LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 éducation sans violence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 12:26

Je suis très peu disponible en ce moment entre les enfants en vacances et le mari Wink , et vous en profite pour lancer plein de discussions qui m'interpelle et me passionne : l'education de nos bibous.

Je vais esayer de dire ici mon point de vue qui répondra en partie aux mail de VeroV, Agelique de Belgique etc etc

Tout d'abord, pour éviter de me voir répondre que je me prends pour une mère parfaite er tout le toutim comme sur le forum orange, je vais faire un peu d'histoire...la mienne Wink

Sans être une enfant battue ou maltraitée dans le sens où on l'entend habituellement, j'ai quand même eu une éducation très stricte : féssées fréquentes, menaces,coin voir entrée de cave, humiliations habituelles et courantes il y a 30 et des ans...
Avant de faire des enfants je m'étais jurée que jamais je ne ferai ça a mes propres enfants pour avoir encore en mémoire la souffrance que cela m'avait provoqué.

Quand mon premier est né, j'ai tenu cette promesse a moi même jusqu'a ses 2ans (faut dire qu'il était assez cool a part les dodos). Puis est arrivé la fameuse période du non, et aussi ma deuxieme grossesse assez difficile avec des émotions et des nerfs a fleur de peau....et là j'avais l'impression de voir ma propre mère dans mes actes, mes paroles...je n'arrivai plus a controler ma colère, mes réactions bien trop démesurée par rapport a bout de chou de 2ans et qq!!!
Là je me suis dis que qqchose déconnait en moi et que ce n'était pas possible! Ce n'était pas ça que je voulais pour ceux que j'aimais le plus au monde:mes enfants, la chair de ma chair, des petits êtres sans défense devant une adultes incontrolable! Quel exemple je leur donnait, quelle armes pour la vie future? Est-ce ainsi que leur confiance en eux allait se developper?
Comme me l'a dit une de mes amies :" dans ces cas là, je voyais ses yeux et j'y retrouvais mes terreurs d'enfants".
Etant enceinte, je me suis rendue à une 1ere réunion LLL pour l'allaitement de mon nouveau bibou, et j'ai découvert dans la bibliothéque des livres formidables, qui correspondaient vraiment à ce que j'avais au fonds de moi, et aussi d'autres mamans qui voulaient aussi une éducation respectueuses pour leurs enfants, mais qui avaient aussi a faire face a leurs vieux démons d'enfance.

Et voilà comment, en trois ans, à force de lecture, de conférences, de discussions et de thérapies (qui commence), j'ai pu évoluer dans le bon sens (a mon avis!) et enfin commencer à donner l'education dont je révais, même si la route est encore longue, les rechutes fréquentes.....

C'est pour tout cela que je prends très mal quand on me dit que je me prends pour une "mère parfaite", alors que c'est le fruit d'un accouchement tres long et très douloureux qui dure depuis trois ans....et qui n'est pas encore fini.

C'est un sujet tres tres vaste et je pense que ça valait bien une nouvelle discussion!

Elisa
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 13:04

je crois bien que chacune de nous se retrouvera un peu en ce que tu dis de toi et ce que tu as vécu, parce qu'on est à peu près toutes de la même génération...
je dirais qu'aucune de nous n'est une mère parfaite et heureusement que la perfection ne s'atteint jamais parce qu'on n'aurait plus de possibilités d'évoluer et de se remettre en question. or, c'est quand même bien ça qui nous fait avancer. j'ai l'impression que quasiment toutes les mamans qui sont sur ce forum y sont en partie parce qu'elles ont une vision un peu différente de ce que l'environnement ambiant aimerait les voir faire avec leurs enfants, et qu'elles sont en recherche de quelque chose de plus respectueux, mais c'est pas toujours évident de résister à ce qui nous entoure et à la pression sociale. il faut que ça vienne de nous, que la prise de conscience du "je ne veux pas de ça pour moi ni pour mes enfants" ait été faite, et ce n'est pas toujours facile non plus d'aller à l'encontre de l'éducation qu'on a reçu. ça revient à renier une partie de ce qu'on est... moi aussi j'ai pris des volées quand j'étais gosse et je n'en ai pas non plus de bons souvenirs Shit mais j'ai surtout souvenir que pour ne pas en prendre davantage j'ai appris à biaiser et à mentir à mes parents, à les manipuler en quelque sorte, et avec le recul ça ne me rend pas très fière de moi... c'est pourtant une des solutions qu'un enfant timide peut mettre en marche pour échapper aux punitions, avec pour conséquence le manque de franchise et la dissimution qui en découle, et forcément le manque de communication parents-enfants. je suis comme toi élisa, je n'ai aucune envie de reproduire ça avec mes enfants... c'est aussi pour ça que j'ai pas mal lu, même si c'est moins que toi, je l'avoue humblement...
pour ta crise des 2 ans, je vois très bien ce que tu veux dire j'ai passé les 6 derniers mois sur des charbons ardents avec un bibou qui a passé les siens à s'opposer à moi. je suis de nature zen, mais là je n'en pouvais plus d'être tout le temps poussée dans mes retranchements... le pire, c'est que je sais pour en voir d'autres autour de moi que j'ai un enfant cool et de caractère facile... mais j'en suis quand même venue à aller consulter mon homéopathe pour irritabilé et agressivité, alors c'est pour dire... ça va mieux depuis quelques temps et surtout depuis que je lâche prise beaucoup plus souvent. mais mon homme est encore beaucoup dans la lutte de pouvoir avec ethan et j'ai du mal à lui faire comprendre de relativiser les choses et de lui laisser du champ libre... il ne lit pas mes livres, lui... Sad donc c'est un peu mon rôle à de lui instiller tout ça à petites doses pour que ça fasse son chemin... tu n'a jamais eu ce problème là toi, ?
je suis comme toi, j'espère que ce post fera couler beaucoup d'encre sur le forume parce que c'est un des sujets fondamentaux de notre quotidein et que ça serait pas mal qu'on ait un peu les avis et les façons de voir de toutes... (sans se fâcher hein les filles ? Wink)
et je vois que j'en ai encore écrit des kilomètres... pardoooon !! :silent:
vous croyez que je saurai faire court un jour ???

annem ^_^/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 13:32

POur revenir un peu sur ce que tu dis annem. Pour la crise des 2 ans, cela s'est "presque" passé tout seul avec mon petiot (3ans), qui a pourtant un caractère bien trempé!!
Comme tu le dis justement, j'ai bcp laché la lutte de pouvoir! Et c'est vraiment là le maitre mot. Souvent on veut que notre enfant "cède", que l'on ne sorte pas perdant etc etc etc. Ce sont ses expressions que l'on a toutes utilisé (et je crois que les pères y sont encore plus sensibles car dans l'education reçue, père=autorité!!!)
J'ai "revu ma copie", en me demandant si la lutte avait vraiment un sens. Si c'était si important que bibou porte ces chaussures bleues que je voulais lui faire mettre alors que lui veut les rouges. Ca ne suis pas avec le manteau....et alors??? Est-ce si capital? Est-ce que ce n'est pas important aussi de laisser de l'autonomie a nos enfants sur les choses mineures et que notre "autorité", ou en tout cas nos limites vraies, se portent sur des choses vraiment importantes : mettre sa ceinture en voiture, ne pas toucher au feu.....
Si on passe notre temps a lui dire NON pour tout et n'importe quoi, l'important ne se détache plus. Tout est pretexte a lutte.
Et puis avoir un enfant qui dit oui amen a tout, ce n'est pas non plus lui préparer un avenir dans notre société actuelle a mon avis. Parfois quand je craque je me dis que mes enfants auront au moins la force et le courage de soutenir leurs opinions face aux toubibs, beaux parents....alors que nous, nous devons faire un effort surhumain pour y parvenir...Et ça me donne la force d'accepter qu'ils ne soient pas des enfants "soumis" comme moi.
Comme toi annem, j'avais appris a raser les murs, a cacher les choses (parfois grâve comme des avances d'un pédophile!) pour ne pas me faire engueuler, punir.

Mais c'est difficile, quand on a toujours du rentrer sa colère, d'accepter celle de nos enfants.
Angélique, je crois que tu es dans ce cas.
Tu dis que ton enfant peut exprimer autrement que par la colère ses frustrations, mais a 2 ou 3 ans, a-t-il vraiment les mots pour le faire??? (Ce qui a déclancher cette colère, c'était quoi?) Nous même, nous ne réussissons pas souvent a contenir notre colère.
Moi je pense au contraire que la colère des enfants doit sortir, sinon elle ressortira d'une façon ou d'une autre (cf Filliozat dans "au coeur des emotions de l'enfant)....peut-être a l'age adulte.
Maintenant, il y a des façons de la "canaliser", comme le dessin, le coussin de colère que l'enfant a le droit de frapper autant qu'il veut Etc etc....
L'ecoute active marche aussi très bien. Le fait que nous mettions des mots sur leurs frustration, en lui montrant que l'on a compris est assez impressonant, même si c'a ne marche pas a tous les coups.

Moi aussi je fais dans le long post, mais il y a tant a dire!!

Bon on m'appelle, là j'ai fait trop long!!
Bises
Elisa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 14:32

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai reçu une fessée étant petite. Et s'il y en a eu d'autre, vraiment, je ne m'en souviens pas! Mais Lola n'en a jamais reçue. Je ne dis pas qu'elle n'a jamais eu de "tapes" sur les fesses, mais pas dans le sens fessée acte violent à une réponse "non attendue" par le parents. Jusque là, tu me suis parce que j'ai déjà l'impression de "mal" m'exprimer. Confused Par contre ,j'ai vécu dans une famille ou le non n'était pas souvent motivé mais autoritaire. alors, je me suis jurée de tout expliquer à mes enfants avec leur langage et en tenant compte deleur niveau de compréhension. et il faut croire que ça ne fonctionne pas trop mal, puisqu'il y a peu , mon père m'a demandé si j'expliquais toujours tout ainsi à mes enfants.
Il y a quand même quelque chose qui me fait tiquer dans ce que tu dis. La phase d'opposition est une phase normale de développement, elle aide l'enfant à se construire. Dans sa phase de non, l'enfant dit non à tout. Peu importe ce à quoi il le dit, l'important, c'est le non, pas la situation dans lequel il est dit. Alors, et c'est là que je te rejoins, bien sûr que je m'en fous si elle préfère mettre ses bottes au lieu de ses shoes Laughing . Par contre, le non est le même quand il s'agit de mettre sa ceinture, mais ça je ne m'en fous pas. Ce que je veux dire, c'est que je n'ai pas canalisé Lola pour qu'elle accepte mes "directives", mon but n'était pas qu'elle soit d'accord avec moi, mais qu'elle exprime autrement son désaccord, que ce soit par elle-même ou en étant à son écoute, en lui proposant des termes pour qu'elle puisse me faire comprendre le pourquoi. Ceci étant, je n'ai jamais su (et qui le sait ) discuter avec quelqu'un qui pique une colère. Alors, où tu discutes avant, ou au mieux tu le fais après. Quand Lola avait fini sa colère, il est certain qu'on en discutait après!!!
Mais oui, il y a des choses que je trouve importantes et sur lesquelles je ne laisse pas passer, par exemple la ceinture ou la politesse. Je n'obligerai jamais Lola à embrasser quelqu'un pour lui dire bonjour, si c'est quelqu'un qu'elle ne connaît pas, mais je veux qu'elle dise bonjour. Bien sûr c'est lié à mon éducation, mais je pense que ce sont des valeurs importantes. De même que je ne discute ni sur le port de la ceinture, ni sur les papiers par terre.
Je suis comme toutes les mamans, j'avais plein d'idées préconçues sur 'éducation, que j'ai revues lorsque j'ai eu Lola dans mes bras, petite fille à part entière, avec ses émotions, son vécu, ses angoisses et son caractère. J'ai bien vite compris qu'on élevait pas un enfant mais qu'on l'accompagnait dans la vie en l'entourant d'amour, de sécurité et d'écoute pour qu'il puisse un jour prendre son envol et être heureux. Mais je crois aux points de repères, aux "principes" de dialogue et de solidarité, à la politesse. Je ne veux pas que mes enfants se fondent dans la masse, abrutis et crédules. Je les souhaite critiques et curieux. Mais, ils ne pourront pas faire autrement de vivre dans cette société qu'ils en acceptent ou non le fonctionnement, alors, je veux qu'ils en cnnaissent certaines règles. A nouveau, je ne sais pas si je suis claire, et j'espère que mes rpopos ne sront pas interprétés de façon négative.
Et je te rejoins, je n'ai pas la ^rétention de SAVOIR comment faireni de détenir le modèled'éducation parfait! :o Mais je ne souhaite pas que l'on croie que j'ai empêché ma fille de s'exprimer, parce que notre principe d'éducation est le dialogue...
Voilà, je te laisse parce que Rose s'est réveillée I don't want that et elle "m'appelle"
Je suis franchement ouverte à ce genre de discussion pourvu qu'elle soit respectueuse de ce que nous pensons et vivons chacune Smile Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 16:13

Oui Angelique je comprends bien ton point de vu et on se rejoint pas mal. Moi aussi j'ai des règles et des limites : la ceinture, la politesse, le respect des autres et de la terre etc etc....
C'est difficile de s'exprimer sur le net. Je ne dis certainement pas que tu ne communiques pas avec ta fille. Dans ma phase hyper dur avec mon grand, c'était pareil j'expliquais tout aussi, mais manifestement il y avait qqchose qui coinçait, et j'ai compris quoi en lisant "au coeur des emotions de l'enfant", j'ai compris que nos petits ne fonctionne pas comme nous.

La phase du "non" est tout a fait normale, mais j'ai pu tester qu'on peut la passer avec un minimum de casse. C'est a dire en évitant 80% des crises où l'enfant se met à hurler, à se rouler par terre et ou la communication devient difficile. Je me mettais souvent a hurler moi aussi et c'était l'engrenage.
Dans les moment de montée de colère, ce qui est important c'est de laisser s'exprimer la frustration avant que ça ne devienne une crise de rage.
C'est là que je disais que l'ecoute active est super importante. C'est une technique de communication pas simple a faire au début car elle est totalement inconnue de notre education (du moins je n'ai jamais rencontré qqn pour qui s'était naturel), mais en la pratiquant ça devient plus naturel.
Par ex , cas classique: une caisse de supermarché, l'enfant qui veut les s......ies qui sont a sa portée.
On lui dit non, lui dit si j'en veut, et generalement le ton monte sous le regard de reproche des clients derrière!
(c'a vous rappelle qqchose??? Wink )
Là on devient rouge de honte et souvent la tape part (qui est reçue par l'enfant aussi mal qu'une féssée, mais j'y reviendrai plus tard), les cris etc etc surtout avec les remarques "hum une bonne féssée, voilà ce qui lui faut", de la mamie qui est a coté!

Déjà, moi j'ai décidé que je m'en tapais de la mamie, et j'ai perdu 75% de stress!! Laughing C'a lui fera un sujet de conversation avec papy le soir lol!

En ecoute active je dirais (dans l'idéal hein!) "tous ces bonbons te font envie et tu es déçu de ne pas les avoirs?" et là; l'enfant se sent compris, même si pour nous ça parrait etre dire une evidence. Mais c'est tellement different des "arrete tes caprices, vilain garçon"!
Ensuite on poursuit dans la reformulation des sentiments et émotions. souvent déjà, le ton a baissé d'un cran. On peut aussi par exemple partir dans un délire imaginatif : "oh oui ce serait génial d'avoir tous les bonbons du magazin!! Moi je voudrai une sucette géante a la fraise grosse comme le caddie, et toi???" L'enfant adore ce genre de jeu et la tentation est passée. Il n'y a pas eu de depassement des limites posées, mais pas de crise non plus.
Si malgrès tout il pleure encore, je dirais "je comprends ta colère c'est vraiment tres tentant tout ces bonbons et je comprends que cela te rende triste de ne pas les avoirs, mais j'ai peur pour ta santé si tu mange toutes ces choses sucrées" Et on ne se met pas en colère soit même. J'ai testé! et la crise passe tres tres vite!! (ça dépend de la fatigue, chaleur....)
Je ne sais pas si c'est tres clair!?

Et cette technique marche tres bien aussi avec les adultes! La reformulation, les messages "je".... Mais ça oblige a un certain travail sur soi pour enfin etre capable de recevoir les emotions, alors qu'on nous a appris a les éttoufer : "un garcon c'a pleure pas", "tais-toi, ce n'est pas si grave"...

C'est frustrant par post Neutral
voilà qq sites qui explique un peu mieux que moi.
http://www.enfanceapetitspas.com/parents/discipline/defi-discipline.htm
http://www.feminup.com/famille/ecoute-active.html
http://www.canoe.qc.ca/artdevivresante/nov13_ecoute_a-can.html

Elisa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 16:17

ah oui j'oubliais!!
On se souvient tres rarement des fessees reçues petits, czr on les a complétement intégrées. De plus, le pic de féssées ou tapes données se situe entre 2 et 3 ans (ah tiens, ça me rappelle qqchose cet age Wink ), donc trop petit pour s'en souvenir!

Bon, sur la féssée j'ai tant a dire que ça attendra, bibou s'est endomi dans mes bras Laughing

bises
Elisa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 17:01

qq sites qui vont dans ce sens...
http://www.thomasdansembourg.com/
http://www.alice-miller.com/sujet/fran.htm
http://monsite.wanadoo.fr/oliviermaurel/
http://www.delespoir.com/index.php
http://panda.cyberquebec.com/estime.html
Revenir en haut Aller en bas
Tanaquil
Reine de la culotte fantôme


Nombre de messages : 2799
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2005

MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 17:21

bonsoir, je me joins à vous; je trouve cette discussion passionnante et c'est un sujet qui nous intéresse toutes en fait (en tous cas celles qui ont des enfants entrés dans la phase d'opposition...)

je me retrouve dans vos 2 témoignages :
je comprends tout à fait ce qu'écrit Angélique et je l'ai vécu aussi avec ma fille aînée
et comme Elisa, j'ai été très zen jusqu'aux 2 ans de Clélie, puis de temps en temps des dérapages ... moi non plus je ne suis pas une enfant battue mais disons que mon père (plus rarement ma mère) pouvait se mettre dans une colère noire et devenir très violent de temps en temps, souvent pour des âneries ... je m'étais jurée de ne jamais reproduire ça et... pourtant quand Clélie (4 ans et demi) cherche à nous pousser dans nos derniers retranchements (ce sont rarement des "caprices", j'aime pas ce terme, plutôt des refus d'obéissance à des règles simples, ce qui lui pose aussi pb à l'école aujourd'hui :elle pense être notre égale, elle est la GRANDE soeur, donc elle est grande comme nous...), il m'est arrivé de péter un cable : hurler, et parfois la frapper... c'est arrivé très rarement mais les 3 ou 4 fois où c'est allé jusque là, je me suis sentie nulle, ridicule, j'ai détesté ça et surtout cette violence en moi m'a fait très peur ! affraid
et puis après on a beau jeu de leur dire "il ne faut pas frapper, tu peux dire autrement que tu n'es pas contente..." moi ma fille à 3 ans elle me l'a balancé à la figure, ça calme !!

ce dont je me suis rendue compte à travers les expériences autour de moi, c'est que lorsque l'on commence à utiliser ce type de "message" (tu parles !) on sait quand on commence mais on ne sait plus quand on s'arrête : la fessée appelle la fessée et en général elle n'a plus d'effet (cf ce que racontait VéroV au sujet de Faustine) sauf en allant crescendo ; Thumb down

autre chose qui est arrivé il ya quelques instants chez moi et qui me fait dire que la fessée, gifle, etc c'est plus pour moi :
j'avais laissé ptit bonhomme dans son lit le temps d'aller chercher un truc à l'étage, il râlait un peu mais sans plus. Le temps que je m'éclipse, Clélie est allée le frapper plusieurs fois sur la tête assez fort (je lui ai demandé de reproduire son geste sur mon bras) parce qu'il faisait trop de bruit (glurps !)... j'étais abasourdie ! Evil or Very Mad
jusqu'à présent son agressivité liée à la naissance de son frère était dirigée contre moi, pas contre lui !
je viens donc de passer du temps avec elle pour discuter de ce qu'elle vient de faire...

bref, moi aussi j'ai lu pas mal de trucs mais je vais m'y remettre car je n'ai pas encore ce qu'a écrit Filliozat, je vais me jeter dedans... je suis allée sur son site hier...

désolée d'avoir été si bavarde mais le coup des taloches sur le crâne de ptit bonhomme après la chute d'hier ça fait beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alabridansmachambre.com
Tanaquil
Reine de la culotte fantôme


Nombre de messages : 2799
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2005

MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 17:28

Eh ! annem, je n'avais pa vu ton message (!!) :!:
j'ai exactement le même problème que toi : chéri bibi ne lit pas les bouquins, n'écoute pas tjs mes résumés... et parfois me regarde comme si j'étais complètement barrée... bref c'est pas simple !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alabridansmachambre.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 18:51

Il y a une petite chose que je dois vous dire, par respect pour mes parents. La gifle dont je me souviens, ce n'est même pas eux qui me l'ont donnée, c'est un de mes oncles, et je ne suis pas prête de l'oublier Evil or Very Mad Twisted Evil parce que j'étais très vexée!!! Mes parents ne nous ont jamais frappés.

La 2ème chose que je veux préciser, c'est que quand je parle de tape sur les fesses, c'est vraiment une tapette, ce n'est pas un coup donné avec force et frustration. Je ne minimise pas l'impact des tapes, gifles et fessées, mais pour moi, il y a quand même une gradation. J'ai soigné et écouté assez d'enfants maltraités dans ma carrière pour savoir modèrer mes propos et mes actes ( la tape en l'occurence ).

Quant à l'écoute active, je pense réellement la pratiquer avec ma famille. J'ai aussi eu une formation à ce sujet dans le cadre du boulot. Smile . Ceci étant, la vie, c'est toute la différence qu'il y a entre la théorie et la pratique. study Mais, j'essaie de l'appliquer au max et j'y crois réellement.

Je pense que nous tendons vers les mêmes objectifs à peu de choses près par rapport à nos enfants, mais que, peut-être, nous utilisons des moyens différents pour les accompagner et les aider à grandir. J'aime assez ce genre de débat serein avec explications mais sans jugement. Si vous me trouvez trop incisive dans mes propos, n'hésitez pas à me le dire, je manque assez souvent de tact dans ma façon de m'exprimer Crying or Very sad Crying or Very sad Confused . Si c'est le cas, sorry!!!
Revenir en haut Aller en bas
sandra
Fan de Guns 'n Roses


Nombre de messages : 10242
Age : 36
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 21:15

c'est très intéressant les filles pourtant je suis complétement claquée mais j'ai tout lu avec un grand intérêt.

pour l'instant j'ai pas trop de mal avec Asia qui va avoir 3 ans le 1° septembre prochain. elle a toujours été plutôt calme et n'a jamais vraiment fait de "caprice", pourvu que ça dure!

parcontre c'est Axl du haut de ses 17 mois qui me donne beaucoup de mal et ça fait déjà plusieurs mois!
il ne peut pas s'empêcher de toucher à tout, vider les placards, sortir les cd et vidéo, toucher les appareils hifi/vidéo....
j'en peux plus, je ne sais vraiment plus quoi faire avec lui! que je lui explique calmement pourquoi je ne veux pas qu'il touche aux appareils.... ou que je lui crie dessus + une tite claque sur la main ( Boulet ) parce que ça fait 10 fois que je répète, ça ne marche pas!!!
et y a des jours, quand je suis pas très bien lunée, je sors facilement de mes gonds. et j'en suis pas fière, croyez-moi!

je crois que j'ai grand besoin d'aller jeter un oeil attentif aux liens que vous avez notés.
Revenir en haut Aller en bas
http://sandragnr540.spaces.live.com/
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 22:06

annem a écrit:
et ce n'est pas toujours facile non plus d'aller à l'encontre de l'éducation qu'on a reçu. ça revient à renier une partie de ce qu'on est... moi aussi j'ai pris des volées quand j'étais gosse et je n'en ai pas non plus de bons souvenirs Shit mais j'ai surtout souvenir que pour ne pas en prendre davantage j'ai appris à biaiser et à mentir à mes parents, à les manipuler en quelque sorte, et avec le recul ça ne me rend pas très fière de moi... c'est pourtant une des solutions qu'un enfant timide peut mettre en marche pour échapper aux punitions, avec pour conséquence le manque de franchise et la dissimution qui en découle, et forcément le manque de communication parents-enfants. je suis comme toi élisa, je n'ai aucune envie de reproduire ça avec mes enfants... c'est aussi pour ça que j'ai pas mal lu, même si c'est moins que toi, je l'avoue humblement...

j'ai pris moi aussi beaucoup de volées dont beaucoup qui étaient gratuites, par mon père qui était alcoolique à l'époque. je garde un affreux souvenir de ses coups que je prenais sans raison vraiment, sauf celle de haïr à ce moment là mon père. mais c'est marrant on pardonne beaucoup de choses en devenant à son tour adulte et ensuite quand la personne part pour toujours... Sad
ma mère m'a régulièrement calottée aussi mais j'avais vite compris le système : ça piquait 5 secondes et je pouvais recommencer mes bêtises.. Twisted Evil un espèce de sentiment de toute puissance. ma mère ne pouvait rien contre moi, en fait !!! et en fait je vois que c'est exactement ce qui se reproduit avec faustine. et je ne veux pas de ça car je sais bien que ces fessées ne servent à rien....et ce n'est pour ça qu'elle m'écoute plus... Shit

je vais essayer study quelques lectures conseillées par élisa ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 22:22

Elisa a écrit:
La phase du "non" est tout a fait normale, mais j'ai pu tester qu'on peut la passer avec un minimum de casse. C'est a dire en évitant 80% des crises où l'enfant se met à hurler, à se rouler par terre et ou la communication devient difficile. Je me mettais souvent a hurler moi aussi et c'était l'engrenage.
Dans les moment de montée de colère, ce qui est important c'est de laisser s'exprimer la frustration avant que ça ne devienne une crise de rage.

en fait dans ce genre de situation je lâche prise. je lui dis que si elle veut se mettre en colère et se rouler par terre, elle peut le faire, mais que ça ne changera en rien ma décision. en général ça marche très vite. 10 secondes après elle est debout et me court après.

Elisa a écrit:
Si malgrès tout il pleure encore, je dirais "je comprends ta colère c'est vraiment tres tentant tout ces bonbons et je comprends que cela te rende triste de ne pas les avoirs, mais j'ai peur pour ta santé si tu mange toutes ces choses sucrées" Et on ne se met pas en colère soit même. J'ai testé! et la crise passe tres tres vite!! (ça dépend de la fatigue, chaleur....)
Je ne sais pas si c'est tres clair!?

c'est ce que j'essaie de faire moi aussi en particulier lorsqu'il s'agit de sucreries ou de gâteaux qu'elle n'a aps le droit de manger. c'est dur pour elle et pour moi... ce midi elle voulait manger du surimi. pas possible à cause du blanc d'oeuf... elle a bien sûr fait une colère et je lui ai expliqué pourquoi. ça me fait de la peine mais c'est comme ça.
idem quand elle se chamaille avec son frère pour un jouet...mais c'est vrai que ça dépend aussi de notre propre état de réception au moment où la crise arrive. là je viens de me taper 2 jours de migraine (pour ça que je n'étais pas venue sur le forum, à part vomir :pukel: j'ai rien fait d'autre) et comme je savais que je ne pouvais pas gérer ce genre de scène, j'ai demandé à ma meilleure amie de prendre le relais (pas le papa, il avait déjà son fils à temps plein)...
mais c'est pas facile...
je m'en veux souvent d'être aussi peu pataiente. mais c'est vrai aussi que je vis une sitauation particumièreemnt stressante depuis des mois et ça n'arrange pas les choses. et mon angoisse la plus profonde, c'est que tous mes impairs puissent laisser des traces indélibiles chez ma fille, la chair de ma chair... Sad Sad

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éducation sans violence   Sam 16 Juil 2005, 23:03

Il est vrai que l'éducation de ses enfants n'est pas facile. Je me remets toujours en question, et par moment je péte un cable ! J'ai l'impression d'avoir toujours de bonnes paroles mais en pratique c'est difficile !!! Et surtout en ce moment avec l'ainé de 6 ans et demi. Il me rend dingue, j'espère de ne pas vous faire peur en disant ça, mais je ne le supporte pas Embarassed , je suis désolée les filles mais il est terriblement embêtant et je suis polie. Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Il ne supporte pas de perdre au jeu, à 6 ans ! ça dérape trop souvent il part dans des délires, il pleure hurle. Il VEUT être le premier, le CHEF pour tout et n'importe quoi. C'est un enfant sensible, à l'école il bouge pas, d'ailleurs il évacue son trop plein sur moi à la sortie ! L'enseignante du CP me disait toujours qu'il est très agréable, il s'intéresse beaucoup, il respecte les règles, d'ailleurs il a très peur d'être puni à l'école, je pense vraiment qu'il ne le supporterait pas !
Alors je lui ai mis sa première vrai fessée à 6 ans, dans le bain, il y avait sa soeur avec lui. Il me cherchait vraiment, il cherchait les poux, mais je suis incapable de vous dire le sujet de notre conflit. Je me souviens, de la fessée, de cette fessée, je m'en veux, lui il a trouvé ça normal, ça m'avait m^me très surpris. Plusieurs années sans violence, il avait "droit "à une tape sur les fesses peut être une ou deux fois par an, vraiment je suis contre la fessée, la violence engendre la violence. Mais en ce moment précis où j'écris, j'ai la main qui part. Je discute vraiment beaucoup avec lui, mais bon là rien à faire, d'ailleurs je suis plus très sympa dans mon langage, pas vulgaire, mais il m'énerve dans son comportement ! Des exemples : il se fait vomir (pas en ce moment ça fait 2 ou 3 mois qu'il ne vomit plus), il ne supporte pas la douleur, il tombe il hurle. Il se mets la pression : il fait du judo. Il flippe face à son adversaire, et encore et toujours il pleure lors de son combat. Il ne gère pas ses émotions. Je lui donne du placebo... et j'ai consulté un homéo.
Le premier enfant trace le chemin aux parents, ce n'est pas la meilleure place. Pour le second on a déjà pris la place de parents, d'ailleurs souvent on le voit avec l'allaitement. L'allaitement n'a pas été réussit comme on veut pour bébé 1 alors que bébé 2 ça va mieux. C'est fréquent. Je plus d'assurance avec Lucie.
Quant à Lucie tout va pour le mieux... I love you
Alors peut être est il jaloux de sa soeur ? son papa est en déplacement, pas très présent ?
Pour conclure, je rejoins vraiment vos positions, mais j'ai du travail à faire sur moi encore, je m'améliore en grandissant plutôt en vieillissant Neutral ... mais j'ai encore du boulot.

De plus j'ai commandé des livres, Elisa Wink , "l'intelligence du coeur" et "au coeur des émotions de l'enfant" sur amazone. Et hors sujet j'ai pris aussi un des livres de Fichaux, elle en a écrit plusieurs je ne savais plus lequel que tu me conseillais, et aussi "les assiettes végétariennes".

J'ai pris le temps d'écrire, je manque vraiment de temps, c'est un sujet passionnant, je n'arrive plus trop à suivre en ce moment les différentes discussions, j'ai des loupés, pfff je me rattrapperai plus tard.

En espérant que la lecture m'aide pour Julien, j'ai vraiment besoin de prendre de recul, d'être plus zen, encore des paroles !!!!!!!

katy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éducation sans violence   Dim 17 Juil 2005, 07:44

En te lisant Katy, je me dis que c'est vraiment ça, la vie. Ce que l'on sait qu'on doit faire et ce qu'on fait réellement parce qu'on est fatiguée, surmenée, occupée ou préoccupée par autre chose. Mais, ils sont aussi comme ça nos enfants! Ils ont aussi parfois la tête ailleurs, des envies impromptues, ce ne sont pas des enfants théoriques. Je pense que le mieux est d'agir le plus possible en phase avec les moyens en lesquels on croit. Tu comprends ce que je veux dire. Bien sûr, nous ne sommes pas des mères parfaites, mais nous faisons de notre mieux et ça, je pense qu'on doit le dire à nos enfants. Il m'est déjà arrivé de dire à Lola que ma réaction n'était pas la bonne ou pas celle que j'ai d'habitude, mais que parfois les journées sont plus difficiles et qu'il faut en tenir compte. De la même manière que mes demandes sont différentes quand elle rentre de l'école par ex, parce que je sais qu'elle est fatiguée et qu'alors, elle devient hyper sensible par rapport à l'ambiance et à ce qu'on dit. On essaie de rester en équilibre entre nos émotions et les leurs, mais il y a des jours, c'est tellement plus difficile que d'autre.
Moi aussi, j'ai un mari aux horaires irréguliers, fort pris par son travail avec des absences en soirée et le week-end. Et malgré toute l'attention qu'il porte à ses filles, je sais qu'il y a des jours où c'est vraiment dur pour Lola. Si je suis fatiguée ces jours-là, le risque d'avoir des accrochages augmente, alors, ces jours-là, j'essaie de m'adoucir un peu, de lâcher prise sur des choses qui ne sont finalement pas si importantes que ça.
En même temps, ce sentiment de culpabiblité que l'on a par rapport à certaines réactions que l'on a et cette constante remise en question, c'est quelque chose de positif, la critique ça nous fait avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Tanaquil
Reine de la culotte fantôme


Nombre de messages : 2799
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2005

MessageSujet: Re: éducation sans violence   Dim 17 Juil 2005, 07:56

coucou

j'ai moi aussi commandé le bouquin d'Isabelle Filiozat (merci Elisa study )
et je voulais aussi remercier Tchin Tchin car il y a un mois j'ai voulu commander en librairie le bouquin d'Olivier Maurel La Fesséeet la libraire m'avit dit qu'il était en rupture d'édition or je suis allée hier soir sur le site de Maurel que Tchin tchin a mis en lien et on peut l'obtenir directement auprès de l'auteur ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alabridansmachambre.com
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: éducation sans violence   Dim 17 Juil 2005, 12:12

sandra a écrit:

pour l'instant j'ai pas trop de mal avec Asia qui va avoir 3 ans le 1° septembre prochain. elle a toujours été plutôt calme et n'a jamais vraiment fait de "caprice", pourvu que ça dure!

parcontre c'est Axl du haut de ses 17 mois qui me donne beaucoup de mal et ça fait déjà plusieurs mois!
il ne peut pas s'empêcher de toucher à tout, vider les placards, sortir les cd et vidéo, toucher les appareils hifi/vidéo....
j'en peux plus, je ne sais vraiment plus quoi faire avec lui! que je lui explique calmement pourquoi je ne veux pas qu'il touche aux appareils.... ou que je lui crie dessus + une tite claque sur la main ( Boulet ) parce que ça fait 10 fois que je répète, ça ne marche pas!!!
et y a des jours, quand je suis pas très bien lunée, je sors facilement de mes gonds. et j'en suis pas fière, croyez-moi!

en fait c'est exactement le même problème chez moi. je pense aussi qu'on ne peut pas appliquer la même éducation sur tous les enfants car aucun n'est pareil. et personnellement j'ai beau appliqué la méthode de communication dont parle Angie, ben ça ne marche pas tout le temps, et il y a des moments où je retrouve bloquée. je ne sais plus quoi faire. plus de solution. bien sûr que la fessée n'en est pas une non plus!!
voilà un récapitulatif de ce matin :
- 11h alors que j'étais sur le forum, Faustine qui ne supporte pas que je ne m'occupe pas d'elle, a coupé une fois de plus l'ordinateur. bing. la dernière fois, la bécane n'a pas voulu repartir. elle sait qu'elle n'a pas le droit d'y toucher, je lui ai expliqué que c'était à moi et qu'elle pouvait le casser. elle l'a fait exprès car je ne m'occupais d'elle. j'ai râlé et lui ai dit de filer dans sa chambre car je n'étais pas contente. elle en a rien eu à faire.... drunken
- 11h30 : je suis aux toilettes je lui dis que je vais prendre ma douche. elle fonce dans la salle de bain et ouvre le robinet (eau chaude) à fond. elle sait qu'elle n'a pas le droit d'y toucher, je lui ai déjà expliqué 20000 fois qu'elle peut se brûler (et elle comprend). je l'entends qui ferme puis rouvre puis ferme puis rouivre le robinet. quand j'arrive elle m'attend près de la baignoire, le robinet d'eau chaude ouvert en grand. ben là, je lui ai collé une fessée. j'ai trop peur qu'elle se brûle.et quand j'ai vu la marque rouge de ma main sur sa cuisse, j'ai eu honte de moi. en mêm temps je me dis : quoi faire pour l'en empêcher ??? je ne veux pas mettre des protège-machins partout, des barrières, des blocs-portes etc... ça ne serait pas lui rendre service. il faut comprenne qu'il y a des choses qu'elle peut faire. d'autres non.
j'ai beau expliquer pourquoi j'interdis, ça ne marche pas. elle me teste. elle brave l'interdit jusqu'au bout.
- après le déjeuner, elle recommence à me "braver": elle s'enferme dans ma chambre. je lui dis d'ouvrir la porte. une fois. deux fois. trois fois. à chaque fois que j'ouvre, elle referme. j'essaie de la distraire pour qu'elle pense à autre chose. ça ne marche pas. je lui dis qu'elle n'aura plus le droit d'aller dans ma chambre et de se rouler sur mon lit si elle continue. elle s'arrête pour réfléchir (ah... je crois que ça y est, j'ai trouvé !!! cheers ) loupé. elle referme la porte... cette fois, j'ai tenu bon, je ne lui ai pas donné de fessée, mais ça a duré 10 minutes comme ça. elle voulait jouer. ou me tester. ou.... :silent:
c'est dans ces moments là que je ne sais plus quoi faire. ou alors je ne lui explique pas suffisamment les choses. mon message n'est pas suffisamment clair... scratch

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par le Lun 18 Juil 2005, 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sandra
Fan de Guns 'n Roses


Nombre de messages : 10242
Age : 36
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: éducation sans violence   Dim 17 Juil 2005, 12:18

ah Véro, je sais ce que c'est!
Axl est pareil, c'est dur de ne pas s'énerver quand ça fait 20 vingt qu'on se répète!

Axl n'arrête pas de me piquer mes bouteilles de parfum.
pourtant je les ai mises au fond hors de portée, enfin c'est ce que je croyais! il arrive à monter sur la bordure du meuble, sur la pointe des pieds et en tendant le bras il arrive à les attrapper! Evil or Very Mad

sans compter qu'il met tout et n'importe quoi à la bouche ça ménerve!
Revenir en haut Aller en bas
http://sandragnr540.spaces.live.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éducation sans violence   Dim 17 Juil 2005, 22:27

Elisa a écrit:


Tout d'abord, pour éviter de me voir répondre que je me prends pour une mère parfaite er tout le toutim comme sur le forum orange, je vais faire un peu d'histoire...la mienne Wink


merci elisa d'avoir lancer le sujet car je pense que c'est en abordant le plus souvent le sujet qu'on peut se remettre en question
(et dans ce forum les mauvais esprit sont partis)

je participe tout les mois aux réunions de la lll afin de me souvenir pourquoi j'allaite JE VEUX BRISER LA CHAINE dommage qu'il n'existe pas de réunions afin de discuter entre maman sur comment aborder les crises de nos ptibous

Ma petite à 8mois et demi mais actuellement on me félicite pour sa sagesse mais on ne me fera pas de cadeaux si elle vient a faire une crise dans un magasin j'essaierai d'être détaché par rapport au regard des autres (car c'est un facteur stressant)

Comme je ne souhaite pas parler de chose que je ne sais pas je parlerai donc de relaxation, il faut savoir conserver des moments à soi ou on écoute un morceau de musique ou bien qu'on s'isole 10-15 min sans bruit sans facteur stressant afin de se ressourcer, et ainsi mieux aborder la vie au quotidien.

si votre ptibout fait une colère envoyer le à l'autre bout de la pièce expliquais lui qu'il vous a enervé et que vous avez besoin d'être seule, comme l'a dit elisa faite de l'écoute active parfois nos ptitbous s'enerve car les choses leur paraissent difficiles insurmontables et mettre des mots sur des maux

enfin voila je ne peux apporter que de la théorie mais j'avoue que boulot + fatigue + stress on peut péter un cable mais il faut savoir se conserver faire la sieste quand on peut apprecier des moments de la vie se dire qu'on est heureux.
regarder des photos ......prendre un bain avec plein de mousse ....retrouver son esprit d'enfant (on entre facilement dans un rôle d'adulte et on oublie parfois de rire de chose imaginaire) essayer justement un fois dans votre journée de rire de votre imagination c pas facile mais ça fait du bien de savoir qu'on peut être drôle.

afin voila ma liste de possibilité est encore longue j'ai une imagination débordante (il faut dire que j'ai joué à la barbie jusque 15 ans et j'adorais ça)

j'éspére pouvoir garder et appliquer mes théories

bonne nuit
syl et sa ch'ti bélote
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éducation sans violence   Lun 18 Juil 2005, 08:54

Si si il y a des reunions sur ce genre de thème.
La LLL en organise parfois (voir sur le site lllfrance.org réunions bambins ou parentalité tu peux peut-être en parler a ton animatrice pour qu'elle en organise une, tu es dans quelle région?), et aussi d'autres assos, comme la maison de l'enfant, l'asso de Catherine Dumontheil (celle qui a ecrit deux livres tres tres chouettes: elever son enfant autrement et poser des limites a votre enfaant). On peut même devenir parents relai pour organiser soi même ce type de réunions, Catherine fournit une formation. Si certaines veument en savoir plus et permettre a d'autres mamans de discuter de ce sujet pas facile voila le site :

http://www.webzinemaker.net/maisonenfant/index.php3?action=page&id_art=85746

Elle organise aussi des stages "vivre en famille", où elle donne justement des pistes pour elever les enfants sans violence.
http://www.webzinemaker.net/maisonenfant/index.php3?action=page&id_art=1601

Elisa
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: éducation sans violence   Lun 18 Juil 2005, 10:28

Hum. Bon sujet.
Moi je crois que je suis en train de rentrer dans la période fatidique avec maelle........14 mois. On lui explique les choses, beaucoup. Mais surtout j'applique l'écoute active. Difficile avec un petit qui ne parle pas encore.
J'ai la chance d'avoir une maman qui fait une formation pour être térapeuthe "Karl Roggers". Tout est basé sur l'écoute active, l'accueil et l'acceptation inconditionnelle de l'autre. Comme elle garde Maelle un jour par semaine, elle m'aide beaucoup dans mes questions, problèmes de dodo....... Je viens de passer une semaine avec elle en vacances. J'ai appris beaucoup à son contact. La chaine est brisée chez nous. Grace à elle. Maelle débute la génération du renouveau!!

En fait, j'applique cette écoute depuis la naissance de Maelle. Je réponds à ses besoins......et je continue aujourd'hui. N'empêche que c'est très efficace surtout en ce moment lorsqu'elle pique des crises quand on lui empêche de faire quelque chose ou qu'elle veut être tout le temps dans les bras.

C'est vrai qu'il faut faire des efforts parce que le naturel "tais toi..." revient au galop. Quand j'étais petite, c'était ce système qui prévallait à la maison. Je n'ai jamais été frappée. Mais je n'avais pas le droit d'exprimer ce que je ressentais. D'où une opposition très dure très vite.
Aujourd'hui on se rattrape avec ma mère. Tout est dit mais surtout dans le ressenti. C'est génial!!

j'adore ce forum
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: éducation sans violence   Lun 18 Juil 2005, 12:00

gladys a écrit:
j'adore ce forum
moi aussi.
et j'ose beaucoup plus dire ce que je pense ici, que ce soit sur l'allaitement (et le sevrage de nuit, par exemple) ou les problèmes d'autorité (et de fessée); au moins y a pas de réponses trop moralistes. on peut discuter, échanger, se remettre en question... sans être jetée.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éducation sans violence   Lun 18 Juil 2005, 12:26

veroV a écrit:
gladys a écrit:
j'adore ce forum
moi aussi.
et j'ose beaucoup plus dire ce que je pense ici, que ce soit sur l'allaitement (et le sevrage de nuit, par exemple) ou les problèmes d'autorité (et de fessée); au moins y a pas de réponses trop moralistes. on peut discuter, échanger, se remettre en question... sans être jetée.


Vraiment idem pour me. C'est différent ici. On s'échange nos expériences tout simplement, je m'y sens bien.
Véro, un jour tu disais admirer les connaissances d'Annem (moi aussi d'ailleurs Wink ), mais nous pouvons aussi te faire le même compliment sur l'allaitement I love you , l'allaitement c'est ton rayon, comme Elisa le bio.

Bises à vous les mamans
katy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éducation sans violence   Lun 18 Juil 2005, 14:48

Elisa a écrit:
Si si il y a des reunions sur ce genre de thème.
La LLL en organise parfois (voir sur le site lllfrance.org réunions bambins ou parentalité tu peux peut-être en parler a ton animatrice pour qu'elle en organise une, tu es dans quelle région?), et aussi d'autres assos, comme la maison de l'enfant, l'asso de Catherine Dumontheil (celle qui a ecrit deux livres tres tres chouettes: elever son enfant autrement et poser des limites a votre enfaant). On peut même devenir parents relai pour organiser soi même ce type de réunions, Catherine fournit une formation. Si certaines veument en savoir plus et permettre a d'autres mamans de discuter de ce sujet pas facile voila le site :


merci elisa j'habite dans le 59 le nord
alors je vais chercher ce genre de réunion pour toujours garder dans mon esprit mon concepte d'education et ne pas me laisser envahir par une société qui estime que j'en FAIS DE TROP.

moi aussi j'adore ce forum (d'ailleurs je lis le forum orange mais je ne post jamais) il faudrait un jours faire aussi notre PIKENIKE lol! lol! :lol!:je raméne un flan a la noix de coco

syl et sa ch'ti bélote (promis dés que j'ai le temps je mettrai la recette on vient de loin pour le manger )
Revenir en haut Aller en bas
Annem
Fée des granules


Nombre de messages : 12920
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: éducation sans violence   Lun 18 Juil 2005, 16:22

katy a écrit:

Véro, un jour tu disais admirer les connaissances d'Annem (moi aussi d'ailleurs Wink ), mais nous pouvons aussi te faire le même compliment sur l'allaitement I love you , l'allaitement c'est ton rayon, comme Elisa le bio.

tout à fait d'accord avec cette remarque, vero est une mine d'or sur l'allaitement et elisa sur le bio ou l'éducation. :dwarf: mais je suis sûre qu'en cherchant bien on trouverait le petit truc qui fait la spécificité de chacune d'entre nous.

annem ^_^/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: éducation sans violence   Aujourd'hui à 05:59

Revenir en haut Aller en bas
 
éducation sans violence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» PDF sur l'éducation sans fessée
» l'éducation de son enfant sans frustration
» Creme solaire sans paraben ni parfum?
» Nouveau Mustela sans paraben
» A boire sans soif ! (Shweppes pêche light)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: ETRE UNE MAMAN VIOLETTE :: bébé et enfant au quotidien-
Sauter vers: