveille toujours davantage. Leurs différences ont d'importantes conséquences sur la santé. Certains éléments du lait maternel sont absents des préparations pour nourrissons bien que nous connaissions leur importance pour le bébé depuis plusieurs années déjà. Par exemple, les anticorps et les cellules protégeant le bébé des infections, les longues chaînes d'acides gras poly insaturés nécessaires au développement optimal du cerveau et de la vision de l'enfant. Allaiter au sein n'est pas la même chose que de nourrir au biberon, c'est une relation totalement différente. Si vous n'avez pas pu allaiter, c'est malheureux (bien que la plupart du temps les problèmes auraient pu être évités) mais déclarer que cela n'a pas d'importance, c'est de la condescendance et c'est parfaitement faux. Un bébé n'a pas besoin d'être allaité pour croître heureux, en pleine santé et sécurité, mais c'est un avantage.


3. Il (elle) vous dit que la préparation pour nourrisson X est la meilleure.

Cela signifie généralement qu'il (elle) est trop influencé(e) par le représentant de cette marque particulière. Cela peut aussi signifier que ses enfants ont toléré cette marque-là plutôt qu'une autre. Cela signifie qu'il (elle) a des préjugés non fondés.



4. Il (elle) vous dit qu'il n'est pas nécessaire de faire téter le bébé juste après la naissance si vous êtes fatiguée et parce que de toute façon le bébé est souvent peu intéressé.

Ce n'est pas nécessaire, mais c'est très utile. Les bébés peuvent téter alors que leur mère est allongée ou qu'elle dort, bien que la plupart des mères n'éprouvent pas le désir de dormir à un moment pareil. Les bébés ne montrent pas toujours un intérêt pour téter immédiatement mais ce n'est pas une raison pour les empêcher d'en manifester le besoin. La plupart des bébés tètent dans l'heure ou les deux heures qui suivent la naissance et c'est le moment le plus propice à un bon départ, mais ils ne le peuvent pas s'ils sont séparés de leur mère. Si vous avez l'impression que la pesée, les gouttes pour les yeux et l'injection de vitamine K sont prioritaires par rapport à la mise en route de l'allaitement, vous pourrez vous rendre compte des engagements des uns et des autres vis-à-vis de l'allaitement.


5. Il (elle) vous dit qu'il n'existe pas de confusion sein/tétine et que vous devriez commencer à donner des biberons le plus tôt possible à votre bébé pour vous assurer que celui-ci acceptera la tétine.

Pourquoi devriez-vous commencer les biberons de bonne heure s'il n'existe pas de confusion sein/tétine? Nier l'évidence de l'existence d'un tel problème, c'est mettre la charrue devant les boeufs. C'est la tétine, dont aucun mammifère autre que l'homme ne s'est jamais servi, et dont l'homme lui-même n'a fait un usage courant que depuis la fin du XIXème siècle, qui doit démontrer son innocuité. Mais cette innocuité vis à vis de l'allaitement n'a pas été prouvée. Les professionnels de la santé qui affirment que les tétines sont anodines, donnent à croire que l'alimentation au biberon serait la méthode physiologique normale de l'alimentation du nourrisson, et non l'allaitement au sein. Qu'une majorité de bébés ayant sucé des tétines n'aient pas eu de problèmes ensuite pour téter, n'implique pas que leur usage précoce ne puisse causer des dommages pour certains bébés. C'est souvent une combinaison de facteurs, dont l'un peut être l'utilisation d'une tétine, qui s'additionnent pour donner des problèmes.


6. Il (elle) vous dit que vous devriez arrêter l'allaitement parce que vous êtes malade ou que votre bébé est malade, ou parce que vous allez prendre des médicaments ou bien encore vous allez subir des examens médicaux.

Il y a de rares situations où l'allaitement ne peut être poursuivi, mais souvent les professionnels de la santé ont tort de supposer que la mère ne peut pas continuer. Le professionnel de la santé qui soutient l'allaitement maternel fera l'effort de trouver un moyen pour éviter l'interruption de l'allaitement (l'information des pages blanches du livre bleu Compendium des spécialités pharmaceutiques n'est pas une bonne référence : chaque médicament y est contre-indiqué parce que les laboratoires pharmaceutiques se sentent plus concernés par le risque de poursuites que par l'intérêt des mères et des bébés). Lorsqu'une mère doit prendre un médicament, le médecin essayera de prescrire un traitement compatible avec l'allaitement (en fait, très peu de traitements imposent l'arrêt de l'allaitement). Il est extrêmement rare qu'il n'existe qu'un seul traitement pour un type de problème. Si le premier choix du médecin est un traitement médical demandant l'interruption de l'allaitement, vous êtes en droit de penser qu'il (elle) ne se sent pas réellement concerné par l'importance de l'allaitement.


7. Il (elle) est étonné(e) d'apprendre que votre bébé de 6 mois est toujours allaité.

Beaucoup de professionnels de la santé croient que les bébés devraient bénéficier de préparations pour nourrisson au moins jusqu'à 9 mois et même 1 an, mais en même temps semblent croire que le lait maternel et l'allaitement ne sont pas nécessaires et même nuisibles au-delà de 6 mois. Pourquoi l'imitation serait-elle meilleure que l'original? Pouvez-vous imaginer ce que ce raisonnement implique? Sur l'ensemble de la planète, l'allaitement poursuivi jusqu'à 2 ou 3 ans est fréquent et normal.


8. Il (elle) vous dit que le lait maternel n'a plus d'intérêt nutritionnel pour le bébé au-delà de 6 mois.

Même si c'était vrai, il y a toujours intérêt à allaiter parce que l'allaitement est une interaction unique entre deux personnes qui s'aiment, même sans lait. Mais ce n'est pas vrai. Le lait maternel reste du lait contenant des lipides, protéines, calories, vitamines et le reste, et les anticorps et autres éléments qui protègent le bébé contre les infections sont toujours là, certains même en plus grosse quantité que lorsque le bébé était plus jeune. Quiconque omet de vous le dire ne sait rien de l'allaitement.


9. Il (elle) vous dit que vous ne devriez jamais permettre à votre bébé de s'endormir au sein.

Pourquoi pas? C'est bien si un bébé peut aussi s'endormir sans téter, mais un des avantages de l'allaitement est justement d'avoir un moyen commode pour endormir votre enfant fatigué. Toutes les mères du monde, depuis les premiers mammifères, ont agi de la sorte. Un des grands plaisirs du maternage est d'avoir un enfant endormi dans les bras, et de ressentir la quiétude qui le submerge avec le sommeil. C'est l'un des plaisirs de l'allaitement, pour la mère comme probablement pour le bébé, lorsque celui-ci s'endort au sein.


10. Il (elle) vous dit que vous ne devriez pas rester à l'hôpital pour nourrir votre enfant malade parce qu'il est important que vous vous reposiez chez vous.

C'est important que vous vous reposiez, et l'hôpital qui soutient l'allaitement maternel s'arrangera pour que vous puissiez vous y reposer tout en nourrissant votre bébé. Les bébés malades n'ont pas moins besoin d'être allaités que les bébés en bonne santé, ils ont plus besoin.




Traduction du feuillet n° 18, " How to know a health professional is not supportive of breastfeeding ".

Révisé en janvier 2000, en octobre 2000 pour la version française.

Dr Jack Newman, MD, FRCPC - Pédiatre, Responsable d'une consultation de lactation

Toronto - Canada

Peut être copié et diffusé sans autre permission.


--------------------------------------------------------------------------------

[1] En France, la loi n°92-442 du 3 juin 1994 et son décret d'application paru le 8 août 1998, interdisent la distribution gratuite de préparations pour nourrissons (lait premier âge) par l'intermédiaire du système de santé et précisent certains éléments devant apparaître dans les documents concernant l'alimentation infantile et distribués au grand public (précisions ajoutée par IPA).

_________________
Hélène maman comblée ;-)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bonjour Invité et bonne journée.
Gros bisous. Poire belle Hélène
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: quelques règles d'or pour réussir son allaitement.....   Mer 28 Fév 2007, 16:44

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: quelques règles d'or pour réussir son allaitement.....   

Revenir en haut Aller en bas
 
quelques règles d'or pour réussir son allaitement.....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques règles à respecter pour le bien de chacun
» Post à conseils pour réussir son allaitement!
» Les règles à respecter pour agrandir sa maison
» règles pour bien dresser la table
» Suis-je assez motivée pour réussir ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: DEVENIR UNE MAMAN VIOLETTE :: SOS Allaitement-
Sauter vers: