LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 que penser des vaccins ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nanoue
Vachement fan de Marcel


Nombre de messages : 5121
Age : 37
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Ven 20 Juil 2007, 12:41

bon alors j'ai lu en diagonale, j'avoue que je ne pense pas être assez informée sur les conséquences possibles des vaccins, quoique ma mère est plutot une "reticente" dans le sens où elle nous a fait vacciner mais pas trop et pas trop vite. par exemple pour l'hépathite B quand il y a eu une campagne de vaccination générale des ados, cela concernait ma petite soeur elle a refusé et a attendu de voir les conséquences.


mais en même temps mon père repond sur ce genre de sujet que si lui avait pu être vacciné contre la polio il n'aurait pas eu cette maladie (dont le vaccin a été trouvé 1 mois ou 2 après qu'il l'est eu). les conséquences physiques auraient pu être plus graves mais elles sont là quand même et sont tout de même handicapantes.

c'est pour ça que je comprends les 2 types d'arguments mais perso j'ai choisi de faire vacciner Louison sauf pour le BCG (qui est lié au changement de mode de vaccination) et l'hépatite (il la fera plutard)
je pense qu'il est bon de pouvoir éradiquer certaines maladies.

maintenant ce n'est que mon avis et je trouve la discussion très intéressante et instructive. elle permet de nous poser des questions et d'avancer
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Ven 20 Juil 2007, 16:52

Alors mes sources sont tirées du livre de M. georget (que je t'avais envoyé Kinou, il n'y a pas très longtemps....) "vaccinations, les vérités indésirables". Bon, le soucis, c'est que je l'ai laissé dans mes cartons et je ne peux plus donc vous retrouver l'histoire de l'ile à la population vaccinée.........

En aucun cas mon intention est de convaincre les autres.....je ne suis absolument pas anti vaccin mais au moins je me suis informée et j'ai pris mes décisions en connaissance de cause. Mes enfants ne seront pas vaccinés avant 3 ans, ce qui a été le cas pour Maelle.








Bon, voilà un résumé du bouquin

L'ancien Professeur agrégé de biologie Michel Georget fait partie des scientifiques qui, depuis peu, osent poser les questions qui dérangent. Il l'a fait notamment dans un livre intitulé "Vaccinations, les vérités indésirables"(1), préfacé par le Professeur Cornillot, doyen-fondateur de la faculté de médecine de Bobigny. On l'a lu dans des articles de revues médicales, on l'a entendu dans toute la France et à l'étranger, invité à s'exprimer lors des congrès internationaux médicaux, ou des colloques, notamment au Parlement Européen. Sujet de prédilection, les vaccins bien sûr: ce qu'on en dit et surtout ce qu'on cache, des effets secondaires sous-estimés aux dangers de contamination par les additifs, en passant par les mythes et les réalités de la couverture vaccinale.

A la différence de certains détracteurs doctrinaires des vaccins, Michel Georget base ses démonstrations sur la rigueur scientifique et l'honnêteté de la méthode. Il ne vitupère pas, il ne gesticule pas, il constate. Calmement, et en toute indépendance, il compare les études et les données; démontre que les vaccins ne sont pas toujours les innocents qu'on présente, que certains d'entre eux peuvent provoquer des effets secondaires que les autorités sanitaires ignorent le plus souvent, volontairement ou non.

(1) Editions Dangles, 2000












Sinon, je suis dans une association que est la LIGUE NATIONALE POUR LA LIBERTE DES VACCINATIONS. Il y a un site si ça interesse quelqu'un.
http://www.ctanet.fr/vaccination-information/index.htm

En voici une NEWSLETTER - N° 0 - 14.11.2003


L'information nous arrive des Etats-Unis, elle concerne les accidents post-vaccinaux recensés
ACCIDENTS DE VACCINATIONS AUX ETATS-UNIS
Les chiffres officiels

Voici les chiffres officiels des accidents postvaccinaux advenus aux Etats-Unis entre 1999 et 2002, chez les enfants de moins de six ans. (et seulement chez eux)
Ces chiffres sont communiqués par le VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System), organisme d'état, sorte de pharmacovigilance pour la vaccination aux USA.

En ce qui concerne

· Le vaccin DTP (diphtérie-polio-coqueluche) 16 544 effets secondaires ont été rapportés, comprenant 631 hospitalisations et 394 décès.

· Le vaccin contre la grippe, il y a eu 419 effets secondaires dont 41 hospitalisations et 11 décès.

· Le vaccin contre l'Hépatite B : 13 363 effets secondaires, dont 1 840 hospitalisations et 642 décès.

· Le vaccin contre l'Hib (Haemophilus Influenzae type B) : 22 463 effets signalés, dont 3 224 hospitalisations et 843 décès.

· Le vaccin ROR, contre la rougeole, les oreillons, la rubéole : 18 680 déclarations, dont 1 736 hospitalisations et 110 décès.

Mais les autorités américaines s'accordent pour reconnaître que les données du VAERS, qui dépend de la FDA, ne représentent en vérité qu'un faible pourcentage des complications survenues.

Une étude parue dans Money de décembre 1996, montrait que les complications déclarées représentaient à peine 1 % des cas de réaction grave, confirmant des études d'experts américains déjà parues dans Jama du 2 juin 1993 et reconnaissant qu'il se produit une sous déclaration considérable des complications post-vaccinales. « Bien que la FDA reçoive de nombreux rapports d'effets secondaires, ceux-ci ne représentent vraisemblablement qu'une fraction des réactions graves qui se produisent. [...] seulement 1 % des réactions graves sont rapportées à la FDA ».

Mais en France, où l'information est aux seules mains des laboratoires marchands de vaccins, il n'existe, officiellement, pas d'accidents chez les enfants de moins de six ans puisque, comme l'a si bien dit le Dr Lévy-Bruhl - et il n'est pas le seul à affirmer ce genre d'ineptie - les bébés ne « risquent rien et leur terrain immunitaire est excellent. Le vaccin leur procurera une immunité durable et ils passeront à côté d'une sale maladie ». En faisant cette déclaration, le Dr Lévy-Bruhl se référait au vaccin anti-hépatite B, mais nous voyons ici que le pourcentage de mortalité de ce vaccin chez les jeunes enfants n'est pas négligeable, même sans les corrections qui s'imposent, c'est-à-dire une très forte multiplication des cas, et que le pourcentage de décès par rapport aux déclarations d'accidents est à peu près le même pour tous les vaccins. Le docteur Lévy-Bruhl est peut-être spécialiste des vaccinations, mais il ignore tout du système immunitaire des bébés qui ne peut être excellent pour la simple raison qu'il n'est pas encore mature ! Mais, nous le savons bien depuis Tchernobyl, la France est un pays d'exception. La preuve en est le chiffre officiel des encéphalites post-vaccinales qui, chez nous, s'élève à un cas pour 100 000 vaccinations, alors qu'en Grande-Bretagne, il est de un pour 30 000, en Allemagne, de un pour 11 000 et en Suisse, de un pour 5 000. On se demande pourquoi le simple fait de passer une frontière rend les vaccins jusqu'à vingt fois moins nocifs. Il est donc logique, sinon « normal », qu'il n'y ait « aucun accident », mortel ou pas, chez les moins de six ans en France.
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Ven 20 Juil 2007, 16:54

tiens autre chose, je ne vois pas pourquoi intituler ce post '"pour ou contre les vaccins".....
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Ven 20 Juil 2007, 17:02

NEWSLETTER - N° 1 - 29.11.2003
LIGUE NATIONALE POUR LA LIBERTE DES VACCINATIONS.


Etude sur la coqueluche

http://www.invs.sante.fr/beh/2003/44/beh_44_2003.pdf

BEH n° 44 (4 novembre 2003)

Renacoq : surveillance de la coqueluche à l’hôpital en 2001

Nous avons relevé que "sur 1744 cas de coqueluche suspectés seuls 344 (20%) correspondait à une définition de cas" ce qui veut dire que pour les autres le diagnostique était erroné, de quoi s'affolé si on a des enfants en bas age.

190 cas on été documentés par fiche,
181 cas pour lesquels on connaît le statut vaccinal

c'est sur ces 181 cas que porte l'analyse

Il est intéressant d'analyser les cas des enfants de plus de 4 mois

14 (32%) n'avaient reçu aucune injection
12 (27%) étaient vaccinés de manière incomplète
18 (41%) avaient reçu 3, 4 ou 5 injection selon leur age, ce qui correspond aux recommandations en la matière. .


Quelle conclusion croyez vous qu'ils tirent du fait que 68% étaient partiellement ou totalement vaccinés ?

Il faut vacciner dès 2 mois, mais la proportion de vaccinés 27% partiellement + 41% complètement ne les gène pas.

Cette proportion ne nous étonne pas elle démontre que la vaccination par la coqueluche n'est pas aussi fiable qu'on veut bien le dire et en plus elle n'entraîne même pas de maladie moins forte car je vous rappelle que ces cas de coqueluche sont des cas d'enfants hospitalisés
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Ven 20 Juil 2007, 17:16

Sources: http://www.infovaccins.ch/

La varicelle

La maladie

La varicelle, causée par un virus de la famille des herpès, est la plus contagieuse des maladies d'enfance. Comme ces dernières, elle est transmise au travers de fines gouttelettes de salive, mais également par contact direct des lésions vésiculeuses de la peau.
Après une incubation d'environ deux semaines, la maladie se manifeste par l'apparition de petites vésicules sur le tronc s'étendant rapidement à la tête et aux membres, ainsi qu'aux muqeuses (bouche, vagin). Cette éruption est généralement accompagnée d'une fièvre modérée et d'intenses démangeaisons. De nouvelles vésicules peuvent survenir pendant une petite semaine et finissent par sécher en formant une croûte. Par la suite, le virus ne s'élimine pas, mais reste "dormant" dans les ganglions nerveux et peut se réactiver plusieurs années après sous forme de zona.
Cette maladie a toujours été considérée par le corps médical comme "la maladie bénigne par excellence". Les complications sont extrêmement rares chez l'enfant et touchent avant tout ceux dont l'immunité est altérée par une maladie (leucémie, cancer, maladies rénales chroniques, greffes d'organe...) ou un traitement (stéroïdes par exemples).

Le vaccin

Il s'agit d'un vaccin vivant atténué. Chez les enfants jusqu'à 12 ans, une seule dose suffit. Dès 13 ans ou plus, deux doses sont nécessaires.
Son efficacité n'est que d'environ 70 % et celle-ci diminue rapidement après 3 ans(1).
Il n'existe aucun autre vaccin contenan autant de matériel génétique résiduel (2 mg par dose) provenant des divers milieux de culture successifs nécessaires à la production du produit final. Les conséquences à long terme (mutations génétiques? Développement d'auto-anticorps?) ne sont pas connues.

Echec vaccinal et effets secondaires

La transmission du virus vaccinal (qui est un virus vivant) d'une personne vaccinée à une personne non vaccinée a été observée.
Commes pour la rougeole, la vaccination des petits enfants va déplacer cette maladie vers des classes d'âges inhabituelles (adultes notamment) où les complications sont beaucoup plus fréquentes.
L'exposition au virus de la varicelle est plus grande chez les adultes vivant avecdes enfants et cette exposition est hautemet protectrie contre le zone. Une vaccination de masse contre la varicelle supprimerait cette protection et l'on peut s'attendre dès lors à des épidémies majeures de zona (2-3).
De récentes recherches semblent montrer que l'infection naturelle par le virus de la varicelle est un facteur protecteur contre le développement de tumeurs cérébrales (4).

Suggestions pour un choix personnalisé

En Suisse, ce vaccin est commercialisé depuis 1985 et est réservé jusqu'alors à des groupes à risque bien spécifiques (personnes immunodéprimées). Cependant, des voix s'élèvent de manière de plus en plus insistantes pour étendre cette vaccination, comme c'est déjà le cas depuis quelques années dans les pays anglo-saxons et depuis peu en France.
Chez les enfants, la varicelle est une maladie des plus bénigne et ne justifie pas une vaccination systématique.
Les risques du vaccin dépassent largement les risques de la maladie, raison pour laquelle nous vous encourageons à refuser ce vaccin si celui-ci vous est un jour proposé.

Références

(1) New England Journal of Medecine, Déc. 2002; 347 (24) : 1909-1915
(2) Vaccine, Juin 2002; 20 (19-20) : 2500-7
(3) Vaccine, Oct. 2003; 21 (27-28) : 4238-42
(4) American Journal of Epidemiology, 2001; 154 (2) : 161-165
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Ven 20 Juil 2007, 17:17

Sources: http://www.infovaccins.ch/


Les oreillons

Définition
Les oreillons, comme la rougeole, la rubéole et la coqueluche (ainsi que la varicelle), font partie des maladies d'enfance classiques qui, avant l'introduction du vaccin, ne concernaient pratiquement que les enfants. malgré son nom, cette maladie n'a aucun rapport avecles oreilles. C'est une affection qui touche les glandes salivaires, qui se trouvent en avant des oreilles. La maladie est déclenchée par un virus transmis par des gouttelettes de salive projetées en toussant et dure environ une semaine.
Symptômes
Son évolution est habituellement bénigne, voire asymptomatique dans environ un tiers des cas. Un autre tiers des cas se manifeste par des signes de maladie grippale non spécifiques et seul chez le dernier tiers apparaît un gonflement douloureux des glandes parotides, signe typique de la maladie. Dans de rares cas, une perte unilatérale de l'audition peut survenir. Comme autre complication, une inflammation du pancréas est possible.
Complications
A la puberté et chez les adultes, les complications sont plus fréquentes avec notamment le développement éventuel d'une méningite ou d'une encéphalite. Ces deux complications ont rarement une évolution grave même si 1% des encéphalites peut être fatal.
Chez 20% des adolescents et des adultes masculins atteints d'oreillons se produit une inflammation des testicules qui, toutefois, ne provoque d'exceptionnellement une stérilité.
Chez les filles dès la puberté et chez les femmes, le virus des oreillons peut provoquer, dans de rares cas, une inflammation des ovaires.
La maladie confère une immunité à vie, même lorsqu'elle est asymptomatique.
Epidémiologie
En Suisse, après l'introduction du vaccin contre les oreillons, le nombre de malades diminua dans un premier temps, puis augmenta à nouveau. Dans les années 1994 et 1995, on assista à une véritable épidémie d'oreillons avec chaque fois environ 45'000 malades dont plus de 70% étaient vaccinés. En 1999 on nota un deuxième pic de fréquence avec quelques 15'000 malades dont à nouveau 70% étaient vaccinés.
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Ven 20 Juil 2007, 17:19

Sources: http://www.infovaccins.ch/



La poliomyélite
Définition
La poliomyélite est causée par trois différents types de poliovirus. La contamination entre humains se fait par voie intestinale, par l'intermédiaire de l'eau ou d'aliments contaminés par des selles.
Symptômes
Normalement, la maladie est bénigne et asymptomatique. Chez environ 5% des personnes atteintes, elle ressemble à une grippe intestinale avec de la fivère, des maux de tête, des nausées et des vomissements.
Complications
Seuls 0.1% des malades développent une paralysie des membres supérieurs et inférieurs ou, plus rarement, une paralysie de la musculature respiratoire. Dans un quart de ces cas, les paralysies sont irréversibles, et 2 à 10% des personnes développant une paralysie décèdent.
Epidémiologie
En Suisse, le dernier cas de décès consécutif à la polio remonte à 1982. Depuis, plus aucun cas de maladie due au virus sauvage n'a été déclaré. Cependant, tous les 5 à 10 ans, apparaît un cas de polio comme conséquence tragique du vaccin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Ven 20 Juil 2007, 19:56

gladys a écrit:
tiens autre chose, je ne vois pas pourquoi intituler ce post '"pour ou contre les vaccins".....

Je suis d'accord avec toi Gladys car le sujet portait initialement sur les plaques rouges de Carla. Je demandais s'il s'agissait d'eczéma et cela a dévié sur l'éventualité que cela soit lié aux vaccins mais bon, rien ne prouve que cela soit ça. Je ne pensais pas que cela découlerait au final sur une discussion sur les vaccins....

Il faudrait peut-être créer un nouveau post pour cela et renommer le mien comme initialement à savoir : Plaques rouges et rugueuses : est-ce de l'eczéma ?
Revenir en haut Aller en bas
Kinou
Muse muse musette


Nombre de messages : 12755
Age : 40
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Ven 20 Juil 2007, 21:05

gridou a écrit:
gladys a écrit:
tiens autre chose, je ne vois pas pourquoi intituler ce post '"pour ou contre les vaccins".....

Je suis d'accord avec toi Gladys car le sujet portait initialement sur les plaques rouges de Carla. Je demandais s'il s'agissait d'eczéma et cela a dévié sur l'éventualité que cela soit lié aux vaccins mais bon, rien ne prouve que cela soit ça. Je ne pensais pas que cela découlerait au final sur une discussion sur les vaccins....

Il faudrait peut-être créer un nouveau post pour cela et renommer le mien comme initialement à savoir : Plaques rouges et rugueuses : est-ce de l'eczéma ?
euh c'est deja fait gridou depuis cet aprem tu reponds a un post qui a été scindé, celui ou tu parles de carla est toujours en place Razz

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Axel est le premier bébé du forum né le 26/10/2005
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mila.artblog.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Ven 20 Juil 2007, 21:06

Désolée Kinou, j'avais po vu !!! :blondes:

Merci. bisous
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Sam 21 Juil 2007, 08:50

gladys a écrit:
tiens autre chose, je ne vois pas pourquoi intituler ce post '"pour ou contre les vaccins..."

Gladys, c'est moi qui ai coupé la discussion en deux car je trouvais que ça déviait de trop du sujet lancé par Gridou sur l'eczéma. et c'est moi qui l'ai renommé comme ça. je ne savais pas quoi mettre comme titre.. je pensais "pour, contre.. ou au milieu.. concernant les vaccins" car je trouvais que "pour ou contre" c'était un peu trop limitatif... mais on ne peut écrire non plus un roman dans la barre de titre. bref, si tu as un tittre plus adapté, Gladys, donne le moi et je le mettrai.

je le rechange de ce pas pour mettre un titre plus neutre.

Kinou a écrit:
Gridou a écrit:
Je suis d'accord avec toi Gladys car le sujet portait initialement sur les plaques rouges de Carla. Je demandais s'il s'agissait d'eczéma et cela a dévié sur l'éventualité que cela soit lié aux vaccins (....)
Il faudrait peut-être créer un nouveau post pour cela et renommer le mien comme initialement à savoir : Plaques rouges et rugueuses : est-ce de l'eczéma ?
euh c'est deja fait Gridou depuis cet aprem tu réponds à un post qui a été scindé, celui où tu parles de carla est toujours en place Razz

merci Kinou. :biz:

j'ai tout à fait respecté ton post initial, Gridou, et je lui ai laissé le titre que tu lui avais mis.

je trouve que les vaccins sont un sujet très important concernant la santé de nos enfants et qu'il est tout à fait normal que l'on puisse en débattre ici librement. chacune d'entre nous a le droit d'avoir ses propres idées et ses propres références sur le sujet. c'est en échangeant qu'on avance.
Revenir en haut Aller en bas
Gaëlle
Maman des trouspinettes


Nombre de messages : 6463
Age : 38
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Sam 21 Juil 2007, 11:57

Très intéressant ce débat.
J'avoue que mes positions étaient plus établies avant et je me disais: "si on peut éviter à nos enfants certaines maladies graves, pourquoi ne pas le faire?" Et puis, grâce à ce forum, puis à mon homéopathe, je suis allée voir un peu plus loin, les effets secondaires des vaccins, ce qu'ils contenaient, etc.
Je crois que chaque vaccin est différent, dans son efficacité et les effets qu'il peut avoir. Du coup, nous avons fait vraiment en conséquence pour nos filles: pas de BCG pour Clémence car plus de monovax et effets trop graves, pas de ROR pour les deux. Bref, elles n'ont que les indispensables pour le moment. Je me dis que pour le ROR par exemple, rien ne presse: ce son des maladies infantiles, alors autant laisser passer l'enfance: si elles les attrappent, ce n'est pas bein grave et au moins, je serai sûre qu'elles ne les auront plus... Confused
Enfin tout ça pour dire qu'encore une fois, c'est un sujet délicat et que comme vous le dites, il faut faire son choix en connaissance de cause.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Il y a plus de volonté qu'on ne croit dans le bonheur."
Revenir en haut Aller en bas
petitesouris
Purple Rose


Nombre de messages : 4583
Age : 42
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Ven 27 Juil 2007, 13:58

bien interessante comme discution!
J'ai pas eu le temps de tout lire mais une chose m'ennuie quand même!
Le calendrier vaccinal! Nous on est confronté à deux différents et c'est pas simple de choisir ce qui est le mieux...
exemple: mon rappel de DTP, quand je vais voir les anglais, on me dit :ah vous en avez eu assez pour toute votre vie, et lorsque je rentre on me dit: bon sang, mais il faut le faire!!!!!!!!
Quels arguments va t on me donner à mon retour pour le faire...les anglais ne doivent pas plus mourir du tétanos que nous?qu'est ce qu'il fait cette différence???Je ne suis pas sure que l'on puisse me répondre de manière objective!
Alors pour Rose on suit le calendrier anglais, et il y a déjà un rappel DTP en retard!
Je pense qu'il faut vachement faire attention à ce qu'on nous raconte, vérifier les infos..C'est terrible car c'est lourd et que l'on se retrouve à douter de tout et de tout le monde.
Faut aussi penser à ce qui se passe autour (les autres pays on d'autres manières de vacciner) et surtout on devrait avoir le choix (réellement)et pas être obligés car c'est l'habitude ou le protocole.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: que penser des vaccins ?   Aujourd'hui à 22:10

Revenir en haut Aller en bas
 
que penser des vaccins ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» A mon tour de penser vaccin !!!
» Penser positif??
» participation à étude sur les vaccins
» trop de vaccins??
» Demain premiers vaccins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: ETRE UNE MAMAN VIOLETTE :: bébé et enfant au quotidien-
Sauter vers: