LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 l'allaitement très long

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 11:03

annem, Lylian s'est sevré à 4 ans.

4 ans.


pas 8 ans.

à 4 ans, on est encore en général en maternelle, on fait encore en général la sieste, on ne sait pas encore en général lire et écrire, on ne sait pas faire en général ses lacets tout seul, on a encore des dents de lait, on demande encore en général l'aide de l'adulte pour essuyer ses fesses après le caca, pour couper la viande, pour attacher son manteau, on est encore très dépendant de l'adulte et on est encore en étroite relation avec maman. on a besoin de maman pour le bobo, pour le câlin de la nuit, pour les chagrins...
d'ailleurs c'est à partir de cet âge là (4-5 ans)que l'enfant se détache de sa maman (résolution de l'oedipe).
c'est aussi l'âge du sevrage naturel : Une étude de 1992 a montré que l'âge moyen de sevrage dans le monde était de 4,2 ans



à 8 ans, on sait lire, écrire, réflechir, formuler oralement sa reflexion, prendre une décision et l'étayer. on sait se laver seul, se faire son petit déjeuner seul, passer seul un coup de fil, mettre en route un appareil électrique, on est déjà bien autonome. les dents définitives sont là. on sait aller seul à l'école. l'enfant est déjà bien indépendant de l'adulte dans ses manières de faire et de penser. il établit des procédures pour avancer sans l'adulte. il sait se rassurer seul ou du moins d'une autre manière qu'avec le sein ou même qu'avec le doudou.

Je continue d'affirmer que le fait de maintenir à 8 ans l'allaitement empêche l'enfant d'appréhender une autre manière de trouver du réconfort. cela empêche l'enfant d'exister en dehors de sa mère. l'enfant n'y est pour rien. je crois fermement que c'est une déviance de la mère. un refus de voir son enfant grandir, de le voir la quitter, de le voir s'épanouir loin et en dehors d'elle. ça veut aussi dire que cette mère ne sait pas exister en dehors de mère; sa vie se résume à son rôle de mère. je continue de dire qu'elle a un truc qui tourne pas rond qui relève de psychiatrie. ne pas arriver à sevrer à 8 ans, non, ce n'est pas naturel.

Annem, 8 ans, c'est plus proche de 10 que de 4 ! c'est comme si Ethan têtait encore !!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 12:06

je trouve que ce qui dommmageable, ce sont les généralisations.
dans un sens comme dans l'autre.

certains enfants ou plutôt devrais je dire certaines diades mères enfants ont besoin / envie de maintenir l'allaitement au delà de 4,2 ans? et alors? qui sommes nous pour juger? de quel droit?

chacun fait comme il veut. comme il PEUT.
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 12:46

naanni a écrit:

certains enfants ou plutôt devrais je dire certaines diades mères enfants ont besoin / envie de maintenir l'allaitement au delà de 4,2 ans? et alors? qui sommes nous pour juger? de quel droit?


j'entends tout à fait ce que tu dis, naani, mais on ne peut pas non plus panser ses plaies d'adulte, de femme, en se servant de son enfant.
je ne pense pas qu'un enfant de 8 ans, de nos jours, en france, qui est normalement nourri, socialisé, éveillé, ait un besoin de têter jusqu'à 8 ans. s'il en a besoin, c'est qu'on a créé en lui ou du moins maintenu son besoin.
un enfant n'est pas un exutoire ni un pansement ni une thérapie

lorsque j'étais en élémentaire, nous avions un petit en CP très timide, très introverti, très isolé, qui se mêlait peu à la classe, bref qui n'allait pas bien.
lors d'une équipe éducative, nous avons appris qu'il têtait toujours.
la maman en était très heureuse, car ça lui plaisait, et elle justifiait ça par le fait qu'il ne mangeait rien d'autre, il n'avait pas d'appétit et il n'aimait rien ne voulait goûter à rien. d'ailleurs, pas de cantine pour lui.
il y avait une grande soeur de 10 ans dans la famille. elle n'en pouvait plus de voir têter le petit frère, ça la mettait super mal à l'aise, ça la mettait à la fois en colère, et elle avait honte en même temps. elle voulait manger à la cantine tous les jours. et un jour elle a dit au psy scolaire que ce n'était pas son frère qui voulait continuer l'allaitement mais sa mère. que c'était elle qui ne voulait pas qu'il mange à la cantine, que c'était vraiment le laisser un bébé. et que souvent elle se disputait avec sa maman à ce sujet.
le papa n'avait pas d'opinion sur le sujet....


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par VeroV le Ven 17 Fév 2012, 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 12:51

c'est pas forcément pour se soigner.. pourquoi donc???
une femme ne pense pas forcément ses plaies en allaitant longtemps son enfant.
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 13:04

naanni a écrit:
c'est pas forcément pour se soigner.. pourquoi donc???
une femme ne pense pas forcément ses plaies en allaitant longtemps son enfant.

bien sûr que si. le fait de vouloir allaiter jusqu'à un âge aussi avancé indique qu'il y a une rupture dans l'image que la femme se fait de la mère.
ça tourne toujours autour de la notion de vouloir être une bonne mère (plus j'allaite longtemps, plus je suis une bonne mère) ou de refuser de voir son enfant s'émanciper (l'allaitement se poursuit jusqu'à ce que le petit mammifère puisse ensuite se débrouiller seul pour se nourrir ... à 8 ans, un petit humain n'a plus besoin de lait maternel pour se nourrir...

et si tu veux parler des têtées calins, à 8 ans, il est absolument nécessaire pour l'équilibre psychologique de l'enfant qu'il trouve un autre moyen de se faire câliner. il a aussi le droit de se construire son monde identitaire à lui, surtout à l'aube de la sexualité. il y a un âge où chaque participant doit aussi rester dans son corps et dans son espace vitale. dans son intimité. ça fait partie intégrante du développement psychologique de l'enfant. chacun sa place.

les seins de maman ne devraient plus être un lieu de câlins à 8 ans...
à 8 ans, la construction de la sexualité est en plein boom, comment alors expliquer ce qui est "normal" ou pas ? ce qui se fait ou pas ?


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 13:14

je ne pense pas que ce soit un choix.
genre je vais allaiter longtemps pour garder mon enfant près de moi..

est ce que dans cette histoire dont tu parles, l'enfant n'y est pas aussi un peu pour "quelque chose"? pourquoi on allaite un enfant plus longtemps que l'autre? et si l'étiologie de cet allaitement long était l'inverse? pas à rechercher dans un manque ou une pathologie quelqconque chez la mère? peut être aussi que la maman a saisi une certaine fragilite chez cet enfant et qu'elle a voulu y remedier de cete façon, peut être pas appropriée?

on ne connait rien de cette histoire profonde entre une maman et son enfant, et moi, ce qui me choque tjs profondément ce sont les gens qui de l'extérieur, s'imaginent savoir mieux ce qui est bon pour un enfant et sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 13:16

et l'avis des grands enfants n'est pas forcément très clair non plus... Alexis trouvait cela choquant que j'allaite Yaële alors qu'elle n'avaient pas encore un an!!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules
avatar

Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 13:18

je comprends ce que tu veux dire, véro, et peut-être bien que cette maman a un problème, je n'en sais rien et comme le dit naanni, qui serais-je pour la juger et lui jeter la pierre ?
ce que tu dis des compétences d'un enfant de cet âge est juste, mais pour moi, peu importe l'âge, ce n'est pas l'essentiel en matière d'allaitement. ce qui est essentiel c'est la manière dont la mère se place dans cette relation. des mères trop fusionnelles, des mères empêcheuses de pousser en rond, bien sûr qu'il y en a ! mais ce n'est pas un pb d'âge de l'enfant, ni même un pb lié à l'allaitement, c'est juste un pb de la personnalité de la mère... et pour moi, ça fait une grosse différence. et je suis d'accord avec toi sur le fait, qu'il faille intervenir auprès de ces mères-là parce qu'elles peuvent être destructrices sans s'en rendre compte... encore ce pb de positionnement... décidément, vous allez croire que je radote, les filles !! lol
mais véro tu ne bloques pas tant sur cette mère que sur les 8 ans, parce que tu penses avec le filtre de notre société à nous, dans laquelle allaiter aussi longtemps c'est mal... mais je te rappelle qu'on disait la même chose d'un allaitement au delà d'un an il y a encore moins de 15 ans ! combien de femmes cachaient et taisaient ces allaitements-là ? on a quand même sacrément évolué depuis 15 ans, non ? qui sait si dans 40 ou 50 ans, ces 8 ans ne choqueront plus, même chez nous ? tout est affaire de mentalité. tu es maîtresse, véro, et à ce titre-là, pour toi comme pour beaucoup de parents de nos sociétés occidentales, l'autonomie d'un enfant est une priorité. ça se conçoit, vu justement notre société, et, ça en passe forcément par la séparation d'avec la mère puisque c'est ce qu'on nous apprend, et donc par la fin de l'allaitement qui est vécu par l'ensemble de notre société comme une "étape franchie", sorte de marche dans le rite initiatique dans le parcours de l'enfant sur le chemin de la vie vers l'âge adulte... mais qui a décidé qu'un enfant toujours allaité tard ne pourrait pas grandir correctement. on ne "fait" pas grandir un enfant, il grandit tout seul, qu'on le veuille ou pas. un enfant qui ne s'est pas sevré naturellement à 8 ans, c'est qu'il y a peut-être qqch à creuser, c'est vrai... et je pense aussi qu'il faut chercher pourquoi. mais pourquoi vouloir automatiquement que ce soit la mère la responsable, si "responsabilité" il y a ? pourquoi cet enfant n'assouvirait-il tout simplement pas un besoin plus long chez lui que chez les autres ? combien de grands enfants ou même d'ado (voire d'adultes !!!) dorment encore avec des doudous ou des substituts de doudous ? ils ne le crient pas sur tous les toits à ce que je sache et quand il s'agit d'un grand enfant on essaie de lui faire comprendre qu'il ne doit pas trop parler de son doudou aux copains s'il ne veut pas qu'ils se fichent de lui, ni même qu'il l'emmène s'il va dormir chez un de ces copains... combien d'adulte ont leur petite peluche fétiche dans leur lit ou tout autre tissu ou substitut de doudou et s'en cache parce que ça choquerait ou ferait sourire ironiquement les autres ? alors on peut avoir un sourire compréhensif pour le doudou d'un adulte mais on s'offusque d'un enfant qui veut du lait plus longtemps qu'un autre ? le plus "normal" des deux à nos yeux de bonne petite française est pourtant l'adulte... c'est pas fou, ça ? il y a dans nos sociétés une carence qu'on comble comme on peut (les psys ne le savent que trop bien !) alors quel mal y aurait-il à ce qu'un enfant décide d'aller plus loin que les autres dans le temps de l'allaitement si ça lui permet justement de ne pas créer cette carence ? et qui serions-nous pour décider du temps dont cet enfant aura besoin pour ne pas être victime de cette carence... pourquoi toujours vouloir pousser les enfants dans le sens où on veut aller nous et notre société bien pensante, et pas dans celui où leur instinct les poussent ?
oui, la plupart des sevrages naturels se font autour des 3 ou 4 ans d'un enfant, mais certains se font à 2 ans, et d'autres à 7 ans. quand on donne la fourchette de 2 à 7 ans, c'est pas pour rien et c'est une fourchette, donc ça veut dire que ça peut être avant comme ça peut être après... tout est possible.
regarde l'exemple de la mongolie du lien plus haut. la copine de la canadienne lui dit elle-même qu'elle a tétée jusqu'à 9 ans et sans aucun à-priori. alors tu vas me dire qu'il n'y a de lait de substitution peut-être ? ben si, il y en a, même si ce ne sont pas les mêmes que les nôtres. et puis, comme tu le dis, à cet âge-là, le lait n'est plus un besoin, c'est juste un plaisir que ces enfants, autant que les adultes du pays d'ailleurs, ne se refusent pas. ils en connaissent les bienfaits autant que le bien-être que peut apporter l'acte de téter. ils ne justifient pas l'acte d'allaiter ou de prendre une tétée, ils n'ont pas besoin de le faire, c'est juste un acte du quotidien comme n'importe quel autre acte... les mères, les grands-mères, les copines, tout le monde allaite tout le monde et tout le monde boit le lait de tout le monde, grand et petit, et ce sans limite d'âge aucune. l'âge n'est pas un facteur qu'on met en avant, il n'est pas prétexté pour arrêter de téter et il n'est pas prétexté pour refuser de boire le lait de la femme qui le propose (d'ailleurs comme un cadeau si je comprends bien)... le lait maternel est simplement accepté dans la société comme n'importe quoi d'autre, pour ce qu'il est, en toute simplicité. ça ne choque personne là-bas, mais imagine la tête de n'importe qui ici si on lui propose un verre de lait maternel à boiire ! oh, shocking !! lol et pourtant, ça se fait ailleurs et ça se fait sans la moindre arrière-pensée négative...
nous voyons les choses, et toi la première véro, mais moi aussi, avec notre jugement d'occidentale, notre vision de française... si tu veux envoyer la mère de ce reportage chez le psy rien que parce qu'elle allaite toujours son enfant de 8 ans, alors tu peux envoyer toute la mongolie chez les psys ! et probablement tout un tas d'autres peuples sur cette planète. je comprends bien que notre société et la leur sont différentes, mais pourquoi se servir de cette différence comme prétexte à juger du bien-fondé de notre regard et de l'aberration du leur ? ça voudrait dire qu'on accepte qu'ils font autrement ailleurs et que c'est bien "mais surtout pas chez nous, ça ne serait pas bien" ? tu ne trouves pas que ça manque un peu de tolérance ? qu'on ne prenne pas tout en bloc des autres cultures je veux bien. de toutes façons, on le fera toujours repasser par le filtre de nos propres croyances et coutumes... mais pourquoi est-ce si difficile de concevoir que ce qui semble si incongru à nos yeux, peut ne pas l'être aux yeux d'autres personnes ? combien de personnes sautent encore au plafond à l'idée de manger du poisson cru ? et pourtant, dieu sait que c'est bon, non ? personnellement, je saute au plafond à l'idée de manger des sauterelles... mais je sais que d'autres le font et s'en régalent... ok, tant mieux pour eux. il faut de tout en ce monde et si ça leur apporte quelque chose, c'est très bien comme ça et je l'accepte. c'est pareil pour bcp de choses quand on y songe. quand qqch de différent est mis en avant, c'est bien souvent stigmatisé, on se méfie des choses qui nous semblent déviantes (souviens-toi de ceux qui ont avancé que la terre était ronde ou que c'était elle qui tournait autour du soleil et pas l'inverse...), les hommes n'aiment pas la différence ni le changement, ils n'aiment pas qu'on bouscule leurs habitudes... ça les hérisse... et là, cette maman te hérisse, comme elle hérisse sans doute beaucoup de monde en france (et m'est idée que c'est bien pour ça qu'elle a été choisie pour cette émission... Rolling Eyes ). encore une fois, je n'ai pas vu ce reportage et malgré ce qui en est dit, il y a sans doute bien des choses passées sous silence... je ne cherche pas à défendre absolument cette maman, ce n'est pas ça, j'essaie juste de te faire comprendre qu'on voit les choses par le biais de notre propre grille de lecture du monde et que cette grille est totalement conditionnée par notre propre société, notre culture et ce qu'on nous a enseigné... et que se défaire de cette gangue pour regarder l'autre sans a-priori et avant tout avec bienveillance, c'est pas toujours facile...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 13:19

naanni a écrit:

on ne connait rien de cette histoire profonde entre une maman et son enfant, et moi, ce qui me choque tjs profondément ce sont les gens qui de l'extérieur, s'imaginent savoir mieux ce qui est bon pour un enfant et sa mère.

hé bien écoute c'est mon avis. qu'à 8 ans, il y a ait quelquechose de pathologique dans un allaitement maternel. voilà.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 13:27

alors j'ai juste trouvé cet article. intéressant aussi.

http://www.psychologies.com/Moi/Problemes-psy/Troubles-Maladies-psy/Reponses-d-expert/Allaiter-ses-enfants-tard-est-il-une-forme-de-perversion


Allaiter ses enfants tard est-il une forme de perversion ?
La question :
Mon père s'est remarié et a actuellement deux filles de 6 et 9 ans. Encore récemment, leur mère continuait de les allaiter. Malgré mes remarques, elle trouvait ça normal. Maintenant elle leur donne uniquement le téton pour les calmer parfois et continue aussi à mettre des couches pour dormir à la plus jeune. Les deux filles sont jalouses l'une de l'autre, se frappent, sont très perturbées. Parfois quand je joue avec elles, elles veulent voir mes seins. Quelles conséquences cette éducation peut-elle avoir sur les enfants? N'est-ce pas une forme de perversion ? Laurence, 35 ans


Oui ! Vous avez raison : votre belle-mère semble souffrir de certaines anomalies de la personnalité et avoir beaucoup de difficultés à élever des enfants. Il n’est pas habituel d’allaiter au sein des enfants de 6 et 9 ans. La propreté de la plus jeune devrait être acquise (elle l’est en général entre 2 et 3 ans), mais on peut voir des enfants traîner tardivement leur "pipi au lit".

Les comportements de votre belle-mère sont ce que les psychologues appellent des "passages à l’acte" ; ici ce sont des perversions sexuelles. Pour dépasser ces troubles, il serait important qu’elle consulte un thérapeute, car il s’agit certainement d’une névrose impulsive qu’elle ne peut contrôler. Ceci n’est pas sans conséquence pour l’éducation des petites filles, qui ne comprennent visiblement pas l’anormalité de ces actes. Ce modèle risque de les poursuivre quand elles seront adultes et, ne connaissant pas d’autres schémas, elles risquent de reproduire celui-ci. Ces troubles peuvent aussi prendre d’autres formes et évoluer pour leur propre compte.

Je n’ai personnellement jamais rencontré de mère qui allaite jusqu’à cet âge-là, mais je sais que dans certaines tribus indiennes d’Amérique du Sud, les femmes allaitent tardivement. Toutefois, il s’agit d’une autre culture et les concepts d’anomalie prennent une autre forme. Ce qui, pour nous, n’est pas banal est pour eux commun et ordinaire. Il faut donc contextualiser le symptôme. Votre belle-mère doit avoir eu une "histoire". Son éducation a due être difficile. Des moments critiques comme le sevrage ou l’éducation à la propreté ont dû être des moments douloureux. La maternité réactive ces éléments.

Conseillez-lui de consulter pour préserver ses enfants. Ce traitement peut être préventif pour toute la famille. Il serait utile qu’elle clarifie ses intentions. Sinon l’enchaînement pathogène des faits, la confusion et l’impréparation des enfants à devenir adultes dicteront des réponses en forme de renoncement : vous avez noté des choses pertinentes, vous y participez à minima, vous êtes prête à prendre les bonnes résolutions. Vous vous associerez en prenant votre part à la reconstruction d’un membre de votre famille. Courage ! Ne restez plus seule avec vos angoisses.

Rebecca Duvillie est psychologue clinicienne. Elle exerce au centre Pluralis, à Paris.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 13:35

ici, un article PDf rédigé par MARIE THIRION

allaitement long et identité sexuée


c'est super super intéressant !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 13:53

j'ai vu un pédiatre qui disait qu'allaiter un enfant plus de 6 mois est une perversion sexuelle.

alors les avis des médecins, pedopsy et tutti quanti sur l'allaitement, j'm'en tamponne...

lorsqu'on parle d'allaitement des petits, on reconnait toutes leurs manque de connaissances sur le sujet, leur absence de formation . alors d'un coup, il seraient compétents, et en plus sur l'allaitement long, qui comme on le voit ici suscite des débats et des discussions passionnantes et passionnées? je ne crois pas

Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules
avatar

Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 13:56

VeroV a écrit:
naanni a écrit:
c'est pas forcément pour se soigner.. pourquoi donc???
une femme ne pense pas forcément ses plaies en allaitant longtemps son enfant.

bien sûr que si. le fait de vouloir allaiter jusqu'à un âge aussi avancé indique qu'il y a une rupture dans l'image que la femme se fait de la mère.
ça tourne toujours autour de la notion de vouloir être une bonne mère (plus j'allaite longtemps, plus je suis une bonne mère) ou de refuser de voir son enfant s'émanciper (l'allaitement se poursuit jusqu'à ce que le petit mammifère puisse ensuite se débrouiller seul pour se nourrir ... à 8 ans, un petit humain n'a plus besoin de lait maternel pour se nourrir...


=> là, tu mets le doigt sur la partie déviante possible de l'allaitement long. c'est justement ces mères-là qui sont mal positionnées. comme tu le dis, un enfant n'est pas et n'a pas à être un pansement, et malheureusement c'est parfois le cas, et oui ces mamans-là utilisent sans doute leur allaitement pour se soigner, mais ce n'est pas que l'allaitement qui est concerné, c'est l'ensemble de l'enfant qui est vécu comme un pansement... elles se sentiront responsables de tout et seules aptes à pouvoir bien gérer, sans jamais réussir à déléguer... elles guérissent leur enfant intérieur blessé... et tant que cet enfant n'est pas guéri, leur propre enfant peut être freiné dans son développement. ce sont des mères castratrices qui s'ignorent, sorte de folcoche inversées... elles font mal à leur enfant pour soigner leur enfant intérieur blessé, mais génèrent ainsi un cycle qui recommencera chez leur enfant puisque blessé à son tour. dans ce cas, c'est insoluble si personne n'intervient. là, je suis d'accord.
là où je ne le suis plus, c'est de croire que toutes les mamans qui allaitent longtemps sont à mettre dans cette case-là, parce que ce n'est à mon sens pas le cas. certaines mamans savent très bien trouver l'équilibre et n'utilisent pas leur enfant comme pansement même si elles allaitent longtemps. tout dépend d'elles...



VeroV a écrit:
et si tu veux parler des têtées calins, à 8 ans, il est absolument nécessaire pour l'équilibre psychologique de l'enfant qu'il trouve un autre moyen de se faire câliner. il a aussi le droit de se construire son monde identitaire à lui, surtout à l'aube de la sexualité. il y a un âge où chaque participant doit aussi rester dans son corps et dans son espace vitale. dans son intimité. ça fait partie intégrante du développement psychologique de l'enfant. chacun sa place.

les seins de maman ne devraient plus être un lieu de câlins à 8 ans...
à 8 ans, la construction de la sexualité est en plein boom, comment alors expliquer ce qui est "normal" ou pas ? ce qui se fait ou pas ?


lol la, pour moi, c'est typiquement notre société qui parle à travers toi, véro. histoire de filtre... ;) ce que tu dis là fait partie de ce que tu as appris et retenu de tes lectures. je ne les remets pas en cause parce qu'elles sont clairement utiles et je conçois parfaitement que toutes les connaissances véhiculées autour de nous fassent l'état de ce qu'on sait au jour d'aujourd'hui de l'évolution de l'enfant, mais toute connaissance évolue et ce qu'on tient pour acquis aujourd'hui sera probablement contredit dans une ou deux décennies... ainsi avance l'homme et sa culture...
ceci dit, tu mets aussi le doigt sur ce qui pose confusément pb à la plupart des gens qu'on met face à un allaitement tardif, à savoir le pb de la sexualité. un enfant qui grandit se forge effectivement sa propre individualité sexuelle et à sans doute besoin qu'on ne s'en mêle pas, et c'est généralement le cas...
mais je ne suis pas sûre que ce soit à la sexualité en devenir de l'enfant que les gens pensent en voyant un enfant de 8 ans téter... ce qu'ils voient c'est avant tout, et justement, ce sont des seins... or, nos sociétés occidentales ont tellement sexualisé les seins des femmes que les gens en ont oublié que le sein est avant tout la partie nourricière du corps. alors quand on associe un grand bambin ou un pré-ado et les seins, là, c'est trop pour eux et leur regard leur renvoie qqch de malsain... le pb n'est pas l'acte d'allaiter, mais le regard que la masse des gens porte dessus. or, dans l'allaitement, ce n'est pas LES seins mais LE sein qui entre en jeu, ce que la plupart des gens confondent...
dans les sociétés qui n'ont pas sexualisé comme nous les seins des femmes, le pb de l'allaitement ne se pose pas dans les mêmes termes, long ou pas... il n'est tout simplement PAS un pb.
je sais bien qu'on est ici et maintenant, en france, et qu'on doit faire avec tous les aspects de la société dans laquelle on vit, dans laquelle on est noyé d'images à caractère sexualisant et qu'il faut apprendre aux enfants à faire la part des choses en toute chose... mais justement... pour moi, c'est aussi cette sexualisation de plus en plus banalisée dans laquelle on vit , qui a transformé et transforme encore complètement le regard que les gens portent sur l'allaitement, et l'allaitement long en particulier. au-delà d'un certain âge, on échappe pas à l'amalgame les seins/le sein... et la plupart des gens n'iront pas chercher plus loin que cet amalgamme et se feront leur opinion là-dessus. et bien souvent, les connaissances véhiculées iront dans le sens de la masse... parce que c'est tout simplement plus simple que d'essayer de vraiment comprendre au-delà de ce qui se dit généralement.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
ka83
Violette accro
avatar

Nombre de messages : 1679
Age : 37
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 13:57

alors j'ai bien lu la conversation et au risque de te choquer Véro, pour moi c'est aussi choquant que Faustine ait encore une tétine à 8ans qu'une enfant qui tête sa mère. Surtout que comme dit plus haut, téter à cet age là ce n'est pas nutritionnel c'est un autre besoin, le même que celui compensé par la tétine. Donc une tétine jusqu'à 4 ans parce que encore à la maternelle, encore un peu bébé, .... tout ce qui pour toi justifie l'allaitement jusqu'à cet age, justifie l'usage de la tétine jusqu'au même age pour moi et donc pas au delà.

bref, c'est mon avis, ma réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 14:02

mais c'est vrai que comme le dit anne, c'est choquant, pour nous, "occidentales civilisées" de voir un bambin chopper le sein de sa mère...j'ai une connaissance qui a allaité ses enfants jusque 5, 6 ans, et lorsque j'étais présente, ça me mettais mal à l'aise. mais c'est à moi de me questionner là dessus, sur ce malaise lié au côté sexuel de l'allaitement. finalement qui a l'esprit le plus mal tourné? l'enfant qui utilise le sein pour sa fonction première, ou moi, qui ne voyais que l'objet sexuel?

Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules
avatar

Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 14:05

la "deuxième question" chez marie thirion rejoint assez bien ce que je dis finalement... pareil pour ton 1e extrait quand il dit que cette maman doit "clarifier ses intentions"... cette question du positionnement de la mère est vraiment centrale à mon sens, et très certainement l'une des clés de la réussite des choses.

je vais continuer à lire. merci pour les liens, véro ! ;)


par contre, je ne suis pas d'accord sur tout et quand par ex la psychanalyse dit qu'on a toutes une part de masculin en nous et qu'attendre un fils nous donne un sentiment de complétude plus important (qu'avec une fille à priori), c'est pt un peu abusé... j'avoue que parfois les analyses psychanalytiques me laissent perplexes tant elles poussent un peu le bouchon et tordent les choses pour les faire coller à leurs "attentes"... on a tous une part féminine et masculine en nous et pas besoin d'un bb pour que l'un ou l'autre émerge quand il y a besoin, et je doute qu'attendre une fille ou un fils change quoi que ce soit à la plénitude d'un quelconque ressenti chez la mère... mais bon, n'ayant pas eu de fille, je ne me prononcerai pas davantage...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par annem le Ven 17 Fév 2012, 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules
avatar

Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Ven 17 Fév 2012, 14:05

naanni a écrit:
mais c'est vrai que comme le dit anne, c'est choquant, pour nous, "occidentales civilisées" de voir un bambin chopper le sein de sa mère...j'ai une connaissance qui a allaité ses enfants jusque 5, 6 ans, et lorsque j'étais présente, ça me mettais mal à l'aise. mais c'est à moi de me questionner là dessus, sur ce malaise lié au côté sexuel de l'allaitement. finalement qui a l'esprit le plus mal tourné? l'enfant qui utilise le sein pour sa fonction première, ou moi, qui ne voyais que l'objet sexuel?

pas toujours simple de faire la part des choses, hein... Wink


karine, ce que tu dis rejoint un peu ce que je disais sur les doudous... carence à combler d'une façon ou d'une autre. on est toutes (et tous...) des victimes plus ou moins conscientes et plus ou moins dépendantes de ça... comme naanni l'a dit, on fait ce qu'on peut... mais on a aussi toutes (et tous, y'a pas de raison ! lol) le droit de réfléchir et d'essayer de comprendre, d'évoluer et de grandir.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules
avatar

Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Lun 20 Fév 2012, 14:26

dites les modo, vu la tournure qu'a pris ce post, on pourrait pt le déplacer dans la rubrique allaitement, non ? il y serait plus à sa place, à mon sens...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
kikabebe
Violette pourpre
avatar

Nombre de messages : 1250
Age : 31
Date d'inscription : 20/10/2011

MessageSujet: Re: l'allaitement très long   Lun 20 Fév 2012, 19:21

il y serait plus a sa place, c'est sur!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'allaitement très long   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'allaitement très long
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Allaitement "long" de jumeaux
» avis aux mamans qui ont fait un allaitement "long"
» moi aussi cycle très long....
» arghh chu pu capable (très long)
» H12 très long et bug

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: DEVENIR UNE MAMAN VIOLETTE :: SOS Allaitement-
Sauter vers: