LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 la croissance des bébés allaités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: la croissance des bébés allaités   Lun 16 Juil 2007, 15:11

Allaiter Aujourd'hui n°71 - Le point sur...

La prise de poids des bébés allaités :
les nouvelles données de l’OMS et les données françaises (1)


La prise de poids des bébés allaités est un sujet de préoccupation fréquent chez les parents. Le bébé prend-il du poids « trop lentement » ou au contraire « trop vite » et les mères s’interrogent sur la qualité de leur lait et plus subtilement sur leurs capacités à allaiter leur enfant et leurs compétences globales de mère. L’absence de repères directs sur la quantité de lait que prend le bébé au sein contribue à entretenir une méfiance sur la possibilité d’allaiter exclusivement un bébé tout en lui assurant une croissance optimale.
Dans les premiers jours qui suivent la naissance, les parents devraient avoir reçu les informations de base leur permettant de se rassurer quant à la croissance de leur bébé et en cas d’inquiétude, de pouvoir rechercher de l’aide auprès de personnes expérimentées.


Entre 0 et 3 ans, l’étude menée par l’OMS sur la croissance des bébés et dont les premiers résultats ont été publiés en 2006, apporte des éléments nouveaux qui méritent d’être présentés aux parents et aux professionnels. Nous avons comparé ces données avec celles du carnet de santé français pour les courbes de poids entre 0 et 2 ans.

Important : les critères donnés par la suite doivent être entendus comme des indications à intégrer dans une analyse globale de l’état de santé du bébé. En particulier, la prise de poids n’est pas le seul critère à considérer, l’augmentation de taille ou de stature et de périmètre crânien est également à prendre en compte. En cas d’inquiétude, ne pas hésiter à consulter un professionnel habitué aux bébés allaités et se souvenir aussi que certains bébés ne respectent pas ces critères et se développent tout à fait bien !



A la naissance et dans les premiers jours

La plupart des bébés vont perdre du poids dans les premiers jours qui suivent la naissance. Cette perte de poids est physiologique, le bébé passe du monde utérin, où il baigne dans le liquide amniotique, au milieu aérien. Plus le bébé va recevoir de colostrum, ce lait particulièrement adapté que fabrique la mère depuis le deuxième trimestre de la grossesse, plus la perte de poids est limitée. Ceci justifie toutes les recommandations françaises sur l’intérêt de commencer l’allaitement le plus tôt possible dès la naissance [1] et de favoriser les tétées fréquentes, au moins 8 fois par 24 h et souvent, bien plus. Cette façon d’allaiter dite « à la demande », qu’on pourrait plus justement appeler « au signal d’éveil », n’est efficace que si les tétées le sont.

Les parents devraient savoir que :
- la capacité de l’estomac de leur bébé est petite à la naissance, en moyenne 5 ml (une petite bille) ; les petites quantités de colostrum (entre 35 et 50 ml le premier jour) que délivre le sein respectent donc parfaitement cette donnée physiologique ;
- la plupart des bébés ont un rythme irrégulier de tétées, dormant plusieurs heures puis disposés à téter entre 5 et 10 fois sur 2 ou 3 heures ;
- il n’est pas souhaitable d’attendre que le bébé pleure pour le mettre au sein ; on peut proposer le sein à un bébé quand il est éveillé et calme et même quand il dort en phase de sommeil paradoxal (repérable par exemple aux mouvements des yeux derrière les paupières) ;
- le bébé reçoit d’autant plus de lait qu’il est placé dans une position confortable, bien tenu contre sa mère [2] ;
- la sensibilité des seins est normale la première semaine, une vraie douleur doit inciter à rechercher de l’aide auprès d’une personne compétente qui observera une tétée complète.

Les protocoles de maternité prévoient une intervention quand la perte de poids du bébé atteint 10 % de son poids de naissance. Plus un bébé perd de poids, plus il a tendance à dormir et parfois à réclamer moins vigoureusement à téter, et plus l’allaitement peut être difficile à mettre en place. Il est nécessaire de revoir la conduite de l’allaitement et l’efficacité du bébé au sein si [3]
- la perte de poids dépasse 7 % du poids de naissance ;
- le bébé continue à perdre du poids au 4ème jour de vie ;
- le bébé ne reprend pas de poids au 5ème jour ;
- le bébé n’a pas repris son poids de naissance au 10ème jour.

Rappelons que pendant les 4 à 6 premières semaines de vie, un bébé exclusivement allaité qui reçoit la quantité de lait adaptée à ses besoins, mouille d’urine 6 couches jetables et fait au moins 3 selles moyennes sur 24 heures [4]. Par selle moyenne, on entend une selle aussi grosse que la paume du bébé. Passés les 5 premiers jours, les selles sont molles ou franchement liquides, de couleur jaune à marron vert [5].


L’étude multicentrique de l’OMS

Cette étude avait pour objectif de fournir les normes standardisées pour la croissance des bébés. Le protocole de recherche comprend au total plus de 12000 nourrissons et enfants nés à terme et en bonne santé, avec une étude longitudinale depuis la naissance jusqu’à l’âge de 24 mois de 300 nouveau-nés par site et une étude transversale d’enfants de 18 à 71 mois portant sur 1400 enfants par site. Les principaux critères de sélection des enfants incluaient l’absence de maladies et de difficultés socio-économiques, le souhait de la mère d’allaiter au moins un an et l’absence de tabagisme maternel. De nombreuses précautions [6] ont été prises pour garantir une qualité optimale des résultats :
- formation initiale du personnel chargé de l’étude et séances régulières de formation continue ;
- étalonnage régulier des instruments de mesure de la croissance (balance, toise …) ;
- soutien des familles pour l’allaitement (exclusif ou quasi-exclusif jusqu’à au moins 4 mois) et pour la qualité nutritionnelle des aliments introduits lors de la diversification ;
- évaluation permanente de la qualité des questionnaires remplis et des mesures effectuées.
Six sites ont été sélectionnés : Davis aux USA, Oslo en Norvège, Muscat à Oman, Accra au Ghana, New Delhi en Inde et Pelotas au Brésil. Les mesures effectuées comprennent entre autres le poids, la taille, le périmètre crânien et des tests de développement psychomoteur.


Les résultats


Les premiers résultats sur la croissance physique des enfants sont disponibles sur le site de l’OMS :
http://www.who.int/childgrowth/standards/en/index.html
Parmi les 1743 enfants enrôlés dans l’étude longitudinale, 52 % ont été allaités selon les critères de l’étude jusqu’à 24 mois, tous pays confondus. Ce pourcentage varie beaucoup d’un site à l’autre, de 23 % au Brésil à 72 % au Ghana. 75 % des enfants ont été allaités quasi-exclusivement pendant au moins 4 mois et 68 % étaient toujours allaités à 1 an.
Une des premières conclusions de l’étude est que les enfants de tous les pays ont un développement comparable en moyenne. Ceci confirme que des enfants nés à terme et en bonne santé de mères non fumeuses et correctement nourries, allaités selon les recommandations de l’OMS, ont en moyenne une croissance similaire quel que soit leur pays d’origine, voir figure 1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Figure 1 : Comparaison de la stature moyenne des populations d’enfants étudiés par pays entre 0 et 24 mois.




Il existe de plus une différence significative entre la prise de poids des bébés garçons et celle des bébés filles, voir Figure 2. Après 3 mois, cette différence est d’environ 600 g entre les courbes de poids moyen (50ème percentile).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Figure 2 : étude multicentrique de l’OMS, comparaison des poids moyens des garçons et des filles entre 0 et 24 mois.






Comparaison des données de l’OMS avec les courbes utilisées en France


Les données fournies dans le carnet de santé français sont utilisées depuis 1979 et ont été établies en étudiant des enfants majoritairement non allaités. Il n’y a pas de distinction entre garçons et filles mais on mentionne que sur les graphiques du carnet, les courbes du haut s’appliquent plus aux garçons et les courbes du bas correspondent plus aux filles.


Comparaison pour les premiers mois

Pour les bébés entre 0 et 6 mois, une prise de poids jugée normale selon les critères français peut être considérée insuffisante selon l’étude de l’OMS. L’écart entre les deux jeux de données pour les premiers mois peut aller jusqu’à 1000 g (voir figure 2 à 3 mois). Ce résultat ne doit pas pour autant alarmer les parents dont le bébé prend moins que les chiffres annoncés par l’OMS : une prise de poids modérée et régulière permet un développement normal de l’enfant, y compris sur le long terme et la croissance en taille est sur ce point un critère plus pertinent. (Je remercie ici le Dr Marchalot, pédiatre à Vire, pour son analyse issue de son expérience clinique.)
La prise de poids est dans la plupart des cas directement liée au nombre de tétées et à leur efficacité et plus généralement au respect du rythme propre du bébé, rythme qui varie suivant les périodes pour un même bébé et d’un bébé à l’autre. Pensons aux fameux jours de pointe où le bébé réclame plus souvent et qui font craindre une baisse de lait ou au bébé qui se manifeste trop discrètement et calme sa faim en suçant ses doigts.
La grande majorité des bébés tète entre 8 et 12 fois par 24 h et les tétées de nuit constituent souvent une part importante de la quantité totale de lait absorbée par 24 h. Les mères impliquées dans l’étude de l’OMS ont scrupuleusement suivi ces principes qui permettent une croissance optimale des bébés et ont, pour ce faire, bénéficié d’un soutien important de la part d’une conseillère en allaitement attitrée. Par 24 h, les bébés de l’étude tétaient en moyenne 10 fois à 3 mois mais encore 9 fois à 6 mois et 5 fois à 12 mois [7] !
Il est logique que dans ces conditions, pour un même poids de naissance, la prise de poids des bébés de l’OMS soit supérieure les premiers mois à ce qu’on observe souvent en France. Dans notre pays, les pratiques en maternité sont inégales et les idées reçues encore bien vivaces sur l’importance de « régler » le rythme du bébé, et sur le nombre « idéal » -c’est-à-dire réduit- de tétées.

A l’inverse, pour les bébés qui prennent « beaucoup de poids » les premiers mois, on comprend que les parents (et les professionnels de santé avec eux) s’inquiètent vis-à-vis du risque de surpoids et d’obésité. En effet, un bébé allaité qui prend tout le lait dont il a besoin peut se trouver très au-dessus de la courbe française alors qu’il suit simplement la courbe établie par l’OMS ! Il est fréquent que des mamans cherchent de l’aide parce qu’elles croient devoir mettre leur bébé allaité au régime.
Rappelons que le non-allaitement augmente le risque de surpoids et d’obésité : « L'existence d'un effet préventif de l'allaitement maternel vis-à-vis d'une obésité ultérieure est aujourd'hui probable, au moins jusque dans l'enfance et l'adolescence. » [8]
Cet effet préventif est d’autant plus important que l’enfant a été allaité longtemps, même après la diversification alimentaire.


Dernière édition par le Lun 16 Juil 2007, 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: la croissance des bébés allaités   Lun 16 Juil 2007, 15:12

Allaiter Aujourd'hui n°71 - Le point sur...

La prise de poids des bébés allaités :
les nouvelles données de l’OMS et les données françaises (2)


Comparaison entre 9 et 24 mois

Pour les bébés garçons de petit poids, les données de l’OMS restent au-dessus des données françaises : l’écart est plus faible que dans les premiers mois, de 200 à 400 g (voir la comparaison sur le 3ème percentile). Pour les bébés garçons de poids élevé, les données françaises coïncident globalement avec les données de l’OMS pour la deuxième année de vie (voir la comparaison sur le 97ème percentile).

Pour les bébés filles, à l’inverse, à partir de 9 mois, on peut être alerté par une prise de poids qui paraît trop faible selon les critères français alors qu’elle est tout à fait en accord avec les données de l’OMS, l’écart pouvant aller jusqu’à 600 g (97ème percentile à 13 mois). Cette inquiétude peut conduire à accélérer l’introduction progressive des solides, à inciter l’enfant à manger plus qu’il ne le fait spontanément … et à faire des repas un moment de stress pour toute la famille. L’étude multicentrique de l’OMS apporte des informations rassurantes pour les parents qui rencontrent cette situation d’une petite fille « trop » mince selon les données françaises.
Pourtant, toutes les études sur la croissance des bébés l’avaient montré avant l’étude de l’OMS : les bébés non allaités prennent plus de poids que les bébés allaités après les premiers mois et ce n’est pas le signe d’un meilleur développement.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Figure 3 : comparaison du 97ème percentile (en partie haute) et du 3ème percentile (en partie basse) pour les 24 premiers mois des bébés garçons entre :
- les données OMS (trait fort) ;
- les données du carnet de santé français (trait pointillé).




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Figure 4 : comparaison du 97ème percentile (en partie haute) et du 3ème percentile (en partie basse) pour les 24 premiers mois des bébés filles entre :
- les données OMS (trait fort) ;
- les données du carnet de santé français (trait pointillé).





En conclusion

Il est donc à espérer qu’en attendant l’intégration de ces données internationales de très grande qualité dans les carnets de santé français, les professionnels en tiennent compte dans leur pratique clinique pour le suivi de la croissance des bébés allaités.

Danièle Bruguières, consultante en lactation certifiée IBCLC, formatrice en allaitement maternel (AM-F, CREFAM)
Glossaire
Le percentile désigne le pourcentage de la population étudiée qui se situe au-dessous de la valeur du percentile
Par exemple, si le 3ème percentile est à 4 kg, cela signifie que 3 % des bébés étudiés pèsent moins de 4 kg et donc, que 97 % des bébés étud iés pèsent plus de 4 kg.

Références
[1] : Allaitement maternel – Mise en œuvre et poursuite dans les 6 premiers mois de vie de l’enfant – Recommandations ANAES, mai 2002, disponible sur www.has.fr.
[2] De la tétée considérée comme une danse entre la mère et son bébé, M. Courdent, Dossier de Allaiter Aujourd’hui n°55, 2003.
[3] Guide clinique pour l’établissement d’un allaitement exclusif de l’ILCA (Association internationale des consultants en lactation) traduction française disponible sur http://www.lactitude.com/text/Guide_ILCA.html.
[4] Le point sur les selles du bébé allaité, Allaiter Aujourd’hui n°58.
[5] Counselling the nursing mother, J. Lauwers & D. Shinskle, 3rd Ed. Jones & Barlett publishers, 2000.
[6] Mise en œuvre de résolutions et décisions – Alimentation du nourrisson et du jeune enfant : étude multicentrique de l’OMS sur la référence de croissance, EB105.INF.DOC./1, OMS, 1999.
L’étude est présentée sur une vidéo sur le site de l’OMS :
http://www.who.int/childgrowth/mgrs/en.
[7] Breastfeeding in the WHO Multicentre Growth Reference Study, Acta Paediatrica, 2006 ; Suppl 450 :16-26. L’article est disponible à : http://www.who.int/childgrowth/standards/Breastfeeding.pdf
[8] Allaitement maternel – Les bénéfices pour la santé de l’enfant et de sa mère, Société française de Pédiatrie, 2005, PNNS1.



www.lllfrance.org
Peut être reproduit, imprimé ou diffusé à condition de mentionner la provenance de cet article.
publié dans Allaiter Aujourd'hui n°71, LLL France 2007_

http://www.lllfrance.org/allaitement-information/aa/point71-prise-poids-bebe-allaite.htm


Dernière édition par le Lun 16 Juil 2007, 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: la croissance des bébés allaités   Lun 16 Juil 2007, 15:12

Croissance du bébé allaité
par le docteur Marie Thirion


=> La perte de poids des premiers jours traduit une perte d'eau

Chez tous les nouveau-nés, le poids diminue au cours des premiers jours après la naissance, en raison d’une perte d’eau liée à l’adaptation à la vie extra-utérine.
Il y a près de 10% d'eau en moins dans le corps d'un nouveau-né entre la naissance et le huitième jour.
Le bébé ne maigrit pas, c'est à dire qu'il ne perd pas des éléments de ses organes.
Il est plus léger parce que moins riche en eau. C'est une adaptation physiologique normale.
Le bébé reprend ensuite du poids de façon plus ou moins rapide. Le poids de naissance est atteint en général entre 4 et 8 jours de vie et au maximum au 15è jour.

Le saviez-vous ?
Le gain de poids du bébé s’évalue habituellement par rapport au poids le plus bas enregistré dans les premiers jours après la naissance.


=> Les courbes de croissance des carnets de santé ne sont pas adaptées à l’enfant nourri au sein

Ces courbes (poids, taille et périmètre crânien) établies par M. Sempé ont en effet deux défauts :
- elles remontent à plus de 30 ans et ne tiennent pas compte des caractéristiques staturo-pondérales actuelles des nourrissons ;
- elles sont basées sur des données recueillies chez des bébés alimentés au lait artificiel.
Des courbes de croissance pour les bébés nourris au sein sont en cours d’élaboration par l’OMS.

=> La croissance staturo-pondérale du bébé allaité est caractéristique
Plus rapide que celle de l’enfant nourri au lait artificiel pendant les 4 premiers mois elle s’infléchit ensuite pour être légèrement inférieure à la fin de la première année.


=> Les chiffres moyens de croissance pondérale habituellement avancés pour le bébé nourri au sein sont de :
- 200 g par semaine pendant les trois premiers mois, soit une prise de poids de 800 mg par mois (allaitement artificiel : 170 ± 50 g/semaine, 700 g/mois) ;
- puis 150 g par semaine au cours des trois mois suivants, soit une prise de poids de 500 g par mois entre 3 et 6 mois (allaitement artificiel : 130 ± 50 g/semaine, 550 g/mois).


=> Si les signes de transfert de lait sont bons, une pesée par semaine est suffisante le premier mois, puis une pesée mensuelle si tout va bien.

Rappel
La croissance staturale moyenne pendant les premiers mois de vie est de :
- 2,5 cm/mois pour la taille ;
- 1,25 cm/mois pour le périmètre crânien.



=> La vitesse de croissance présente d’importantes variations d’un enfant à l’autre

Certains bébés ont une croissance très rapide au départ qui se ralentit ensuite
D’autres ont une croissance plus faible, mais plus régulière.


=> Le bébé nourri au sein à la demande présente un risque moins élevé d’obésité

En effet, il apprend à régler son appétit selon ses besoins réels.
Même si sa mère lui présente très souvent le sein, il ne tète pas toujours de la même façon et reçoit des quantités variables de lait.

=> Le saviez-vous ?
A croissance égale, les bébés allaités au sein consomment une quantité de lait inférieure de 20 % environ à celle prise par les nouveau-nés recevant du lait artificiel !
Ceci s'explique par la remarquable bio-disponibilité du lait humain : tous les nutriments absorbés sont utilisés.
100% du lait étant digéré, les selles peuvent devenir rares vers la fin du premier mois.


=> Toute cassure de la courbe de poids doit conduire à une évaluation de l’état du bébé et de sa manière de téter

On évaluera en particulier :
- les signes d’une tétée efficace : une fois au sein, le bébé tète activement, présente des mouvements de succion amples et réguliers et fait parfois du bruit au moment où il déglutit ;
- les signes de bon transfert du lait (urines et selles) ;
- l’éveil psychomoteur : dès le premier mois, le bébé bien portant accroche le regard, écoute la voix de sa mère et cherche activement le sein quand il se réveille.

=> Evaluation du transfert de lait
En dehors du poids, les éléments permettant d’évaluer le transfert de lait sont :
- les urines : leur volume est directement corrélé à celui du lait ingéré. Des urines abondantes (changes mouillés 6 à 8 fois par jour) et claires témoignent d’un bon transfert du lait.

- les selles : en début d’allaitement, un retard à l’émission du méconium ou des selles rares (< 3 par jour) peut signifier que l’enfant ne reçoit pas assez de lait. Lorsque tout va bien, les selles sont liquides ou grumeleuses, mais très molles, de couleur jaune d’or ou verte. Leur fréquence est très variable : elle est souvent élevée au cours du premier mois (3 à 8 par jour), puis peut diminuer de façon très importante et rapide vers la fin du premier mois (6 par jour à 1 par semaine !). C’est normal : l'absorption du lait maternel est alors optimale et l'intestin ne contient pas de résidus. Mais même lorsqu’elles sont peu fréquentes, les selles restent molles ou liquides.


=> Certains bébés peuvent présenter une prise de poids faible alors que tout va bien par ailleurs

Il s’agit souvent de bébés ayant des réveils peu fréquents.
Ces bébés ne tètent que 4 à 5 fois par jour, ce qui limite la quantité de lait ingérée.

On peut alors conseiller aux parents, pour les rassurer, de réveiller leur enfant pour une tétée supplémentaire.



Auteur : Dr Marie Thirion

http://www.santeallaitementmaternel.com/se_former/aider_vos_patientes/accompagnement/bien_etre_bb/bb_4.php#top


Dernière édition par le Lun 16 Juil 2007, 19:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: la croissance des bébés allaités   Lun 16 Juil 2007, 15:19

FEUILLET DE LA LECHE LEAGUE FRANCE

Mon bébé prend-il assez de lait ?


Il y a plusieurs façons de s’assurer que le bébé prend assez de lait :

Pendant les deux premiers jours qui suivent sa naissance, le bébé ne mouille d’urine qu’une ou deux couches par jour. A partir du troisième jour, par contre, il devrait mouiller 5 à 6 couches jetables (6 à 8 couches en tissu) : si votre bébé boit suffisamment, il élimine abondamment.

Le bébé doit éliminer le méconium (les premières selles, d’un vert foncé et visqueuses) pendant les deux premiers jours. Les selles doivent changer vers le troisième jour et le bébé devrait, à partir de ce moment, avoir des selles fréquentes, c’est-à-dire au moins 2 à 3 selles abondantes, liquides ou molles, par 24 h (des taches sur la couche ne suffisent pas). Chez le bébé plus âgé (plus de 6 à 8 semaines), le nombre de selles (toujours abondantes et molles) peut diminuer jusqu'à une par jour et même une tous les trois ou quatre jours ou moins souvent encore. Ce n’est pas un signe de constipation chez un bébé allaité exclusivement au sein et à la demande. Le même nombre de couches mouillées d’urine par jour qu’auparavant signifie qu'il prend assez de lait.

A partir du 3ème jour, vous l'entendez déglutir pendant la tétée, à chaque succion au début, toutes les 2 ou 3 succions vers la fin de la tétée.

Si l’allaitement est bien mené, la perte de poids ne doit pas excéder 7 % de son poids de naissance, pendant les 3 à 4 premiers jours.



A partir de la montée de lait, 3 à 4 jours après la naissance, et pendant les deux premiers mois, une petite fille prend environ 190 grammes par semaine et un petit garçon prend environ 230 grammes par semaine. Ces chiffres sont des MOYENNES.

Pendant les deux mois suivants, la prise de poids MOYENNE est de 140 g/semaine pour les filles et de 150 g/semaine pour les garçons.

Ces chiffres sont des données moyennes calculées pour des bébés nés à terme et en bonne santé : donc, certains bébés peuvent avoir une prise de poids inférieure.

Il est important d’interpréter la prise de poids en fonction de l'âge du bébé, des caractéristiques familiales et de l'évolution générale des courbes du poids, de la taille et du périmètre crânien. Il n’y a pas de limite supérieure pour la prise de poids de votre bébé car votre lait est l’aliment parfait pour lui. En outre, votre bébé pourra prendre plus de poids certaines semaines, moins les suivantes, ce qui est parfaitement normal.

La prise de poids doit être calculée à partir du poids le plus bas de votre enfant et non de son poids de naissance. Certains bébés ont besoin de deux semaines pour retrouver leur poids de naissance.

Dans ce cas, comme dans le cas ou, au cours des deux premiers mois, votre bébé prendrait moins de 145 grammes par semaine, n’hésitez pas à contacter une animatrice de LLL ou une personne compétente en allaitement afin de vérifier le déroulement de celui-ci (fréquence et durée des tétées, succion du bébé, etc.). Dans tous les cas, restez en relation étroite avec le médecin qui suit votre enfant.



La plupart des bébés tètent en général huit à douze fois par 24 heures, souvent toutes les heures et demie à trois heures.

Ce chiffre est une moyenne et certains bébés peuvent téter moins fréquemment alors que d'autres téteront plus souvent. Des tétées moins fréquentes posent un problème uniquement si le bébé ne prend pas assez de poids. Idéalement, c’est le bébé qui devrait déterminer la durée de la tétée et lâcher de lui-même le premier sein avant de se voir offrir le second.



Il est bien éveillé et sa peau est douce et souple. Ses courbes de croissance (taille, poids, périmètre crânien) sont harmonieuses. Un bébé qui sourit, qui est attentif à ce qui se passe autour de lui et qui a un bon tonus musculaire reçoit certainement suffisamment de lait.



Les mesures que vous pouvez prendre :

Si vous pensez que votre bébé ne reçoit pas assez de lait, il est important de modifier la conduite de votre allaitement.

Toutes ces mesures sont détaillées dans notre feuillet «Comment augmenter votre lactation» ou notre livre L’Art de l’allaitement maternel.



> Allaitez souvent et sans restriction horaire.
Laissez votre bébé au sein aussi longtemps qu’il veut téter mais assurez-vous qu’il est efficace au sein et non en train de faire un câlin ou de s’assoupir. Prévoyez de passer 24 à 48 heures (ou plus si votre production est très basse) à vous occuper presque uniquement des tétées et à vous reposer. Un bébé somnolent peut avoir besoin d'être stimulé et encouragé à téter plus souvent et plus efficacement.


> Assurez-vous que le bébé est dans la bonne position.
Le bébé est couché sur le côté, tout son corps vous fait face. L’oreille du bébé, son épaule et sa hanche doivent être alignés.

Le bébé doit avoir une grande partie de votre aréole dans sa bouche, en plus du mamelon. Ses gencives doivent être bien avancées sur l’aréole ; ses lèvres souples et ourlées vers l’extérieur. Sa langue doit être en coupe sous le sein et l’isoler de la gencive inférieure. Son menton et son nez touchent le sein.

Les indices d’une bonne succion : après une phase de mouvements de succion rapides, votre bébé tétera plus intensément et vous l’entendrez avaler régulièrement.


> Proposez les deux seins à chaque tétée.
Donnez-lui le premier sein jusqu’à ce qu’il s’en détache de lui-même. Faites-lui faire un rot ou changez-le, puis proposez-lui l’autre sein s’il en veut encore. Il tirera plus de lait et vos seins seront mieux stimulés.


> Essayez les tétées alternées (la « super-alternance »).
En cas de production insuffisante, vous pouvez pratiquer la « super-alternance » en changeant plusieurs fois de sein au cours de la même tétée, chaque fois que le bébé ralentit son rythme de déglutition ou qu’il commence à s’assoupir. Pour certains bébés, ce sera au bout d'environ dix minutes de chaque côté, pour d'autres, juste après deux ou trois minutes seulement.


> Reposez-vous bien et détendez-vous le plus souvent possible.
Votre sécrétion lactée augmentera plus vite si vous êtes détendue et reposée. Prévoyez de faire le moins possible pendant quelques jours.


> Tirez votre lait.
Dans certains cas de baisse de lait très importante, il peut s’avérer nécessaire de stimuler les seins entre les tétées pendant quelques jours, en tirant le lait de préférence avec un tire-lait automatique double pompage, en location.



CONCLUSION
Après avoir lu ce feuillet, si vous avez d'autres questions ou d'autres soucis, n'hésitez pas à contacter une animatrice LLL ou un autre spécialiste de l'allaitement. Rappelez-vous que l'état de santé d'un bébé qui ne prend pas ou peu de poids devra être régulièrement contrôlé par un médecin.



Références
L’Art de l’allaitement maternel , La Leche League Internationale, 1998
« Mettre votre bébé au sein », feuillet n° F 04
« Comment augmenter votre lactation » feuillet n° F 09
Nutrient adequacy of exclusive breastfeeding for the term infant during the first six months of life, OMS, 2002

© LLL France
Peut être reproduit, imprimé ou diffusé à condition de mentionner la provenance de ce texte.
Pour Internet, merci de mettre un lien vers le site de LLL France : www.lllfrance.org
Feuillet révisé en juillet 2004


http://www.lllfrance.org/allaitement-information/feuillets/mon-bb-prend-il-assez-de-lait.htm
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: la croissance des bébés allaités   Lun 16 Juil 2007, 19:33


Gain de poids lent après les premiers mois



Introduction

Parfois, des bébés qui se portent très bien au lait maternel exclusif durant les premiers mois ont un gain de poids moins bon après 2 à 4 mois d’allaitement exclusif. Ceci peut être normal, parce que les bébés allaités ne suivent pas les mêmes courbes de croissance que ceux nourris au lait artificiel. Il peut sembler qu’il ont un gain de poids trop lent, alors qu’en fait, c’est le gain de poids des bébés nourris au lait artificiel qui est trop rapide. L’allaitement est la façon normale, naturelle et physiologique de nourrir les nourrissons et les bébés. Prendre le bébé nourri au lait artificiel comme norme est irrationnel et nous porte à donner des conseils erronés aux mères à propos de l’alimentation et la croissance de leur bébé.

Dans certains cas, une maladie chez le bébé peut entraîner un gain de poids plus lent que souhaité. Supplémenter avec un lait artificiel ne guérit pas la maladie, et peut priver le bébé des effets bénéfiques de l’allaitement exclusif. On peut reconnaître lorsqu’un bébé reçoit du lait et lorsqu’il n’en reçoit pas (voir plus bas). Si le bébé ne reçoit pas de lait, il est peu probable que ceci soit causé par une maladie chez le bébé, mais plutôt par une diminution de la production lactée de la mère. Toutefois, la cause la plus fréquente d’un gain de poids exceptionnellement lent est la diminution de la production lactée de la mère.

Pourquoi votre production lactée diminuerait-elle?

1. Vous avez commencé à prendre des contraceptifs oraux. Si c’est le cas, cessez-les. Il y a d’autres méthodes pour prévenir la grossesse que les hormones.
2. Vous êtes enceinte.
3. Vous tentez d’espacer les tétées ou « d’entraîner » le bébé à dormir toute la nuit. Si c’est le cas, allaitez le bébé quand il a faim ou tète sa main.
4. Vous donnez des biberons plus qu’à l’occasion. Même lorsque la production lactée est bien établie, l’usage fréquent de bouteilles montre au bébé une mauvaise prise du sein alors qu’il s’attend à un débit rapide, peu importe si vous n’utilisez que le lait maternel dans la bouteille. Avec un débit lent, le bébé peut s’écarter du sein, réduisant ainsi encore plus le temps au sein, et par conséquent, la production lactée.
5. Un « choc » émotif peut, à l’occasion, diminuer la production lactée.
6. Parfois une maladie, particulièrement lorsqu’elle est accompagnée de fièvre, peut diminuer la production lactée. Il en est de même pour la mastite. Heureusement, la maladie chez la mère ne diminue pas habituellement la production lactée.
7. Vous en faites trop. Vous n’êtes pas obligée d’être une « super » mère. Laissez aller les travaux ménagers. Dormez quand votre bébé dort. Dormez pendant que vous allaitez.
8. Certains médicaments peuvent diminuer la production lactée : certains antihistaminiques (le Benadryl, par exemple), la pseudoephédrine (Sudafed).
9. Vous allaitez d’un seul sein par tétée, pour donner au bébé le lait gras de fin de tétée. N’oubliez pas que si le bébé ne boit pas, il ne reçoit aucun lait, et s’il ne reçoit pas de lait, il ne reçoit pas non plus le lait gras. « Finissez » le premier côté et s’il en veut plus, offrez le deuxième.
10. Une combinaison des situations ci-haut.
11. Parfois la production lactée diminue, particulièrement autour de 3 mois, pour aucune raison évidente. Toutefois, il est fort probable que vous trouverez la raison au paragraphe suivant.

Une autre raison nécessite un peu plus d’explications. Dans les premières semaines, les bébés ont tendance à s’endormir au sein lorsque le débit ralentit (ce qui se produit plus rapidement si le bébé ne prend pas correctement le sein, puisque le bébé dépend du réflexe d’éjection de la mère pour obtenir du lait). Le bébé tète et dort et tète, sans recevoir de grandes quantités de lait, mais la mère peut avoir un réflexe d’éjection de temps à autre et le bébé boira plus. Lorsque la production lactée est abondante, le bébé prend du poids sans problème, quoiqu’il peut passer de longues périodes au sein malgré la production abondante. Toutefois, lorsque le bébé atteint l’âge de 6 ou 8 semaines, parfois avant, plusieurs bébés se mettent à s’écarter du sein quand le débit ralentit, souvent seulement quelques minutes après le début de la tétée. Ceci est plus probable chez les bébés ayant reçu des bouteilles tôt, mais cela peut se produire même si ce n’est pas le cas. La mère changera sans doute le bébé de sein, mais le bébé se comportera de la même façon. Il se peut que le bébé ait encore faim, et qu’il refuse le sein pour téter sa main. Il ne recevra pas le lait provenant des réflexes d’éjection qu’il aurait stimulés en demeurant au sein. Par conséquent, il boit moins, et la production lactée diminue aussi parce qu’il boit moins, et le débit ralentit encore plus tôt durant la tétée (parce qu’il y a moins de lait) et vous voyez ce qui peut arriver. Les choses ne se déroulent pas toujours comme ceci, et plusieurs bébés peuvent prendre suffisamment de poids même s’ils ne passent que peu de temps au sein, quoiqu’ils relâchent le sein et tètent leurs mains parce qu’ils veulent téter plus. Si le gain de poids est bon, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

On peut prévenir ceci en ayant la meilleure prise du sein possible dès le début. Cependant, plusieurs mères se font dire que la prise est bonne même lorsqu’elle ne l’est pas. Une meilleure prise peut aider, même parfois plus tard. La compression du sein aidera souvent à continuer à faire boire le bébé. Voir le Protocole pour augmenter l’ingestion de lait maternel par le bébé.

Parfois la dompéridone augmentera la production lactée de façon significative. Toutefois, ne l’utilisez pas si vous êtes enceinte. Voir les articles sur la dompéridone.

Comment savoir que le bébé boit vraiment au sein

Lorsque le bébé boit du lait (et ce n’est pas nécessairement le cas seulement parce qu’il a le sein dans la bouche et fait des mouvements de succion), il ouvre sa bouche très largement, et au moment où sa bouche est ouverte au maximum, il fait une pause perceptible que vous pouvez aussi observer si vous regardez son menton, puis il referme sa bouche, le cycle de succion étant donc la cadence complète: ouvre grand la bouche – pause – referme. Si vous voulez vous le démontrer, mettez l’index ou autre doigt dans la bouche et sucez comme vous le feriez avec une paille. Alors que vous sucez, votre menton s’abaisse et reste en bas tant que vous sucez. Quand vous cessez de sucer, votre menton remonte. Chacune de ces pauses correspond à la prise d'une gorgée de lait lorsque le bébé le fait au sein. Plus la pause est longue, plus le bébé boit de lait. Lorsqu’on reconnaît la pause, on peut éliminer une foule d’absurdités que se font dire les mères qui allaitent, comme de « faire téter le bébé 20 minutes chaque côté ». Un bébé qui tète de cette façon (avec les pauses) pendant 20 minutes d’affilée peut très bien ne pas téter du deuxième côté. Un bébé qui « tétouille » (ne boit pas) pendant 20 minutes aura encore faim lorsqu’il relâchera le sein.


Traduction de l’article no 25 “Slow weight gain after the first few months”. Janvier 2005
par Jack Newman, MD, FRCPC © 2005
Version française, mai 2005, par Stéphanie Dupras, IBCLC, RLC

http://www.mamancherie.ca/fr/info/newman/25-gain-lent.htm
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: la croissance des bébés allaités   Lun 29 Oct 2007, 09:41

pour info:

A partir de la montée de lait, 3 à 4 jours après la naissance, et pendant les deux premiers mois, une petite fille prend environ 190 grammes par semaine et un petit garçon prend environ 230 grammes par semaine. Ces chiffres sont des MOYENNES.

Pendant les deux mois suivants, la prise de poids MOYENNE est de 140 g/semaine pour les filles et de 150 g/semaine pour les garçons.
Ces chiffres sont des données moyennes calculées pour des bébés nés à terme et en bonne santé : donc, certains bébés peuvent avoir une prise de poids inférieure.


lplus globalement, es prises de poids moyennes des bébés allaités (qui sont différentes de celles ces bébés nourris au lait artificiel) : jusqu'à 3 ou 4 mois, de 460 à 900 g par mois; entre 4 et 6 mois, 340 à 560 g par mois, et après 6 mois, 160 à 340 g par mois.
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!
avatar

Nombre de messages : 16218
Age : 43
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: la croissance des bébés allaités   Mar 24 Mar 2009, 10:32

Les courbes de croissance du bébé allaitéAttention! Les courbes de croissance du carnet de santé sont celles des bébés nourris au biberon. Les bébés allaités ont une courbe différente, ainsi que le montrent les graphiques faits par l'Organisation Mondiale de la Santé: ils ont souvent un poids inférieur à celui des autres enfants, mais pas d'inquiétude, les courbes se rejoignent lorsqu'ils sont plus âgés. N'hésitez pas à les imprimer et à les mettre dans le carnet de l'enfant pour les montrer au pédiatre. Cela vous évitera des remarques désobligeantes sur le "petit" poids de votre bébé!



Pour les filles:

http://www.who.int/childgrowth/standards/cht_wfa_girls_z_0_2.pdf



Pour les garçons:

http://www.who.int/childgrowth/standards/cht_wfa_boys_z_0_2.pdf



Remarque: les graphiques sont en anglais. Sur la ligne verticale, il s'agit du poids de l'enfant, en kg. Sur la ligne horizontale, il s'agit de l'âge de l'enfant (month=mois / year=année).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la croissance des bébés allaités   

Revenir en haut Aller en bas
 
la croissance des bébés allaités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» selle verte chez bébé allaité?
» selles rares du bébé allaité
» Courbes de poids des bébés allaités
» Constipation nouveau-né allaité
» Est ce que vos bb allaités de + de 6mois e réveille la nuit?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: DEVENIR UNE MAMAN VIOLETTE :: SOS Allaitement-
Sauter vers: