LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 question sur l eczema

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: question sur l eczema   Mer 11 Mai 2005, 10:30

coucou,
ca faisait un petit moment que j etais pas venu faire un p tit tour sur le site...
qq nouvelles : eva a 5 mois aujourd hui et est toujours allaitee a 100% !!!
mais un ptit pb a pointe son nez depuis qq semaines : eva a de l eczema.
ca a commence sur les coudes puis ca s est etale sur les bras et le torse.
j en ai parle au pediatre a la viste du 4e mois et il m a repondu " c est rien, si tous les bb en avait comme votre fille, ce serait bien car il y a des bb qui en sont recouverts ." !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
j ai rien dit mais j en ai pas pense moins !
bref, j ai essaye un traitement local avec exomega mais peu efficace donc j ai essaye la gamme stelatopia de mustela (huile de bain, creme) ca a marche un peu puis ca a continue a progresser.
je suis donc allee chez la dermato qui m a donne un traitement et des conseils :
des gelules topialyse , un bain emolliant ,et un creme en preparation, diminuer les bains ( donc je donne en alternance douche ou bain et le bain dure max 10 min alors que eva adore l eau !!!!).
bref , je fais cela depuis une semaine mais peu d evolution.
l eczema arrete de s etaler mais ne part pas.
mon osteopathe m a conseille d aller voir un homeopathe, (mais je pense que cela est pour un traitement de fond et de prevention)et il m a dit que c etait peut etre le lait de vache que je bois le pb.
mais si eva etait allergique , elle aurait eu de l eczema des sa naissance ?
je sais pas trop quoi faire d autant que j avais supprime les laitages pendant presque 1 mois et cela n avais rien fait sur l eczema.
merci de vos conseils...
celine
Revenir en haut Aller en bas
Poire belle Hélène
Purple Reine


Nombre de messages : 5492
Age : 50
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: question sur l eczema   Mer 11 Mai 2005, 10:46

Je n'y connais rien malheureusement mais j'espère que tu vas trouver une solution car avec l'été c'est tjs très embêtant pour les bb.

L'homéopathie me semble une bonne piste.

Bises. hélène
Revenir en haut Aller en bas
Poire belle Hélène
Purple Reine


Nombre de messages : 5492
Age : 50
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: question sur l eczema   Mer 11 Mai 2005, 10:51

Je pense à un truc là , tu n'aurais pas changé de lessive ??? ou d'assouplissant ??

Si c'est le cas il semble que les noix de lavages sont idéal pour les bb à la peau fragile.
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: question sur l eczema   Jeu 12 Mai 2005, 10:25

je t'ai répondu sur le forum orange.il est vrai qu'il existe d'yune part un éczema du nourrisson qui n'a pas de réel origine, qui peut être lié à un terrain sensible lors d'une poussée de croissance, d'une poussée dentaire... mais normalement entre les crises, cet eczéma régresse et non progresse.
l'eczéma se batit dans tous les cas sur une peu très sèche et sensible, c'est pour cela qu'il faut maintenir un taux d'hydrattation très élevé pour éviter que l'eczéma sévisse de trop.
l'eczéma peut être le signe d'une allergie de contact (lessive, parfum, produit chimique...) mais ausi d'une allergie alimentaire.
sur le site orange je te conseillais d'aller voir un allergologue car lui seul pourra déterminer si ton bébé souffre d'un classique eczéma du nourrisson et donc pouurra te conseiller les produits de toilette et de soin adéquats. mais il peut ausi s'agir d'une allergie alimentaire, autre que celle aux PLV, qui pour l'instant reste assez inaperçue parce qu'elle passe dans ton lait, mais qui pourrait être beaucoup plus impressionnante le jour où ton bébé ingurgitera lui-même cet aliment; c'était le cas de l'oeuf avec Faustine.
je n'ai rien contre l'homéopathie, mais je trouve régrettable qu'on cherche à soigner à tâton un eczéma sans être d'abord passé par un spécialiste qui pourra en déterminer l'origine.
c'est comme les généralistes qui se permettent de traiter une événtuelle allergie aux PLV sans faire de test, qui te disent de donner du lait de soja à ton môme (alors que ça y est, ça a été prouvé, le lait de soja, ce n'est pas si bénéfique que ça !) sans aucune preuve.
veroV
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: question sur l eczema   Jeu 12 Mai 2005, 12:00

coucou céline,

ton post m'interpelle... car j'ai vécu la même situation avec mon "tit" Hugo !!
D'un seul coup à 3 mois, il a déclenché un eczéma, d'abord sur le torse, puis le dos, puis de partout .. je l'allaitais à 100 %... Je me suis sentie perdue devant cette souffrance et mon incapacité à le soulager. J'ai par moi-même veiller à changer de lessive, (je ne lave jamais avec adoucissant), veiller à mon alimentation, veiller à la T° de sa chambre, je lui mettais 3/4 5/6 fois par jour de la crème Avene ... l'eczéma était toujours là, et toujours plus fort !
Après avoir vu une dermato qui ne m'a pas convaincue du tout... (pommade cortisone, et c'est tout ... = la pommade cortisone soulage mais ne soigne pas ... donc on supprime le symptôme, mais la cause est toujours là !!!).
Nous avons consulté un homéopathe qui a soigné son eczéma en 5 mois. 5 mois où il a fallu faire preuve de patience et de confiance ... car généraliste, famille, tout le monde avait son mot à dire sur l'inefficacité de l'homéopathie ... mais en attendant 5 mois après l'eczéma avait disparu !! l'homéo n'a pas du tout le même discours qu'un allergologue ou un dermatologue, alors il faut s'armer de patience et faire confiance ! (nous avons même vu un magnétiseur = qui nous a conseillé de consulter, car il soupçonnait un terrain allergique). Bingo, nous avons vu un allergologue = allergies aux PLV - arachide et blanc d'oeuf !!


Je suis désolée mais je ne trouve pas très sérieux le toubib qui te dis, Confused l'eczéma de votre bébé, c'est rien, y' a pire ... moi ça me mets très en colère quand j'entends ça Evil or Very Mad C'est terrible de voir ses p'tits bouts se gratter au sang nuit et jour, et qu'importe de savoir la quantité de surface que l'eczéma recouvre... cela reste un bébé qui souffre !
Crying or Very sad et je ne trouve ni très sérieux un dermato qui se contente de soigner la peau sans chercher à comprendre pourquoi l'enfant réagit ainsi, à quoi, pourquoi, depuis quand ... etc !!!

Et pour continuer sur ce que dit VéroV .... : En homéopathie lors d'un traitement de fond, la recherche de l'homéo s'avère longue et scrupuleuse, car il cherche à soigner le ou les terrains fragilisés.... J'ai du mal avec ton expression "à tâtons".... Il est clair, qu'il faut qu'il trouve la bonne dose, sinon il passe à côté... Pour Hugo ... il a trouvé LA dose qu'il lui a fait partir l'eczéma sur ses parties génitales, et de là, il a augmenté en CH la même dose, et son eczéma est parti en 8 jours !! Wink cheers

Enfin, dernière chose que j'ai apprise tout récemment, puisque selon les dernières analyses de sang, les taux d'allergies d'Hugo auraient baissé, ce qui supposerait qu'il ne serait plus allergiques ! Et bien, ce n'est pas sûr ! En effet, du moment que l'aliment en cause a été évincé, le test sanguin confirme qu'il n'est plus sujet à l'allergie parce qu'il n'a plus été en contact avec l'aliment en cause. Mais, la meilleure preuve sera le test cutané... Confused ou réintroduction de l'aliment pour être quasi sûr qu'il ne soit plus allergique ... Et certains tests sur des bébés ne sont pas du tout garantis efficaces à 100 %... C'est pour cela que les allergologues conseillent l'éviction de ou des aliments suspicieux durant une longue période...

en tout cas, Céline, je te souhaite bon courage avec ta petite Eva... ce sont des moments pas faciles à passer !!
Tiens nous au courant ! Smile
Voili... désolée pour la tartine Confused
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: question sur l eczema   Jeu 12 Mai 2005, 14:59

marmotte,
quand je dis à "tâtons", j'entends par là sans chercher d'abord à déterminer si l'eczéma de l'enfant est une allergie vraie (d'ordre respiratoire ou d'ordre alimentaire ) ou une réaction cutanée d'une peau fragilisée et très sèche.
je joins un copié-collé sur le sujet.Prévention de l'allergie alimentaire du nourrisson pendant la grossesse et l'allaitement
Petit rappel de génétique

Le terrain allergique est transmis génétiquement, comme les traits de ressemblance avec les parents. On évalue le risque de transmission génétique de chaque enfant à naître de la manière suivante :

- 30% si l'un des parents est allergique (père ou mère) ;
- 60% à 70% si les deux parents sont allergiques.

Ce n'est donc pas parce que la maman a des allergies ou de l'asthme au moment de sa grossesse que l'enfant sera plus ou moins allergique.

De plus, l'allergie développée par l'enfant ne va pas être obligatoirement la même que celle de ses parents.

Régime d'éviction chez la maman : systématique ou pas ?

Il n'existe pas, dans les milieux médicaux spécialisés dans ce domaine, de consensus ni international ni même national.

Cela tient à de multiples raisons que je vais évoquer rapidement en citant les 3 principales, mais déterminantes :
- la méthodologie, c'est-à-dire la façon de recueillir et d'analyser les observations : elle doit être très rigoureuse, admise par tous et clairement indiquée dans les publications (de façon à avoir des études comparables), ce qui n'est pas toujours le cas.
- la durée et le nombre : il faut pouvoir observer l'évolution des enfants sur au moins 10 à 20 ans - voire même sur plusieurs générations - sur des échantillons importants ; il faut des "groupes témoins", c'est-à-dire sans antécédents familiaux d'allergie alimentaire...
- l'explosion des allergies alimentaires est récente. Nous n'avons donc pas assez de recul. Et si nous avons quelques éléments d'explication de ce phénomène, il nous manque une explication complète et cohérente.

Alors que sait-on pour l'instant ?

Le foetus peut se sensibiliser (développer des anticorps) aux aliments ingérés par sa mère très tôt in utero (c'est-à-dire dans le ventre de sa mère), dès la fin du premier trimestre de grossesse (ex : farine de moutarde, oeuf) ...mais aussi au cours de l'allaitement via le lait maternel.

L'allaitement maternel est toujours souhaitable et semble diminuer ou retarder de façon significative l'apparition d'allergies ou de l'asthme. Il est l'aliment le plus adapté au nourrisson tant sur le plan pratique que physiologique ou nutritionnel. Cependant l'allaitement présente des contraintes et doit être librement choisi par la mère. Celle-ci ne doit pas culpabiliser si elle ne veut pas ou ne peut pas allaiter.

En l'absence d'allergie alimentaire chez les parents ou un enfant déjà né, il n'y a pas lieu pour la maman de suivre un régime d'éviction systématique pendant la grossesse ou pendant l'allaitement.

Dans le cas d'une allergie alimentaire présente chez un des 2 parents (père et mère), ou apparue très tôt chez un frère ou une soeur déjà né(e), il est tout-à-fait souhaitable et légitime que la maman suive un régime d'éviction de l'allergène en cause (arachide, oeuf, protéines de lait de vache, poisson, fruits exotiques ou fruits rouges). Ce régime d'éviction doit se poursuivre après la grossesse pendant toute la durée de l'allaitement.

Un régime d'éviction de tous ces aliments à la fois peut être source de déséquilibre ou de carence alimentaire chez la maman. Il doit donc être apprécié au cas par cas, avec l'allergologue et le pédiatre.








Eczéma atopique du nourrisson : est-ce une allergie alimentaire ?
Signification des termes utilisés

Le mot "atopie" vient du grec "étrange" et le mot allergique" signifie "réagir autrement".

Le terme "atopie" ou "terrain atopique" recouvre un ensemble de symptômes tels qu'eczéma, rhinite, conjonctivite, asthme, urticaire, dermographisme, qui vont se succéder ou alterner au cours de la vie du patient dit "atopique". Dans la définition de l'atopie, on ne préjuge pas de la cause de ces symptômes, c'est-à-dire que l'allergie n'est qu'une des causes possibles ou associées. Ce terrain atopique est transmis de façon héréditaire, mais peut s'exprimer à des âges différents de l'individu et de façon différente de celui des parents.

Le terme "allergie" désigne essentiellement les manifestations dans lesquelles on peut mettre en évidence la responsabilité d'un allergène (respiratoire tel qu'acarien, pollen, poil d'animaux ... ou alimentaire) de façon certaine, par des tests cutanés ou par le dosage des IgE spécifiques, ou encore par des test dits de provocation.

La capacité à fabriquer des IgE est également transmise héréditairement. Mais la médecine est encore bien loin d'avoir tout découvert sur ce chapitre (1).

Lien entre eczéma atopique et allergie (alimentaire ou respiratoire)

On ne connaît pas la ou les causes profondes de l'eczéma atopique ou, pour utiliser un meilleur terme, de la dermatite atopique. Ce que l'on sait est le résultat de données statistiques :

- 15% à 40% des Dermatites Atopiques sont liées à une allergie alimentaire révélée par des tests cutanés positifs ou la présence d'IgE spécifiques (les plus fréquentes étant : protéines du lait, oeuf, farine de blé, arachide, poisson, soja). Mais cela ne signifie pas que cette allergie soit à elle seule responsable de l'eczéma.

- les nourrissons qui ont eu une dermatite atopique ont 2 fois plus de risque que les nourrissons non atopiques d'avoir de l'asthme (allergique ou non) vers l'âge de 7-8 ans. Ce risque est considérablement augmenté (60% à 80%) si cette dermatite atopique était d'origine allergique (notamment à l'oeuf), même si cette allergie a disparu en grandissant.

En présence d'une suspicion d'allergie alimentaire (via les tests cutanés (2) ou le dosage d'IgE spécifique), il est préférable de confirmer la responsabilité de l'aliment incriminé avant de mettre en oeuvre une éviction de longue durée parfois très difficile à réaliser ou coûteuse. Cela se fait par l'épreuve d'éviction - réintroduction :

- on supprime totalement l'aliment suspecté (attention au beurre en cas d'allergie aux protéines du lait), un seul à la fois sur une période courte n'excédant pas 3 à 4 semaines.
- l'amélioration doit être rapide et franche
- éventuellement, on réintroduit l'aliment, ce qui doit provoquer une rechute tout aussi rapide.

[NDLR : n'oubliez pas qu'un nourrisson peut très faire de l'eczéma à cause d'une allergie à un aliment qu'il n'a pas encore consommé, du fait d'une sensibilisation dans l'utérus de la maman. Cela surprend souvent les parents d'apprendre que leur bébé est allergique à l'oeuf alors qu'il n'en a encore jamais mangé.]

(1) il apparaît dans les recherches fondamentales :
- qu'il existe des gènes différents pour le "terrain atopique", pour la production des IgE et pour l'asthme ;
- qu'il y a plusieurs gènes différents pour chaque "fonction" ;
- qu'ils interagissent entre eux, mais sans qu'on sache comment, car ils ne sont pas identifiés de manière précise.
Nous ne disposons donc pas de moyen de faire un diagnostic génétique de l'atopie, de l'allergie ou de l'asthme.

(2) je rappelle que les tests cutanés sont très facilement réalisable chez le nourrisson dès 3 mois et sont souvent plus fiables que les dosages d'IgE à cet âge.








Conseils nutritionnels chez l'enfant à risque atopique
Voici les conseils communément admis pour l'introduction des aliments chez un nourrisson à risque atopique, c'est-à-dire pouvant présenter un risque d'allergie mais sans qu'une allergie ait été encore décelée (enfant avec une dermatite atopique, antécédents d'allergies chez les parents ou les frères / soeurs plus âgés ...). Le maître-mot est :

retarder la diversification et introduire les aliments à risque un par un pour vérifier la tolérance.

Si possible, ne commencez pas l'introduction d'un aliment à risque le soir, afin d'éviter qu'une réaction allergique se produise pendant que tout le monde dort...

Si une allergie existe chez le nourrisson, il faut évidemment supprimer l'aliment incriminé.

Ces conseils sont d'ordre général et doivent être affinés avec le médecin en fonction de chaque cas. Ils peuvent notamment entraîner des carences qu'il convient alors de compenser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: question sur l eczema   Aujourd'hui à 19:50

Revenir en haut Aller en bas
 
question sur l eczema
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» question visite maison avant signature
» question sur les cases du relevé 24
» Une future maman a une question a 100$ pour la CSQ
» Une question pour vos enfants
» question bricolage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: ETRE UNE MAMAN VIOLETTE :: bébé et enfant au quotidien-
Sauter vers: