LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Baby Blues : sujet tabou ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 10:09

Comme je vous le disais ailleurs, je suis passée par un sérieux baby blues (et j'y suis peut-être encore dedans...) dans les jours qui ont suivi la naissance d'Erwann.
En ce qui me concerne, je n'ai pas ressenti d'indifférence vis à vis de mon
bébé mais c'est mon entourage qui m'a déçu.
J'ai focalisé sur des détails qui m'ont fait pleuré : le fait que les gens ne me disaient pas forcément qu'il était beau, que je n'avais pas eu de retour de la part de certaines personnes à qui on avait envoyé un faire-part, que le papa ne prenait pas Erwann systématiquement dans les bras quand il pleurait alors que j'étais occupée bref que la terre ne s'était pas arrêtée de tourner avec sa venue.
Outre le fait que je suis pas spécialement tendre avec mon entourage (et je culpabilise vis à vis de Carla), je me suis surprise à plusieurs reprises à pleurer comme une madeleine en me disant : "Heureusement qu'il m'a, moi...".
Autre chose : je me sens dépassée par les événements, je n'arrive pas à tout faire, en temps et en heure : la maison est sale et mal rangée mais je fais passer les besoins des enfants avant du coup je suis nase quand il s'agit de m'y mettre. Les pauses ordi sont des respirations. Apparemment, je ne sais pas m'organiser (c'est ce que m'a dit le papa... ça fait plaisir....) et du coup ça me stresse aussi beaucoup.
J'ai l'impression que ce sujet est très tabou : la preuve, je n'en ai parlé à personne de mon entourage (une jeune maman se doit forcément être heureuse !!) et je n'ai pas trouvé de post spécialement consacré à cela (hormis un sur la dépression post-partum mais qui me semble être quelque chose de différent et de plus sévère par rapport à ce que je ressens...).
Alors , le baby-blues tabou aussi sur le forum ???
Je sais qu'il n'est pas facile d'en parler (et que c'est peut-être un peu honteux....d'ailleurs j'ai posté dans VIP... alors que ça ne devrait pas.) mais ça me soulagerait de lire d'autres témoignages de maman et ça pourrait une aide aussi pour d'autres de voir toutes les formes que peut revêtir ce baby-blues. Alors si certaines veulent bien en parler, n'hésitez pas !
Revenir en haut Aller en bas
Clairounette
Violette for ever


Nombre de messages : 3058
Age : 35
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 10:11

Gridou, je reviens te répondre quand j'aurais plus de 2sec.... A toute!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.les-dessous-de-maman.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 11:11

Moi aussi je reviens te répondre(je suis en retard pour le boulot) Mais j'ai vécu ça et ça a duré plusieurs semaines
Ne t'inquiète pas, ça va rentrer dans l'ordre d'ici quelques temps bisous
Revenir en haut Aller en bas
vivi
Mignon champignon


Nombre de messages : 6236
Age : 36
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 12:06

Alors moi le baby-blues juste hormonal, dans la plus stricte definition du terme, ca a été très bref, une soirée où j'ai à moitié pleuré ... devant Dr House Mr. Green , une irrepressible envie de fondre en larmes, avec l'impression que tout allait forcément mal se passer et que ma vie était pourrie. Pi j'ai dit à mon cerveau, OK coco t'es en train de te prendre dans la tronche une méga descente d'hormones, zen. En 2 jours, ca s'est remis à la normale.

Apres, pour moi, le quotidien à la maison, c'est autre chose, rien à voir avec les hormones (qui, 3 semaines apres, sont censé aller tout bien), mais plutot une histoire de trouver ses repères et se recaler sur un autre schema familial. Ca n'est pas toujours facile. On a beau s'y préparer, savoir que ca va être chaud, qu'on va être crevés, pas au top tout le temps, ben rien à faire, une fois devant le fait accompli ca n'est pas si simple. Comme toi parfois je vis très mal le fait de ne pas pouvoir tout faire. M'occuper des enfants, avec la difficulté que peut poser le fait d'avoir deux bébés qui veulent chacun leur maman, et pas à tour de rôle mais en même temps (pour dire, mes matinées c'est l'enfer parce que les deux veulent être collés, alors que l'apres midi, Alex joue tranquille dans son coin, et Luke reste tranquille à regarder autour de lui ou dormir, tsss les sales gosses, peuvent pas faire ca en décalé?). La maison me semble toujours dégeu, j'ai plein de retard dans le rangement en bas et desfois ca me fait limite enrager. Et pi avec ca zhom s'y met, qd il rentre j'ai juste envie de pouvoir enfin ranger le foutu bordel..........et lui, qd il rentre, ben il veut sa famille, et sa femme dispo et il fait la gueule qd je disparais au sous sol. Sans compter ses demandes de plus en plus insistantes de , alors sur je comprends qu'en bon mâle qu'il est ca devient dur pour lui d'autant plus que ma grossesse ca a pas été folichon. Mais moi, pas moyen, j'ai juste même pas envie qu'on me touche. Mais quand il sort des trucs où à l'entendre je suis limite frigide ou refractaire au plaisir, ca me fout un cafard terrible, de plus en plus, j'ai juste envie de me tirer qd il dit ca, pi qu'il s'en trouve une autre plus partante pour le cul. J'en suis à un point où j'essaye malgré toute l'horreur que m'inspire l'idée de me laisser faire un jour, genre étoile de mer et penser à la patrie, juste pour avoir la paix un moment. Tous les jours c'est comme une bonne résolution, allé ce soir je me laisse faire. Mais j'ai tellement pas envie qu'on me touche! Bref. Tout ca en cumulé --> y'a des moments dans la journée où je me retrouve à me dire, qu'est je fous là, je galère, chui pas dispo comme y faut pour les petits, pas une bonne nana pour mon mari, trop crevée pour être présente, pas capable de m'organiser pour le ménage etc etc.......à me dire que finalement je n'aurais jamais du quitter la route, j'y étais à ma place avec des gens qui me ressemblent, et pas à patauger avec un mec pour qui je ne suis manifestement pas la nana qu'il faut car je n'arrive aps à être pour lui comme il le voudrait, ni niveau partage (on s'est un peu pris le bec ce week end car il est du genre à vouloir tout partager alors que moi, ben y'a des choses que j'estime perso et dont j'ai pas envie de parler...bref, on a une vision totalement opposée là dessus et il encaisse pas bien), ni niveau cul, ni rien du tout, c'est pas une sauvage comme moi qu'il aurait du dégotter, il aurait du trouver une nana comme lui, avec une vision du couple comme la sienne, avec qui ils discutent et partagent tous les aspects de leur existance, et qui arrive à être toujours motivée pour le sexe. Bref. En fait c'est vrai que selon les clichés, je devrais dégouliner de bonheur, je suis l'heureuse maman de beaux enfants en bonne santé, je vis dans une belle baraque, je mange à ma faim, c'est censé être le pays des bisounours, mais toutes ces petites conneries bout à bout font que là, non, je me sens pas bien, je me sens nulle et inutile et pas comme il faudrait pour qui que ce soit. Et ca va pas s'arranger de sitôt avant que j'ai pu m'adapter.....va falloir un peu de temps. Parce que là, apres le chaos matinal le calme est revenu niveau petits monstres, mais l'homme va rentrer, et aura encore l'impression que j'ai rien à lui dire, et qd les gamins seront couchés il voudra faire une approche, et là je sais déjà à quel point ca va encore me culpabiliser à moins que j'arrive enfin à me laisser faire et comme ca ce sera ca de souci en moins pour la journée Confused , et je vais encore finir la journée à me dire que chui décidemmment pas une nana pour lui, et pi je vais aussi culpabiliser parce que je vais être naze et que je vais encore comme tous les soirs le laisser plus ou moins se dépatouiller avec les gosses alors que finalement c'est mon boulot aussi....

Mais bon........je me dis que ca ne peut que s'arranger........
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 12:12

bisous


je peux pas dire beaucoup plus.
Revenir en haut Aller en bas
Clairounette
Violette for ever


Nombre de messages : 3058
Age : 35
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 12:19

Bon....
Je ne sais pas si j'ai un un baby blues ou pas, mais je te rejoinds sur plusieurs points.
L'entourage: Ca a été très compliqué, qu ce soit avec ma mère ou avec le père de Zyad. Je m'explique: les relations avec ma mère ne sont pas chaleureuses. J'ai accouché à l'hopital, et elle travaille au sous sol, au centre de transfusion sanguine, donc forcément, elle était là, TOUT LE TEMPS!! Elle ne respectait pas les horiares de visites, venait sur ses pauses pipi.... Un jour où il fallait changer la couche de Zyad, il y avait la puer et elle a voulu venir avec nous. La puer lui a fait remarqué le panneau "reservé aux parents". La, ma mère a répondu qu'elle était presque sa mère.... On s'est engueulé. Un autre épisoade où Zyad s'était endormi sur moi et moi aussi, l'AS est venue déposé mon repas et voyant la scène, elle s'est mise à me hurler dessus, et a réveillé Zyad (que dèja, j'avais du mal à endormir). J'ai fondu en larmes, Zyad hurlait et j'étais incapavle de me calmer, dc incapable de le calmer lui aussi. Là dessus, ma mère est arrivée et à réussit à l'apaiser. Elle était très fière, et me l'a ressorti devant de la visite le lendemain.
Tout ça pour dire, et il m'a fallut quelques semaines pour pouvoir me l'avouer: elle s'est sentie grand mère tout de suite, dans la seconde où je lui ai dit que j'avais accocuhé. Sauf que moi, je ne me suis pas sentie maman tout de suite. Zyad est arrivé avec 3 semaines d'avance, je crois que j'étais à peine prête.
Je n'étais pas indifférente à mon bébé, mais c'était étrange, trop étrange. Rentrée à la maison, j'ai pleuré quand je l'ai vu dormir dans son lit. "il y a 1 bébé qui dort dans ma chambre". Je ne sais pas pourquoi, je ne crois pas que c'était de la joie, ni une forte émotion. Plutot de l'angoisse je crois.

Je suis rentrée de la mat' un jour plus tot, j'étais très fatiguée (accouchement en pleine nuit, passages +++ dans la chambre à la mat'). Le jour où j'ai accocuhé, il y aavit 10 personnes à la maison. J'ai qusi retrouvé la maison comme je l'avais laissée.... Donc je me suis tapé le ménage et la vaisselle... En sortant de la mat', devant les ascenseurs, le père de Zyad m'a fait la réflexion qu'il fallait absoulment que j'aille chez le coiffeur, que vraiment, je ressemblais à rien...

Les débuts de l'allaitement n'ont pas été faciles non plus, frein de langue trop court, personnel soignant extrèmement désagréable qui m'a fait payer le fait que je me sois oppposée au pédiatre....

Toutes ces choses qui fragilisent 1 maman...

Oui, comme toi, j'ai bcp pleuré. Je n'ai eu de soutien que de ma copine. Ma BM à la mat' est restée toute 1 aprèm en me disant de le laisser pleurer: vs imaginez! Un bébé de 2j, qui aurait du etre encore ds mon ventre et que je devais laisser pleurer.... Les jours d'après, je n'ai entendu que des choses du même genre: pose le, laisse le pleurer, viens manger, c'est pas grave...

Un peu plus tard, j'ai eu le droit à "ton lait est pourri, c'ets à cuase de toi s'il a mal au ventre", "je vais lui donner des bib, t'es une mère indigne", ou encore "tu allaites que pour montrer tes seins à tout le monde"...
On est allé au resto qd Zyad avait un mois à peine. Il s'est réveillé, j'ai voulu le mettre au sein... On s'este ngueulé, justement parce qu'il était hors de quetsion que j'allaite devant tout le monde, que je n'avais qu'à aller ds la voiture et revenir après. J'ai pris mes affaires et je suis partie...
Aujourd'hui encore je n'allaite jamais en public quand son père est là. Je le fais naturellement que je suis sans lui...

L'oragnisation de la maison???? J'ai toujours tout fait toute seule. Et oui, les 1ers mois, c'était tout dégueu. Zyad dormait par tranches de 30 min. Ce temps là, je prenais ma douche et je me mettais devant le pc. Là encore, aucune compréhension: "tu es une crado dégueu qui aime vivre ds la merde". Impossible de comprendre que je ne pouvais juste pas, que j'avais besoin de me retrouver, même 10 minutes...
Du coup, le "et tu veux d'autres enfants??? T'arrives même pas à t'en sortir avec 1 bébé..."
Voilà, j'ai pleuré souvent, pendant plusieurs mois, le jour, la nuit.....

Ingrid, j'en ai à la pelle des exemples de ce type. Je te comprend et je comprend aussi que tu te sentes dépassée. Tu as beson de temps pour t'organiser, ton fils a 15 jours, ça va venir. Il faut que chacun réapprenne son rôle.... Et que les papas ouvrnet les yeux.....




Vivi...... il est fort ton zhom!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.les-dessous-de-maman.com
Clairounette
Violette for ever


Nombre de messages : 3058
Age : 35
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 12:24

Clairounette a écrit:
Vivi...... il est fort ton zhom!!!!!!

Vivi, j'ai écrit sans voir ton post..... Je disais ça rapport à la photo de l'homme qui passe l'aspi avec bébé ds les bras.... bisous
Revenir en haut Aller en bas
http://www.les-dessous-de-maman.com
vivi
Mignon champignon


Nombre de messages : 6236
Age : 36
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 12:29

Ben en même temps Claire, vu le comportement de ton zhom ca aurait suffi à foutre une dépression à n'importe qui, alors une jeune maman! Je sais pas comment tu fais, moi des remarques comme ca, ca aurait été mon poing dans la gueule direct et va ramasser tes dents connar* et t'occuper de tes fesses. Il a été carrément ODIEUX. Franchement le 1/10000000e de ce genre de remarques, j'aurais trouvé ca totalement innacceptable car totalement irrespectueux.

Là, je culpabilise justement parce que j'ai rien à lui reprocher à mon homme. Bon sauf de faire le gros indiscret mais ca c'est une autre histoire Rolling Eyes ........parce qu'il assure avec les petits, il aide à la baraque (quand c'est pas lui qui se tape tt le rangement), il essaye d'être présent au mieux................et à coté de ca, moi je suis naze donc distante donc pas envie qu'on me touche, et pi quand j'ai pas le moral j'aime m'isoler, et lui il aimerait aussi que je sois présente pour lui mais en ce moment ca m'en coute. Bref, je me retrouve avec un mari qui essaye vraiment de faire au mieux à la maison et qui est vraiment bien et c'est moi qui déconne, quoi. Forcément que ca me fout le cafard de pas réussir à être pour lui la nana qu'il aimerait avoir.........
Revenir en haut Aller en bas
Clairounette
Violette for ever


Nombre de messages : 3058
Age : 35
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 12:33

Dis, Vivi, tu as tenu exactement le même discours à la naissance de Alex! Tu te souviens de la photo ou ton mec avait mis en scène 2 peluches sur le lit???
Je crois comprendre que mon (le lapsus!!!!!!!!!!!!!!) TON mec est très compréhensif. Il reste 1 mec avec des besoins de mec, mais je crois qu'à l'époque on t'avait de lui en parler, et ça a fini par s'arranger...

Exactement le même discours!!! Et ton mec, il est resté, ne s'est pas tapé 1 folle du luc et t'as même fait 1 deuxième bébé.......
Revenir en haut Aller en bas
http://www.les-dessous-de-maman.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 13:40

Ca fait du bien les filles de vous lire, de voir que l'on a toutes des passages à vide.
Vivi, je me reconnais beaucoup dans ce que tu écris. Claire, comment as-tu fait pour endurer tout ça ? En tout cas, bravo d'avoir réussi à verbaliser tout ça.

Bref, je me sens moins seule et même si je sais que ça va passer, c'est pas facile tous les jours même s'il y a un mieux. Merci
Revenir en haut Aller en bas
superisa
Pied plat


Nombre de messages : 3613
Age : 40
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 15:49

le baby blues peut être mal compris (ou incompris)par ceux qui ne l'ont jamais vécu en fait : des hommes ou des femmes qui n'ont pas eu d'enfants ou celles qui n'ont pas eu de baby blues (les chanceuses..).....c'est bête ce que je dis mais tellement vrai!!!!

j'ai peu de souvenirs pour mes loulous... c'était il y a pas si longtemps mais on oublie vite...

je me rappelle avoir pleuré à la maternité pour la naissance de titi : j'étais prise de panique... j'avais peur de ne pas réussir à m'occuper de mon bébé...il avait pleuré très longtemps et j'étais tellement angoissée que je n'ai pas réussi à la calmer...c'est une puer qui l'avait calmé...
et quand je suis rentrée à la maison, j'étais naze, j'avais plein de visites les unes sur les autres, mon zhom pas toujours très présent : c'était difficile ...

il faut que tu trouves tes marques Gridou Good Good Good Good

bon courage ma belle, d'ici quelques semaines ça va rouler
Revenir en haut Aller en bas
http://isa.d69@hotmail.fr
Laurence
super détective


Nombre de messages : 16591
Age : 38
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 20:18

bisous parlez à vos hommes les filles, il faut qu'ils vous comprennent, faut pas rester ainsi !
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle
Violette passionnément


Nombre de messages : 2373
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 20:27

par quel bout commencer, et à qui répondre en premier ?....
Allez, à toi, Vivi: le salut est dans l'ataque ! Tu n'as pas envie qu'il te touche ? Prends les devant, pour qq calins, et en allant que jusqu'ou tu veux aller. Cela te réconfortera sur ce que tu peux lui apporter, que tu n'est pas que nulle, lui fera plaisir et du bien : il se sentira égalemnt considéré, et je pense qu'il saura respecter les limites que tu veux garder.
Cen'est qu'au fur et à mesure, que "l'appétit" pourra revenir...
Claire... les mots me manquent... Hormis mesurer la chance que j'ai, avec mon homme ou avec ma belle-maman...
Après la naissance d'Elodie (née àla maison), ma belle-mère était restée une quinzaine de jours. Il faut dire que nous avions récupéré les neveux (jumeaux de 8 ans à l'époque), en panne de garde. Carlo était égalemlent en congé. Entre eux deux, autant dire que la maison était plus que bien tenue : ménage, repas, etc. Même qu'ils avaient tous deux engagés les travaux de réfection de la cuisine... et j'ai eu un gros coup de blues, me sentant terriblement inutile, monopolisée par Elodie, n'agissant plus pour ma maison. Mais là, je me souviens de la réaction de ma belle-maman, qui m'a rassurée et permis de mettre des mots sur ce sentiment d'inutilité...
D'avoir posé ces qq lignes, je pense que tu as fait une bonne part du chemin, de comprendre que ça ne tourne pas rond comme tu le voudrais, mais qui vient autant de la fatigue, de cette baisse des hormones, de ce nouveau rythme à mettre en oeuvre, de cette nouvelle organisation à trouver.
Donc non, ce n'est pas tabou. Ce qui est honteux, c'est ce mépris qu'a supporté Claire !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Mer 04 Mai 2011, 21:17

Merci les filles !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Jeu 05 Mai 2011, 06:37

Pareil ici: j'ai beaucoup beaucoup pleuré et ça a duré pas loin de 2 mois.

Mélange d'hormones, de fatigue, certes.
Mais j'étais aussi prise par des sentiments super contradictoires: le vertige de devenir maman, de voir ce petit être pour qui je serais prête à donner ma vie alors que quelques mois plus tôt, elle n'existait même pas. Ca m'a fait super peur
Et puis, je me suis sentie aussi prisonnière: je ne pourrais pas tout plaquer du jour au lendemain si j'en avais envie (c'est bête parce que c'est pas un truc que je fais tous les jours, mais savoir que je peux le faire me rassure) parce que je suis devenue responsable de quelqu'un d'autre que moi.
Et puis, pour moi, l'allaitement a été TRES problématique (frein de langue trop court qui l'empêchait complètement de téter pendant 15 jours puis manque de lait à cause de la pilule à la suite).

Alors qu'avant sa naissance, je n'étais pas du tout convaincue par l'idée que j'allaiterais ma fille, c'est devenu un impératif qui s'imposait quand elle n'a pas réussi à prendre le sein à la mater.Ca avait pris tellement d'importance que je n'arrivais plus à relativiser
Du coup, pendant 5 semaines, je l'avais au sein constamment (quand je dis constamment, c'est 18 à 20h par jour); je ne faisais rien d'autre, je ne sortais évidemment pas et je n'avais la tête qu'à ça

Bien sûr les premières remarques des unes et des autres (sur l'allaitement, le cododo que forcément, au vu du pb que nous avions,je pratiquais) m'ont affaiblie et blessée

Zhom était pris en sandwich entre ces discours et le fait qu'il me faisait confiance et qu'il voulait bien faire preuve de compréhension (à tout point de vue, notamment sur le plan amoureux où il a été plus que patient et où il l'est encore parce que c'est toujours peu fréquent)
Mais je trouvais aussi qu'il n'était pas "tombé en adoration " pour sa fille, qu'il me la collait vite dans les bras; sous prétexte que je l'allaitais, je devais répondre à tous ses besoins et j'avais le sentiment que ça l'arrangeait bien.
C'était d'autant plus compliqué que sa fille aînée vit avec nous une semaine sur deux et comme beaucoup de parents j'imagine qui attendent un second enfant, il avait peur de ne pas l'aimer autant que son aînée
Il faut reconnaître que Gaby ne voyait que moi et je ne voyais qu'elle, et que sans doute, ça compliquait un peu les choses et il était vite en panique quand elle pleurait et préférait me la confier et s'occupait bien plus de la grande

Aujourd'hui, tout ça est bien loin mais quoiqu'en dise zhom, je persiste à croire qu'à l'époque, le lien n'était pas encore établi entre eux. Je persiste d'autant plus que je vois qu'aujourd'hui, il a complètement craqué pour elle et qu'elle le lui rend bien.

Chacun a trouvé ses marques maintenant mais il fallait sans doute en passer par là.

J'ai eu une formation il y a quelques temps où la nana nous disait qu'une naissance, un déménagement, un changement d'emploi etc..étaient de véritables "crises" dans un couple qu'il fallait traverser avant de pouvoir retrouver un peu de sérénité

Tu es en plein "double déménagement" et tu viens d'avoir un bébé: autorise-toi à pleurer, ça fait du bien et te permettra de mieux rebondir
C'est finalement plutôt sain je crois
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Ch'ti musicienne


Nombre de messages : 6052
Age : 40
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Jeu 05 Mai 2011, 06:52

très beau témoignage, Liby, merci vous cet échange les filles.
J'essaierai de venir poster quand j'aurai un peu plus de temps...
bisous Gridou, tiens nous au courant!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bebe-ethique.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Jeu 05 Mai 2011, 07:08

Liby a écrit:

Tu es en plein "double déménagement" et tu viens d'avoir un bébé: autorise-toi à pleurer, ça fait du bien et te permettra de mieux rebondir
C'est finalement plutôt sain je crois

C'est ce que j'ai dit à zhom hier : on a voulu faire trop de choses entre le mariage, le déménagement et cette naissance le tout en 2 mois !!!
Je pense effectivement que j'accuse un peu le coup de tous ces changements et puis zhom n'es pas très présent car il doit démolir un max de choses à la maison pour que les artisans puissent attaquer. Du coup ses vacances et son congé paternité, ce sont plutôt des congés "de chantier" et je le vis assez mal aussi mais bon, pas trop le choix et puis je le savais avant. Ce que j'ignorais c'est que le retour à la maison ne seait pas aussi évident que la première fois... et en même temps, quand il est là, on s'engueule... Pfff que c'est compliqué !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Jeu 05 Mai 2011, 07:21

gridou a écrit:
Liby a écrit:

Tu es en plein "double déménagement" et tu viens d'avoir un bébé: autorise-toi à pleurer, ça fait du bien et te permettra de mieux rebondir
C'est finalement plutôt sain je crois

C'est ce que j'ai dit à zhom hier : on a voulu faire trop de choses entre le mariage, le déménagement et cette naissance le tout en 2 mois !!!
Je pense effectivement que j'accuse un peu le coup de tous ces changements et puis zhom n'es pas très présent car il doit démolir un max de choses à la maison pour que les artisans puissent attaquer. Du coup ses vacances et son congé paternité, ce sont plutôt des congés "de chantier" et je le vis assez mal aussi mais bon, pas trop le choix et puis je le savais avant. Ce que j'ignorais c'est que le retour à la maison ne seait pas aussi évident que la première fois... et en même temps, quand il est là, on s'engueule... Pfff que c'est compliqué !!!

J'avais oublié le mariage , en plus !
Le fait de "le savoir avant quand ça allait être difficile "ne rend pas les choses moins difficiles

Peut-être pouvez-vous essayer d'accepter l'idée que pour l'instant, chacun est préoccupé par des choses bien différentes mais chacun apporte aussi sa contribution pour que tout se mette en place le mieux possible
Parfois, ne pas trop échanger ou faire les choses de son côté n'est pas forcément signe de "manque de"(amour, communication, partage...) mais permet aussi de préserver un climat à peu près stable qui pourrait vite tourner à l'orage pour peu qu'on veuille forcer les choses.
Vous êtes tous les 2 épuisés. Tant que vous gardez à l'esprit que l'autre fait sa part (parce que bien souvent, les engueulades ne concernent que le matériel et les tâches quotidiennes), vous pourrez vous retrouver le temps d'une accalmie, en attendant que les choses se posent (maison, bébé etc..)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Jeu 05 Mai 2011, 08:27

[quote="Liby"][quote="gridou"]
Liby a écrit:

Parfois, ne pas trop échanger ou faire les choses de son côté n'est pas forcément signe de "manque de"(amour, communication, partage...) mais permet aussi de préserver un climat à peu près stable qui pourrait vite tourner à l'orage pour peu qu'on veuille forcer les choses.
Vous êtes tous les 2 épuisés. Tant que vous gardez à l'esprit que l'autre fait sa part (parce que bien souvent, les engueulades ne concernent que le matériel et les tâches quotidiennes), vous pourrez vous retrouver le temps d'une accalmie, en attendant que les choses se posent (maison, bébé etc..)

Tes paroles me font du bien : je vais penser à tout ça. Merci Liby !
Revenir en haut Aller en bas
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Jeu 05 Mai 2011, 09:25

C'est clair que ça fait bcp en peu de temps mais dis toi que tout va s'arranger petit à petit et que quand vous aurez traversé tout ça, vous pourrez dire "on l'a fait, on est forts"; la vie est pleine d'obstacles, quand le chantier de la maison sera terminé, il y aura autre chose, quand les débuts un peu difficiles du retour à la maison seront terminés, il y aura autre chose...c'est comme ça c'est la vie !

Ici aussi, je m'étais préparée à galérer au début, c'est pour ça que j'avais essayé de faire un max de choses avant la naissance d'Eva et pourtant, j'ai aussi l'impression d'être débordée; je suis BEAUCOUP moins patiente avec Alexis et Déborah alors qu'eux aussi demande de l'attention; heureusement David lui EST patient (à tous les points de vue ...) parce que sinon, bonjour les dégâts ... Alors baby blues ou autre, c'est une période difficile, on le sait, on n'est pas des wonder women !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Jeu 05 Mai 2011, 11:28

nous appelions cette période, avec un bb de quelques semaines, de la survie.
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Jeu 05 Mai 2011, 11:43

ben oui, c'est vrai que les premiers temps de la vie d'un bb sont durs pour la mère (et pour le père bien sûr !). il y a tellement de choses à gérer émotionellement et physiquement !! c'est toute une nouvelle organisation à mettre en place, même si on y a pensé à l'avance, sur laquelle vient sans arrêt se greffer tout un tas d'imprévus ou de difficultés pas forcément bien évaluées. alors oui, c'est difficile, perturbant, angoissant, éprouvant, parfois même désespérant...
mais on oublie souvent qu'un être humain est une boule de ressentis et pas seulement un composé de cellules rationnelles. c'est l'ensemble de nos ressentis qui fait ce que nous sommes vraiment. ce sont eux qui nous guident et nous permettent d'avancer. notre cerveau, notre logique et notre raison ne font que se greffer dessus pour nous permettre de contrôler et de canaliser de manière acceptable pour le groupe tous ces ressentis. alors bien sûr que parfois on se sent débordé devant la quantité de choses qu'on ressent et qu'on arrive pas à gérer comme le bon sens le voudrait, bien sûr que parfois on a l'impression de faire foirer tout ce qu'on touche et qu'on est pas à la place où on devrait, bien sûr que parfois on broie du noir et qu'on joue la carte de l'auto-destruction psychologique... et c'est normal, parce que ça fait aussi partie des ressentis qui nous permettent d'avancer... si on ne vivait pas ces périodes-là, on n'évoluerait pas.
j'avoue que j'ai plutôt envie de voir ces moments là comme des chances que la vie met sur notre route. ils ont le goût et la saveur d'obstacles insurmontables, de barrage ou de trou sans fond, et forcément, on les hais parce qu'on se sent si mal durant tout ce temps (qui peut être très long, je le concède !), mais finalement, une fois ces difficultés franchies, on s'aperçoit souvent qu'elles nous ont permis de changer certaines choses en nous et autour de nous. et c'est rarement en moins bien... et pour moi, là est le cadeau. ;)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Ven 20 Mai 2011, 06:45

comment ça va Gridou?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Ven 20 Mai 2011, 06:52

Couci-Couça !
Il y a des jours où tout est à peu près OK et ça roule et puis d'uatres, où je me sens incapable d'y arriver. J'appréhende beaucoup la reprise du boulot à cause de ça. Comment vais-je m'organiser ? Vais-je réussir à gérer le stress du boulot et la gestion de la maison ? Bref, beaucoup de doute...
Revenir en haut Aller en bas
Laurence
super détective


Nombre de messages : 16591
Age : 38
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Ven 20 Mai 2011, 22:06

tu reprends ds cbien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baby Blues : sujet tabou ?   Aujourd'hui à 20:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Baby Blues : sujet tabou ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» baby blues
» Je craque... baby-blues?
» J'ai le Baby blues :(
» Chute d'hormones et baby blues
» baby blues pre-natal?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: DEVENIR UNE MAMAN VIOLETTE :: Ma grossesse-
Sauter vers: