LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Il ne veut toujours pas rester un peu seul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kinou
Muse muse musette


Nombre de messages : 12755
Age : 40
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 12:22

Salut les filles!

Bon, ben, aprés avoir essayé plein de choses différentes, il m'est toujours impossible de le laisser plus de 10 min sur son transat avec des jouets, sur son tapis d'éveil ou maintenu assis ou n'importe comment. Au bout de 2, 5 ou 10 min, il pleure, et si je ne le prends pas, il hurle, devient tout rouge, tend les bras et les jambes, même si je suis tout prés et qu'il me voit passer et être occupée. J'ai essayé de lui expliquer... rien ne marche.

Je ne sais plus comment faire: je dois faire mon travail dans la maison, et je ne peux pas me le trimballer tout le temps sur moi. Là, je suis malade, alors, au plus je l'ai sur moi, au plus je risque de lui refiler ce que j'ai Sad

Et il ne manque pas de calins, on fait des jeux ensemble, je lui parle, je comprends pas ce qui cloche Crying or Very sad

Est ce qu'il est trop petit pour pouvoir s'occuper 15-30 min seul? De toute évidence, il comprend maintenant que ses pleurs= mes bras? Est-ce que c'est du caprice? ou de l'angoisse? mais pourquoi? Neutral

Je dois vraiment avoir l'air smurfin en posant ce genre de questions, car je suppose qu'une maman doit savoir se débrouiller avec çà, mais là, j'avoue que je ne comprends pas ce qui se passe... What the fuck ?!?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Axel est le premier bébé du forum né le 26/10/2005
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mila.artblog.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 13:03

Alors Kinou, tu n'as pas du tout l'air d'une smurfin ou alors nous sommes 2.
J'ai le même modèle en fille à la maison. Elle ne sait pas jouer seule, quand Lucie est là encore ça peut aller mais quand nous sommes toutes les 2, elle est collée à moi, il faudrait toujours que je la porte. Il arrive parfois où elle s'occupe pendant que je cuisine, comme ce matin, j'étais ebahie.
Voilà je ne t'aide pas beaucoup....mais ça existe aussi chez les autres!!!
Je passe l'aspi avec Mathilde dans le dos (devant c'est pas pratique), je cuisine avec elle assise sur la table, j'ai même repassé avec elle dans l'echarpe...

Je sais à quel point cela peut mettre tes capacités de mère en doute quand tu as un bb exigeant....je l'ai vécu avec mes 2 filles. Je croyais que c'était de ma faute, que j'avais raté quelque chose, que je ne savais pas faire....et puis finalement, c'est leur caractère, il faut l'accepter. J'ai appris à ne pas finir ce que j'ai commencé, à passer aprés, à prendre plus de temps à faire les choses....et quand j'ai accepté ça, ça se passe beaucoup mieux mais ce n'est pas toujours facile.

Et surtout ne te laisse pas demonter par les reflexions des autres qui ont oublié comment été leur bb à cet âge là....car en creusant un peu, tu te rends compte que c'était pareil chez eux voire pire.

Bon courage Kinou ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 13:05

Ben non c pas des caprices, il est trop petit pour ça! (ça commence vers 2 ans et je sais de quoi je parle Twisted Evil ).
Mais pour avoir passé 9mois dans ton ventre c'est sur qu'il se sent mieux et en sécurité dans tes bras... Tu as peut être un bb aux "besoins intenses".
As tu essayé de le porté dans le dos? J'ai Chiara dans son écharpe et dans mon dos quasiment toute la journée (entre les "trucs" de la maison et Lila...) et c'est génial parceque ça me laisse les mains libres pour tout faire, la minette est contre moi donc appaisée et rassurée et je peux même jouer avec la grande soeur et la prendre dans mes bras pour les calins...
Sinon je pense que les copines te renseigneront mieux que moi sur les bb aux "besoins intenses"...
bises et courage...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 13:07

tiens je t'ai copié le texte de "l'arbre à bébé"

Les bébés aux besoins intenses


Un bébé au besoins intenses est un enfant qui sent dès qu'on le pose et se réveille en peu de temps. Cela se nomme des bb aux besoins intenses. Ces bb ont des besoins affectifs énormes. Le seul moyen d'éviter leurs pleurs est de les rassurer, les porter, les materner. Un bb porté perçoit notre chaleur, lorsque nous le posons c'est toujours sur un élément froid : transat, berceau, lit... Un jour j'ai pensé à mon arrière grand mère, et je me suis souvenue que tous les soirs elle passait une bouillotte dans le lit.

Les bébés aux besoins intenses ont certains traits de personnalité en commun; toutefois, ils ne manifestent pas nécessairement ces comportements en tout temps. D'après l'expérience que j'ai acquise, environ 25% des bébés montrent plusieurs de ces traits à un moment quelconque au début de la petite enfance. On trouvera ci-après diverses descriptions que font les parents de leur bébé aux besoins intenses.

Hypersensible

Le bébé aux besoins intenses a une conscience aigüe de son environnement; les changements le font sursauter facilement durant le jour et rendent son sommeil difficile durant la nuit. «Il est dérangé facilement» disait une mère pour décrire son bébé sensible. Le système de ce type d'enfant est muni de fusibles de courte durée et les courts-circuits sont provoqués facilement par tout dérangement constituant une menace à la sécurité de son environnement. Cette sensibilité se voit souvent dans ses réactions vis-à-vis de personnnes appelées à en prendre soin et avec qui il n'est pas familier, ce qui provoque chez lui un niveau élevé d'anxiété à l'égard des étrangers. Au début, les parents peuvent trouver que cette hypersensibilité est épuisante; elle peut toutefois devenir un atout plus tard, en ce sens qu'elle aide l'enfant à être plus conscient de son environnement et, de ce fait, à développer sa curiosité.

Intense

Le bébé aux besoins instenses investit une grande quantité d'énergie dans ses agissements. Il pleure fort, rit à gorge déployée et proteste vivement si on ne lui sert pas instantanément ses « repas ». Il semble ressentir plus pronfondément toute la gamme des émotions, et réagit avec plus d'intensité que les autres bébés. «Son moteur est engagé à haute vitesse tout le temps», faisait remarquer un père fatigué. Le bébé aux besoins intenses proteste vigoureusement lorsque son environnement n'est pas à son goût, mais il semble également capable de former des liens plus solides avec les personnes qui en prennent soin. Le bébé qui réagit violemment à la séparation d'avec ses parents agit de la sorte parce qu'il leur est solidement attaché. L'intensité de ses protestations est proportionnelle à l'intensité de l'attachement qui l'unit à ses parents. Des liens puissants entre l'enfant et ses parents constituent l'un des meilleurs remèdes préventifs contre le comportement maussade à long terme.

Exigeant

Souvent, la mère d'un bébé aux besoins intenses dira qu'elle « ne peut répondre à ses demandes avec suffisamment de rapidité. Ce type de bébé transmet un sens d'urgence très réel dans les signaux qu'il émet. Les «alertes rouges» dominent son répertoire de pleurs. Il n'a cure des gratifications différées et n'acceptera pas facilement des solutions de rechange, c'est-à-dire autre chose que ce pourquoi il pleurait au départ. S'il reçoit un hochet alors qu'il s'attendait à être allaité par exemple, ses pleurs iront en s'intensifiant; il protestera d'avoir été mal interprété. Le bébé aux besoins intenses a toutefois besoin d'être exigeant: c'est un trait positif chez lui.

Impossible de le déposer

Le bébé aux besoins intenses a un besoin extrêmement grand de contact physique. Souvent, les nouveaux parents s'attendent, d'une façon peu réaliste, à ce que leur bébé repose calmement dans sont petit lit ou reste assis passivement à contempler les gens qui le regardent ou à suivre attentivement des yeux des mobiles qui pendent. Un tel portait est loin de correspondre au bébé aux besoins intenses (ou à tout autre bébé, en fait). Ce type de bébé a la réputation de ne pouvoir se calmer seul. Sa mère me dira : «Il est incapable de se détendre par ses propres moyens.» Il fait du giron maternel son siège, les bras et la poitrine de sa mère lui servent de lit, et il se console à son sein. En général, il rejette vigoureusement les substituts maternels inanimés.

Toujours actif

«Impossible de réussir une photo fixe», disait un père, photographe de son métier, à propos de son bébé aux besoins intenses. «Le dispositif de ralenti de son moteur semble affolé», s'exclamait un autre. Chez ce type de bébé, une activité motrice constante va de pair avec l'intensité de l'hypersensibilité de la personnalité.

Epuisant

Inévitablement, les parents avoueront: «Il me vide». Le bébé aux besoins intenses utilise toute l'énergie de sa mère et de son père.

Il n'aime pas se blottir

Contrairement à la plupart des bébés qui se laissent aller facilement dans les bras ou sur les épaules des personnes qui en prennent soin, le bébé aux besoins intenses arquera fréquemment le dos et raidira bras et jambes, protestant ainsi contre toute tentative de lui faire adopter une position d'allaitement confortable. Cette raideur musculaire s'appelle hypertonie. «C'est comme s'il y a avait des câbles tendus en lui», rappelait une mère. Le fait que certains bébés évitent le contact physique intime peut s'expliquer par cette combinaison entre traits hypersensibles et hypertoniques. Le bébé résiste s'il se sent entouré de trop près; il sera plus à l'aise si vous maintenez une certaine distance entre lui et vous pendant que vous l'avez dans vos bras, ou si vous le tenez de manière à ce qu'il ne soit pas face à face avec vous. Comme nouveau-né, ce bébé détestera généralement se faire emmailloter.

Insatisfait et imprévisible

Il n'est pas possible d'apaiser le bébé aux besoins intenses de la même manière d'une fois sur l'autre. Souvent, une méthode efficace un jour ratera son but le lendemain. Comme le faisait remarquer une mère épuisée : « Juste au moment où je pense avoir gagné la partie, le bébé bouleverse toutes les règles du jeu. »

Il veut têter tout le temps

L'expression «horaire de repas» ne fait pas partie du vocabulaire du bébé aux besoins intenses. Ce bébé a besoin de périodes prolongées de succion non nutritive, simplement pour le réconfort, et il mettra du temps à se sevrer.

Il se réveille souvent

Ces bébés super-éveillés ne se calment pas aisément. Ils se réveillent fréquemment et récompensent rarement leur mère de siestes qui pourtant seraient les bienvenues. «Pourquoi ces bébés ont-ils de plus grands besoins que les autres pour tout, sauf le sommeil?» se lamentait une mère fatiguée.
Revenir en haut Aller en bas
orlynet
Marchande de sable


Nombre de messages : 14026
Age : 41
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 13:23

oh mince Kinou.... ça ne doit pas être facile en ce moment Confused
J'ai vécu ça moi aussi, je te rassure maintenant Gabin peut s'occuper seul (ça a commencé vers ses 5-6mois) pendant un certain laps de temps (bon pas une éternité mais en ce moment comme il découvre ça l'arrange d'être tranquille)
donc rassure toi ses besoins cesseront à un moment ou à un autre... Après quand tu voudras le porter il t'enverra balader !!!!
Je sais que pour l'instant ça ne t'aide pas bcp...
Moi ce que je faisais et bien tant pis je jouais avec lui, j'allais le promener en poussette (ou bien souvent il s'endormait et en rentrant à la maison il était en pleine forme et moi vannée !) et puis je le prenais tout le temps avec moi pour vaquer à mes occupations : dans la salle de bains pour prendre ma douche/pendre le linge, dans la cuisine pour faire à manger etc... et l'après-midi je faisais souvent des siestes avec lui (bizarrement elles étaient plus longues ensemble).
Avec le recul je me rends compte que je suis souvent passée en dernier plan, mais finalement maintenant ça va bcp mieux.
Je ne peux pas t'aider plus... Si ce n'est te souhaiter plein de courage !!!! ça va passer... Je t'envoie plein de I love you I love you pour te soutenir... et puis tu verras un jour il fera des siestes d'au moins 1heure et là ça sera encore plus le bonheur Mr. Green
Est-ce que ton hapto n'aurait pas une solution ??
Revenir en haut Aller en bas
http://orlinette.spaces.live.com/
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 13:23

Kinou a écrit:

Est ce qu'il est trop petit pour pouvoir s'occuper 15-30 min seul?

je pense que c'est ça.
même à 2 ans quand tu arrives à les faire rester concentrés 10 minutes sur une activité, c'est déja bien. Laughing

si tu as besoin de 30 minutes pour faire ce que tu as à faire, il faut que tu varies au moins 3 ou 4 fois son activité. transat avec arche, tapis d'éveil, jouets différents pour modre, pour toucher, pour écouter...

et lui expliquer encore et encore que tu es là mais que tu as des choses à faire, que tu ne l'abandonnes pas etc etc...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par le Ven 24 Fév 2006, 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kinou
Muse muse musette


Nombre de messages : 12755
Age : 40
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 13:23

Beaucoup de choses correspondent!

Le bb qui sait ce qu'il veut et qui pleure jusqu'à l'avoir, le refus du contact physique par moments, le besoin incessant de téter, la rareté voire l'absence de sieste, les sursauts au moindre bruit ... et en effet, je suis bien épuisée Shit

à quoi va m'avancer une telle découverte? pale

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Axel est le premier bébé du forum né le 26/10/2005
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mila.artblog.fr
Kinou
Muse muse musette


Nombre de messages : 12755
Age : 40
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 13:25

veroV a écrit:
Kinou a écrit:

Est ce qu'il est trop petit pour pouvoir s'occuper 15-30 min seul?

je pense que c'est ça.
même à 2 ans quand tu arrives à les faire rester concentrés 10 minutes sur une activité, c'est déja bien. Laughing

si tu as besoin de 30 minutes pour faire ce que tu as à faire, il faut que tu varies au moins 3 ou 4 fois son activité. transat avec arche, tapis d'éveil, jouets différents pour modre, pour toucher, pour écouter...
Et bien c'est quand même bizarre puisqu'avec nous, il reste concentré jusqu'à 30-45 minutes à jouer Confused et seul, 5 minutes... varier les activités j'ai essayé, mais çà ne marche pas, au bout du second changement, il a compris, et je ne peux plus rien en faire, il se tortille Neutral

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Axel est le premier bébé du forum né le 26/10/2005
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mila.artblog.fr
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 13:27

Kinou a écrit:
à quoi va m'avancer une telle découverte? pale
essaie d'en discuter avec la SF qui te faisait tes séances d'hapto.
je me suis toujours demandé si ça n'avait pas rapport. souvent les bébés hapto sont vachement plus exigents et "intenses" que les autres.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Kinou
Muse muse musette


Nombre de messages : 12755
Age : 40
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 13:29

veroV a écrit:

essaie d'en discuter avec la SF qui te faisait tes séances d'hapto.
je me suis toujours demandé si ça n'avait pas rapport. souvent les bébés hapto sont vachement plus exigents et "intenses" que les autres.
Eben, si c'est çà j'aurais mieux fait d'aller me payer des séances de ciné :silent:

Pour info, cette sage femme m'a dit qu'à son age, il devait pouvoir rester seul un moment sans paniquer merci madame, çà m'avance vachement Laughing

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Axel est le premier bébé du forum né le 26/10/2005
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mila.artblog.fr
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 13:54

comme je te comprends kinou ! j'ai exactement le même modèle ici... impossible de le laisser 5mn dans le transat ou autre sans qu'il se mette à hurler, et si je le laisse pleurer (parce que j'ai essayé ça aussi parmi toutes les options tellement j'en pouvais plus... Sad )et bien ça va crescendo jusqu'à ce qu'on le prenne... pas d'autre solution...
en plus, mon congé mater est fini et j'ai repris le boulot mais ce que je faisais en 4 jours avant l'accouchement, je le fais en 12 en ce moment !! l'horreur pour mes délais... Embarassed et la maison, je n'en parle même pas, les toiles d'araignées poussent sur les murs, c'est l'horreur aussi... Confused
alors j'ai dit m**** aux toiles d'araignées et au ménage, j'ai négocié des délais avec mes éditeurs et je suis allée voir à la garderie q'il pouvait me le prendre au moins 2 demi-journées par semaine... faut ce qui faut, sinon c'est moi qui vais péter un câble. même si ça nous en coûte, il arrive un moment où il faut faire un choix quant à ce qu'on a envie de faire. soit on met sa maison entre parenthèse pendant quelques mois, soit on laisse son pitchoun à garder le temps nécessaire pour gérer la maison comme on le veut ouse prendre du temps pour soi. à chacune de sentir ce qui lui irait le mieux.

annem ^_^/

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
kiki
Maman d'une abeille


Nombre de messages : 4177
Age : 39
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 14:00

Aïe , ma pauvre!! Je te comprends plutôt bien, les deux miennes étaient comme ça!!! des vrais pots de colle!!! j'ai pas de solution miracle, Lou-Ann qui va avoir deux ans aime beaucoup que je la porte dans la maison: souvent je lui dit:" mais t'as pas de jambe?" pour faire trois mètres dans la maison, il faut que je la porte.Et gare au cris si je ne la porte pas!!! c'est comme ça, il y en a qui sont très "contact physique"...Je crois qu'il n'y a que deux solutions: le porter ou le laisser pleurer en lui expliquant que tu es là, que tu as des choses à faire....pas facile...courage Kinou, ca va aller mieux avec le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 14:31

veroV a écrit:
Kinou a écrit:
à quoi va m'avancer une telle découverte? pale
essaie d'en discuter avec la SF qui te faisait tes séances d'hapto.
je me suis toujours demandé si ça n'avait pas rapport. souvent les bébés hapto sont vachement plus exigents et "intenses" que les autres.

Je n'ai pas fait d'hapno et j'ai complétement reconnu mes filles dans la description des bb intenses....
Comment explique t'on qu'un bb soit plus intense? Quelle est la solution?
Revenir en haut Aller en bas
Sonia
Suissesse de Belgique


Nombre de messages : 3017
Age : 38
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 14:32

Pauvre Emilie, j'imagine que ça doit bien être dur...

Je ne sais pas trop quoi te conseiller, car avec Ethan c'était tout le contraire. Je pouvais le laisser des heures dans son parc ou le transat, il en était ravi ! Je le mettais dans son parc et il regardait le ciel par la fenêtre sans détourner le regard...

Je ne sais pas si c'est une manière de faire, de s'y prendre... Je penses en tout cas que bcp vient du caractère du bb.

A la maternité, dés le premier jour, je me souviens que la SF était venue me dire: Votre bb sera un bb calme et sage. Elle le voyait tout de suite. C'était déjà dans ses gènes, dans son caractère.... et elle ne s'est pas trompé. Je l'observe sourvent jouer, radoter tout seul et faire son petit monde.
Mais parfois aussi, il récclame bcp. Il veut voir ce que je cuisine, me suis dans toute la maison... Ce sont vraiment des passes...

Si petit, on penses qu'ils n'ont pas encore de caractère et de personnalité... et bien si !

Cela dit, je n'ai jamais bcp porté Ethan.... Enfin disons que je n'étais pas "pour" de le porter toute la journée dans mes bras. Ma maman garde des enfants depuis des années et elle m'a toujours répéter cette phrase que sa mère lui répétait aussi: "C'est au berceau qu'on les dresse". Pour elle, si petit, ils savent très bien ce qu'ils font et ce qu'ils veulent.
J'ai alors, toujours eut peur de trop le gater. Mais cela ne veut pas dire que je le laissais seul toute la journée. Je le mettais souvent dans son parc qu'il adorait et il avait toujours un oeil sur moi, je lui parlais, chantais, jouait avec lui.... Mais je ne voulais pas l'avoir tout le temps dans les bras... c'est un choix...

Je vois ma belle soeur qui a eut un bb en meme temps que moi. Elle l'avait toujours dans les bras, le bercait toujours pour s'endormir... à tel point qu'il ne pouvait jamais s'endormir seul, il fallait toujours qu'on s'occupe de lui, il faisait des crises si on ne le regardait pas... Je penses quand meme que ce sont des habitudes qu'on donne au bb. Je n'ai jamais voulu me sentir obliger de toujours le bercer pour qu'il s'endorme. Je trouvais important qu'il puisse s'endormir bercer mais aussi seul. C'est pourquoi dés le retour à la maternité je l'ai mis dans son lit.

Je ne vais pas dire que c'est la solution, mais disons qu'elle correspondait à mes principes, et qu'elle a marché pour moi... Je penses qu'on peut donner des habitudes à des enfants et créer des caprices...

Maintenant je me trompe peut être, j'ai peut être eut de la chance avec Ethan... on verra pour le suivant...
Revenir en haut Aller en bas
https://bmoris.home.cern.ch/bmoris
Carelle
Violette absolue


Nombre de messages : 6175
Age : 34
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 14:33

Eh kiki! J'ai la même à la maison!!! (d'ailleur elles ont le même âge Lou-ann et Hina, à 1 jour près je crois...)
Faut les bras de mamans en permanence. Pour bouger, pour jouer, pour caliner, pour lire... et j'en passe.
Quand elle était plus petite, je m'arrangais pour qu'Eloa joue à coté du transat, Hina était complètement fascinée. Et pendant ce temps je pouvais faire ce que je devais faire. C'est la seule solution que j'ai trouvée? Bon, avec l'âge ça ne marche plus, maintenant c'est chamailleries sur chamailleries, et ça me fatigue!!!

Kinou, j'ai pas vraiment de solution, mais je te soutien à 100%. Je t'envoie plein de courage et de patience pour arriver à supporter les exigences de ton petit Axel. I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://elfine01.free.fr/blog/index.php?
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 14:46

Kinou a écrit:
à quoi va m'avancer une telle découverte? pale
Déjà à ne pas culpabiliser je pense... disons que si tu as besoin de "repos", ne culpabilise pas à passer le relais à qq (papa, grand mère, nounou, etc...) une demi journée par ci et par là... Bon je sais que c'est facile à dire et pas forcément à faire!
Sinon comme annem moi aussi j'ai fait pousser les toiles d'araignées dans la maison!!! Lila qui à peur des bestioles, je lui explique que c'est pour nous protéger des mouches et moustiques qui vont débarquer avec le printemps Mr.Red Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
delphine
Violette for ever


Nombre de messages : 3168
Age : 45
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 14:53

moi j'ai les 2 modèles, ce qui tend à faire penser que l'on n'y est pour rien...pourtant j'ai le sentiment d'avoir fait pareil pour toutes les 2. Ninon n'a jamais rien réclamé, ni les bras, ni à manger, je la posais toute petite sur son tapis, je revenais un moment après, elle n'avait pas bougé, sur sa table à langer pareil ( pas bien ! Thumb down ) je lui disais de ne pas bouger, je pouvais m'éloigner un tout petit peu hein, elle restait dans la même position, une vraie perle. Même quand elle a su marcher, elle savait m'attendre....tout le contraire de sa soeur, oujours les bras, elle a beaucoup pleuré, dormait peu, bien nulle part sauf sur moi, je me suis vue repasser en balançant le transat avec le pied, elle, je ne m'amuserait pas à tourner les talons quand elle est sur la table à langer ! Je sais de quoi elles sont capables toutes les 2, des caractères très différents, et pourtant elles viennent du même endroit et je pratique la même éducation je pense....bref, il faut prendre son mal en patience et je pense répondre aux besoins de son enfant, surtout à cet âge là, je ne crois pas qu'il se rende vraiment compte encore, mais c'est vrai que l'on n'a plus l'impression d'exister pour soi, tu verras que plus tard tu regretteras de ne plus être tout pour lui ;)
Revenir en haut Aller en bas
Kinou
Muse muse musette


Nombre de messages : 12755
Age : 40
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 14:53

Rhalala, çà me fait du bien de vous lire, côté de ce que je veux, je suis comme Sonia, je ne veux pas l'avoir dans les bras tout le temps, car je ne trouve pas cà normal, et aussi parceque quand je l'ai 100% du temps avec moi dans les bras ou porté, je me sens sous pression constante. De voir qu'il ne peut pas avoir des moments tout seuls, je vois que çà ne se passe pas comme je veux et çà me rend dingo...

Finalement, c'est peut-être moi qui ai un problème et pas lui!

j'envisage de le laisser quelques heures à la halte garderie (enfin, si on veut bien me donner une place Rolling Eyes ) si çà continue, car je vais avoir des démarches à faire étant donné que je suis au chomage et çà + la maison, je vais geek

Annem, tu vas faire comment avec l'allaitement? Axel refuse le biberon, la tasse... tirer le lait j'ai pas reessayé, mais c'est quand même contraignant, j'ai déjà essayé une fois, j'ai tiré 30ml, il va falloir que je me traye toutes les heures à ce rythme pour une aprem à la halte garderie Mr. Green

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Axel est le premier bébé du forum né le 26/10/2005
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mila.artblog.fr
Carelle
Violette absolue


Nombre de messages : 6175
Age : 34
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 14:58

Kinou a écrit:
Rhalala, çà me fait du bien de vous lire, côté de ce que je veux, je suis comme Sonia, je ne veux pas l'avoir dans les bras tout le temps, car je ne trouve pas cà normal, et aussi parceque quand je l'ai 100% du temps avec moi dans les bras ou porté, je me sens sous pression constante. De voir qu'il ne peut pas avoir des moments tout seuls, je vois que çà ne se passe pas comme je veux et çà me rend dingo...

Finalement, c'est peut-être moi qui ai un problème et pas lui!

j'envisage de le laisser quelques heures à la halte garderie (enfin, si on veut bien me donner une place Rolling Eyes ) si çà continue, car je vais avoir des démarches à faire étant donné que je suis au chomage et çà + la maison, je vais geek

Annem, tu vas faire comment avec l'allaitement? Axel refuse le biberon, la tasse... tirer le lait j'ai pas reessayé, mais c'est quand même contraignant, j'ai déjà essayé une fois, j'ai tiré 30ml, il va falloir que je me traye toutes les heures à ce rythme pour une aprem à la halte garderie Mr. Green

Bah c'est déjà pas mal! J'ai jamais pu tirer tout ça d'un coup!!! Et puis il faut prendre l'habitude du tire-lait, apparement ça marche mieux avec le temps...et l'habitude...
Revenir en haut Aller en bas
http://elfine01.free.fr/blog/index.php?
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 15:04

ben j'avais la même à la maison.........alors moi j'avais pris un congé parental de 1 an mais je m'étais dit que je la ferai garder lorsqu'elle commencerait à être diversifiée, donc après 6 mois.
Et j'ai donc accepté de l'avoir dans les bras non stop ou presque. Puisque comme toi j'ai TOUT essayé........elle acceptait de rester dans son parc 10 minutes à tout casser, s'endormait dans les bras et hurlait dès que je la posais, ........au bout de 3 mois à ce rythme geek geek geek je me disais que j'allais finir par la mettre à la poubelle Thumb down Thumb down
J'avais des trucs à faire dans mon atelier...IM-PO-SSI-BLE

Et puis j'ai lu ce qu'était un bb aux besoins intenses. Et puis j'ai accepté de répondre à ses besoins. Et bien c'était drolement plus facile à vivre. La nuit, elle a fini dans mon lit, et le jour, je la portais.

C'est sur que la solution si tu n'as pas le choix est de le mettre quelques heures à la garderie. Ou de faire venir quelqu'un pour le prendre quelques heures pour pouvoir souffler. Perso j'ai commencé à souffler à ses 6 mois lorsque BM a commencé à la garder.
Désolée, j'ai pas d'autres solutions à te proposer ;)

Courage...........
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 15:08

Sonia a écrit:
Je penses qu'on peut donner des habitudes à des enfants et créer des caprices...

non non je vous assure pas de caprices avant 2 ans...

j'ai trouvé ce texte assez interressant je vous fais un copier coller:

La naissance de la vie psychique et de la symbolisation

On croit, à tort, que la vie psychique coïncide avec la naissance physique. Elle commence plutôt lorsque nous sommes capables de percevoir qu'il existe un monde extérieur à nous, indépendant de nos souhaits et de nos désirs. Pour en arriver là, il faut d'abord avoir fait l'expérience que le monde peut nous apporter de la satisfaction, qu'il est « un monde pour nous », que nous pouvons y trouver réponse à nos besoins. Il faut avoir vécu l'illusion répétée que nous sommes au centre du monde avant de réaliser que les autres existent en dehors de nous, qu'ils sont parfois même indifférents à notre vie et à nos difficultés. Nous vivons cette expérience de désillusion quand, par exemple, nous sommes aux prises avec une peine immense (un deuil, une séparation), que nous sommes totalement absorbés par notre expérience et que nous constatons que la Terre n'arrête pas de tourner pour autant, que les autres continuent à faire leur petite affaire, bien qu'ils puissent être compatissants à notre égard. La vie psychique débute lorsqu'on arrive à faire l'expérience d'un monde interne différent d'un monde externe et que l'on commence à pouvoir se représenter le monde extérieur à l'intérieur de soi. Mais comment s'acquiert cette capacité?

Au début de sa vie, le nourrisson est totalement dépendant de son environnement, mais il n'a aucune conscience de cette dépendance. Au contraire, il a l'impression que sa mère et lui ne font qu'un. Quand, par exemple, l'enfant a faim, il est assailli par une grande excitation interne, il crie et sa mère le nourrit. Le bébé croit que c'est lui qui a fait apparaître sa mère, que c'est lui qui s'est donné sa propre satisfaction. C'est une illusion, bien sûr, mais il est important que le bébé fasse cette expérience à répétition, grâce à la sensibilité de la mère alors complètement tournée vers les besoins de son enfant. Cette expérience constitue la base de la confiance en soi, la certitude que le monde est un lieu où il fait bon vivre et où l'on peut trouver (se donner) réponse à ses besoins. C'est également ce que certains appellent « la pensée magique ».

Vient un temps où la mère n'est plus totalement adaptée aux besoins de son petit. Elle commence à réinvestir son monde à elle, ses préoccupations, sa vie amoureuse. Le nourrisson doit alors faire face à des délais de réponse plus longs de la part de sa mère, ce qui suscitera chez lui de fortes réactions de rage. De son point de vue, puisque la satisfaction ne vient pas, il a l'impression qu'il a tout détruit, sa mère et lui. Si la mère réussit, à ce moment-là, à contenir la rage du bébé, à ne pas se sentir trop coupable, anxieuse ou fâchée, le nourrisson pourra faire l'expérience qu'elle a survécu à sa rage, qu'elle est toujours là, assez constante et que le monde qu'il croyait détruit ne l'est pas. Il expérimente l'existence d'un monde extérieur (sa mère), différent de son vécu interne. Sa mère est là, lui sourit, continue à lui apporter des soins.

En même temps, le bébé est amené à réaliser que sa satisfaction dépend de quelqu'un d'autre : il constate sa dépendance. Cela constitue une grande blessure pour l'enfant qui se croyait alors tout-puissant (positivement ou négativement). Mais cette blessure peut être contrée, si l'on peut dire, par une nouvelle capacité, celle de se « représenter » sa mère à l'intérieur de lui, de se souvenir d'une bonne expérience vécue avec elle lorsque la satisfaction tarde. C'est alors qu'il commence à symboliser : il naît psychiquement.

Avec la dépendance apparaît le sentiment d'ambivalence. L'enfant aime sa mère parce qu'elle lui apporte de la satisfaction et du plaisir, mais en même temps il la déteste parce qu'il dépend d'elle. Nous pouvons aisément constater cette ambivalence en tant qu'adultes lorsque nous prenons le risque d'établir une relation intime avec quelqu'un. On aime l'autre, mais en même temps, on n'aime pas dépendre de lui, car cela implique qu'il n'est pas toujours là quand et comme on le souhaiterait. Si nous n'avons pas appris à « symboliser », à imaginer l'autre pour arriver à nous calmer, l'absence devient alors intolérable et nous avons recours à des moyens comme l'alcool, l'hyperactivité, la nourriture pour combler le vide.

Mais revenons à notre bébé. Plus la relation avec la mère est bonne, plus grand est le plaisir que l'enfant se donne en se la représentant en son absence. Plus cette expérience est satisfaisante, plus elle diminue le sentiment de dépendance. Moins le bébé vit un sentiment de dépendance, moins il hait sa mère. Moins il la déteste, plus la relation avec elle est bonne. Mais le processus inverse peut également se produire quand il y a trop de ratés dans la relation.

Nous avons décrit les deux étapes qui mènent à la naissance de la vie psychique, c'est-à-dire à la capacité de se représenter l'autre en son absence. C'est l'apparition de la capacité de penser, de s'extraire du monde concret pour s'imaginer et réussir à transformer l'expérience douloureuse afin d'en faire du sens. Cette faculté, une fois acquise, permet de faire face aux difficultés que la vie nous réserve, d'en faire sens pour les intégrer à notre bagage. Cette habileté permet de « soigner »la douleur psychique. Mais que se passe-t-il lorsque les choses ne se déroulent pas bien entre la mère et son enfant?

Lorsque le bébé n'a pas la possibilité de faire l'expérience de l'illusion décrite précédemment, il est confronté à des expériences insoutenables que la mère, par son attitude, n'arrive pas à transformer, à en faire du sens. On sait comment une mère parle à son bébé lorsque celui-ci est agité, elle « symbolise » pour lui en lui reflétant : « tu as froid, tu as faim ». Si elle est incapable de s'adapter suffisamment bien aux besoins et au rythme de son bébé pour une raison ou une autre (elle vit un deuil, de l'anxiété, etc.), ce dernier aura à se couper d'une partie de lui-même pour s'adapter, pour « conserver » sa mère. Il ne fera pas l'expérience que le monde est « un monde pour lui » mais plutôt pour l'autre. Il deviendra probablement un adulte très adaptable aux besoins des autres, qui saisit intuitivement ce qu'on attend de lui, mais avec le sentiment en contrepartie de ne pas vivre dans ses souliers, de ne pas vraiment profiter de la vie, malgré des succès parfois exceptionnels.

Certains bébés peuvent avoir fait cette expérience de l'illusion, mais pas de la différenciation d'un dehors et d'un dedans. Une mère anxieuse ou qui se sent coupable arrive difficilement à tolérer que son bébé pleure; elle est toujours au-devant de ses besoins. Ainsi, elle peut parfois l'empêcher d'expérimenter un délai de réponse, une absence nécessaire pour que la capacité de symbolisation puisse se mettre en place. Son bébé risque de grandir avec une difficulté importante à rester seul. La différence dedans-dehors n'étant pas acquise, il sera difficile pour lui, une fois adulte, de contenir ses émotions et même de les sentir. Il risque également d'être très perméable aux stimulations du monde extérieur, ne sachant parfois plus distinguer ce qui vient de lui de ce qui vient des autres.



bon au final quand je lis ça je suis toute "perturbée"... :shaking:
Revenir en haut Aller en bas
Gaëlle
Maman des trouspinettes


Nombre de messages : 6463
Age : 38
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 16:44

Très intéressant ce texte Tschin-Tschin, mais effectivement, il fait apparaître des tas de choses...
Effectivement, le nourrisson, au début est dans l'illusion qu'il subvient lui-même à ses propres besoins, car sa mère s'adapte totalement à lui et à ses attentes. C'est une période fusionnelle, nécessaire tant pour le bébé, que pour la maman.
Puis peu à peu, la mère sort de cette état particulier, ressent le besoin de vivre autre chose, de se retrouver un peu elle-même. C'est à ce moment là, que l'enfant va commencer à faire l'expérience de la frustration.
Je crois que chacune vit cette période en fonction de ce qu'elle est et surtout de son histoire. Pour certaines, il est insupportable de se dire que son bébé est frustré et attend quelque chose. D'autres le vivent mieux et désirent se "détacher "un peu de cette dépendance.

Le plus important Emilie, est déjà de savoir ce que tu es capable toi de supporter et ce que tu ressens quand Axel pleure ainsi.
Si tu ne veux pas le garder sur toi toute la journée, ce que je comprends car je suis comme toi, alors je crois que le mieux effectivement est que tu le laisses un petit peu en garde ailleurs pour souffler toi et être plus apaisée quand tu le retrouves.

Je ne sais pas quoi penser de cette appellation de "bébés aux besoins intenses". Je n'aime pas trop les catégories comme ça, même si je crois effectivement que certains enfants ont plus de besoins de contact que d'autres. Mais les causes sont tellement variées, que je ne sais pas si faire une telle catégorie aide qui que ce soit. Ca peut rassurer un temps, déculpabiliser, mais après...
Ce qui est sûr, c'est qu'Axel n'est pas anormal et que tu es une bonne maman, car tu te poses des questions.

Courage!

Gaëlle

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Il y a plus de volonté qu'on ne croit dans le bonheur."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 17:17

Gaëlle a écrit:

Ce qui est sûr, c'est qu'Axel n'est pas anormal et que tu es une bonne maman, car tu te poses des questions.

Courage!

Gaëlle
voila je crois aussi que ça vaut tout les collés copiés du monde!!!
sunny
Revenir en haut Aller en bas
vivi
Mignon champignon


Nombre de messages : 6236
Age : 36
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 17:42

I love you courage Kinou!
J'ai eu la meme à la maison, ca a duré jusqu'a ce qu'elle sache marcher donc me suivre partout (maintenant elle est tjs dans mes pattes, par contre Rolling Eyes )
J'ai traversé aussi des pérodes d'épuisement et de ras le bol ou ma seule envie était de partir en vacances en laissant tout en plan, la maison en bordel et le bb dedans.
Comme les autres, je n'ai pas de solution miracle. Essaye de t'accorder des moments en laissant le loulou à qqn de confiance. Une soirée entre copains, un ciné avec chéri, tout ca ca remonte le moral. Ou alors une journée "papa s'occupe de tout", j'avais fait ca une fois: un stock de lait au frigo, le tire lait manuel ds la sac pour pas perdre le rythme et je suis partie un dimanche entier chez une copine à 200 km. Bon, j'ai passé ma journée à telephoner pour savoir si tt allait bien Mr.Red mais ca avait fait un bien fou. Par contre zhom était sur les genoux Laughing
Courage!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Ven 24 Fév 2006, 17:45

Moi aussi à la maison j'ai les 2 modèles.
Lola a toujours été plus calme et plus "solitaire" encore que c ene soit pas vraiment le bon terme. Elle sait s'occuper seule mais dans la même pièce que moi. Mais aussi à 5 mois elle était à la crèche à mi-temps et à 11 mois à temps plein.

Rose est différente, elle réclame très très souvent mes bras, avec des pleurs crescendo jusqu'à ce que je la prenne.
Mais même si j'essaie toujurs de la prendre, parfois, je contiue ce que je fais, si je suis avec Lola ou si c'est une activité qui n'est pas compatible avec l'écharpe, je lui explique mais je ne la prends pas.

Les enfants ne font peut-être pas de caprices avant deux ans, mais ils font quand même des relations de cause à effet. Elle sait que si elle se met à hurler il y a plus de chances que je la prenne. Et aussi elle le fait presque systématiquement quand je rentre dans une pièce, même si avec son papa, elle ne réclame pas... Mais aussi, Rose a 14 mois et ne va "qu'à" mi-temps chez une gardienne. Par rapport à Lola, elle a été beaucoup plus avec moi plus longtemps....

Je ne pense pas qu'il y ait de solutions toutes faîtes à ça. Probablement qu'en tâtonnant avec Axel, tu vas trouver les solutions qui vous conviennent le mieux.
Je t'envoir plein de Good .
:Star:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il ne veut toujours pas rester un peu seul   Aujourd'hui à 05:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Il ne veut toujours pas rester un peu seul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bébé de 6 mois veut toujours être dans les bras
» bebe veut etre debout
» Cododo par obligation
» Ma fille de 2 ans et demi ne supporte pas ma grossesse
» bebe veut toujours les bras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: ETRE UNE MAMAN VIOLETTE :: bébé et enfant au quotidien-
Sauter vers: