LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 pédagogie : rôle des parents et de l'école

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Gaëlle
Maman des trouspinettes


Nombre de messages : 6463
Age : 38
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 10 Oct 2007, 11:33

D'après ce que tu dis Muriel, j'ai l'impression que la dernière année de nursery ressemble un peu à la PS de maternelle française...Ce qui serait assez logique si l'école commence à quatre ans. Après il y a combien d'années de maternelle? Deux?

Moi qui ait une fille à l'école et une fille à la crèche, je trouve que la différence principale est vraiment le rythme. A la crèche, la collectivité se cale sur les horaires des enfants: quand ils ont sommeil, ils les couchent. Ils sont à l'écoute des signes que peut donner l'enfant. A l'école, l'enfant doit se fondre dans le rythme de la collectivité. C'est un apprentissage super important déjà!
En revanche Valou, oui il y a projet pédagogique à la crèche, comme il y en a par exemple en centre aéré ou en colonie: quel projet a-t-on pour les enfants, quels sont les objectifs à réaliser? C'est ça?
Véro voulait dire je crois qu'il n'y a pas d'objecifs d'apprentissages scolaires.Mais la crèche est déjà un bon lieu de socialisation pour les plus grands qui y vont, ça c'est sûr!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Il y a plus de volonté qu'on ne croit dans le bonheur."
Revenir en haut Aller en bas
petitesouris
Purple Rose


Nombre de messages : 4583
Age : 42
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 10 Oct 2007, 16:51

Oui! je pense que c'est ça!
J'ai trouvé un document qui m'éclaire un peu.
Ici on est dans le cas de la nursery school suivie de la classe de préparation à l'école primaire à partir de 4 ans.
Les autorités locales financent seulement 5 demi journées par semaine dans le cadre de la nursery (à partir de 3 ans) et totalement pour la préparation.
L'école obligatoire est seulement à l'entrée de la primary school (5 ans) avant tu fais ce que tu veux..

Si ça t'interesse le papier est assez clair et bien fait! Enfin ça met en parallèle les deux systèmes.

appy.ecole.free.fr/anglais/documents/sysangleterre.pdf
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 10 Oct 2007, 18:02

Gaëlle a écrit:

Véro voulait dire je crois qu'il n'y a pas d'objecifs d'apprentissages scolaires.!
oui, c'est ce que je voulais dire.

par exemple, lorsque vous faîtes coller des gommettes en crèche, ce n'est pas prioritairement pour aider à la pince du pouce et de l'index ou encore pour installer un algorythme ou pour travailler le geste graphique.

enfin, je me trompe peut être, mais pour moi, la crèche, c'est avant tout un lieu de découverte, de plaisir et de jeux. il n'y a pas de consignes à respecter ou d'obligation de faire ce qui est demandé comme à l'école. mais je me trompe peut être. What the fuck ?!?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Valérie F
Violette for ever


Nombre de messages : 4651
Age : 46
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 10 Oct 2007, 18:45

je dirais que nous sommes dans la manipulation , dans la découverte des différentes textures/ méthodes pour le plaisir effectivement l'enjeu n'est pas de savoir faire un algorithme, mais d'avoir manipulé, et de mettre la gommette dans le bon sens What a Face .............avant de savoir collé, faut savoir tenir le baton de colle What a Face .........par contre tout çà rentre dans un projet pédagogique
Revenir en haut Aller en bas
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 10 Oct 2007, 19:38

Gaëlle a écrit:
Je ne crois pas Blandine qu'il faille se censurer. Si tu as des choses à ajouter fais le, ce sera intéressant!! :D

Bien sûr, bien sûr !
pour cette discussion, je n'ai rien à rajouter mais dorénavant, je n'hésiterais pas ! (c'est peut-être bête mais j'ai tendance à bcp réfléchir avant de poster et les rares fois où je veux être spontanée, ben, je blesse qq1... Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Gaëlle
Maman des trouspinettes


Nombre de messages : 6463
Age : 38
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 10 Oct 2007, 20:07

Tu sais Blandine, il y a des sujets qui sont très sensibles pour certaines d'entre nous et on ne le sait pas forcément par avance! Il ne faut pas non plus qu'on tombe dans la crainte de blesser quelqu'un dès qu'on dit quelque chose...Tant qu'il y a du respect pour l'autre (et là à mon avis, il y en a eu), on peut échanger des points de vue même contradictoires!! C'est comme ça que l'on s'enrichit mutuellement non? L'avis des autres permet de nous ouvrir d'autres portes!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Il y a plus de volonté qu'on ne croit dans le bonheur."
Revenir en haut Aller en bas
Kinou
Muse muse musette


Nombre de messages : 12755
Age : 40
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 10 Oct 2007, 20:21

voui et c'est trés bien! :D

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Axel est le premier bébé du forum né le 26/10/2005
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mila.artblog.fr
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 10 Oct 2007, 20:22

oui tu as raison , j'en prends note ;
dans le cas de cette discussion, j'aurais aimé ajouter qqch à l'attention de Gladys mais comme elle n'est pas revenue sur le sujet je ne veux pas enfoncer le clou non plus ...
Revenir en haut Aller en bas
Laurence
super détective


Nombre de messages : 16591
Age : 38
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 10 Oct 2007, 20:38

je ne suis pas intervenue sur ce post par manque de temps mais aussi parce que j'ai été un peu blessée

1- je comprends que tu trouves ta fille géniale Galdys et que tu le dises, je pense la même chose de la mienne sauf que contrairement à ce qui dit Anne, c'est la 1ère meveille du monde pour moi Wink
2- c'est super d'avoir des enfants éveillés et il ne faut pas les arrêter dans leur éveil
3- il ne faut pas trop les pousser non plus, chaque chose en son temps : Muriel, je vois que Rose a évolué dans son raisonnement sans pour autant que tu aies mis une situation "scolaire" en place mais faire des lectures, discuter ... tout cela est nécessaire et bénéfique
j'ai moi même appris à mon frère à lire pendant les grandes vacances avant le cp, je le regrette bcp
il était prêt et demandeur, mais j'étais trop jeune (14ans) pour savoir seulement répondre à ses questions comme en ont parlé Anne et Gaëlle et ne pas aller plus loin, j'étais fière de moi, mes parents n'ont pas pu freiner car on l'a fait à leur insue pendant le travail ...
résultat, mon frère savait très bien lire en entrant au CP (en plus pas de bol sur la même méthode pale ), le reste ne suivait pas pour sauter une classe, donc il a passé une année avec des exos en plus, différents pour ne pas trop s'ennuyer mais il ne faisait pas vraiment partie du groupe classe, il n'avait pas les même interrogations que les autres, il était celui qui savait tout le temps et ça ne l'a pas aidé au niveau relationnel à ce moment là ...
4- il n'y a pas que des brebis gâleuses dans l'éducation nationale... le maître de Maëlle de cette année n'est pas une exception ! et dans le privé on recrute parfois des personnes qui n'ont pas eu le concours du public ...

allez je m'arrête là car j'ai encore du taf

même si cette discussion n'a pas tourné comme il l'aurait fallut, j'ai trouvé certains échanges très intéressants

merci Gaëlle pour tes précieux éclairages bisous
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 10 Oct 2007, 20:43

Laurence et Julie a écrit:

1- je comprends que tu trouves ta fille géniale Galdys et que tu le dises, je pense la même chose de la mienne sauf que contrairement à ce qui dit Anne, c'est la 1ère meveille du monde pour moi Wink

2- c'est super d'avoir des enfants éveillés et il ne faut pas les arrêter dans leur éveil

3- il ne faut pas trop les pousser non plus, chaque chose en son temps : Muriel, je vois que Rose a évolué dans son raisonnement sans pour autant que tu aies mis une situation "scolaire" en place mais faire des lectures, discuter ... tout cela est nécessaire et bénéfique


merci Laurence cheers , je me sens comprise et soutenue bisous

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Laurence
super détective


Nombre de messages : 16591
Age : 38
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 10 Oct 2007, 21:12

bisous à toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Jeu 11 Oct 2007, 21:26

J'ai tout lu, wahou !!!

J'ai du mal à trouver mes mots, je me sens aussi un peu "juge et partie"..... c'est vrai qu'on trouve de tout dans l'éduc nat', et parfois de belles brochettes de timbrés..... mais je pense que dans le privé, on trouve aussi des personnes qui ont un pois chiche !!!!
Bref, ce n'est pas le débat public-privé, je m'égare.
En tout cas, depuis quelques semaines, je me trouve en décalage complet avec des collègues supers durs avec les mômes ('euh pour moi ce terme n'est pas péjoratif du tout) et ça me tourneboule pas mal, ces adultes qui empoisonnent des ados, qui les cassent.....je voulais en parler avec vous, je me sens mal dans mon boulot parfois, en tout cas mal dans ce bahut....

Quant à savoir si un enfant peut apprendre à lire avant les autres, je ne sais pas, je me suis posée la question pour Manon, que je trouve aussi très éveillée et curieuse, avec un super vocabulaire et je n'ai pas trouvé de réponse !!
C'est tentant mais..... je verrai si elle le veut, sans même lui proposer.
J'ai une collègue, dont le mari est instit, qui a un fils précoce et effectivement il a appris à lire avant le CP, est super curieux en maths (il se posait des questions sur l'infini, une notion de lycée) mais alors hyper anxieux....et en même temps j'avais l'année dernière un élève de 6è de 9 ans et demi, super à l'aise dans ses baskets, et il a fait le site du collège...

Et pour revenir que le fait de rentrer dans le moule, les exams l'exigent, non ???
C'est vrai qu'on ne m'a pas enseigné la pédagogie différenciée et avec les programmes surchargés (serait ce fait exprès ??? il faut que je retrouve un super lien sur ce sujet: j'ai édité, c'est ce lien là : http://perso.orange.fr/igor.reitzman/PDF/Dressage/violance_ecole_afps.pdf), je ne vois pas comment je pourrais l'appliquer.....dommage parce que, question hétérogénéité, le collège, c'est sympa !!!!

Pour revenir à la dernière année de crèche, Manon fait du dessin , de la peinture, des gommettes, de la pâte à modeler, etc, comme elle le ferait à la maison, pour jouer !!! En revanche, les horaires sont fixes, ils mangent et vont à la sieste tous en même temps, font les activités ensemble.


Dernière édition par le Sam 13 Oct 2007, 09:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Ven 12 Oct 2007, 12:06

Wouaouw!!!! Quelle discussion passionnante, j'adore... cheers


Pfff, mais comme Marion je trouve que ce n'est pas facile d'intervenir après tant de pages d'échanges... Neutral

Alors je vous préviens si je me lance ça risque d’être un discours fleuve… What a Face Mr.Red Mr. Green

Enormément de choses très intéressantes ont été dites et je dois avouer que je pense que le regard de Gaëlle est très sage... (comme d'hab.! Wink ).
J'ai quand même été touchée par tous les points de vue et je suis triste que Gladys d’une part et certaines instits du forum d’autre part aient été blessées, c'est dommage... Confused

On a pratiquement toutes été confrontées un jour ou l'autre sur le forum, directement ou indirectement, à une situation d'incompréhension... Je me dis que peut-être cela peut nous conduire collectivement et progressivement à une certaine "maturité" dans l'usage du forum... Je pense que nous avons pour l'essentiel d'entre nous toujours essayé de faire preuve de respect, ce qui pose problème à mon sens ce n'est pas le respect, je pense que nous en avons toutes les unes envers les autres (sinon on seraient pas toujours les mêmes là à échanger depuis des années maintenant !!!), non ce qui nous joue parfois des tours c'est la brutalité qui peut être ressentie face à des propos et jugements contradictoires énoncés sans diplomatie... Mais c'est un réel problème que nous avons là : c'est le problème que pose un nouveau moyen de communication qui impose la distance de l'écrit mais sans le recul de l'écrit du fait de la rapidité des échanges... c'est vraiment pas évident... peace
Bref! Une fois de plus on met le doigt sur un sujet important et cela rend la discussion sensible…Good Good Good

Je comprends le sentiment de Gladys pour avoir traversé les mêmes questionnements avec Martin, j’ai fait un certain chemin depuis et je pense qu’il faut un certain temps pour le faire. Pour résumer mon expérience : j’ai à peu près toujours été convaincue que mon enfant n’était pas précoce mais seulement vif, curieux, pressé et placé dans un environnement très favorisant, mais j’ai quand même douté à des moments et la discussion avec des mamans de « vrais » enfants « précoces » m’a permis de faire la part des choses et je m’en suis sentie tout de suite beaucoup mieux ! Maintenant, je pense qu’en tant que maman on a soif de voir nos enfants progresser et qu’on manque parfois de recul… J’ai éprouvé un grand plaisir à voir Martin avancer dans ses découvertes et j’alimentais un maximum sa curiosité, c’était un grand bonheur et j’avais peur qu’il s’ennuie à l’école comme toi Gladys et je ne voulais pas qu’il soit freiné dans sa progression personnelle. Mais j’ai vite compris qu’il était très délicat de parler de tout ça avec les instits qui vous regardent rapidement de haut (pas tous heureusement !) avec un air de dire « voilà encore une fêlée qui veut absolument faire sauter des classes à son pauvre gamin… » confused
Côté lecture, j’ai répondu à ses questions dans la mesure du raisonnable (il m’est arrivé de lui dire « non Martin c’est trop compliqué ça encore, tu verras ça plus tard à l’école ») notamment parce que je pense que ce n’est pas à moi de lui apprendre à lire, mais aussi parce que j’avais peur de faire des erreurs pédagogiques et également parce que je ne voulais pas qu’il soit mis en difficulté par la confrontation de 2 approches différentes (école/maison). Bref, j’ai quand même répondu à ses questions style « qu’est-ce qui est écrit là maman ? – il est écrit CAFE – ah bon alors C et A ça fait CA ? – oui c’est ça – et F et E ça fait FE alors ? – tout à fait… ». Plus petit, il m’est arrivé aussi de lui faire faire des « fiches » type entoure l’intrus, relie les paires, etc parce qu’il adorait ça (c’était comme un jeu) et qu’il m’en réclamait sans arrêt… mais cela ne fut que sur une période… c’était venu par un cahier de maternelle que je lui avais proposé parce qu’il ne fréquentait pas l’école de manière assidue sur toute l’année au Vietnam en petite section, donc je m’étais dis que ça pouvait « compenser » et ça lui plaisait tellement que j’allais chercher des fiches sur le net ou je les confectionnais moi-même pour alimenter sa demande…
Mais, je pense que si tout cela part d’un bon sentiment, il faut être très vigilant car parfois, en répondant à la demande de nos enfants, on peut peu à peu glisser vers un processus où l’enfant finalement demande toujours plus pour sentir toujours plus la fierté de ses parents… je sais pas si je suis claire…

Bref ! Je voulais juste essayer de dire à Gladys que je la comprends très très bien, et que je l’invite à continuer à se poser des questions et à réfléchir et écouter les autres… car tout n’est pas aussi simple que ça en a l’air…

Maintenant, « côté instits instit », je voulais dire que je comprends aussi ce sentiment que les propos critiques sur les enseignants ne sont pas faciles à encaisser quand on est enseignant… on a beau pas chercher du tout à faire du corporatisme, concrètement on se sent faire partie d’un corps et on est touchés par les propos généraux négatifs qui peuvent être tenu sur ce corps… Pourtant, on sait très bien que tous les profs ne sont pas géniaux, qu’il y a de gros cons chez les profs, comme il y en a dans tous les corps. Ca m’a rappelé une petite phrase toute bête sur les conseillers Anpe qui m’a touchée alors que primo je ne fais partie de ce corps que de manière provisoire et en gardant ma distance et deuxio je sais très bien qu’il y a de gros cons parmi les conseillers mais que cela ne m’empêche pas moi (comme beaucoup d'autres) de le faire avec humanité et conscience, donc je ne devrais pas me sentir touchée par un propos négatif sur les conseillers Anpe et pourtant… pendant qqs minutes… Bref, ce que je veux dire c’est que là aussi faut savoir prendre du recul… Moi j’ai un immense respect A PRIORI pour les gens qui font le métier d’enseignant, je trouve cela formidable et admirable, mais je dois bien reconnaître qu’il y a de gros cons qui se retrouvent à ces fonctions (et même tout fraîchement sortis de l’école, ayant soit disant appris la pédagogie différenciée !!! je peux vous en parler !!! rambo ). Dire cela n’est pas dénigrer tous les autres enseignants qui font un boulot magnifique ! Et en tant que parent on est confronté à cette difficulté de confier nos enfants à des profs qui ne nous conviennent pas et ne conviennent pas à nos enfants… on ne peut pas nier la difficulté de cette réalité!

Voilà en gros ce que je voulais dire comme ça à brûle pour point en réaction à toutes ces pages lues…

Juste une dernière chose… Le fait d’avoir un 2me enfant fait beaucoup évoluer l’approche qu’on peut avoir de tout ça aussi… D’abord parce qu’on se rend compte qu’on ne fait pas du tout pareil avec le 2nd (c’est impressionnant à quel point les « savoirs » acquis par Félix ne viennent pas de moi, mais bien plus de la crèche, de son grand frère et de lui-même par imprégnation… à côté de Martin qui avait appris beaucoup de choses à travers moi !) et ensuite parce qu’on décentre aussi un peu l’attention qui est tellement forte sur le premier (en grossissant un peu le trait, on peut dire que le premier se vit comme le centre du monde, tout le monde le regarde grandir au microscope et le félicite !) attention qui peut devenir pernicieusement sans même qu’on s’en rende compte un pression (je crois être un peu responsable, même si c’est aussi une question de caractère, de cette pression intérieure que ressent Martin quand il se sent moins à l’aise que d’habitude, comme l’année dernière, pour schématiser, je me dis que j’ai été tellement « fière » de ses progrès qu’il doit avoir terriblement peur de me décevoir… donc prudence…).

Bon allez j’arrête mon haut débit là ! blabla blabla blabla blabla blabla blabla

Bravo, si vous avez tout lu applaudit
Revenir en haut Aller en bas
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Ven 12 Oct 2007, 14:05

Audrey, on voit que tu as beaucoup de recul sur tout ça ; je trouve que tu as bien "analysé" les choses et tout ce que tu as écrit est très intéressant. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Ven 12 Oct 2007, 18:40

Embarassed ben de rien... merci à toi Blandine...
Après le problème c'est que dans le quotidien, mon recul... il recule!!! Laughing
Mais c'est vrai que mon expérience personnelle m'a conduite à ma poser pas mal de questions (tout comme Annem je pense) et que ces questions-là me passionnent, c'est pour cela que j'ai voulu passer ce concours aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Ven 12 Oct 2007, 18:47

Merci Audrey de tout mon coeur, je me sens comprise à travers tout ce que tu as écrit:wink: Merci, merci d'avoir pris le temps d'écrire tout ça.

D'abord sur le problème du forum, de ces échanges trop rapides, de ce que j'ai pu ressentir lors de cet échange avec les autres. Je n'ai pas réussi à me faire comprendre et j'ai préféré m'éloigner. Le fait est que je n'y arrive pas Rolling Eyes Wink J'ai eu une immense envie de me retrouver devant un café à papoter de tout ça avec vous toutes.......et je suis persuadée que ça m'aurait moins touchée.

Ensuite tu as tout a fait compris ce qui se passait dans ma tête par rapport à Maelle, sauf que tu arrives à mieux l'exprimer je crois.

ET pi.....ben je n'en ai pas un 2eme, alors je focalise surement dessus, ça aussi je l'ai bien compris.

Merci Audrey.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Ven 12 Oct 2007, 19:05

Je suis vraiment contente Gladys de ta réponse... je suis rassurée, ça me chiffonnait... je suis très contente de la façon dont tu prends ce que j'ai pu écrire... vraiment!
Je suis certaine en effet que toutes autour d'un café la discussion aurait été différente... et oui c'est parfois extrêment frustrant le forum, mais c'est tellement riche en même temps... on a du mal à s'en passer!
Je suis tout à fait certaine que tu vas trouver peu à peu tes réponses et que Maëlle trouvera toujours un équilibre entre ce qu'elle peut prendre à l'école et ce qu'elle peut trouver à la maison... bisous


Parenthèse : les instits, vous ne trouvez pas choquant que l'on puisse trouver des méthodes de lecture (type Bauscher, mais finalement peut importe lesquelles) dans un simple petit Intermarché, entre les promotions jardinage et les fournitures scolaires???!!! Moi ça me hérisse le poil et j'imagine très bien les dégâts que peuvent faire ainsi certains parents en voulant bien faire... d'ailleurs j'en avais parlé avec une instit de CP avec qui j'avais fait un stage et elle confirmait... Qu'en pensez-vous? J'en suis à me dire que cela devrait être interdit de vendre ça en dehors d'un rayon spécialisé de librairie moi!
Revenir en haut Aller en bas
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Ven 12 Oct 2007, 19:29

Odré a écrit:


Parenthèse : les instits, vous ne trouvez pas choquant que l'on puisse trouver des méthodes de lecture (type Bauscher, mais finalement peut importe lesquelles) dans un simple petit Intermarché, entre les promotions jardinage et les fournitures scolaires???!!! Moi ça me hérisse le poil et j'imagine très bien les dégâts que peuvent faire ainsi certains parents en voulant bien faire... d'ailleurs j'en avais parlé avec une instit de CP avec qui j'avais fait un stage et elle confirmait... Qu'en pensez-vous? J'en suis à me dire que cela devrait être interdit de vendre ça en dehors d'un rayon spécialisé de librairie moi!

je suis d'accord, c'est n'importe quoi ... d'autant plus qu'on a tendance à cautionner ce qu'on trouve en supermarché, du genre : "tiens, ils vendent ça ici ? alors, c'est que ça doit être bien ..."; ça me fait penser à 2 anecdotes :
- la première, c'est quand je faisais de l'animation l'été en centre de loisirs maternel ; une petit garçon de 5 ans qui allait passer au cp à la rentrée arrivait tous les jours avec un espèce de cahier de vacances, et il en faisait pendant l'accueil, le moment des "jeux libres"; sa maman lui disait avant de le laisser : "travaille bien mon chéri" pale A l'époque, on n'avait rien dit à la maman (pas trop notre rôle non plus ...) si ce n'est que dès que la mère était partie, on disait au gamin "va jouer".
- la deuxième, c'est à propos du fils d'une amie; il a le même âge que Déborah; cet été , je passe chez elle , mais il n'y avait que la mamie qui le gardait; sachant que je suis instit, elle me montre des cahiers pour les petits (le genre de trucs qu'on trouve dans les supermarchés, avec les coloriages) et me dit que Maxime adore en faire; là, elle me montre les cahiers en question, ce sont des cahiers d'écriture ! affraid ; elle me montre une page avec des "L" en cursive et me dit: "ça il n'y arrive pas bien"; je lui ai répondu que c'était normal, qu'il était bien trop petit, etc. Et je lui ai aussi dit que tout ça, il allait l'apprendre à l'école... Rolling Eyes J'avais vraiment l'impression qu'elle voulait le pousser, pour qu'il soit en avance. Et pourtant le petit est demandeur ...

Je ne raconte pas ça pour vous les mamans du forum car j'ai bien compris que vous faisiez la part des choses mais voilà les dérives que ça peut amener quelques fois ...
Revenir en haut Aller en bas
Laurence
super détective


Nombre de messages : 16591
Age : 38
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Ven 12 Oct 2007, 20:28

et oui, on finit par tomber dans l'abus

ce n'est pas parce que c'est dans un livre de supermarché que c'est au programme ... et même si c'est une super méthode, c'est pour l'école ... (même s'il faut bien sûr un accompagnement à la maison, mais je dis bien accompagnement, on travaille main dans la main pas les uns contre les autres)

Audrey, merci pour ce "haut débit"

Gladys, contente que tu sois revenue dans la discussion :amore:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Sam 13 Oct 2007, 10:02

Je vais souvent lire le blog suivant, et le sujet y a été aussi abordé:

http://avancer.canalblog.com/archives/2007/10/04/6431026.html
Revenir en haut Aller en bas
Nanoue
Vachement fan de Marcel


Nombre de messages : 5121
Age : 37
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Sam 13 Oct 2007, 12:54

cette discussion est très longue à lire mais très intéressante.
ce n'est pas facile de connaitre la limite entre repondre à son enfant et le pousser. comme tu dis Audrey, il ne faut pas que l'enfant soit demandeur pour faire plaisir à ses parents. je me pose cette question quasiment tous les jours avec Louison. parce qu'on voit les degats dans certaines famille où les parents poussent littéralement leurs enfants pour qu'ils soient les meilleurs. mon zhom en a une dans sa classe et ce n'est pas facile à gérer et ça commence à bloquer. la maman demande carrement le programme de mon mari pour commencer à la maison, là elle va lloin. bref

Gaelle je voulais te dire que je comprends totalement ton ressenti par rapport à tes collègues. je suis assistante d'éducation dans un collège et je le vois presque tous les jours (des profs qui "cassent" les élèves). on a un public d'élèves en difficulté, très peu vont en seconde, ils partent tous en maison familiale ou apprentissage mais avant de opuvoir y aller ils sont collège et s'ennuient parec qu'ils ne suivent pas. ceci etant je suis dans un collège où la direction s'investit opur eux et leur amenage des solutions. et il faut dire qu'il y a 1 prof (grande gueule) qui fait une formation opur etre le referent des jeunes en difficultés qui fait avancé les choses et pose les problèmes tout haut (quitte à s'en prendre plein la figure), j'apprend beaucoup avec lui. ceci pour te dire que je te comprends et que si vous n'etes pas plusieurs à vouloir y remedier ce n'est pas facile à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Sam 13 Oct 2007, 13:06

Gaëlle et Manon a écrit:
Je vais souvent lire le blog suivant, et le sujet y a été aussi abordé:

http://avancer.canalblog.com/archives/2007/10/04/6431026.html

dans le lien mis par gaëlle, la responsable du blog (maman qui est à fond dans le trip allaitement et qui a déscolarisé son fils, je tiens à le préciser) a mis un extrait du texte de Bruno Giuliani, ex prof de lycée, sur l'Education : http://www.nouvellescles.com/dossier/Ecole/Giuliani.htm

L’enseignement réussit surtout bien lorsqu’il procure à l’élève une joie d’apprendre : joie d’augmenter son savoir et son savoir-faire, d’accroître son autonomie, de devenir meilleur, plus estimable, plus vivant. C’est la leçon qu’on peut tirer de l’extraordinaire expérience pédagogique du petit Arthur relatée dans « mon école buissonnière » : un enfant normal apprend tout très vite quand il travaille dans l’amour et la joie : stimulé par ses parents, Arthur a eu son bac à 11 ans et une licence de math à 13 sans aller à l’école, avec beaucoup d’équilibre et de bonheur. "


ce à quoi une maman répond :

Le dernier témoignage me gène parceque je n'ai jamais croisé d'enfant stimulé par ses parents qui soit vraiment épanoui et correctement construit.
C'est une donnée à laquelle je fais très attention avec mes enfants: ils sont intelligents et ont vraiment soif d'apprendre, je sais que je pourrais leur en donner plus à apprendre, que j'aurais pu en les instruisant à la maison leur apprendre plus de choses, plus vite. Mais ça aurait été au détriment de leur enfance, de leur imaginaire, etc...


ben voilà... c'est exactement le même genre de réflexions que je me fais... Rolling Eyes

j'édite : un gamin de 13 ans avec une licence de maths, il va faire quoi ???
il va aller chercher du boulot à l'étarnger puisqu'en France, le travail n'est pas légal avant 16 ans. ? ou il va enchainer sur un doctorat ?
et d'avoir un doctorat à 15 ans, ça va lui apporter quoi ? des fleurs ? des récompenses ? des diplomes à accrocher sur les murs ? ou ça va faire pavaner les parents ?
et sa vie sociale ? elle en est où ? quand on a une licence de maths à 13 ans, on ne traîne pas avec des enfants normaux qui sont en 4ème (ben oui, j'imagine que la discussion ne doit pas être facile à conduire vu les écarts de maturité intellectuelle). mais enfin, quand on a 13 ans, on en traîne pas non plus avec des personnes de 21 ans...
donc on reste à la maison, entouré de l'amour de papa et de maman ? ça doit être ça. Rolling Eyes

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Laurence
super détective


Nombre de messages : 16591
Age : 38
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Sam 13 Oct 2007, 13:19

merci Véro pour cet extrait très intéressant tout comme tes commentaires...

il faut rêver ... ça fait du bien ... il faut grandir progressivement
Revenir en haut Aller en bas
vivi
Mignon champignon


Nombre de messages : 6236
Age : 36
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Sam 13 Oct 2007, 13:51

Je débarque juste ici (vraiment trop de travail cette semaine!!), et je découvre cette discussion. Je trouve tout ca tres riche et instructif. Et comme ca a déjà été dit, pas facile d'intervenir à ce stade là, apres 5 pages de discussion. Juste pour dire mon point de vue, personellement, je ne souhaite pas à ma loutre de savoir lire et etre en avance sur quoi que ce soit. Encore une fois, peut etre que je transpose mon propre vécu sur elle, mais c'est difficile de faire autrement. Moi, j'ai appris à lire à 4 ans, toute seule. Personne ne m'avait appris, mais je vivais dans une famille de profs, plongés tout le temps dans leurs bouquins ou dans une quelconque discussion intelectuelle, du coup je posais des questions....et un apres midi alors que je m'ennuyais parce que tt le monde faisait la sieste, j'avais pris un livre en me disant "pff dommage que je ne sais pas lire, ca m'occuperait", et là j'avais regardé un peu mieux les caractères, et je m'étais rendue compte que....je comprenais. Je me suis ensuite exercée sur plein de livres et à meme pas 4 ans et demi je savais parfaitement lire en 2 langues et 2 alphabets. Je n'en avais parlé à personne au début parce que je sentais que qq part, on me désaprouverait...mais j'avais commencé à m'exercer à écrire, chose extremement frustrante car je n'y arrivais pas (trop maladroite). Mais bon, les choses avaient suivi leurs cours et au moment d'entrer au CP (ce qui, en Yougo, se faisait à 7 ans!), je savais parfaitement écrire, lire, compter et faire les opération mathématiques de base. Et bien les filles, j'en ai bavé. Au CP et meme avant en maternelle. J'ai ttout d'abord prétendu ne pas savoir lire du tout, pour etre comme les autres. Et puis, comme ca a fini par se voir, ce qui devait arriver est arrivé, les autres enfants m'ont mise à l'écart, j'étais la fayotte de service. Alors je me suis acharnée à casser cette image, en faisant 2 fois plus de provoc, en faisant expres d'avoir des mauvaises notes. Résultat : j'étais la bete noire des instits qui devenaient dingues de mon insolence, mes camarades ne m'apprécianet pas plus, et en plus je me faisais copieusement disputer à la maison. Apres le CP, je suis arrivée en France, ou j'ai passé d'abord qq mois à apprendre la francais, puis à la rentrée suivant on m'a collé directement dans la classe qui correspondait à ma classe d'age, le CM1, autant dire que je ne 'avais pas fait ni de CE1 ni de CE2. Et pourtant, j'étais tjs dans les 5 premiers en CM1....quand ca s'est su, je suis devenue là encore la super intello à mépriser (j'étais en ZEP, alors bon, encore pire!) et je me suis mis à franchement detester l'école et à me déinteresser de tt ce qui m'entourait, je suis devenue en qq années totalement associale et relativement mauvaise à l'école, à force de solitude et de je m'en foutisme. Bref, un parcours affreux, que de mauvais souvenirs. Et qui se ressent meme maintenant, car comme durant toute ma scolarité et mes études, je n'ai jamais ni fait mes devoirs, ni appris aucun cours, et aujourd'hui j'ai des énormes difficultés à me concentrer sur un travail, voire à le faire tout court quand par ex je suis chez moi, impossible, je me colle devant un dvd, ou je lis. C'est tres handicapant, au final. J'accumule du retard sur des dossiers, je me fais engueuler....comme au bon vieux temps.... Rolling Eyes Je ne souhaite absolument pas un truc pareil pour ma fille. Je prefererais qu'elle soit en phase avec les connaissances et les centres d'interet de sa classe d'age. Qu'elle apprenne à lire au CP en meme temps que ses camarades. Qu'elle ne s'ennuie pas à l'école au point de laisser tomber tout effort intellectuel....
Ah, c'est l'heure de ma manipe (je suis au boulot, là, à propos de me concentrer, hein! j'ai une publi à écrire alors je suis venue ici comme un jour normal de la semaine, à faire des manipes et bosser, comem ca, pas de tentation de faire autre chose...encore que , ca fait 40 min que je suis sur le fofo...pas bien!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Gaëlle
Maman des trouspinettes


Nombre de messages : 6463
Age : 38
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Sam 13 Oct 2007, 16:34

Je suis allée vite fait sur le blog donné par Gaëlle...Moi personnellement des mamans comme ça me font peur...Comment peut-on penser être le seul être nécessaire et indispensable à l'enfant?? Pour un nourrisson oui bien sûr, la maman est la plus apte à comprendre son enfant, à répondre à ses besoins mais à 5 ou 6 ans...Descolariser son enfant et lui faire classe est pour moi une solution à éviter: quelle confusion on entretient au niveau des positions de chacun, du rôle de chacun: affectif, connaissances intellectuelles, tout est mélangé. Et puis il manque à mon sens un élément primordial pour le développement d'un enfant: l'apprentissage avec les autres. On s'enrichit autant de la présence des autres que de ce qu'on nous enseigne... Rolling Eyes

Bref, je n'ai lu que rapidement mais les arguments que cette mère avancent me font froid dans le dos et m'interrogent beaucoup sur sa propre capacité à laisser son enfant être différent d'elle, indépendant.

Gladys, je suis contente que tu reviennes dans la discussion, ùais j'avais l'impression que ce qu'a pu dire Audrey, nous l'avions déjà dit différemment. Mais comme elle l'a dit, la communication sur le forum est compliquée et a ses propres codes, qui entraînent parfois des incompréhensions douloureuses.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Il y a plus de volonté qu'on ne croit dans le bonheur."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Aujourd'hui à 03:49

Revenir en haut Aller en bas
 
pédagogie : rôle des parents et de l'école
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment trouver le+ de mes arrieres grands parents
» Magazine Parents
» Comment se préparer à devenir parents( humour!!)
» Braderie puériculture de Simplement Parents le 6 mars
» Poussette qui se plie avec hamac face parents, avec guidon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: ETRE UNE MAMAN VIOLETTE :: bébé et enfant au quotidien-
Sauter vers: