LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 à propos de la faim dans le monde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: à propos de la faim dans le monde...   Sam 18 Fév 2012, 10:55

encore un truc que je ne sais pas où mettre ailleurs que dans le papotons... si je peux me permettre une remarque les filles : j'ai eu des dizaines de fois ce pb, à chaque fois que je veux mettre un post qui n'est pas en rapport direct avec les enfants, je ne sais pas où le mettre donc je me retrouve sans arrêt à mettre les choses dans papotons. je ne sais pas trop ce qui manque mais il manque clairement une ou des rubriques... je me sens de plus en plus enfermée dans des trucs de mother... je sais bien qu'on est sur un forum pour mais merde, y'a pas que nos mômes dans la vie ! pourquoi à chaque fois que je veux parler d'autre chose, je me sens bloquée et pas à ma place ? c'est un des trucs qui m'a fait m'éloigner du forum il y a qqs mois et je sens que ça recommence, parce que j'aime pas me sentir "frustrée" à ce point-là... Shit est-ce bien le but de la rubrique papotons d'accueillir ce genre de post ? parce que pour moi elle me semblait être quelque chose d'assez léger ? là, j'ai la sensation de mettre du "lourd" dans cette rubrique et je ne suis pas convaincue que ce soit ce qu'il faille faire ici... alors je sais bien que ça n'est pas ce qui vous fait triper le plus mais quand même, ça me saoûle d'être sans arrêt confrontée au pb du "où est-ce que je peux bien mettre ça"... Sad


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


(copie de l'article ci dessous)
extrait de la voix du nord/éco du 12 01 2012



destruction massive par la faim ; Jean Ziegler se livre pour nous

L'entretien avec Jean Ziegler, l'ancien rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l'alimentation, ne cède aucune place au doute : chaque enfant qui meurt de faim dans le monde est un enfant assassiné. Et il n'y a aucune fatalité à ce que le scandale de la sous alimentation continue à être le premier fléau de l'humanité.

1) Voilà des années que vous dénoncez les crimes de la faim, notamment dans vos deux derniers ouvrages. Quel est le principal apport de Destruction massive ? Est-ce une nouvelle urgence par rapport à la situation du monde ?
Le massacre annuel de dizaines de millions d'être humains par la faim est le scandale de notre siècle. Toutes les cinq secondes, un enfant âgé de moins de dix ans meurt de faim, 37 000 personnes meurent de faim tous les jours et 1 milliard – sur les 7 milliards que nous sommes – sont mutilés par la sous-alimentation permanente Et cela sur une planète qui déborde de richesses !
Le même rapport sur l'insécurité alimentaire dans le monde de la FAO qui donne les chiffres des victimes dit que l'agriculture mondiale dans l'étape actuelle de ses forces de production pourrait nourrir normalement (2 200 calories/ individu adulte par jour) 12 milliards d'êtres humains, donc presque le double de l'humanité actuelle.
Au seuil de ce nouveau millénaire, il n'existe donc aucune fatalité, aucun manque objectif. Un enfant qui meurt de faim est assassiné.
Pendant huit ans, j'ai été rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l'alimentation. Ce livre est le récit de mes combats, de mes échecs, des mes occasionnelles et fragiles victoires, de mes trahisons aussi.
Vous me posez la question de la « nouvelle urgence ».
Le lien entre dette souveraine en Europe et meurtre collectif par la faim de millions de personnes dans l'hémisphère sud est évident : les États européens ont dû verser des dizaines de milliards d'euros à leurs banquiers défaillants et ont biffé, par contre, leurs contributions au PAM.
Le Programme alimentaire mondial (PAM) est en charge de l'aide alimentaire d'urgence. Il ne peut acheter suffisamment de nourriture. Le PAM a perdu la moitié de son budget annuel qui n'est, aujourd'hui, plus que de 3,2 milliards de dollars contre 6 milliards en 2008.
Dans les 5 pays de la Corne de l'Afrique – Érythrée, Éthiopie, Djibouti, Somalie, Kenya (du nord) – 12 millions d'êtres humains sont actuellement au bord de la destruction par la faim. Une sécheresse durable ravage la région. Depuis avril 2011, des dizaines de milliers d'enfants, d'hommes et de femmes sont morts de faim. Les 17 camps d'accueil d'urgence ouverts par l'ONU doivent refuser chaque jour des centaines de familles affamées qui sortent le matin de la brume après, souvent, des jours et des nuits de marche.


2) Une poignée d'entreprises multinationales contrôlent le marché de l'alimentation. Comment en finir avec ce système qui affame des peuples entiers ?
Une dizaine de sociétés transcontinentales privées dominent presque complètement le marché alimentaire. Elles fixent les prix, contrôlent les stocks et condamnent les pauvres puisque seul ceux qui ont de l'argent ont accès à la nourriture. L'année dernière, par exemple, Cargill a contrôlé plus de 26 % de tout le blé commercialisé dans le monde. Ensuite, ces trusts disposent d'organisations mercenaires : l'Organisation mondiale du commerce, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale. Ce sont les trois cavaliers de l'Apocalypse. S'ils reconnaissent que la faim est terrible, ils estiment que toute intervention dans le marché est un péché. À leurs yeux, réclamer, par exemple, une réforme agraire, un salaire minimum ou le subventionnement des aliments de base pour sauver des vies est une hérésie. Selon les grands trusts qui, ensemble, contrôlent 85 % du marché alimentaire mondial, la faim ne sera vaincue qu'avec la libéralisation totale du marché et la privatisation de tous les secteurs publics.
Cette théorie néolibérale est meurtrière et obscurantiste. L'Union soviétique a implosé en 1991. Jusque-là, un homme sur trois vivait sous un régime communiste et le mode de production capitaliste était limité régionalement. Mais en vingt ans, le capitalisme financier s'est répandu comme un feu de brousse à travers le monde. Il a engendré une instance unique de régulation : le marché mondial, la soi-disant main invisible. Les États ont perdu de leur souveraineté et la pyramide des martyrs a augmenté. Si les néolibéraux avaient raison, la libéralisation et la privatisation auraient dû résorber la faim. Or, c'est le contraire qui s'est produit. La pyramide des martyrs ne cesse de grandir. Le meurtre collectif par la faim devient chaque jour plus effrayant.
L'ONU devrait soumettre à un contrôle social étroit les pieuvres transcontinentales du commerce agroalimentaire.

3) Y a-t-il des raisons d'espérer ? La crise ne révèle-t-elle pas une vraie capacité d'indignation citoyenne et de réaction face aux excès ultra libéraux ?
II existe des mesures concrètes que nous, citoyens et citoyennes des États démocratiques d'Europe, pouvons imposer immédiatement ; interdire la spéculation boursière sur les produits alimentaires ; faire cesser le vol de terres arables par les sociétés multinationales; empêcher le dumping agricole ; obtenir l'annulation de la dette extérieure des pays les plus pauvres pour qu'ils puissent investir dans leur agriculture vivrière ; en finir avec les agrocarburants... Tout cela peut être obtenu si nos peuples se mobilisent. J'ai écrit Destruction massive, géopolitique de la faim pour fortifier la conscience des citoyens. Il n'y a pas d'impuissance en démocratie. Je le répète, pendant que nous discutons, toutes les cinq secondes, un enfant de moins de dix ans meurt de faim. Les charniers sont là. Et les responsables sont identifiables.
De plus, de formidables insurrections paysannes – totalement ignorées par la grande presse en Occident – ont lieu actuellement dans nombre de pays du Sud : aux Philippines, en Indonésie, au Honduras, au nord du Brésil. Les paysans envahissent les terres volées par les sociétés multinationales, se battent, meurent souvent, mais sont aussi parfois victorieux.
Georges Bernanos a écrit: « Dieu n'a pas d'autres mains que les nôtres ».
L'ordre cannibale du monde peut être détruit et le bonheur matériel assuré pour tous. Je suis confiant : en Europe l'insurrection des consciences est proche.

4) Quelle serait la première mesure à prendre en 2012 pour que l'Humanité mange enfin à sa faim ? (agrocarburants ? spéculation ?)
La toute première cause de l'intensification du meurtre collectif par la faim et la spéculation boursière sur les aliments de base. Les fonds spéculatifs (hedge funds) et les grandes banques ont migré après 2008, délaissant des marchés financiers pour s'orienter vers les marchés des matières premières, notamment celui des matières premières agricoles. Si l'on regarde les trois aliments de base (le maïs, le riz et le blé), qui couvrent 75 % de la consommation mondiale, leur prix ont explosé. En 18 mois, le prix du maïs a augmenté de 93 %, la tonne de riz est passée de 105 à 1 010 dollars et la tonne de blé meunier a doublé depuis septembre 2010, passant à 271 euros. Cette explosion des prix dégage des profits astronomiques pour les spéculateurs, mais tue dans les bidonvilles des centaines de milliers de gens. De plus, la spéculation provoque une autre catastrophe. En Afrique le Programme alimentaire mondial (PAM) ne peut plus acheter suffisamment de nourriture pour l'aide d'urgence en cas de famine : Comme aujourd'hui dans la Corne de l'Afrique. Il faudrait transférer ces spéculateurs, dont les actions aboutissent maintenant au meurtre collectif, devant un tribunal de Nuremberg et les juger pour crime contre l'humanité.
Vous avez raison d'évoquer les agrocarburants.
La théorie généralement diffusée est la suivante : le climat se détériore et la principale raison en est l'utilisation de l'énergie fossile. Il faut donc diminuer sa consommation. Mais je le dis avec force, les agrocarburants ne sont pas la solution. Pour réduire la consommation d'énergie fossile, il faut drastiquement économiser l'énergie, favoriser les transports publics, développer les énergies solaires, éoliennes, géothermiques. L'année dernière, les États-Unis ont brûlé 138 millions de tonnes de maïs et des centaines de millions de tonnes de blé, pour produire des agrocarburants. En Suède, près de la moitié des voitures roulent au bioéthanol. Le réservoir moyen d'une voiture est de 50 litres. Il faut brûler 352 kilos de maïs pour produire 50 litres de ce carburant. Or, ces 352 kilos de maïs permettraient à un enfant en Zambie ou au Mexique, où le maïs est la nourriture de base, de manger et de vivre pendant un an !
Brûler des plantes nourricières pour en faire des agrocarburants est un crime contre l'humanité.

Jean Ziegler, auteur de Destruction massive, géopolitique de la faim,
Éditions du Seuil (aussi : L'or du Maniema, roman, réédition dans la coll. Points, Seuil)

PROPOS RECUEILLIS PAR YANNICK BOUCHER

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Laurence
super détective


Nombre de messages : 16591
Age : 38
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: à propos de la faim dans le monde...   Sam 18 Fév 2012, 13:38

c’est effectivement du lourd !

le dernier paragraphe est terrible, on se dit qu'on va utiliser des agrocarburants pour ne pas utiliser de pétrole mais en fait, on prend la nourriture, on fait s'envoler son prix Confused
Revenir en haut Aller en bas
orlynet
Marchande de sable


Nombre de messages : 14026
Age : 41
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: à propos de la faim dans le monde...   Sam 18 Fév 2012, 16:35

Pour la rubrique Anne tu as raison, pour moi "papotons" ct plutôt du "léger".. il faudrait une autre rubrique genre "débats-discussion-réflexion".
POur en revenir au sujet, moi je suis tous les ans effarée de voir que les restos du coeur nous vendent encore leur CD/DVD. Et pourquoi ? Parce qu'à la bse quand Coluche a crée ces resto c'est du dépannage et pas du permanent.
C'ets facile pour l'état : rien à faire pour s'occuper de tous ces gens qui crèvent de faim une assoc le fait !
Beh non je ne suis pas d'accord. Et avec l'hiver qu'on a eu combien de fois le matin et le soir en sortant ou rentrant chez moi bien au chaud je pensais à ces gens qui dormaient (ou pas) dehors !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Alors oui moi je ne supporte plus de me balader en ville et de voir des gens qui font la quête pour manger, nourrir leur bébé... Cette semaine je suis allée 2 fois en réunion à Paris, j'ai vue une jeune maman avec un bébé complètement emmailloté faire la manche : il devait avoir 2-3 mois à tout casser... Beh non ça n'est pas normal. Qu'on ne se méprenne pas je n'ai rien contre les gens qui font la manche : j'en ai contre une politique qui n'inclus pas l'aide aux autres !! Qui laisse tomber les gens "à part"....
Et souvent je repense à Balavoine, qui lui avait aussi compris que l'Afrique c'était un pays plein de richesses, mais que ces richesses devaient aller aux africains en premier !! Et ne pas enrichir les "étrangers"...
Alors que faire ? Nous de notre côté ? tout seul ? Beh à part donner une pièce aux mendiants que je croise toutes les semaines dans la rue je ne vois pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://orlinette.spaces.live.com/
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: à propos de la faim dans le monde...   Dim 19 Fév 2012, 09:03

tu as raison pour la rubrique, orlane. c'est un peu ce que je voulais dire mais je n'arrivais pas à coller un mot sur la rubrique en question. merci. ;)
c'est vrai que coluche n'avait pas envisagé que ses resto du coeur durent 20 ans. il me semble bien que dans son esprit c'était les 4 ou 5 premières années... malheureusement, le besoin est toujours là et même de plus en plus là, alors les gens continuent de se mobiliser même dans le show-bizz en espérant que ça aide, mais bon, parfois, ça parait dérisoire.
et je comprends ce que tu as ressenti en voyant la femme avec son bb emmailloté faire la manche, j'en ai vu aussi. je me suis même (honte à moi, pt bien...) demandée si elle ne le faisait pas un peu exprès pour exacerber la pitié des gens. j'avoue que je connais mal le milieu de la mendicité, mais je sais aussi qu'il y existe une espèce de "mafia" digne des cours des miracles du moyen-âge parisien qui "organise" réellement la mendicité. alors est-ce le cas pour ces mamans-là ? je n'en sais rien... il m'arrive de donner qqs pièces quand j'en ai sous la main, mais c'est fonction de ce que je "sens", pas de ce que la personne parait être.
et oui, sans coluche et sans balavoine, c'est vrai que c'est pas évident d'ouvrir les yeux. parce que leurs coups de gueule et leurs actions étaient concrètes, et parce qu'ils étaient connus et parvenaient à lever les fonds de leurs idées, ça bougeait vraiment... et des années après leur départ, ils manquent encore à ce milieu-là... Sad je sais qu'il y a des actions sporadiques par un tel ou un tel, mais rien n'a autant d'envergure que ce que ces deux-là ont pu tenter de faire. il y a vraiment quelque chose d'injuste dans ces morts-là...

que faire au quotidien ? à notre niveau pas grand chose effectivement, si ce n'est faire passer des messages comme cet article pour que les consciences de gens se réveillent. au milieu de toute notre opulence, on n'est pas confronté à la faim et quand on l'est à travers la mendicité, on se détourne facilement parce que ça nous trouble, ça nous gêne, on est mal à l'aise et ça nous fait mal... et c'est bien normal... parce que justement c'est PAS normal ! et on souffre et on culpabilise aussi sans doute en même temps d'être aussi impuissant en face de tout ça. bref, ça nous renvoie à des émotions pas très claires pour nous et qu'on n'a pas trop l'habitude de rencontrer... on a clairement de la chance d'être né dans la partie du monde qui n'est pas en souffrance et on l'oublie si souvent... on a nos problèmes avec nos enfants, c'est vrai (et essayer de les faire manger en est paradoxalement un !) mais que sont-ils vraiment à côté de ces mamans de là-bas qui voient leurs enfants mourrir dans leurs bras, faute de pouvoir leur donner assez à manger ? alors ce qu'on peut faire au quotidien,ça peut aussi être relativiser nos propres soucis et les remettant dans cette perspective-là par ex, ça peut être apprendre à nos enfants ce qui se passe ailleurs, quand on les sent prêts bien sûr, mais ils le sont souvent bien plus tôt que ce que nous, sommes prêts à expliquer, parce que ça ne fait pas partie des choses faciles à expliquer et ça peut entraîner beaucoup d'autres questions de leur part... après, je ne sais pas trop...
à mon sens le problème de nos sociétés c'est qu'elles sont toujours organisées sur un mode pyramidal, donc à chaque fois que nous, qui sommes dans la base de la pyramide, on donne quelque chose, on le donne en fait à l'échelon d'au-dessus, qui lui même le donne encore à l'échelon d'au-dessus, etc... et ça fonctionne comme ça pour tout ! alors au final, on est en droit de se demander ce qu'il reste vraiment de ce que donne la base quand on arrive à l'échelon sensé redistribuer ? c'est ce qui fait que j'hésite toujours à donner de l'argent directement à des sociétés dites caritatives... par contre, je donne fréquemment des vêtements. bon, les vêtements ne nourrissent pas, c'est vrai, mais à notre niveau, je ne vois pas trop non plus comment faire mieux dans l'état actuel des possibilités d'aides qui nous sont offertes.
après, pour ce qui est d'aide financière, il y a des sites qui répertorient les listes des petites ong, comme celui-ci par ex : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
mais on court toujours le risque que ça ne soit pas de vraies ong mais que des façades pour récupérer de l'argent... là, je ne sais jamais comment faire le tri entre ce qui est honnête et ce qui ne l'est pas... et c'est aussi une partie du pb...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Gaëlle
Maman des trouspinettes


Nombre de messages : 6463
Age : 38
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: à propos de la faim dans le monde...   Dim 19 Fév 2012, 09:21

Merci Anne pour cet article.
C'est important effectivement d'essayer d'ouvrir notre conscience à ces problèmes mondiaux et inadmissibles...On ne voit bien souvent que ce qui se passe à notre petite hauteur, pourtant on fait partie d'une société, d'un monde, d'une humanité. Et les idées et conceptions actuelles néolibérales font de ce monde un monde d'injustice et d'égoïsme...

Merci pour tous ces posts Anne, qui me font beaucoup réfléchir. bisous

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Il y a plus de volonté qu'on ne croit dans le bonheur."
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: à propos de la faim dans le monde...   Dim 19 Fév 2012, 10:57

de rien gaëlle, c'est juste une petite pierre à l'édifice... ;)

d'ailleurs, ça me fait penser que j'ai lu il y a qqs jours sur un blog, une projection faite en 2007 sur les besoins en énergies de notre monde (fossiles, nucléaire et renouvelables, etc,) et sur leur évolution probable dans le siècle en cours... je crois me souvenir que la projection allait grosso modo jusqu'en 2100. il faudrait que je vous mette le lien, c'était un peu long à lire mais très intéressant dans ses constats... en gros, ce qu'on peut en ressortir c'est que les fossiles arrivent à leur terme, le nucléaire a des chances de s'épuiser de lui-même (il explique très bien pourquoi d'ailleurs) et les renouvelables actuelles ne sont pas et ne seront jamais assez performantes pour couvrir les mêmes besoins que ce que couvrent actuellement les fossiles...
il y a donc urgence à :
soit réduire drastiquement notre propre consommation énergétique, ce qui est très difficile dans nos sociétés occidentales et que peu de monde est prêt à faire à l'échelle nationale, et qui plus est se trouve difficilement compatible au quotidien vu la manière dont notre société fonctionne
soit trouver une autre source d'énergie, et une qui a intérêt à être performante, sinon, on a toutes les chances de faire un réel bond en arrière une fois qu'on aura épuisé ce qui reste des fossiles... Neutral
espérons que les chercheurs pourront travailler là-dessus, mais surtout les politiques sauront voir plus loin que le bout de leur nez et surtout de leur nombril, et qu'il prendront rapidement conscience de cette urgence-là pour donner des fonds à ceux qui travailleront dans ce domaine.
je vais essayer de retrouver le lien et de vous le mettre cet après-midi. ;)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Carelle
Violette absolue


Nombre de messages : 6175
Age : 34
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: à propos de la faim dans le monde...   Dim 19 Fév 2012, 13:30

très interressant. merci anne.
moi ça fait un moment maintenant que j'ai envie de m'engager dans quelque chose, faire du concret, mais je ne sais pas quoi et je ne sais pas quand, alors ça reste une envie....

Bref, je vais partager ça moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://elfine01.free.fr/blog/index.php?
orlynet
Marchande de sable


Nombre de messages : 14026
Age : 41
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: à propos de la faim dans le monde...   Dim 19 Fév 2012, 17:54

annem a écrit:
et je comprends ce que tu as ressenti en voyant la femme avec son bb emmailloté faire la manche, j'en ai vu aussi. je me suis même (honte à moi, pt bien...) demandée si elle ne le faisait pas un peu exprès pour exacerber la pitié des gens. j'avoue que je connais mal le milieu de la mendicité, mais je sais aussi qu'il y existe une espèce de "mafia" digne des cours des miracles du moyen-âge parisien qui "organise" réellement la mendicité. alors est-ce le cas pour ces mamans-là ? je n'en sais rien... il m'arrive de donner qqs pièces quand j'en ai sous la main, mais c'est fonction de ce que je "sens", pas de ce que la personne parait être.
Oui Anne tu as raison j'ai connu ça aussi lors de mes qq années parisiennes. Des copains m'avaient prévenus et effectivement tu rencontres souvent les êmes et comme tu dis c'ets la vraie cour des miracles... ça me fait penser au film slumdog millionnaire
Spoiler:
 
et cette femme ne t'en fais pas je me suis fait la même réflexion.
Et c'est là aussi que notre conscience (enfin la mienne) est faussée : on pourrait voir le "mal" partout... et passer vraiment à côté des gens qui en ont besoin...

annem a écrit:
alors ce qu'on peut faire au quotidien,ça peut aussi être relativiser nos propres soucis et les remettant dans cette perspective-là par ex, ça peut être apprendre à nos enfants ce qui se passe ailleurs, quand on les sent prêts bien sûr, mais ils le sont souvent bien plus tôt que ce que nous, sommes prêts à expliquer, parce que ça ne fait pas partie des choses faciles à expliquer et ça peut entraîner beaucoup d'autres questions de leur part... après, je ne sais pas trop...
ça aussi je fais. et pour expliquer aux enfants aussi je fais. Mais je vois bien qu'ils ne sont pas près, même Gabin, s'il comprend ce que je lui dis je vois bien qu'il y a qqchose qui le dérange. Encore ce matin ils ont regardé Pocahontas ==> petit cours d'histoire obligé. Je ne peux pas les laisser regarder un dessin animé de ce style sans expliquer.

annem a écrit:
à mon sens le problème de nos sociétés c'est qu'elles sont toujours organisées sur un mode pyramidal, donc à chaque fois que nous, qui sommes dans la base de la pyramide, on donne quelque chose, on le donne en fait à l'échelon d'au-dessus, qui lui même le donne encore à l'échelon d'au-dessus, etc... et ça fonctionne comme ça pour tout ! alors au final, on est en droit de se demander ce qu'il reste vraiment de ce que donne la base quand on arrive à l'échelon sensé redistribuer ? c'est ce qui fait que j'hésite toujours à donner de l'argent directement à des sociétés dites caritatives... par contre, je donne fréquemment des vêtements. bon, les vêtements ne nourrissent pas, c'est vrai, mais à notre niveau, je ne vois pas trop non plus comment faire mieux dans l'état actuel des possibilités d'aides qui nous sont offertes.
après, pour ce qui est d'aide financière, il y a des sites qui répertorient les listes des petites ong, comme celui-ci par ex : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
mais on court toujours le risque que ça ne soit pas de vraies ong mais que des façades pour récupérer de l'argent... là, je ne sais jamais comment faire le tri entre ce qui est honnête et ce qui ne l'est pas... et c'est aussi une partie du pb...

Et oui pour ça aussi c'est pareil. c'est pour ça que je ne donne plus d'argent à des assoc. Je préfère donner de la nourriture quand ce sont les jours de la croix rouge etc... mais ça n'est vraiment pas évident.

Je te rejoins aussi Carelle quand tu dis que tu aimerais faire qqchose... mais moi c'est pareil : je ne sais pas vers quoi me tourner. Et j'ai un peu peur de ce que je trouverai derrière aussi...
Revenir en haut Aller en bas
http://orlinette.spaces.live.com/
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: à propos de la faim dans le monde...   Dim 19 Fév 2012, 19:46

ben oui, je sais, on est beaucoup à être dans le même cas, orlane... et au final, la peur de se faire avoir parce qu'on sait que c'est souvent le cas est aussi ce qui paralyse les choses... pas de solution de ce côté-là non plus...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: à propos de la faim dans le monde...   Aujourd'hui à 20:23

Revenir en haut Aller en bas
 
à propos de la faim dans le monde...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le portage dans le monde
» 91 % des crimes d’honneur dans le monde sont commis par des musulmans
» Dans mon monde à moi, y a que des poneys [LGee G5]
» Les différentes formes d'immatriculation dans le monde
» L'engagement militaire français dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: BIENVENUE CHEZ LES VIOLETTES ! :: Notre monde en question(s)-
Sauter vers: