LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 OGM et alimentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: OGM et alimentation   Mer 25 Mai 2005, 08:46

Voici une liste d'aliments pour bébé marqués en rouge dans la liste de green-peace: contiennent des ogm ou des animaux nourris aux ogm Evil or Very Mad .

Aliments pour bébé
Du lait, des œufs, des viandes provenant d'animaux nourris avec des OGM, sont susceptibles d'être introduits dans ces produits (listes orange et rouge).

BLEDINA (Blédilait, BlédiDéj, Blédichef, Lait Gallia, Lait Nursie)

CANDIA (Babylait, lait Croissance)

CELIA (Lait Laicran, Lait Pilote)

GERBER Novartis (Lait, Petits pots, Biscuits)

LACTEL (Lait Eveil)

MILUPA NUTRICIA (Lémiel)

NESTLE (Lait Guigoz/ Evolia, Lait de croissance, P'tit Duo, P'tit Menu, P'tit Biscuit)

WYETH-LEDERLE (Modilac,Sodilac


Je rapelle que les produits labellisés AB sont garantit sans ogm. (non non je n'ai pas de primes de l'agriculture bio Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Poire belle Hélène
Purple Reine


Nombre de messages : 5492
Age : 50
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Mer 25 Mai 2005, 10:14

Merci bcp pour cette liste.

Perso je n'ai donné aucun de ces aliments.
Revenir en haut Aller en bas
nounou
Invité



MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Mer 25 Mai 2005, 10:39

il faut prendre quoi alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Poire belle Hélène
Purple Reine


Nombre de messages : 5492
Age : 50
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Mer 25 Mai 2005, 10:53

Ben toutes les marques cité c'est pour du lait en poudre donc pas de soucis quand on allaites on en pas.

Pis moi ensuite vers neuf/dix mois j'ai donner de suite des laitages normaux et du lait de vache demi écrémé.....heu oui c'était pas du bio donc y'avais peut être des ogm dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Poire belle Hélène
Purple Reine


Nombre de messages : 5492
Age : 50
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Mer 25 Mai 2005, 10:54

Sinon au magasin bio ils ont des lait pour bébé ainsi que les petite pots et je crois qu'on en trouve même en grande surface maitenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Mer 25 Mai 2005, 11:56

Puisque POire Belle Helene nuos parle de lait: voilà la suite de la liste.....mon grand a mangé des actimels tous les matins pendant au moins 2 ans!!! Je suis affraid pale


ACTIMEL/DANAO Danone (Boisson lactée)

BARATTE/BOCAGE/

MARIN Celia SA (Beurre)

BIO Danone (Yaourts) (note d'Elisa: ça n'a rien a voir avec de l'agriculture biologique ce bio là!!)

CALIN Yoplait (Fromage Blanc, Yaourts)

CANDIA,VIVA Sodiaal (Lait)

FLANBY Nestlé (Yaourts)

FRUTOS Yoplait (Yaourts)

GLORIA Nestlé (Lait)

JOCKER Danone (Fromage Blanc, Yaourts)

LACTEL Lactalis (Lait)

LA LAITIERE Nestlé (Yaourts)

LC1 Nestlé (Yaourts)

PETITS SUISSES DE GERVAIS Danone (Yaourts)

PERLE DE LAIT Yoplait

RIANS Triballat (Desserts)

SENOBLE (Desserts)

SVELTESSE Nestlé (Yaourts)

VIENNOIS Nestlé (Yaourts)

YOP Yoplait (Boisson lactée)

YOPLAIT (Yaourts)


POur savoir quoi acheter voilà leur liste verte, donc sans OGM:

CARREFOUR (Lait de montagne frais)

Produits issus de l 'agriculture biologique :

BJORG Distriborg (P'tits Bio, Brassés bio, Beurre doux …)

BONNETERRE Distriborg (Lait, Beurre de baratte, Yaourts …)

BIOLAIT Candia (Lait)

LACTEL bio Lactalis (Lait)

Vous voulez que je continue ou vous etes trop Mad ??
Ca refroidie je trouve!

Elisa
Revenir en haut Aller en bas
vivi
Mignon champignon


Nombre de messages : 6236
Age : 36
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Mer 25 Mai 2005, 17:19

Salut!
Perso j'en mange pas, ni ma puce, mais quite à recevoir des critiques, je pense qu'il n'y a pas de gros risques à consommer des ogm. chais pas moi, apres tout, un ogm c'est une plante avec qq sequences d'ADN en plus, et l'ADN qu'on mange, on le métabolise, on ne l'integre pas dans notre génome!!! Alors bon... je suis peut etre optimiste... Par contre là où je suis totalement anti-ogm Mad Mad c'est déjà les risques pour la biodiversité, certains agriculteurs peu scrupuleux ne respectant pas suffisement les zones tampon définies par la réglementation, et bien sur ce qui m'indigne c'est de ne pas informer le consommateur. parce que je suis d'avis que chacun est libre de choisir ce qu'il mange, de choisir son point de vue sur les ogm, mais qu'il le choisisse en connaissance de cause. Si on est informés, chacun prend ses responsabilités, et point. J'ai choisi d'éviter les ogm - rq, j'en mange pas, je bosse avec!! au moins je vois exactement ce que ca implique, la transformation, vu que j'en ai fait (non non, me lapidez pas, c'est pas pour l'alimentation c'est juste pour la recherche fondamentale : pour comprendre la fonction d'un gène, on fait des transformants). d'ailleurs, on jette la pierre aux ogm, mais desfois on applique des methodes de selection peu scrupuleuses aux plantes; alors on n'appelle pas ca ogm parce que ca n'a pas été transformé, mais comment appeller un colza qui a integré un gène de radis noir pour le rendre male stérile, puis ses taux de métabolites changés par croisements? Parce que c'est ce qu'on mange. Pire encore, tout ca dépend des modes : il y a qq dizaines d'années, on a prétendu que les oméga 3 étaient mauvais pour la santé...alors on a séléctionné des lignées de colza qui n'en contenaient quasiment pas. Puis la mode a changé, on a déclaré que c'était génial, alosr les selectionneurs se sont remis au boulot, on pioché dans les variétés, y compris chez le chou et le radis noir et nous ont concocté un bôôô nouveau colza plein d'omega 3. Au final, qui croire? Si dans 10 ans on redit "ah bhein finalement c'était pas bon du tout?"
Bref, vous voyez, meme des trucs tres bio peuvent etre discutables (car une agriculture bio veut dire pas de pesticides et tt ca mais avec quelle variété, héhé??)
Bon, je vais pas m'attarder là dessus. J'ai peut etre trop un point de vue de biolo (pour celles qui n'ont pas deviné, je fais de la biologie moléculaire végétale).
Bises à toutes, je cours m'y remettre à ma bio, parce qu'avant de devenir un grand chercheur faut encore que je réussisse mes exams de demain!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Jeu 26 Mai 2005, 10:32

Je suis d'accord avec toi, manger des OGM, peut-être ce n'est pas dangereux...mais en fait on n'en sait rien.
POur moi, comme tu l'expliques, le pb des ogm, c'est la non reversibilité du truc une fois que la nature est contaminée. En plus les zones tampons, c'est quand même un peu du bidon, vu qu'au Canada, ils ont retrouvés des ogm a plus de 100kms de leur lieu de culture, et des champs entiers ont été déclassés du bio....ben oui les oiseaux ça peut voler très loin et transporter des graines!
Quant à ce qui est de manipuler les plantes, effectivement on joue aux apprentis sorciers!
Quand je parlais des "chartes" du bio, les regles de prioriser des plantes du terroir, bien adaptées etc etc ça évite justement de chercher à planter des choses qui sans manip ne pousseraient pas sous nos tropiques.
De plus, les gens qui mangent bio, cherchent souvent aussi les plantes les moins manipulées :par exemple l'épautre ou le blé Kamut qui sont des "ancètres" de nos "blés" actuels...
Mais bon ce n'est pas simple.
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Jeu 26 Mai 2005, 11:18

coucou élisa
on se retrouve ici !!
en fait j'ai lu toute ta liste et oui comme je m'en doutais, je consomme des bio de danone et faustine boit du lait de croissance de Guigoz/nestlé et mange parfois des p'tits menus...... hé ouii.... mais de toute façon, que peut-on encore manger qui ne soit pas nocif ??????
je me permets aussi de rappeler que ce n'est pas parce qu'on allaite que notre enfant ne consomme pas, via le lait maternel, toutes ces saloperies !!!
en allemagne on recommande même aux mamans vivant dans les grosses villes et banlieues de faire analyser leur lait après le 3ème mois car il est parfois tellement riche en toxine dixine etc... qu'il est même considéré comme plus concentré qu'un lait industriel.
pourtant les allemends sont des écolos à fond et 70%des femmes allaitent leur enfant. veroV
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Ven 27 Mai 2005, 10:57

Coucou Vero,

J'avais écris un long mail hier en réponse au tiens et comme une andouille, j'ai arrété mon ordi avant de l'avoir envoyé!!!! Embarassed

Je n'ai pas le courage de tout réecrire! Rolling Eyes mais je vais essayer de résumer!

Je suis bien d'accord avec toi, on est tous pollués! Et notre ministre de l'ecologie a eu la surprise de voir 37 polluants retrouvés dans son sang!! (si seulement ça lui donner matière a agir!)

En ce qui concerne le lait maternel, même pollué, c'est quand même le meilleur (sauf cas exceptionnel), voir a ce sujet l'article de Allaiter Aujourd'hui sur ce théme que je copie ci-après. Et puis les vaches, elle mange aussi de l'herbe (voir des farines animales ou du soja OGN!!) pollué.

Personnellement, je pense qu'une future et jeune maman se doit de faire attention à son alimentation (éviter les "horreurs" nutritionnelles, l'alcool, les allergisants), a son environnement (ne pas peindre avec des peitures toxiques par ex, ou aller en ville au plus gros des pics de pollution) pour donner a son petiot le meilleurs départ...en sachant que quoiqu'on fasse, ils partent quand même avec un capital "poisons"...les pauvres, et que bon, on n'est pas non plus des wonderwoman et qu'on n'arrivera pas au "zero defaut"!

un site a voir :
http://cofam2002.free.fr/actusdel.htm


Allaiter Aujourd'hui n° 32
Même pollué, le lait maternel reste le meilleur


Nous vivons dans un monde pollué. Les aliments que nous mangeons, l'eau que nous buvons, l'air que nous respirons, tous sont à des degrés divers contaminés par des polluants : insecticides, pesticides, nitrates, métaux lourds, dioxines, particules radio-actives, etc.

Le lait maternel faisant partie de la chaîne alimentaire, il est inévitable que certains de ces polluants s'y retrouvent à un degré ou à un autre.

Ces dernières années, cette constatation a engendré de grandes inquiétudes dans les milieux écologistes de certains pays. Au point qu'en 1992, une publication de Greenpeace titrait : "Si le lait maternel était un médicament, il faudrait le retirer de la vente immédiatement" !

Le parcours du Dr Rogan

En fait toutes les recherches des dernières années montrent que même légèrement pollué, le lait maternel reste de loin le meilleur choix pour les bébés.

A cet égard, il est intéressant d'étudier le parcours d'un spécialiste américain en matière de pollution, le Dr Rogan.

Pendant quinze ans, il a étudié les mères et enfants de Caroline du Nord, et a publié une série d'articles sur les taux de DDT et de PCBs (1) trouvés dans le lait maternel, et les conséquences éventuelles sur la santé et le devenir des enfants allaités.

Sa recherche confirme bien que ces produits - bien qu'interdits dans certains pays, dont les USA, depuis pas mal d'années - se retrouvent dans le lait de pratiquement toutes les femmes dans le monde entier. Les taux les plus élevés étaient retrouvés chez les femmes âgées, les femmes qui en étaient à leur premier enfant, les femmes tabagiques et celles consommant régulièrement des boissons alcoolisées. Le taux baissait tout au long de la lactation (2).

Si l'on essayait d'estimer l'impact à long terme de l'exposition aux polluants par le biais de l'allaitement, en termes d'espérance de vie, on aboutissait à des résultats très instructifs. La diminution de la durée de vie moyenne, chez les personnes ayant été allaitées, en tenant compte de l'exposition à divers toxiques pendant cet allaitement, était estimée à moins de 3 jours. Par contre, la diminution vie moyenne, chez les personnes n'ayant pas été allaitées, en tenant compte des différences actuellement connues dans la morbidité et la mortalité reliées à l'alimentation au lait industriel, était d'environ 70 jours.

En 1992, il concluait dans un de ses articles (3) qu'aucun impact négatif ne pouvait être relié à l'exposition aux polluants du lait maternel chez des enfants suivis pendant quatre ans, et ce même chez les enfants qui avaient été allaités longtemps par des mères chez qui les taux de ces polluants étaient particulière-ment élevés. Et en 1993, un dernier article (4) signalait que les enfants allaités avaient un meilleur développement psychomoteur et de meilleurs scores aux divers tests pratiqués que les enfants nourris au lait industriel. En outre, les scores étaient d'autant meilleurs que la durée de l'allaitement était longue.

Et la dioxine ?

Récemment, c'est la dioxine qui est devenu l'épouvantail majeur quant on parle de pollution du lait maternel. Il est vrai que l'inquiétude peut s'expliquer quand on sait que les dioxines sont soupçonnées d'être cancérigènes.

Mais là aussi, toutes les études scientifiques concordent pour dire qu'on ne retrouve aucun impact clinique chez des enfants allaités par des mères dont le lait était pollué par les dioxines. Mieux, le lait maternel semblerait corriger l'impact néfaste de la pollution subie par l'enfant en période foetale. Et, bonne nouvelle, les dernières recherches ont montré un abaissement d'environ 30% du taux lacté de dioxine (5).

Que faire ?

On sait maintenant que si les polluants posent problème, c'est bien plutôt au niveau du foetus, à cause du passage transplacentaire, que par le biais de l'allaitement. Cela justifierait-il pour autant de remplacer l'utérus maternel par un "ventre" artificiel, sous prétexte qu'on pourrait mieux en contrôler le degré de pollution ?!

De même que la diade mère/foetus est irremplaçable, de même le lait maternel est unique, et il est absurde de vouloir lui appliquer la réglementation prévue pour la vente des produits alimentaires (6).

Cela ne signifie pas pour autant qu'il faille se satisfaire de la situation actuelle. Il serait évidemment meilleur pour les bébés allaités (et pas seulement pour eux...) que notre environnement soit moins pollué. Pour cela, nous pouvons agir au niveau individuel (voir les suggestions ci-contre) et au niveau collectif.

C'est pourquoi l'action des défenseurs de l'allaitement et celle des défenseurs de l'environnement, loin de s'opposer, doivent se compléter.

C'est pourquoi La Leche League International a rencontré récemment le Directeur exécutif de Greenpeace USA, et au cours d'une conférence de presse de Greenpeace tenue à l'occasion du Jour de la Terre, le 22 avril dernier, a lancé un appel qui se terminait par ces mots : "Cette année, le thème de la Semaine mondiale de l'allaitement, du 1er au 7 août, est 'L'allaitement, la façon naturelle'. Nous faisons appel à tous les défenseurs de l'environnement pour qu'ils soutien-nent l'allaitement comme la meilleure méthode d'alimentation infantile, tout en luttant pour contrôler l'usage des substances dangereuses. Le lait maternel est une ressource naturelle précieuse, qu'il faut promouvoir et protéger. Les écologistes tout comme les groupes de soutien à l'allaitement ont un intérêt commun à soutenir l'allaitement, la façon la plus saine et la plus écologique de nourrir nos bébés".

(1) Polychlorobiphényles, notamment utilisés dans l'isolation des transformateurs électriques.
(2) Ce qui rend particulièrement absurde la recommandation de limiter l'allaitement à trois mois. Cela revient à encourager les mères à ne donner à leur bébé que le lait "le plus pollué" !
(3) Rogan WJ and Gladen BC, "Neurotoxicology of PCBs and related compounds", Neurotoxicology 1992 ; 13 : 27-36.
(4) Rogan WJ and Gladen BC, "Breastfeeding and cognitive development", Early Human Dev 1993 ; 31 : 181-93.
(5) "Breast milk : dioxin levels fall but action is still needed", BMA Update, August 1996, 6.
(6) Sans compter que les laits artificiels eux aussi peuvent être pollués (voir par exemple l'affaire des phtalates, AA n° 29, p. 17).

à lire
"Faut-il avoir peur de la pollution ?", Dossiers de l'allaitement, n° 23, avril-mai-juin 1995, pp. 5-10. Nombreuses références bibliographiques.Frank JW, Newman J, "Breastfeeding in a polluted world : uncertain risks, clear benefits", Can Med Soc 1993 ; 149 : 33-37. Résumé dans Spécial études n° 3, p. 24.

Minimiser le risque de pollution du lait maternel

. Laver et/ou éplucher soigneusement fruits et légumes, afin d'éliminer les résidus présents sur leur surface.
. Limiter la consommation de produits laitiers. Leurs graisses en particulier (surtout en ce qui concerne le beurre) concentrent les polluants lipo-solubles.
. Limiter la consommation de viande, et préférer les viandes maigres, pour les mêmes raisons que ci-dessus. Ne pas consommer la peau et la graisse des volailles.
. Eviter les poissons de rivière ou de mer qui sont en bout de chaîne alimentaire, et sont donc les plus susceptibles d'être pollués par les PCBs et le mercure (par exemple le thon).
. Préférer les produits qui sont en début de chaîne alimentaire à ceux qui sont en fin de chaîne. Par exemple, préférer les céréales à la viande : les animaux qui consomment des céréales polluées concentrent les polluants dans leur corps.
. Eviter les pertes de poids importantes pendant l'allaitement. Une telle perte de poids remettra en circulation dans le sang tous les polluants stockés dans les graisses, en particulier les PCBs.
. Eviter de fumer et de boire de l'alcool pendant l'allaitement. Des études ont montré que les personnes qui fument et boivent de l'alcool ont des taux sanguins plus élevés pour de nombreux polluants.
. Limiter l'utilisation domestique (maison, jardin) des pesticides, insecticides, désinfectants, détachants, produits de traitement du bois, peinture, solvants..., tous produits susceptibles de provoquer une pollution du lait maternel.
. Limiter l'absorption de médicaments au strict minimum indispensable. Choisir les produits les plus connus. Vérifier soigneusement la composition des produits appliqués sur les mamelons.
. Eviter les lieux récemment traités contre les termites ou les cafards. Les produits utilisés pour ces traitements sont très toxiques, en particulier le chlordane et la dieldrine.
. Fuir la proximité des décharges et usines d'incinération des déchets, et les produits cultivés à proximité de tels lieux. L'incinération concentre tous les polluants, qui se retrouvent dans l'air ambiant.
. Dès la grossesse, s'assurer que le lieu de travail présente un maximum de garanties de sécurité pour les femmes enceintes et allaitantes. Le cas échéant, demander à changer de poste, ou à aménager ce poste pour en améliorer les conditions.
. Etre conscient de la pollution engendrée par l'aménagement "tout électrique" des cuisines et lieux de travail (PCBs en particulier).

D'après Betty Crase, Pesticides and breastfeeding, Leaven, May-June 1994.




www.lllfrance.org

Peut être reproduit, imprimé ou diffusé à condition de mentionner la provenance de cet article.
publié dans Allaiter Aujourd'hui n° 32, LLL France 1997




Bises
Elisa
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Ven 27 Mai 2005, 11:24

tout à fait d'accord avec toi. ça me fait bondir, tout ça, et en même temps je me sens tellement impuissante face à ça. comment protéger son enfant dans ces conditions ???? veroV
Revenir en haut Aller en bas
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Ven 27 Mai 2005, 12:01

En fait, ce serait bien de faire une liste de ce qui est sans ogm , elle serait sans doute moins longue, n'est-ce-pas ?
Dans la liste, j'ai donné à ma fille des petits duos de Nestlé et je mange la plupart des yahourts cités... Shit

Ce message m'a fait pensé à une question que je me pose : quand je vais arrêté d'allaiter ma fille (probablement vers un an), que lui donner comme lait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Ven 27 Mai 2005, 12:30

POur moi, la réponse a été de consommer au maximum de produits bio qui sont garantit sans OGM, mais cela veut dire, un cout plus élevé ou alors se démener pour trouver des asssos de consommateurs qui commandent en gros, comme celle que j'avais indiquée a Sandrine de Lyon sur le forum Orange.
En faisant des recherches sur le net on peut trouver des pîstes, ensuite c'est le bouche a oreille qui agrandit le réseau.

A ce propos, il y a un appel au boycott des produits Ne...et Da.... qui ont utilisés le mot "bio" afin d'induire le consommateur en erreur sur la qualité de certains produits, qui ne proviennent pas du tout de l'agriculture biologiaue. Ils le marquent mais en tout petit!
http://www.biocoop.fr/public.html

POur nous c'est pas dur vu qu'on ne consomme aucun produit laitier! :D

Elisa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OGM et alimentation   Aujourd'hui à 02:24

Revenir en haut Aller en bas
 
OGM et alimentation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'alimentation crue que préconise l'institut HIPPOCRATE
» alimentation
» alimentation pour ma petite puce.
» cable alimentation XBOX 360
» Alimentation future/garde occasionnelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: PASSIONNEMENT VIOLETTES :: notre maison "verte"-
Sauter vers: