LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SANDRA-DANA
Violine


Nombre de messages : 185
Age : 39
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Ven 21 Sep 2012, 18:43

Voilà, c'est encore moi...

Tout est dans le titre mais je vous pose la situation.

Dana, petite, avait de gros problèmes d'endormissement. Elle dormait très peu, se réveillait très souvent, s'endormait dans mes bras et se réveillait dès que je la posais dans son lit.

J'y ai un peu remédié en lui donnant une sucette et en "l'accompagnant" dans son endormissement avec de la musique et surtout en lui faisant des "guili-guili" et des caresses sur le visage pour l'apaiser. Ça fonctionne mais je dois le faire à chaque fois.

Voilà mon 1er problème, comment arriver à ce qu'elle s'endorme toute seule et paisiblement.

J'ai déjà essayé de la poser dans son lit, de lui faire un bisou (même tout plein), de lui dire bonne nuit et tout plein de mots réconfortants (fais de beaux rêves, je suis là si tu as besoin de moi, je t'aime...) et ensuite je sortais de la chambre. Mais là, elle se mettait à pleurer, sans se calmer.
Quand je revenais, je la calmais ou elle se calmait en me voyant... et puis je recommençais le fameux rituel jusqu'à ce qu'elle s'endorme de peur qu'elle ait une "angoisse pour s'endormir".

Mon second problème est que dès que le contact visuel est rompu, elle me cherche et se met à pleurer, comme des peurs d'angoisse, de douleur.

Dès sa naissance, je m'en suis occupée à 99%, du matin jusqu'au soir et aussi la nuit. Je la nourris, lui change la couche, l'habille, la déshabille, lui donne le bain, lui fais les soins, la câline, la promène, etc..

Comme mon mari ne supporte pas de l'entendre pleurer, je la console et la prend dans mes bras à chaque fois qu'elle pleure ou qu'elle chouine.

Donc, elle est toujours contre moi et avec moi...

Je dois reprendre le travail le 24 décembre, j'ai trouvé une personne qui va la garder de janvier à avril. Je commence déjà à lui laisser 1 heure 2 fois par semaine. La première fois ça s'est bien passé, la seconde fois, elle était fatiguée et a pleuré pendant 30 minutes. Elle s'endormait mais dès qu'elle voyait que c'était une autre personne qui l'avait dans les bras, elle pleurait.

En fait, Dana est fusionnelle avec moi.
Elle est malheureuse dès qu'elle ne me voit plus, dès que le wifi est déconnecté... Et je suis malheureuse aussi.

Comment faire pour remédier à ces deux grands problèmes.
Ce devient une source de conflit avec mon mari qui "me reproche" qu'elle soit tout le temps collée à moi, que je mette du temps à l'endormir le soir, etc.

:sos: :sos: :sos: :sos:

Je crois que je vous ai résumé la situation, mais n'hésitez pas si vous voulez plus de détails.
Je tiens vraiment de tout cœur à se que ma fille puisse s'épanouir et qu'elle ne soit pas malheureuse lorsque je ne suis pas là.
Je n'ose même pas imaginer quand je devrai reprendre le travail, je serai partie plus de 12 heures.

Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Ven 21 Sep 2012, 19:17

euh, sans vouloir mettre de l'huile sur le feu, la fusion avec ton bb à son âge, c'est tout ce qu'il y a de plus normal. t'as le modèle ventouse, c'est pas grave. ça passera avec le temps. vers 8 à 9 mois, les bb font ce qu'on appelle des angoisses de séparation. ils prennent en réalité conscience que eux et maman ne sont pas la même personne. jusque-là pour le bb, la maman et lui sont la même personne dans leur tête. alors oui, ça me semble normal qu'un bb colle sa maman. maintenant, tu trouveras toujours des bb qu'on a forcé à décoller maman pour des raisons pratiques et qui passeront de bras en bras sans vraiment s'émouvoir de quoi que ce soit... c'est confortable pour les parents mais est-ce une bonne chose pour eux ? honnêtement, j'en doute fort. un bb de l'âge de ta puce a avant tout besoin d'être rassuré, câliné, dorloté... pas d'être séparé de sa maman alors que ça n'est pas l'heure pour lui et qu'il n'est pas prêt à ça. c'est comme pour tout le reste, ça viendra. notre société pousse à l'autonomie très tôt, trop tôt. une maman c'est une maman, ça n'est pas interchangeable dans la tête d'un bb qui la voit tout le temps. c'est pas à elle de s'adapter à votre rythme de vie, c'est avant tout à vous de trouver un rythme qui va coller à ses besoins. et chez ta puce, le besoin de toi est encore très fort, ce qui est tout à fait normal. vous êtes en train de tisser un lien qui va durer toute votre vie, ce lien doit être solide. forcer des séparations quand ce n'est pas le moment, n'est pas une bonne idée. le papa devrait te soutenir plutôt que de te reprocher d'être trop proche de ta fille, parce que ça veut dire que ton lien se fait bien, il devrait plutôt en être fier...! ah, ces papas qui veulent que tout se fasse vite et ne savent pas attendre... mais dans quelle société de fous on est pour qu'accorder du temps aux bb deviennent un luxe qu'on ne s'autorise plus ? quel dommage...
il n'y a pas de remède miracle, pas de baguette magique pour ce que tu demandes. fais ce que tu sens au fond de toi, sans te laisser bousculer par les soi-disants normes sociales sinon elles ne feront que parasiter ce que tu installes avec ta fille. c'est vous deux l'important, votre relation et ce que vous construisez. la 1e année de vie d'un bb, c'est la maman avant tout pour lui... le papa a une place à trouver et a son rôle à jouer pour dé-fusionner la mère et son enfant, mais ça se fait progressivement, au fur et à mesure des mois qui passent, pas d'un seul coup parce que papa le souhaite. prends ton temps, fais le point sur ce que tu ressens et comment tu vois les choses, comment tu les sens, puis parle à ta fille et parle à ton mari, sois franche, honnête et sincère avec les deux. chacun le sentira. comme on dit, rome ne s'est pas faite en un jour. ;)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
SANDRA-DANA
Violine


Nombre de messages : 185
Age : 39
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Ven 21 Sep 2012, 19:48

C'est vrai que je ne fais pas dans les normes. Beaucoup, pour le dodo, couchent le bébé, un bisou et s'en vont. Le bébé s'endort tout seul. Pareil, comme tu dis, pour le bébé qui passe de bras en bras, qui va chez la nounou s'en s’apercevoir que la maman n'est plus là...

Entre ma fille et moi, c'est fusionnel, et dans les deux sens. Moi j'adore, même si parfois je râle car je n'arrive pas à faire mon ménage, à me poser parce qu'il faut qu'elle soit tout contre moi. Mais c'est vrai que j'aimerai qu'elle arrive à être un peu plus indépendante, juste le temps que je puisse faire des trucs à la maison, ou tout simplement pouvoir prendre ma douche, faire à manger ou même manger.

Quand je mange, elle est toujours sur mes genoux...

C'est vrai que ça passe tout seul alors ?

J'ai vraiment envie qu'elle soit heureuse et épanouie.
Revenir en haut Aller en bas
Fanny13
Violette pourpre


Nombre de messages : 1100
Age : 33
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Sam 22 Sep 2012, 10:16

J'ai un p'tit peu le même modèle à la maison, d'ailleurs mes 3 filles étaient très fusionnelles avec moi mais je l'ai un peu choisi puisque j'ai arrêté de travailler lors de ma première grossesse et j'ai toujours gardé mes filles "seule" (pas de crêche, pas de halte garderie...) jusqu'à leur première entrée en maternelle, donc du matin au soir c'etait maman et personne d'autre (mon mari s'en occupait en rentrant quand même) donc ça crée forcement des liens.

Je pense également, comme le dit Anne, qu'elle est en pleine période d'angoisse de séparation, c'est difficile, ça peut etre long mais ça passe... Eden vient d'avoir 10 mois et ça fait plus de 2 mois qu'elle ne me laisse plus faire un pas sans pleurer ! alors y'a des jours ou elle pleure plus que d'autres, c'est contraignant car tout comme toi je peine à faire ce que j'ai à faire, je la laisse un maximum avec moi, sur la chaise haute quand je cuisine, dans le parc quand je repasse, à table avec moi quand je mange, bref faut tout le temps jongler !
Puis il y a des fois ou je ne peux pas faire autrement, je vais pas l’emmener avec moi aux toilettes Laughing alors je l'a mets dans son parc, je lui explique que je vais faire pipi, que je n'en ai pas pour longtemps, alors bien entendu ça ne change rien mais on moins c'est dit Razz

Pour le coucher elle a toujours plus ou moins bien dormi, je lui chante sa chanson, on fait un gaté puis hop au lit...généralement elle chouine un peu pendant 10 mins, 1 quart d'heure puis elle s'endort. Mais ça n'a pas toujours etait le cas, elle a eu une période cet été ou tous les soirs elle hurlait et refusait de s'endormir avant minuit, j'ai laissé faire pendant 2 semaines puis j'ai dit stop !! dès le lendemain, au moment du couché, pendant le gaté je lui ai parlé de ses angoisses, je l'ai rassuré, lui ai dit qu'elle etait capable de s'endormir toute seule, que j'avais confiance en elle et tout comme pour ma seconde fille (qui me faisait pareil) elle s'est endormie 10 mins plus tard ...

N'oublie jamais que les bébés comprennent absolument tout, si tu lui parles avec sincérité et conviction, ça fera des merveilles, soit convaincu de ce que tu lui dit car si elle sent que tu dis ça pour faire plaisir à ton mari, par exemple, ça ne marchera pas ! faut qu'elle sente que tu lui dit ça pour elle, pour l'aider et pour son bien, elle se sentira rassurée...
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Sam 22 Sep 2012, 10:44

personnellement, je ne suis pas sûre que ce soit déjà l'angoisse de la séparation, elle me semble un peu petite (si j'ai bonne mémoire, elle n'est pas loin de 6 mois et c'est plutôt vers 8-9 mois), mais elle est en construction, ça, c'est sûr, et pour certains enfants, leur construction passe par la présence indispensable de leur maman. ce n'est pas le cas pour tous, je ne sais pas à quoi c'est dû, c'est juste un constat que j'ai pu faire au travers des mamans que j'ai côtoyées. est-ce que cette défusion se fera tout seul, est-ce que ça passera chez ta fille ? oui, avec le temps et le fait qu'elle grandisse, mais certains enfants peuvent rester pot de colle pendant longtemps... d'autres vont se détacher d'eux-mêmes à un moment où à un autre... imprévisible bien sûr... d'expérience, je dirais qu'il faut laisser faire les choses d'elles-mêmes, savoir répondre aux besoins de l'enfant sans les anticiper et parfois savoir dire non ou stop quand on en ressent le besoin. un enfant pour qui on anticipe tout n'apprend pas correctement et surtout n'apprend pas qu'on ne peut pas tout avoir et que la frustration fait partie de la vie, qu'elle en est une nécessité. alors oui, réponds aux besoins de ta puce dans la limite de tes possibilités et si tu sens qu'elle t'en demande au-delà de ce que tu es capable de donner, ben, tu poses la limite tout bêtement. on ne peut pas te dire où la poser parce qu'on a toutes une tolérance à la limite qui est différente. par ex, pour le soir, certaines mamans ne supporteront pas de passer une demi-heure à endormir leur bb et les laisseront se débrouiller tout seul avec le sommeil, d'autres ne supporteront pas le moindre pleurs chez le bb qui s'endort et l'endormiront eux-mêmes à bras avant de le poser dans son lit (du moins pendant un temps), d'autres encore accorderont 10mn de câlins et estimeront que ça suffit, d'autres encore lui feront un bisou, lui donneront un doudou et puis c'est tout... il y a des centaines de possibilités, autant qu'il y a de mamans en fait... autant qu'il y a de bb finalement. chaque maman essaie de composer au mieux entre ce qu'elle est et ce que lui semble être son bb (ou ce qu'elle veut qu'il soit, parce que ce cas-là est fréquent aussi)... il n'y a pas de secret, pas de recettes miracles convaincantes... ça serait bien je te l'accorde si on trouvait des formules qui marchent pour tous les bb, mais ce n'est pas le cas. patiente, accorde-lui ton temps et ta présence avant tout, vu ce que tu dis de ta puce et de toi, c'est surtout de ça que l'une comme l'autre vous avez besoin pour l'instant.
et au passage, je suis allée aux toilettes avec mes enfants pendant... euh, 2 ans (un an chacun grosso modo... ) lol. et quand je n'avais pas d'autres solutions, je me douchais aussi avec eux ou je les mettais dans le transat dans la salle de bains pour qu'ils me voient, et ce pendant bien plus longtemps que pour les toilettes ;) on fait comme on peut fonction du bb qu'on a, tout simplement. alors rassure-toi, tu fais forcément bien si tu suis ce que tu ressens au fond de toi. bisous

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
SANDRA-DANA
Violine


Nombre de messages : 185
Age : 39
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Sam 22 Sep 2012, 11:46

Merci Annem et Fanny.

Ce que vous me dites me réconforte mais comment le faire comprendre à mon mari...
Comment lui dire que si la petite est tout le temps dans mes bras, c'est pour ne pas qu'elle pleure car il ne supporte pas quand elle pleure... Niveau couple, je ressens que c'est un peu fragile ces derniers temps.

Annem, Dana est née le 2 avril donc elle n'a pas encore 6 mois.

Et... je l'ai déjà emmenée aux toilettes avec moi et la douche, je la prends quand elle fait sa sieste du matin.

Est ce que ça ira aussi un peu mieux quand elle aura des biberons (je vais être obligée d'arrêter de l'allaiter, Sad ). Déjà elle sera un peu plus calée niveau estomac et j'aurai un plus long moment où je pourrai la laisser. Là, elle revient entre 1h15 et 2h grand max. J'ai expliqué ça à la puéricultrice de la PMI, elle m'a dit que je n'avais peut-être pas une grand réserve de lait. A moins, je pense, que Dana se contente de boire à sa soif vu qu'elle sait que quand elle a faim, je suis à sa disposition.

J'ai dit aussi à la puéricultrice que je regrettais, non pas l'allaitement en lui même mais le côté fusionnel justement de l'allaitement car j'avais l'impression que je rendais en fait ma fille malheureuse car trop dépendante de moi. Elle m'a tout simplement répondu que j'avais donné déjà le meilleur à ma fille en lui donnant mon lait.

Quand elle aura 9 mois, c'est à cette période que je devrai recommencer à travailler (le 24 décembre). Je dois dès maintenant l'habituer à ne plus être avec une autre personne que moi. Je vais devoir la laisser pendant 12 heures... J'imagine même pas, 12 heures de pleurs... J'angoisse déjà de retourner au boulot (10 ans dans cette société et 8 ans de harcèlement moral) et de laisser ma puce.

Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Sam 22 Sep 2012, 15:59

oui, je comprends ce que tu veux dire par rapport à ton mari, mais il n'y a pas d'autres solutions que de lui expliquer encore et encore, autant de fois qu'il en aura besoin pour comprendre, que c'est normal qu'un bb réclame sa maman. en plus tu as une fille, alors qu'il ne s'inquiète pas, son tour viendra quand elle grandira, ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle fasse la ventouse avec lui. ;)
sinon, pour ta puce, tu reprends le travail dans 2 mois, tu as largement le temps de voir venir ! si ça se trouve, bcp de choses auront changé dans deux mois. 2 mois, ça correspond à 1/3 de la vie actuelle de ta fille, c'est énorme ! ne t'inquiète pas, ça ira. elle va apprendre, peu à peu, au fur et à mesure qu'elle va comprendre. essaie de faire des petits jeux de cache-cache par ex, en mettant un jeu sous une toute petite serviette et en jouant à "il est où? oh, coucou le voilà !!!" tu peux aussi le faire en levant et abaissant la serviette devant ton visage. le tout, c'est de le faire en rigolant, pour dédramatiser la disparition de l'objet ou de toi-même. après, dans qqs temps, tu pourras commencer à t'éloigner dans une autre pièce tout en continuant à parler à dana ou en chantonnant, pour qu'elle comprenne tout doucement que même si tu n'es pas dans son champ de vision, elle t'entend et que ça veut dire que tu n'es pas loin... c'est un apprentissage qui va se faire lentement, à son rythme, et que tu ne pourras pas forcer. tu ne pourras que le proposer, autant de fois qu'il le faudra pour qu'elle intègre. et ne t'en fais pas, elle intégrera. ils intègrent tous. ;)
après, que tu sois un peu inquiète parce que tu sens le temps qui passe et tu te demandes si le temps qui te reste suffira, je comprends ça. je n'ai pas de réponse. personne n'en a. mais fais confiance à ta puce. un bb rassuré parce que sa mère est présente et répond à ses besoins, est un bb qui va généralement bien, et qui développe ses propres capacités d'adapation. maintenant, te dire qu'il n'y aura aucun couac quand tu retourneras travailler, c'est impossible. personne ne peut prévoir comment elle réagira, c'est toi la mieux placée pour le sentir. déjà, si tu la laisses en nounou, pt auras-tu as la possibilité de négocier avec elle de faire une semaine d'adaptation tranquillement en lui expliquant que dana est un bb qui a beaucoup besoin de toi et que tu sens qu'il y a besoin d'y aller lentement, non ? la plupart des nounous sont très conciliantes pour ce qui est de l'arrivée d'un bb, elles savent bien que ça peut être difficile quand ils sont tout petits. rassure-toi, elle ne pleurera pas 12h d'affiliée, ça, c'est pas possible. peut-être lui faudra-t-il qqs jours d'adaptation, mais si un nouveau visage entre dans sa vie et qu'elle le voit souvent et pendant longtemps, elle s'y fera vite, tu verras. j'ai été souvent étonnée de voir avec quelle rapidité les bb acceptaient des situations nouvelles, bien plus vite que leurs mamans en fait. Laughing on néglige souvent leur souplesse.
pour l'allaitement, je ne sais pas pourquoi tu veux arrêter, ça, c'est une question de choix, mais il est possible de continuer un bon moment, même en travaillant. il faut juste que tu aies deux fois 20mn dans la journée pour pouvoir tirer ton lait, et un accès à un frigo. c'est tout. je l'ai fait pendant un an avec mon premier et ça n'a jamais été un pb. mais bon, je peux comprendre qu'on ait pas toutes l'envie ou la possibilité de le faire. mais sois consciente que c'est possible, et que ça peut aider l'adaptation de ta fille parce qu'elle peut retrouver ton lait chez sa nounou. ;)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Fanny13
Violette pourpre


Nombre de messages : 1100
Age : 33
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Dim 23 Sep 2012, 00:01

Le fait qu'elle tienne entre 1h15 et 2h grand max n'a rien à voir avec la quantité de lait rassure toi, c'est juste que le lait maternel se digère beaucoup plus rapidement que le lait en poudre...temps que tu peux répondre à ses demandes et à son rythme c'est super, la mienne réclamait toutes les heures et demi en moyenne...

Pour ton mari je comprends que la situation soit tendue, il va falloir qu'il comprenne que les pleurs d'un bébé sont inévitables, tu ne pourras jamais la laisser trouver son sommeil seule alors s'il ne veut pas qu'elle pleure car elle pleurera c'est certain ! aucun bébés n'aiment se retrouver seul dans sa chambre, ils sont obligés de manifester leur mécontentement par les pleurs ! puis les bébés ont également besoin de pleurer pour évacuer le stress, les angoisses, les bruits, la journée qu'ils viennent de passer, tout simplement ...

Revenir en haut Aller en bas
SANDRA-DANA
Violine


Nombre de messages : 185
Age : 39
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Mar 02 Oct 2012, 07:22

Merci les filles pour vos réponses, j'ai lu et relu vos messages, ça m'aide.

Nous sommes le 02 octobre, elle a 6 mois aujourd'hui.

Au niveau des pleurs, c'est pire qu'avant. Dimanche mon mari a voulu que je la laisse "jouet" seule sur son tapis. Comme elle ne sait pas encore se tenir assise seule, je lui ai mis le coussin d'allaitement et un autre pour pouvoir la caler assise et semi assise. Je lui ai mis ses peluches et autres jouets à mordiller. J'ai un peu joué avec elle et lui ai ensuite expliqué que je devais un peu travailler dans l'appart. Mais dès que je me suis éloignée, elle a commencé à pleuré, dès que je suis revenue, elle s'est arrêtée. Ça a énervé mon mari qui m'a dit de la laisser pleurer, que je ne devais plus intervenir. C'est ce que j'ai fait mais ça a duré... elle a pleuré pendant 20 min au moins. Mais c'était dans un premier temps plus des pleurs de rage car il n'y avait pas de larmes.... après les larmes sont venues... moi aussi et là elle s'est calmée.

Ca met vraiment en rage mon mari qu'elle se calme quand je suis là...
On a fait un 2ème essai, là immédiatement elle a pleuré et mon mari n'a pas voulu que j'aille la voir, j'ai du la laisser pleurer, j'avais aussi envie de pleurer aussi, de la voire seule sur son tapis, mon mari dans le canapé avec le casque sur les oreilles pour ne pas l'entendre et moi planquée derrière le mur...

Je fais des essais quand il n'est pas là, mais là c'est à peine le dos tourné qu'elle se met à pleurer... Je sais qu'il faut du temps mais le temps presse. J'ai des réflexions comme quoi je l'ai tout le temps dans les bras. Je sais que ce n'est pas bien de les avoir tout le temps dans les bras, ça m'apprendra mais je ne suis pas la seule fautive, si je l'ai fait c'est parce que mon mari ne supportait pas de l'entendre chouiner ou pleurer.

Je suis même allée à la pharmacie pour lui prendre des déstressants homéopathiques, mais c'est pas miraculeux.

Avez-vous des solutions ? J'ai l'impression que ça devient de pire en pire...

:sos:
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Mar 02 Oct 2012, 07:59

euh.......excuse moi mais je vais surement te sembler dure.

moi je ne comprends pas qu'on dise que c'est mauvais d'avoir son bébé dans les bras......il y a quelques centaines d'années, si un bébé avait été lissé sur le sol, seul, il aurait été dévoré par les bêtes sauvages. Notre instinct est bien fait.

Un bébé pleure pour dire qu'il a un problème. Pas pour faire un caprice ou je ne sais pas quoi. Ca me fait mal de lire que vous l'avez laissé 20 min hurler......alors je suis pour la paix des ménages, mais là, franchement je ne peux pas ne rien dire. Si ton bébé s'arrête de pleurer quand tu es là, c'est parce que tu es présente depuis sa naissance, que tu es la personne qui la rassure. Qui la réconforte , qui lui donne à téter. Quand tu la prends dans les bras, elle se sent rassuré. Elle aura bien assez de temps pour découvrir le monde sans toi. Dans quelques mois elle va marcher à 4 pattes, découvrir son univers.

La laisser hurler seule, en étant à côté, sans la prendre, pour la "dresser", et bien je trouve ça hyper violent. Pour moi, oui, elle va arrêter peut être un jour. Mais elle aura compris qu'on ne peut pas faire confiance. Super comme début dans la vie.

Il existe dans beaucoup de municipalités, des réunions pour les jeunes parents. Pour pouvoir parler avec d'autres. Pour ouvrir les yeux. Pour voir qu'on est pas seuls. Et pour apprendre plein de choses sur nos bébés qui nous semblent des bêtes étranges.


Je mets ici un article trouvé sur le site de la Leche ligue.
jette y un coup d'oeil, c'est une mine d'informations......



http://www.lllfrance.org/Dossiers-de-l-allaitement/DA-61-Ne-laissez-pas-pleurer-les-bebes.html?q=laisser+pleurer


DA 61 : Ne laissez pas pleurer les bébés



Article paru dans les Dossiers de l'Allaitements n 61 (Octobre – Novembre – Décembre 2004)




Controlled crying : AAIMH Position Paper. October 2003. Mots-clés : pleurs, bébés.

L’Association Australienne pour la Santé Mentale Infantile (AAIMH) se dit préoccupée par la tendance actuelle, dans les pays industrialisés, à vouloir contrôler les pleurs des jeunes enfants. Le contrôle des pleurs est défini comme un ensemble de tactiques destinées à amener les enfants à moins pleurer et à ne plus se réveiller la nuit : laisser le bébé pleurer de plus en plus longtemps avant de s’occuper de lui, ne pas se lever s’il pleure la nuit afin qu’il apprenne à se rendormir seul. L’AAIMH estime que ces pratiques ne correspondent pas aux besoins émotion­nels et psychologiques des jeunes enfants, et qu’elles peuvent avoir des conséquences négatives à long terme sur leur santé psychologique.

L’AAIMH fait les commentaires suivants sur le contrôle des pleurs chez les bébés :

Les pleurs du bébé sont un signal de détresse physiologique ou émotionnelle.
Les bébés doivent s’adapter à un monde totalement nouveau, et même de petites choses aux yeux des adultes peuvent être très difficiles à vivre pour eux. Laisser un bébé pleurer sans lui apporter de réconfort, même pendant une courte période, peut être très angoissant pour lui.
Entraîner un jeune enfant à ne pas pleurer pourra effectivement amener un enfant à ne plus pleurer. Mais cela pourra aussi lui apprendre qu’il ne peut espérer aucune aide lorsqu’il en a besoin.
Les bébés à partir de 6 mois éprouvent souvent de l’anxiété lorsqu’ils sont séparés des personnes qu’ils connais­sent bien. Cette angoisse s’atténuera lorsqu’ils auront compris que l’absence est un phénomène temporaire et ne présente pas de danger pour eux. Cet apprentissage peut aller jusqu’à l’âge de 3 ans.
Presque tous les enfants cessent d’avoir besoin qu’on les rassure à l’occasion de leurs réveils noctures vers 3 à 4 ans, et beaucoup y arrivent plus tôt.
Les enfants se sentiront beaucoup plus en sécurité si leurs pleurs déclenchent rapidement et systématiquement une aide adéquate de la part de la personne qui s’occupe d’eux. Un attachement lié à un solide sentiment de sécurité représente le fondement d’une bonne santé mentale.
Les enfants dont les parents répondent rapidement lorsqu’ils pleurent apprennent à se calmer plus rapidement et facilement, au fur et à mesure qu’ils prennent conscience que leurs besoins émotionnels sont pris en compte.
Le mode de vie occidental et les avis de certains « experts » ont amené à penser que les jeunes enfants doivent dormir toute la nuit sans interruption au bout de quelques mois, voire de quelques semaines. En réalité, les jeunes enfants se réveillent plus souvent que des enfants plus âgés ou des adultes, car leurs cycles de sommeil sont plus courts. Ces cycles courts ont pour objectif d’augmenter le temps de sommeil paradoxal, dont on pense qu’il est important pour le développement du cerveau.
De nombreux parents se disent épuisés en raison des réveils nocturnes de leur enfant, d’une part en raison de la fa­tigue physique induite par ces réveils, et d’autre part en raison des attentes irréalistes en matière de sommeil chez un jeune enfant.
De nombreux bébés et de nombreux parents dorment mieux quand ils dorment ensemble. Il n’existe aucune raison valable pour dire qu’un enfant ne devrait pas dormir avec ses parents, et dans la majeure partie du monde l’enfant dort avec ses parents ou avec d’autres membres de la famille, soit dans le même lit, soit dans un berceau près du lit des parents. Ces derniers ne devraient pas prendre leur enfant dans leur lit s’ils ont consommé de l’alcool ou des médicaments affectant la vigilance, et certaines conditions doivent être respectées (matelas, couvertures…) pour que l’enfant soit en sécurité dans le lit parental.
De nombreux parents ont constaté qu’il était efficace de laisser un bébé pleurer. Dans d’autres cas, cela n’a eu aucun résultat positif, ou cela a été tellement difficile à vivre pour l’enfant et les parents que ces derniers ont re­noncé à ce type de stratégies.
Aucune étude n’a été entreprise pour évaluer le niveau de stress vécu par un bébé qu’on laisse pleurer, ou pour en évaluer l’impact psychologique et émotionnel à long terme.

En conséquence, l’AAIMH fait les recommandations suivantes :

Le fait de se réveiller la nuit est normal chez les bébés et les bambins. Cela ne doit pas être qualifié de « problème » sauf si le comportement de l’enfant est tel qu’un problème est évident.
Les parents doivent être rassurés sur le fait que répondre immédiatement aux pleurs du bébé ne risque pas de lui donner « de mauvaises habitudes ».
Le fait qu’un bébé ou un jeune enfant se réveille la nuit peut être dû à l’anxiété générée par la solitude. Dormir avec les parents ou près d’eux est une bonne option, qui permet souvent une bonne nuit de sommeil.
Les pratiques parentales destinées à assurer aux parents une bonne nuit de sommeil ne doivent pas nuire à la santé émotionnelle de l’enfant ou compromettre son développement mental.
Si les parents souhaitent « contrôler les pleurs de leur enfant », cela ne devrait se faire que lorsque l’enfant a acquis suffisamment de maturité pour comprendre que ses parents seront bientôt là, et pour être capable de se sentir en sécurité en l’absence de ses parents. Une telle maturité n’est acquise que vers environ 3 ans ; cela varie suivant les enfants ; observer l’enfant et répondre à ses besoins est le meilleur moyen de déterminer quand un enfant est prêt à dormir seul.
Avant de démarrer un programme de contrôle des pleurs, un professionnel de santé qualifié devrait évaluer soigneusement la santé de l’enfant et la qualité des relations entre les membres de la famille. Les parents devraient être mis en contact avec des associations susceptibles de les aider à gérer les angoisses et difficultés rencontrées par tous les nouveaux parents. Les autres stratégies de gestion des pleurs devraient être discutées avec les parents.
Si l’enfant a déjà expérimenté une séparation d’avec ses parents (maladie, absence…), le programme de contrôle des pleurs ne devrait pas être utilisé. Les enfants qui ont déjà subi une séparation traumatique sont plus vulnérables encore aux effets négatifs du stress qu’ils subissent lorsqu’on les laisse pleurer.
Dans la mesure où les pleurs d’un enfant peuvent amener un parent à maltraiter l’enfant, il est essentiel que les parents puissent bénéficier d’un soutien social, ou d’une aide thérapeutique.

Les parents doivent être avertis qu’il n’existe aucune donnée sur l’impact à long terme, sur le développement émotionnel et sur la santé mentale, du programme de contrôle des pleurs. S’ils souhaitent quand même suivre un tel programme, leur conseiller de prêter attention au niveau de détresse exprimé par l’enfant plutôt qu’au temps pen­dant lequel on le laisse pleurer, et d’arrêter immédiatement le programme s’il semble poser un problème quelconque.
Le point sur allaitement
et rhumatologie




< Précédent Suivant >
Mise à jour le Samedi, 23 Mai 2009 22:12


Dernière édition par Gadisse le Mar 02 Oct 2012, 08:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Mar 02 Oct 2012, 08:01

en voilà un autre
http://www.lllfrance.org/Allaiter-Aujourd-hui/AA-13-Les-bebes-doivent-ils-pleurer.html?q=laisser+pleurer


AA 13 : Les bébés doivent-ils pleurer ?



Cet article a paru dans Allaiter Aujourd'hui n°13, LLL France 1992


Le livre d'Aletha Solter, Votre enfant comprend tout, a séduit un certain nombre de parents.
Je n'aborderai pas ici tous les chapitres qui contiennent des choses avec lesquelles on ne peut qu'être d'accord (allaitement, prendre le bébé dans son lit, etc.), pour me concentrer sur les pleurs, qui sont vraiment le coeur du livre.

Pour Aletha Solter, comme pour tout un courant actuellement très en vogue aux Etats-Unis, les pleurs sont essentiellement un moyen pour le bébé de s'exprimer, de sortir ses frustrations, ses colères, ses chagrins, la douleur de la naissance, etc. Faire quelque chose pour calmer ces pleurs, ce serait donc étouffer dans l'oeuf l'expression de ses sentiments.

Elle se fonde notamment sur toutes les études faites chez les adultes et montrant les conséquences nocives de cette non expression des sentiments (maladies psychosomatiques, dépression...) et au contraire le caractère bénéfique et relaxant de "laisser couler ses larmes". Elle en conclut que tout ce qui est fait pour calmer ces pleurs essentiels du bébé constitue ce qu'elle appelle un mécanisme de contrôle, mettant dans le même panier la tétée, la sucette, le bercement, l'offre de nourriture, etc. Même si l'on peut être d'accord pour dire que dans certains cas - surtout chez des grands -, il arrive qu'on utilise la tétée pour "fermer le bec" à un enfant qui s'exprime, je crains que le schématisme d'Aletha Solter (notamment le fait de ne pas faire de différence selon l'âge de 1'enfant) n'aboutisse une fois de plus à "laisser l'enfant pleurer pour son bien".


Les pleurs : besoins ou signaux ?

Tout dépend évidemment de l'interprétation que l'on fait de ces pleurs. Pour Aletha Solter - et même si elle prend la précaution d'éliminer d'abord les autres causes possibles -, ils sont un moyen pour l'enfant de sortir sa tension. Mais ne sont-ils pas plus souvent pour lui le moyen de nous faire connaître ses besoins, parce que nous avons négligé d'autres signaux plus subtils. Je voudrais citer ici le Québécois Leandre Bergeron, qui dit cela très bien : "Nous adultes, utilisons le cri vraiment en dernier recours, quand on est coincé dans une situation où la panique nous prend. Le bébé fait de même. S'il pleure, c'est que tous les autres moyens subtils qu'il a utilisés pour faire savoir son état n'ont pas été compris et que, maintenant paniqué, il utilise le seul moyen qui lui reste, le cri de détresse et de désespoir, les pleurs" (Petit manuel de l'accouchement à la maison, VLB Editeur).

Si l'on a un minimum d'empathie avec le bébé, on sentira profondément que ces pleurs (qui sont plutôt des cris, d'ailleurs, que des pleurs) ne sont pas bénéfiques à 1'enfant. Mettez-vous cinq secondes à la place de l'enfant, et sentez à quel état correspondrait chez vous de tels cris...


Cris-appels et cris-décharge

Une fois qu'on a fait la différence entre les cris comme appels pour manifester un besoin et les cris servant à décharger la tension, la colère, le chagrin, cris qu'il peut être impossible - voire effectivement nuisible- de vouloir empêcher, reste une interrogation de base : ces tensions, ces colères, ces chagrins sont-ils, quoi qu'on fasse, inévitables dans l'experience du bébé et du petit enfant, ou ne sont-ils pas souvent fruit d'un maternage ignorant de ses besoins fondamentaux ?

Le message fondamental qui ressort du livre d'Aletha Solter, c'est que tous les bébés ont de bonnes raisons de pleurer. Elle écrit elle-même : "Tous les enfants ont probablement besoin de pleurer chaque jour, même s'ils sont très bien traités" (p. 75).

L'étape suivante du raisonnement, c'est bien sûr de penser qu'un bébé qui ne pleure pratiquement jamais, est en danger, car il doit être bardé d'automatismes de contrôle qui peuvent le mener ... à l'autisme !

Autant je suis d'accord pour dire qu'il est mauvais d'empêcher l'enfant d'exprimer son chagrin ou sa douleur ("mais non, tu n'as pas mal", "c'est rien, ça va passer", "arrête de pleurer comme ça", etc.), autant je pense qu'il est de notre devoir d'être humain en général, et de parent en particulier, d'éviter aux autres le plus possible les souffrances inutiles, et si elles ont quand même lieu, de consoler par les moyens à notre disposition, tout en reconnaissant cette souffrance.


Laisser pleurer, voire encourager à pleurer (même si l'on tient l'enfant dans ses bras), et penser que cela est bon, ce n'est finalement qu'une sorte de sadisme.

Claude Didierjean-Jouveau




Revenir en haut Aller en bas
SANDRA-DANA
Violine


Nombre de messages : 185
Age : 39
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Mar 02 Oct 2012, 08:24

Merci, je vais lire tout ça consciencieusement.
Pour moi, je ne veux pas la laisser pleurer mais c'est une source de conflit.
Si je pouvais me la greffer, je le ferai. Je l'aime ma fille, je lui dis plusieurs fois par jour.
Mais mon mari ne supporte pas que je l'ai tout le temps dans les bras.
C'est vrai aussi que j'ai du mal à faire mes tâches ménagères, je les fais quand elle fait sa sieste au lieu de moi aussi faire une sieste.

Elle pleure dès que je la pose. Ca va un peu mieux avec les jours qui passent, d'autres moins.
J'ai l'impression qu'elle a peur que je l'abandonne. Je lui explique pourtant que je suis à côté, que je vais aux toilettes, etc.

En plus elle est très éveillée, elle a besoin de "stimulations", de découvrir, de bouger.
Elle est sans cesse en mouvement.
Elle a besoin de compagnie...
Revenir en haut Aller en bas
Fanny13
Violette pourpre


Nombre de messages : 1100
Age : 33
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Mar 02 Oct 2012, 08:33

Je pense également que ton mari à un gros problème, je ne sais pas si c'est de la jalousie vis à vis de la relation que tu as avec ta fille ou si c'est un manque de patience mais il va falloir qu'il prenne sur lui car il ne peut pas t'obliger à laisser ta fille pleurer alors que tu voudrais toi t'en occuper !! t'imagines ce que ressent ta fille? elle te sent triste et désemparée parce que tu ne veux pas t'opposer à lui (ce que je comprends tout à fait) et elle voit son père qui lui refuse de la prendre alors qu'elle pleure devant lui !!!

Pardon de te demander ça mais comment sont les relations entre ton mari et ses parents?
Revenir en haut Aller en bas
Fanny13
Violette pourpre


Nombre de messages : 1100
Age : 33
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Mar 02 Oct 2012, 08:42

Pour le ménage, c'est secondaire non? vous etes 3 et un bébé ne salit pas tant que ça la maison non? moi avec 3 enfants j'ai renoncé à ce que ma maison soit impeccable sinon je deviendrai folle !!
je fais le strict nécessaire quand elle dort (aspirateur, poussières, repassage) et le gros ménage le week end avec mon mari

Pour les pleurs ç'est tres aléatoire des fois, ma fille peut passer une journée entière collée à moi, à pleurer dès que je m'éloigne un peu et quelques jours plus tard elle s'amusera tranquillement dans son parc sans...il faut s'adapter à son enfant

Revenir en haut Aller en bas
Fanny13
Violette pourpre


Nombre de messages : 1100
Age : 33
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Mar 02 Oct 2012, 10:22

De plus j'imagine que tu dois te sentir très mal au milieu, tiraillée entre ton mari et ta fille, comme s'il te demandait de faire un choix entre elle et lui...les tensions doivent être importantes et l'ambiance pas vraiment joyeuse en ce moment Sad

C'est terrible de se sentir incomprise, je te souhaite beaucoup de courage et fais confiance à ton instinct de maman bisous
Revenir en haut Aller en bas
Kinou
Muse muse musette


Nombre de messages : 12755
Age : 40
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Mar 02 Oct 2012, 10:32

coucou, j'ai pas trop lu les réponses des copines, j'ai néanmoins lu tout ton post et j'avais envie de répondre à une de tes phrases:

Citation :
J'ai déjà essayé de la poser dans son lit, de lui faire un bisou (même tout plein), de lui dire bonne nuit et tout plein de mots réconfortants (fais de beaux rêves, je suis là si tu as besoin de moi, je t'aime...) et ensuite je sortais de la chambre. Mais là, elle se mettait à pleurer, sans se calmer.
Quand je revenais, je la calmais ou elle se calmait en me voyant... et puis je recommençais le fameux rituel jusqu'à ce qu'elle s'endorme de peur qu'elle ait une "angoisse pour s'endormir".

Le père de mon fils quand il couchait Axel lui disait sans arrêt "ne t'inquiète pas, tout ira bien, si besoin je suis là", et le fait de le répéter procurait à l'enfant un malaise... c'est notre docteur qui a mis le doigt dessus, et bien oui si maman et/ou papa me dit que si y'a un probleme ils sont là alors c'est qu'il peut y avoir un problème. Le rituel peut exister, mais doit pas durer, sinon, le contact est encore plus difficile à rompre au final.

tu le dis à demi mots: en fait c'est toi qui est angoissée (faut dire aussi que la réaction du papa ne donne pas envie de la voir faire une mauvaise nuit et que tu dois y penser!), et ta fille le ressent., tu vas au devant de ses angoisses car tu les crains et c'est légimite en tant que maman bienveillante; sauf que à trop s'inquiter, on inquiète l'autre. C'est mon médecin qui a détecté tout ça et une psy nous l'avait confirmé.

Ce fonctionnement a duré 4 ans... et puis on s'est séparé, je l'ai déja dit mais la vision de l'education d'axel a été un motif de notre séparation, elle a grignoté notre notion de couple car tout tournait autour de lui et le conflit était ingérable.

Quand j'ai été séparée, j'ai trés vite arrêté cela en lui disant "écoute tu as fait pipi, tu as mangé, bu maintenant c'est l'heure du dodo, maman doit se reposer, travaille demain et doit dormir et axel doit aller à la garderie, même si tu appelles pour un autre bisou, ou boire encore, je ne viendrai pas" ça a été très ferme et il a arrêté de se relever, d'appeler la nuit parce que je savais qu'il ne risquait rien et il le ressentait. Je sais bien que tu ne peux pas mettre ça en place avec autant d'efficacité et que ta fille est encore un bébé, mais tu peux le faire quand même et commencer à lui faire sentir qu'il y a des fois ou tu dois te reposer toi aussi et qu'elle doit aussi trouver le sommeil toute seule de temps en temps à son age. C'est quand il sont bébés qu'il faut apprendre à reconnaitre les pleurs de decharge d'energie et le reste...

Depuis ce jour il dort paisiblement, alors que chez son père c'est le cirque pour le coucher, et il se reveille parfois la nuit... si j'avais pu le mettre en place je l'aurais fait, parce que j'étais sûre de moi mais je n'ai pas pu pour d'autres raison, et c'est ce qui fait que ça a duré (trop) longtemps.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Axel est le premier bébé du forum né le 26/10/2005
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mila.artblog.fr
Kinou
Muse muse musette


Nombre de messages : 12755
Age : 40
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Mar 02 Oct 2012, 10:50

Je relis le titre de ton post... couper le cordon: je dirais plutot que le but, c'est pas de couper le cordon, jamais je ne le couperai; cette notion d'être relié à ses enfants est magique je trouve... pour moi le chemin, c'est plutôt d'essayer de lui faire ressentir le plus possible de confiance en lui, en ce qu'il est, et de le voir avancer en l'accompagnant dans ce qu'il fait quand il le faut.

comme jamais je n'aimerais l'idée d'être indispensable pour lui, ne pas être "omniprésent" mais plutôt "toujours disponible"

c'est important pour le coucher notamment à n'importe quel age qu'ils aient.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Axel est le premier bébé du forum né le 26/10/2005
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mila.artblog.fr
Fanny13
Violette pourpre


Nombre de messages : 1100
Age : 33
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Mar 02 Oct 2012, 12:10

Je rejoins kinou la dessus aussi car j'ai également réussi à faire passer de bonnes nuits à mes filles en étant sure et ferme et j'en parle d'ailleurs régulièrement... Comme je te l'ai déjà dis un bébé comprend tout et c'est une véritable éponge à émotions.

Quand on couche un enfant il faut un discours ultra positif et réconfortant, du style :

"maintenant on va aller se coucher parce qu'il est important de bien dormir pour être en forme le lendemain. Tu vas sans doute ne pas être contente et râler un peu, c'est normal, tu as le droit de pleurer si tu veux mais moi je sais que tu es capable de t'endormir toute seule..." ça c'est ce que, globalement, je lui dis tous les soirs en la couchant et ça marche très bien

Revenir en haut Aller en bas
SANDRA-DANA
Violine


Nombre de messages : 185
Age : 39
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Jeu 04 Oct 2012, 18:59

Kinou, tu as raison.
Raison déjà quand tu dis "couper le cordon", non, je ne veux pas couper le cordon, j'aimerai que ma puce n'ai pas peur ou n'angoisse pas lorsqu'elle ne me voit plus.

C'est vrai aussi que moi aussi j'angoisse, j'angoisse pour tout. Je ne suis pas sure dans mon rôle de maman, j'ai toujours peur de ne pas faire bien. Je sais que vous allez dire de suivre mon instinct mais je pense que j'aurai tendance à la surprotéger justement si je suivais mon instinct maternel.

Gadisse et Fanny, je suis aussi d'accord avec vous.

En fait, mon mari ne voulais pas d'enfants et je ne lui ai jamais mis le couteau sous la gorge pour en avoir, je lui ai juste dis que je ne me voyais pas vivre sans enfant. C'est lui qui m'a, des mois plus tard ou années, proposé en m'offrant une sucette dans un petit coffret cadeau, de faire un bébé.
Lorsque je suis tombée enceinte, il a été super content. Il a suivi ma grossesse avec beaucoup d'intérêt, l'accouchement et tout le toutim.
Franchement, tout était nickel.

Mais je ne sais pas ce qui s'est passé, mais il a commencé à la prendre en grippe, surement parce qu'elle pleurait souvent (à cause de ses coliques surement). Il ne supportait plus de l'entendre pleurer.
Et comme dans un cercle vicieux, lorsqu'elle pleurait je la prenais dans les bras pour la consoler et surtout pour ne plus qu'elle pleure... et ça en est devenu une habitude.
De plus, étant donné que je m'en occupais (et toujours encore) à 99,9%, à peine dans les bras d'autres personnes et aussi le papa, elle se mettait à pleurer. Elle n'était bien que dans les bras de maman.

Je m'égare, je ne sais pas si vous me suivez...

Mais en gros, mon mari ne s'est jamais vraiment occupé de notre fille, c'est toujours moi.
Et avant ma puce, je m'occupais de... mon mari...
Je pense qu'il est peut-être jaloux de notre relation.
Jaloux peut-être que je ne m'occupe plus de lui mais plus (+) de ma puce.

J'aurai tellement aimé une relation comme on voit parfois, le papa qui s'occupe aussi de son enfant, donne le bain, etc...

La puéricultrice m'a dit, une maman devient mère en accouchant et le papa met 9 mois à être père...
Revenir en haut Aller en bas
Fanny13
Violette pourpre


Nombre de messages : 1100
Age : 33
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Jeu 04 Oct 2012, 20:46

Peut être que Dana sent le malaise de ton mari, il faudrait chercher pourquoi la venue de cet enfant lui cause tant de soucis? pourquoi n'arrive t'il pas à supporter ses pleurs? je sais que c'est pas facile et que le seuil de tolérance est différent chez chaque personne mais que lui ne le supporte pas c'est un fait mais qu'il t'interdise toi de t'en occuper, c'est une tout autre affaire !!
Dana pleure t' elle sans arrêt ou uniquement lorsqu'elle ne te voit plus? parce qu'il y a des enfants qui chialent à longueur de journées et je peux comprendre qu'on finisse par être à bout mais lui n'est pas là sans arrêt et si le peu qu'il voit sa fille elle ne peut pas broncher sous peine de l'exaspérer c'est quand même grave et traumatisant pour elle car je le rappelle, elle sent tout y compris l’énervement de son père ! à ce rythme là elle est pas prête d'aller dans ses bras !!!

Ne pense pas que tu fais mal de prendre ta fille dans tes bras, ce n'est pas un cercle vicieux ou une mauvaise habitude, ta fille à besoin de toi, d'autant plus qu'elle ne se sent pas en sécurité avec un père qui agit de la sorte !

Le père de ma fille ainée était pareil, il ne supportait pas qu'elle pleure, à chaque fois il hurlait "mais qu'est qu'elle a à gueuler ?!, fais la taire !!!" et il m'envoyait dans la chambre avec elle pour que je la calme et je ne devais pas en sortir tant qu'elle pleurait ! j'ai vécu un véritable cauchemars et je souhaite que tu puisses parler avec lui pour comprendre ce qui se passe afin de trouver une solution car c'est vraiment des situations invivables !
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Ven 05 Oct 2012, 07:56

j'ai vécu ça avec le papa de ma fille....bizarrement il s'agit d'une petite fille, la première......nous nous construisons en temps que maman. Et le papz se sent mis de côté dans cette relation fusionnelle.
je reconnais ce que tu dis, dans l'angoisse, dans la peur de faire mal. Alors que notre instinct nous dicte autre chose.

Le papa de mes enfants ne s'est pratiquement jamais occupé d'eux. Et pour Maelle, ça n'était QUE moi. Alors il critiquait ma façon de faire, l'allaitement bien sur, qui est devenu la raison de chaque problème. Les pleurs. Les problèmes de sommeil. Tout.

Alors, je te dirais que la seule solution est de lui dire réellement ce qui se passe pour toi dans ta relation avec ton bébé. De parler. Et il pourra aussi te dire ce qui lui arrive lorsqu'il subit les pleurs du bébé......

Tu crois que tu pourrais faire ça?

Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Ven 05 Oct 2012, 08:03

c'est sûr que ça n'est pas facile ce que tu vis avec le père de ta fille. est-ce qu'un père met 9 mois à être père ? honnêtement, je ne sais pas trop, mais je doute qu'on puisse mettre un délai comme ça sur un être humain vu la diversité de l'homme, et encore plus parce qu'il s'agit d'un sentiment... certains hommes se sentiront père de suite, chez d'autres, ça prend du temps, et pour quelques-un d'entre eux, ça n'arrive jamais vraiment. où se situe ton mari ? nul ne peut le dire, si ce n'est pt toi qui le connais sans doute mieux que personne... par contre, tu peux tout à fait lui parler et lui expliquer autant de fois que nécessaire que le seul moyen d'expression d'un bb quand qqch le gêne, l'angoisse, lui fait peur, l'inquiète ou lui fait mal d'une manière ou d'une autre, ben, vu qu'il n'a pas le langage, c'est forcément les pleurs. qu'il essaie, lui, de s'imaginer muet et pourtant en train d'essayer de pousser une gueulante ! il verra bien ce qui sort, tiens... lol ces prises de consciences-là, les mères les ont très vite parce qu'on fonctionne bcp à l'instinct avec nos enfants, mais chez les pères les prises de consciences sont plus longues ou ne se font pas, en tous cas pas forcément de la même façon. ça ne veut pas forcément dire pour autant qu'ils se sentent père ou pas père, c'est juste qu'ils ne jettent pas un regard sur la réalité depuis le même endroit, donc leur interprétation de cette réalité diffère de la nôtre... que peux-tu y faire pour ton mari et sa relation à ta fille ? à mon sens, pas grand chose si ce n'est de communiquer encore et encore sur ta propre réalité, lui expliquer ce qu'il en est, faire appel à son sens de l'empathie, replacer la situation dans une réalité qui est susceptible de résonner en lui pour qu'il comprenne ce que vit votre fille, bref, le faire entrer dans l'expérimentation par la petite porte... le reste, c'est affaire entre lui et lui...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Kinou
Muse muse musette


Nombre de messages : 12755
Age : 40
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Ven 05 Oct 2012, 11:43

plus je te lis et plus je vois que votre relation est fusionnelle avec ta fille car tu crains que son papa ne la veuille pas "vraiment", et donc, ça l'exclut lui, et tu culpabilises

ex: elle pleure, il dit qu'il supporte pas, c'est un homme ( ça rale toujours un homme, et ça aime pas qu'on s'occupe d'autre chose), tu pallies à ça, hop elle s'occupe d'autre chose que moi, ta fille le ressent, se reveille pleure, et la mayonnaise contibue de monter. Il est largement temps qu'il investisse son role de papa (et que tu le laisses aussi investir ce role: les mamans accaparent parfois toutes les activités autour du bébé pour bien faire mais du coup laissent peu de place aux papas)

laisse le avec ta fille parfois le week end, quelques heures, va faire du shopping avec une copine, déclare toi AUSSI fatiguée parfois car ce n'est pas que ta fille (et il a bien pris sa décision lui aussi puisque c'est sa proposition) et prends soin de lui, aménagez vous des moments sans la petite, c'est vital pour un couple de se trouver quelques moments rien qu'entre amoureux... qui sait ça lui permettra peut être de ne pas voir ce petit être comme un rival qui prend toute l'attention de sa femme...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Axel est le premier bébé du forum né le 26/10/2005
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mila.artblog.fr
Fanny13
Violette pourpre


Nombre de messages : 1100
Age : 33
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Ven 05 Oct 2012, 12:02

Plus facile à dire qu'à faire Kinou car j'ai vécu la même chose et je n'aurais pas risqué de laisser ma fille seule avec son père car il l'aurait laissé pleurer pendant des heures sans rien faire, ni lui donner un bib, ni lui changer la couche tellement tout ça l'insupportait !! et ce n’était pas de la mauvaise volonté de ma part, pour moi il était papa au même titre que j’étais maman mais voyant ses réactions je ne pouvais pas faire autrement.
Mais ça, c'est mon histoire personnelle, peut etre que le mari de Sandra a besoin qu'on le pousse un peu dans ce sens là et qu'au pied du mur il prendrait les choses en main et finalement apprécierait de s'en occuper...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?   Aujourd'hui à 00:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment "couper le cordon" avec mon bébé ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quand et comment "couper le cordon" ?
» Ne pas arriver a couper le cordon
» Comment couper les pointes fourchues ?
» Couper les ponts avec ses parents
» comment construire sa girouette (avec patrons imprimable)!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: ETRE UNE MAMAN VIOLETTE :: bébé et enfant au quotidien-
Sauter vers: