LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 recul sur le maternage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Carelle
Violette absolue


Nombre de messages : 6175
Age : 34
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mar 28 Juin 2011, 16:15

Vous voulez que je vous dise ?

Je crois que materner, c'est bien, jusqu'à une certaine dose.
Je crois que laisser s'épanouir les enfants etc c'est génial, à condition que les autres autour d'eux, donc leurs parents, s'épanouissent aussi.
Il y a une phrase qui dit que la liberté des uns s'arrète là où commence celle des autres.
Je crois que tout est là. Pour respecter les enfants, il faut commencer par se respecter soi-même, et donc savoir où sont nos limites acceptables et les faire respecter.

Moi je le dis sans aucune honte ni aucun remord ou regret, j'aime passer un week-end sans mes enfants, sortir sans eux, partir en vacances sans eux. J'appréhende les vacances scolaires, les disputes incessantes, les cris, les chamailleries. Et alors ? Ca n'enlève rien au fait que je les aime toutes les 3 plus que tout au monde. Simplement parfois pour se ressourcer, retrouver patience et envie, il faut se séparer. Je crois d'ailleurs que c'est vrai pour toute relation.
Donc non je ne culpabilise pas, et oui je trouve ça normal d'en avoir assez de leurs exigences et jérémiades. On n'est pas des saintes, pas des femmes parfaites, pas des wonder woman....


Vivi ma belle, elle va être où alors Lulu ? Vous ne l'emmenez pas avec vous ? Ca aurait été l'occasion idéale de la séparer de ta mère, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://elfine01.free.fr/blog/index.php?
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mar 28 Juin 2011, 16:30

Les filles, vous souffrirez pas du syndrome "au secours les grandes vacances arrivent" ?
Je dis ça parce que moi aussi, j'appréhende un peu . J'avoue que je suis bien contente quand ils sont à l'école, j'ai juste Vava qui est un amour , et même je trouve encore mieux quand ils sont à la cantine 2 fois par semaine Twisted Evil
Je me pose aussi des questions en ce moment sur le maternage mais plutôt sur tout ce qui est portage, "pas laisser pleurer" etc. Tout ce qui concerne plutôt le petit bébé quoi. donc pas trop le sujet..

y'a pas un centre aéré ou une colo pour souffler un peu Anne ? Débo part une semaine en colo, et puis on a la chance d'avoir les grands-parents.
Revenir en haut Aller en bas
orlynet
Marchande de sable


Nombre de messages : 14026
Age : 41
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mar 28 Juin 2011, 19:26

Ouh la la Anne !!!!
Comme je me vois dans ce que tu décris, (et aussi tout pareil que Kiki) !!!!
En plus en ce moment, fin de l'année certainement, ils sont branchés sur des piles electriques : ils n'arrêtent jamais !!!
A toujours demander qqchse : "tu peux faire une partie de toupie avec moi ?" "tu peux dessiner avec moi ?" "tu peux couper mon z'ongle", "tu peux..." "et dis maman", "et tu sais maman", "on peut faire un milleborne maman" ... Mais maman elle n'en peut plus de devoir se couper en 2 en 4 en 12 !! Je ne suis pas une méduse !!!!
Donc en ce moment moi aussi je leur explique (malgré tout) que non maman n'a pas le temps qu'elle doit faire ci et ça avant de pouvoir faire qqchose avec eux, et que c'est si j'ai envie, mais bon là encore y'a du boulot parce que dès qu'une petite moue apparait je craque... Donc j'ai encore du boulot pour qu'ils comprennent que non le salon ça n'est pas leur chambre, que des fois si j'ai 14d'h de libre ça serait pour lire au calme et pas faire une partie de pétanque, que non maman ne veut pas aller faire de ballade tous les soirs sous pretexte d'essayer le nouveau vélo etc... et surtout, surtout là où je me dis qu'on a loupé un truc c'est quand effectivement on leur répère 15 fois qqchose pour avoir un résultat (surtout zélie) et là j'avoue que mon dégré de patience diminue de plus en plus. En tant pis parce que ça n'est pas normal qu'une gamine de 4 ans n'en fasse qu'à sa tête...
Bref non tu n'es pas seule Anne !!!!!!!
COURAGE pour ce "beau" mois de juillet qui arrive bisous

Et en fait pour moi le maternage va se résumer à ça : faire du mieux qu'on le peut, sans non plus s'entraver : c-a-d faire comme mon instinct et ma "raison" me guide... En gros je fais comme je veux, du moment que je suis en accord avec moi même et que je ne nuis pas à la santé ni à la sécurité de mes enfants !
Revenir en haut Aller en bas
http://orlinette.spaces.live.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mar 28 Juin 2011, 19:40

il y a maternage, avec un bb, répondre à ses besoins vitaux,, archaïques etc

et il y a éducation. les enfants sont des petits sauvages égocentriques.
ils ne savent pas attendre, ni jouer seuls ni s'occuper, ni nous laisser tranquille.
c'est normal. ce sont des enfants.

notre rôle est de fixer les limites.

c'est fatiguant d'être parents.

on se disait souvent, quelle idée de vouloir faire des gosses, après de toute la journée, on ne rêve que d'une chose: vivement que ce soit l'heure de les mettre au lit.
Revenir en haut Aller en bas
Laurence
super détective


Nombre de messages : 16591
Age : 38
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mar 28 Juin 2011, 21:15

tout est une question de dosage
il faut en prendre partout mais qd on ne s'y retrouve plus, qd on ne s'écoute plus, il faut changer
on doit les écouter mais aussi s'écouter, sinon, rien ne va
Revenir en haut Aller en bas
Gaëlle
Maman des trouspinettes


Nombre de messages : 6463
Age : 38
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mer 29 Juin 2011, 07:14

Non Anne tu n'es pas seule.
Je comprends tout ce que tu dis. J'ai l'impression moi d'avoir fait un mixe entre les idées véhiculées par le "maternage" (bizarre d'ailleurs ce mot, comme si quand on faisait différemment on ne maternait pas...) et ce que je sentais important et bon pour mes filles et moi.
J'ai toujours utilisé le "c'est comme ça", parce que parfois effectivement, il n'y a pas à tergiverser, à expliquer, à négocier. il y a des règles et c'est notre rôle de parents de les inculquer à nos enfants. pour leur bien, pour les rassurer. C'est comme ça: on transmet ce qu'on nous a transmis pour aider nos enfants à grandir comme on nous a aidé nous à grandir.
Je pense que mon boulot, ma formation m'ont beaucoup aidé à faire la part des choses et à percevoir ce dont les enfants ont besoin vraiment pour se développer et développer le sens de l'autre, le respect, l'autonomie.
Dire non sans explication, dire qu'on a besoin d'être un peu tranquille, d'avoir notre temps à nous, notre espace, ce n'est pas être méchant ou égoïste ou ne pas les respecetr. Non je ne crois pas. c'est leur montrer qu'on est différent d'eux, qu'on est certes leur parent qui les aime de façon inconditionnelle, mais que nous avons nous aussi nos désirs, nos besoins. et que vivre ensemble, c'est pouvoir entendre et respecter l'autre et ce dont il a besoin pour être bien.

Mes filles me disent parfois que je suis sévère, quand je dis non justement ou que je donne des règles strictes qu'elles n'ont pas à discuter: le soir, une fois couchée, une fois l'histoire lue, le bisou donné et partagé, c'est mon temps pour moi. Elles ont interdiction de se relever.J'ai instauré ça peu après la séparation, Louis était beaucoup plus tolérant que moi par rapport à ça, mais là, seule, j'avais un besoin essentiel d'avoir un moment rien que pour moi avant de me coucher, sinon j'aurais pas tenu à l'époque.
et bien, elles le respectent et de façon très tranquille. On a notre moment à trois, puis elles restent tranquilles, Clém s'endort tout de suite, Jeanne lit.

Je crois que la dérive qui a pu être faite des principes du maternage et toute cette mouvance là, c'est de penser que les enfants étaient à une place équivalente des adultes. Non, un enfant a besoin d'un cadre, a besoin de repères et seul l'adulte peut lui apporter. Un enfant fantasme toujours au cours de son développement qu'il est tout-puissant: on appelle ça la toute-puissance infantile. elle est normale. Mais elle est extrêmement angoissante si elle devient réelle. et c'est notre rôle à nous parents de leur montrer que non ils ne peuvent pas tout et qu'il il y a autour d'eux des enveloppes, des règles, des cadres qui sont là pour les protéger, les rassurer.

C'est pas simple d'être parents hein...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Il y a plus de volonté qu'on ne croit dans le bonheur."
Revenir en haut Aller en bas
vivi
Mignon champignon


Nombre de messages : 6236
Age : 36
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mer 29 Juin 2011, 07:42

Je suis tout à fait d'accord avec toi Gaelle...
Et quant au fait de prendre du temps pour soi, sans les nains, je trouve ca pour ma part, indispensable. Je ne trouve pas qu'on est des mauvais parents si on a envie de prendre un week end, une soirée entre adultes, tranquille. A vrai dire, j'en rêve, un week end juste avec zhom (ou même toute seule mais ca y'en a un qui le vivrait trèèèèès mal chut ), à profiter, se poser...ou même juste une soirée, mais le souci c'est qu'on n'a vraiment personne pour garder les monstres ici....bon, la mère de zhom vient pour un week end en juillet, on a déjà prévu la soirée ciné!!! La 1ere ensemble juste les deux depuis...eh...decembre 2009 ! Quant à moi je grapille du temps où je peux, je vais faire les courses seule en laissant zhom et monstres à la maison (haaaa du calme! du repos! quoi, c'est juste un supermarché bondé? mais naaaaaaan, calme et repos, je vous dis Mr. Green )....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mer 29 Juin 2011, 08:33

vivi a écrit:
Quant à moi je grapille du temps où je peux, je vais faire les courses seule en laissant zhom et monstres à la maison (haaaa du calme! du repos! quoi, c'est juste un supermarché bondé? mais naaaaaaan, calme et repos, je vous dis Mr. Green )....

J'ai pu faire ça pour la première fois samedi dernier ! Le pied ...et j'ai de la chance j'avais personne à l'Inter !!!!
Revenir en haut Aller en bas
vivi
Mignon champignon


Nombre de messages : 6236
Age : 36
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mer 29 Juin 2011, 09:20

Allé les filles, cadeau

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=4PCPCFO9Luk

rire rire
Revenir en haut Aller en bas
Laurence
super détective


Nombre de messages : 16591
Age : 38
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mer 29 Juin 2011, 12:43

hehe cheers
Revenir en haut Aller en bas
Céline
Ch'tite maman


Nombre de messages : 4192
Age : 38
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mer 29 Juin 2011, 12:49

je vous rejoins sur bcp de point.

Il y a aussi le fait de ce que nous sommes à un instant T avec nos enfants et après nous evoluons, avançons, changeons, aspirons à autre chose...et eux grandissent.

le maternage, dans ce que moi j'en ai fait, adapté à la sauce de ma famille, a été un point clé dans la relation avec mes bb, c'est comme ça que je voulais être maman et je suis heureuse d'avoir fait ce que j'ai fait ( allaitement, portage, ecoute, explication). Aujourd'hui, avec leur caractère, avec mon histoire, notre histoire à tous les 4, j'ai besoin d'air et de changement, ce qui n'enlève rien à l'Amour que je leur porte. Je prends des vacances seule, en couple et en famille aussi. Et après nos vacances ensemble ils partent en vacances 3 semaines chez les mamies pendant que je pars travailler et on se retrouve pour le mois d'aout. Je n'ai aucune appréhension de cette séparation et tout le monde est content et sera content de se retrouver dans 3 semaines.

J'ai toujours utilisé les termes ' c'est comme ça' et pis c'est tout, mais ça ne suffit pas à ce que je deviens en ce moment. Nous nous demandons aussi ce que nous avons loupé dans l'education quasiment tous les jours...!

Anne, j'ai le sentiment dans ce que tu ecris d'un trop plein qui déborde...
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mer 29 Juin 2011, 14:07

je vous lis les filles et ça cogite... merci.
je reviendrai un peu plus tard si vous le voulez bien, quand j'aurais laissé ça décanter un peu. ;) bisous

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Clairounette
Violette for ever


Nombre de messages : 3058
Age : 35
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mer 29 Juin 2011, 17:06

Je ne m'étendrai pas sur le sujet car on est sur du public.

Sachez que quand c'est pas les siens, d'enfants, et bien je crois que décuplé, voir centuplé.....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.les-dessous-de-maman.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Mer 29 Juin 2011, 19:58

laissez passer encore quelques années.
ils sont trop petits vos enfants pour avoir véritablement du recul!
Revenir en haut Aller en bas
woushou
Violette


Nombre de messages : 628
Age : 37
Date d'inscription : 08/12/2010

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Jeu 30 Juin 2011, 11:33

Excellent ce cat vivi!! hehe

Mes beaux parents se proposent déjà de garder Shoukiki pendant les vacances je crois que je vais adorer ça dans quelques années!! (oui années parce que la ils sont pas du tout du tout apte a s'occuper d'une enfant si jeune... en se levant a 11h du matin déjeunant et dînant a pas d'heure... on va attendre que la petite soit mature, elle, hein?)

Je suis d’accord avec toi Gaëlle, je pense que faire preuve d'autorité structure un enfant, tant qu'elle n'est pas exercé à outrance ca va s'en dire.

Pour ma part moi qui débute dans l'éducation parentale, j'angoisse beaucoup sur l'éducation, je n'ai pas une patiente d'ange alors j'espère que je pourrais faire comprendre a ma fille ou son les limite et sans m’énerver.

Je ne pense pas qu’éduquer son enfant soit comme suivre une recette de cuisine. On fait ce que l'on croit être bien, être le mieux mais surtout on fait ce que l'on peut avec ce que l'on est ce que l'on a et ce que eux ils sont. De toute façon je n'ai jamais pu suivre une recette complètement, je prend toujours des liberté et j'y vais à l'instinct.
Je constate tout les jour que ce qui fonctionnait hier ne marche plus aujourd'hui, il faut alors trouver de nouveaux truc pour que tout se passe bien.
Je n'ai pas beaucoup de recule en ce qui concerne l'éducation, mais en cuisine je sais que ne pas suivre une recette peut ammené a raté son plat, surtout en pâtisserie Razz mais en même temps j'en connais qui suivent scrupuleusement des recette est ont aussi des difficultés.

Je crois qu'il faut essayer et ne pas avoir peur de se remettre en question. Si ce qui marchait bien hier s'avère ne plus être aussi bien aujourd'hui et bien c'est sain de ne pas s'accrocher a des "idées", des "préceptes".
Que la recette soit de famille ou prise dans un livre il faut d'abord qu'elle nous convienne.

Enfin toute cette analogie culinaire pour dire que je comprends que l'on doute sur la manière d'éduquer son enfant et en faite je trouve que c'est une bonne chose. Les gens remplie de certitudes sont assez flippant et certainement pas de meilleur parents. hehe


Dernière édition par woushou le Ven 01 Juil 2011, 09:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
petitesouris
Purple Rose


Nombre de messages : 4583
Age : 42
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Ven 01 Juil 2011, 09:06

Très interressant!
Pour ma part, le maternage a évolué entre les deux enfants. Rose ça m'a beaucoup aidé à rattraper le départ un peu cahotique du à la césa. Ensuite ce fut une enfant facile, protégée à bloc mais qui est d'une sensibilité extrème, a peur de tout ou presque! Nos voyages et l'education anglosaxonne plutot positive lui ont donné plus confiance en elle que nous et j'en suis consciente. Alors on essaie de continuer comme ça. Par contre elle a aussi tendance à tout negocier et à geindre quand ça va pas et ne comprend pas le non sans explication. C'est une enfant quoi!

Lison ça a été complètement différent. De suite la petite a montré un caractere plutot impulsif, exprimant avec force ses besoins et envies et là, ben il a fallu poser des limites. Elle est adorable, mais parfois elle a besoin de quelquechose de bien ferme en face. Sinon elle fait n'importe quoi et on sent que ça va pas. Et quand c'est non ferme elle pigne moins que sa soeur..c'est pas pour ça que c'est plus facile.
Deux caracteres complètement différents avec des besoins différents. On a materné plus Rose que Lison car elle même sont différentes et que l'on essaie de sentir ...et parfois fou

Je ne sais pas si on fait bien. On essaie juste de les preparer à la vie. On passe parfois pour des extraterrestre quand on les couche tous les soirs vers 7h30/8h et qu'on ne les laisse pas veiller plus de minuit pour un mariage....
Il ya des regles qu'on a fixé et on essaie de s'y tenir au mieux car c'est pour eux.

Pour le fait de faire des trucs pour nous, entre adulte, ben va falloir qu'on y travaille un peu plus aussi. On s'est laissé un peu débordé de ce coté là. Pas de mode de garde, les grands parents étaient loin (et avant je ne leur aurai pas donné car c'est du n'importe quoi avec mes BP, et mes parents m'ont clairement dit qu'ils ne prendraient pas les deux ensembles si petites)

Voilà, courage Anne ...De toute façon c'est en se remettant encause parfois qu'on avance. Je pense que parent, c'est la plus grande improvisation de notre vie. On peut essayer tenir une route mais c'est un labirynthe...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: recul sur le maternage   Aujourd'hui à 03:54

Revenir en haut Aller en bas
 
recul sur le maternage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Petite enquête magasin maternage
» Sommeil, maternage et tradition.... Je vais craquer
» relation maternage et câlins...
» C'est quoi exactement le maternage?
» Je vais prendre du recul...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: ETRE UNE MAMAN VIOLETTE :: bébé et enfant au quotidien-
Sauter vers: