LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 allaitement et cancer de l'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: allaitement et cancer de l'enfant   Lun 02 Avr 2007, 21:22

je viens de lire plusieurs bouquins laissant entendre, d'après plusieurs études, que l'allaitement maternel protégerait du cancer.

1. il existerait dans le lait des cellules tueuses, qui auraient la capacité de s'attaquer aux cellules cancéreuses sans détruire les cellules saines. des études sont en cours.

2. il semblerait que le fait de nourrir des bébés avec du lait d'un autre mamifère altère son ADN et créerait à long terme une dégénérescence des cellules du corp humain.
Depuis plus de 50 ans, une grande majorité de personnes dans les pays industrialisés ont été élevées au lait de vache (lait concentré sucré il y a 50 ans, puis lait maternisé, puis lait industriel). le taux croissant de cancers à l'âge adulte pourrait être aussi expliquer par ce phénomène.

3. des études faites ces dernières années prouvent que les bébés allaités au delà de 6 mois avaient moins de risque de développer une leucemie ou un lymphome (maladie de Hodgkins) qui sont les deux cancers les plus fréquents chez les enfants que les enfants nourris au lait industriel.


http://maternage.free.fr/alteration_adn.htm

ETUDE PRELIMINAIRE SUR LES ALTERATIONS DE L'ADN CHEZ LES BEBES NON ALLAITES

(Pediatrics International, avril 2002, vol.44, n°2, pp. 127-130(4)) Dündaröz R. ; Aydin H. I. ; Ulucan H. ; Baltaci V. ; Denli M. ; Gökçay E.

Résumé :

Contexte : Le lait maternel présente de nombreux avantages pour les bébés, y compris une protection contre les risques de cancer, et plusieurs études ont mis en évidence ces avantages. Dans cette étude, on a comparé les altérations de l'ADN chez des bébés nourris avec du lait humain et des bébés nourris avec du lait de vache.

Méthodes : le degré d'altérations génétiques dans les lymphocytes du sang périphérique de bébés nourris principalement avec du lait de vache et de bébés nourris avec du lait maternel a été étudié en analysant les échanges de chromatides soeurs, qui représente une bonne mesure des altérations chromosomiques. Chaque groupe était constitué de 30 bébés, âgés de 9 à 12 mois.

[ chromatide (définition du Larousse) : chacune des deux copies identiques du chromosome unies par le centromère ; j'en conclus donc que les chromatides soeurs sont les chromatides appartenant à un même chromosome.]

Résultat : un accroissement significatif (P < 0.0001) de la fréquence des échanges de chromatides soeurs a été trouvé chez les bébés non allaités (taux moyen par cellule +/- SD : 8.66 +/- 1.15) par rapport aux bébés allaités (taux moyen par cellule +/- SD : 4.93 +/- 0.82).

Conclusion : A notre connaissance, il n'y a eu aucune étude publiée étudiant le taux d'échange de chromatides soeurs en relation avec les altérations de l'ADN chez les enfants non allaités. Les mécanismes moléculaires de l'altération de l'ADN causée par l'absence de l'effet protecteur du lait humain restent à analyser.

Texte de l'article :

De nombreux bébés, dans le monde entier, sont toujours nourris avec des préparations à base de lait de vache ou avec du lait de vache pendant leurs premiers mois, en lieu et place de l'allaitement, et ce malgré un encouragement actif de l'allaitement par plusieurs auteurs. L'hypothèse a été faite que le lait humain pouvait fournir aux bébés une meilleure capacité à faire face aux futures agressions mutagènes en agissant sur l'interaction entre les agents infectieux et le système immunitaire en développement de l'enfant , ou directement en agissant sur le développement à long terme du système immunitaire de l'enfant.

Notre compréhension des événements génétiques sous-jacents au cancer a fortement augmenté ces dernières années, et les données actuelles laissent à penser que les altérations de l'ADN peuvent conduire à une croissance cellulaire déréglée et en fin de compte au cancer. La relation entre les altérations de l'ADN et la carcénogénèse chez le jeune enfant reste peu claire, mais l'effet protecteur du lait humain contre le développement des tumeurs malignes [ malignity = malignité d'après le Robert et Collins = caractère malin d'une maladie ou tumeur d'après le Larousse] pendant l'enfance ou à l'âge adulte a été souligné dans plusieurs études. Il a également été signalé que le lait artificiel pour nourrissons, c'est-à-dire l'alimentation à base de lait non humain, pouvait accroître le risque de cancer en général ou de certains cancers ou groupes de cancers spécifiques, ainsi que le risque de maladies telles que le diabète de type 1 et la maladie de Crohn.

Dans cette étude, des bébés nourris exclusivement avec du lait de vache ont été comparés avec des bébés nourris avec du lait humain pendant au moins 6 mois. Le degré d'altérations génétiques dans les leucocytes du sang périphérique de bébés a été étudié au moyen de l'analyse de la fréquence des échanges de chromatides soeurs (SCE). Le SCE est considéré comme étant un indicateur simple, rapide et représentatif pour tester le potentiel génotoxique d'une variété d'agent mutagénique et carcinogène. Les échanges de chromatides soeurs découlent de cassures dans l'ADN et de la réversion des fragments brisés à une position presque équivalente après échange entre les deux chromatides soeurs d'un même chromosome et par conséquent leur formation dépend de la phase S du cycle cellulaire ou des processus de duplication de l'ADN.
LAIT ANTI-CANCER

The anticarcinogenic conjugated fatty acid, 9C, 11t-18 : 2, in Human Milk : confirmation of its presence, RG Jensen et al. JHL 1998 ; 14 : 23-27.
Un des isomères d'un acide linoléique conjugué connu pour inhiber in vitro la prolifération des cellules tumorales mammaires, a été détecté dans le lait de femme.
Ainsi pourrait-il à la fois protéger la femme qui allaite, vis à vis du cancer du sein, et avoir un impact sur les fonctions immunitaires de l'enfant allaité.


http://maternage.free.fr/allaitement_et_cancer.htm

CORRELATIONS ENTRE ALIMENTATION ET CANCER CHEZ LES ENFANTS


Review of the evidence for an association between infant feeding and childhood cancer.
MK Davis. Int J Cancer Suppl 1998 ; 11 : 29-33.

Afin de faire le point sur les éventuelles associations entre alimentation et cancer chez les enfants, l'auteur a passé en revue 9 études sur ce sujet effectuées dans 6 pays différents, évaluant les corrélations entre l'alimentation infantile, les lymphomes et la maladie de Hodgkin.
Le résultat de toutes ces études donne à penser que les enfants qui n'ont pas été allaités ou ne l'ont été que peu de temps présentent un risque plus élevé de maladie de Hodgkin que les enfants qui ont été allaités pendant 6 mois et plus ; par contre, il n'y avait pas d'élévation du risque de lymphome non-Hodgkiniens et de leucémie lymphoblastique aiguë chez les enfants nourris au lait industriel. La maladie de Hodgkin présente à la fois les caractéristiques d'un trouble complexe de l'immunité cellulaire et d'une infection chronique. Le lait humain contient de nombreux facteurs anti-infectieux, et stimule le développement du système immunitaire de l'enfant. Les enfants nourris au lait industriel doivent affronter les agents infectieux sans l'aide des substances qui sont normalement prévues pour l'aider. Le lait humain peut rendre l'enfant plus apte à négocier les agressions de son système immunitaire, directement en soutenant l'action du système immunitaire de l'enfant, et indirectement en jouant un rôle majeur à long terme dans la mise en place des réactions immunitaires.

Des recherches plus détaillées sont nécessaires pour confirmer la corrélation entre l'alimentation infantile et la prévalence de certains cancers chez les enfants. Des données détaillées sur l'alimentation reçue par l'enfant sont nécessaires pour que ces études soient vraiment fiables. En outre, de telles études, portant spécifiquement sur l'évolution de l'immunité cellulaire chez des enfants allaités et des enfants nourris au lait industriel seraient particulièrement intéressantes pour mieux comprendre ces phénomènes.


ALLAITEMENT ET RISQUE DE LEUCEMIE AIGUË PENDANT L'ENFANCE

Breast-feeding and risk of childhood acute leukemia. X Ou Shu, MS Linet, M Steinbuch et al.
J National Cancer Inst 1999 ; 91(20) : 1765-72.


Les effets négatifs à long terme de l'alimentation au lait industriel restent peu étudiés. Toutefois, des études ont retrouvé que ce type d'alimentation augmentait le risque de maladie de Hodgkin et de lymphome pendant l'enfance. Le but de cette étude était d'évaluer les corrélations entre le risque de leucémie aiguë pendant l'enfance et l'alimentation reçue au début de la vie.

Une cohorte de 1744 enfants, âgés de 1 à 14 ans, souffrant de leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) a été enrôlée, et a été comparée à une cohorte de 1879 enfants présentant des caractéristiques similaires mais non atteints de leucémie ; le même protocole a été appliqué à un groupe de 456 enfants âgés de 1 à 17 ans souffrant de leucémie myéloïde aiguë (LMA) et à son groupe témoin de 539 enfants. Toutes les mères ont été interrogées, avec en particulier des questions sur l'alimentation de l'enfant.

Le fait d'avoir été allaité induisait un abaissement de 21% de la prévalence de ces leucémies (RR pour les deux leucémies prises ensemble : 0,79). L'analyse séparée retrouvait un abaissement du risque plus important pour la
LMA (RR ; 0,77) que pour la LLA (RR : 0,80). Plus la durée de l'allaitement avait été longue, plus le risque de ces deux types de leucémie était abaissé.

Les auteurs concluent que le fait de ne pas avoir été allaité induisait chez l'enfant un risque accru de leucémie aiguë. Si ces résultats sont confirmés par d'autres travaux, des études sur les facteurs du lait humain responsable
de cet état de fait seraient très intéressantes.



IMPACT DE DIVERS FACTEURS SUR LE RISQUE DE CANCER CHEZ LES ENFANTS

Parental occupation and other factors and cancer risk in children : study methodology and non-occupational factors. VB Smulevich, LG Solionova, SV Belyakova. Int J Cancer 1999 ; 83(6) : 712-17.


Cette étude cas témoin a porté sur les facteurs de risque de survenue d'un cancer pendant l'enfance. Pour ce faire, on a comparé une cohorte de 593 enfants âgés de 0 à 14 ans, dont le cancer a été diagnostiqué entre 1986 et 1988 à Moscou. Pour chacun de ces enfants, 2 enfants témoins présentant des caractéristiques similaires ont été recrutés à partir des registres médicaux des services pédiatriques locaux. Les parents de tous ces enfants ont été
interrogés.

Les facteurs de risque détectés étaient : l'existence d'antécédents familiaux de cancer (RR : 1,6), une pathologie survenue pendant la grossesse (RR : 2,9), telle que début de fausse couche, toxémie, traitement hormonal pendant la grossesse. La prématurité était fortement associée à un risque plus élevé de cancer du cerveau (RR : 13,3). Chez les enfants hypotrophiques (nés à terme avec un poids inférieur ou égal à 2500 g, le rapport de risque
pour tous les cancers était de 2,5, et de 4,7 pour les leucémies. Le risque de néphroblastome était corrélé à un poids de naissance > 4000 g. La durée de l'allaitement était inversement corrélée au risque de survenue de tous
les cancers combinés.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par le Mar 03 Avr 2007, 07:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: allaitement et cancer de l'enfant   Lun 02 Avr 2007, 21:27

intéressant tout ça ! Ca fait peur quand même ....
Que je suis contente d'allaiter Alexis et d'avoir allaité Déborah ! Je leur ai donné au moins ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: allaitement et cancer de l'enfant   Mar 03 Avr 2007, 07:28

Et bien voici une piste intéressante pour expliquer la multiplication des cancers dans nos sociétés...
Mais ça fait peur... moi j'ai pas été allaitée plus de 3 semaines et Martin pareil... Heureusement Félix a eu 8 mois de lait maternel... mais est-ce suffisant???... pffff...
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: allaitement et cancer de l'enfant   Mar 03 Avr 2007, 07:32

Odré a écrit:
moi j'ai pas été allaitée plus de 3 semaines et Martin pareil... Heureusement Félix a eu 8 mois de lait maternel... pffff....

moi je n'ai pas du tout été allaitée.... Confused

Sylvain non plus. quand j'ai vu que ça parlait de Hodgkins, ça m'a fait tilt.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sonia
Suissesse de Belgique


Nombre de messages : 3017
Age : 38
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: allaitement et cancer de l'enfant   Mar 03 Avr 2007, 08:55

J'aime toujours lire ce genre d'article car je me dis que j'ai bien fait et que je suis fier d'avoir allaiter Ethan 15 mois et Alyssa (pour l'instant 7 mois...)

Par contre, ma soeur et moi avons été allaité 2 mois environ... mais mon mari rien... selon ça mère, elle n'avait pas de lait pornawak

soit.... article interessant !
Revenir en haut Aller en bas
https://bmoris.home.cern.ch/bmoris
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: allaitement et cancer de l'enfant   Aujourd'hui à 12:17

Revenir en haut Aller en bas
 
allaitement et cancer de l'enfant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» allaitement d'un grand enfant
» Les bienfaits de l'allaitement maternel sur l'enfant
» allaitement et lien mère/enfant
» Allaiter son 3ème enfant
» Allaitement et reprise du travail : comment faire accepter les biberons ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: ETRE UNE MAMAN VIOLETTE :: bébé et enfant au quotidien-
Sauter vers: