LE FORUM VIOLET



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 pédagogie : rôle des parents et de l'école

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Sam 13 Oct 2007, 18:22

Gaëlle a écrit:

Gladys, je suis contente que tu reviennes dans la discussion, ùais j'avais l'impression que ce qu'a pu dire Audrey, nous l'avions déjà dit différemment. Mais comme elle l'a dit, la communication sur le forum est compliquée et a ses propres codes, qui entraînent parfois des incompréhensions douloureuses.


Audrey est passée par les mêmes questionnements que je traverse en ce moment. Elle décrit très bien comme peut le faire Anne ce que je ressens en ce moment.

Je n'ai jamais pensé que ma fille était "précoce". Je n'imaginais pas un instant qu'en écrivant tout ça, je serais mise tout de suite dans le panier "mère chiante qui pousse sa gamine.....Pov gamine!!!!! " Evil or Very Mad Evil or Very Mad


C'est vraiment terrible car j'ai eu Carelle au téléphone, elle m'a juste dit qu'elle avait ressenti la même chose que Blandine en me lisant, et bien ça ne m'a pas fait monter l'adrénaline pour autant! Comme quoi, je crois que je préfère les relations "en vrai"!!!

Le truc c'est que étant entourée d'enseignants, et bien je sais très bien où est la limite à ne pas "dépasser". Mais "ne faisant pas partie de la bande", il ne faudrait pas que je l'ouvre trop!!!!!!! Alors c'est ce que je vais faire!

Je me suis pris une bonne claque, pas de soucis pour que ça me reprenne!!!!!! Ce sujet étant très sensible chez moi, je resterai sur mes gardes, car ça m'a fait très mal.

Blandine a écrit:

je suis d'accord, c'est n'importe quoi ... d'autant plus qu'on a tendance à cautionner ce qu'on trouve en supermarché, du genre : "tiens, ils vendent ça ici ? alors, c'est que ça doit être bien ...";

Ce genre de cahiers d'exercices que ma mère appelle "consommables" est une des causes de conflit avec ma BM. Elle en a acheté à Maelle alors qu'elle la gardait l'an dernier l'après midi. Je l'ai surprise en train de "faire travailler" Maelle. Elle lui faisait faire le cahier et puis en plus elle voulait que Maelle reconnaisse les lettres de l'alphabet. Elle lui écrivait "Maman", "Papa" et "Maelle" sur une ardoise. Je lui ai dit que Maelle était trop petite, elle avait 2 ans et demi et franchement avait d'autres choses à faire. ET surtiut que ça n'était surtout pas à elle de faire ça. Sur le cahier il y avait marqué "tout le programme de la petite section". Et j'ai halluciné quand j'ai vu qu'il fallait que l'enfant reproduise des chiffres et lettres affraid

IL y a 2 semaines, alors qu'elle allait encore la chercher à l'école, elle avait mis dans le sac à dos de Maelle un cahier avec un cd pour apprendre l'anglais affraid affraid affraid et je me suis encore plus fachée......Ah ben oui, mais selon elle ce n'est pas lui rendre service......non mais je rêve.......

Qu'en est-il d'ailleurs? En quelle classe est-ce que l'anglais est enseigné maintenant?


Dernière édition par le Sam 13 Oct 2007, 19:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Sam 13 Oct 2007, 20:11

ce post à l'air d'être passionnant il faudrait que je l'imprime pour réellement tout lire

gladys tu as confiance et tu donnes confiance à maëlle pour aller de l'avant :love: ne doute pas de tes capacités de maman c'est une belle relation que tu as avec elle (par contre carton rouge pour BM)

bon je sais pas si cela à été abordé mais comme dans tout metiers il y a des bons et de m'en foutiste et un instit peut prendre en grippe aussi son enfant comment aider l'enfant à avancer sans le facher avec le système scolaire (je pense que annem et audrey on rencontré ce cas là l'année derniére) (blandine tu parles qu'un changement est possible mais à quel prix pour l'enfant Rolling Eyes )

par contre j'ai comprit une chose sur la scolarisation de lana, elle est aussi TRES demandeuse sur les explications et parfois il faut être tres patient car ça fuse de question mais à l'école elle est en recul Shocked car elle a un caractére tres observateur (pour celle qui était présente vous vous souvenez du caractére de papa au pic nic 2006 en retrait et observateur c'est le même caractére c'est peut être pour ça qu'ils ont du mal à s'entendre What the fuck ?!? bon je dévie )

j'ai demandé le cahier de vie ou à l'aide des photos et avec lana on a expliqué le baptême de son petit frére et celui de son petit copain (2 dans le même mois ça marque ) on a même mis une photo où elle danse et la maîtresse m'a dit avoir été trés étonnée par sa façon d'expliquée et son language Shocked
donc je pense que la maîtresse (je peux me tromper ) étais déjà rentré dans un jugement et il faut que je developpe un max ce genre d'initiative pour permettre à lana de s'exprimer

enfin là je rentre aussi peut être dans le travail de l'école ?
Revenir en haut Aller en bas
petitesouris
Purple Rose


Nombre de messages : 4583
Age : 42
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Sam 13 Oct 2007, 20:40

Tiens donc! Je retrouve Rose quand tu décris Lana!! Elle est très vive et demandeuse à la maison et à la nursery il lui faut beaucoup de temps avant d'entrer dans le groupe et s'exprimer!! J'ai même remarqué ça quand on va au groupe elle a toujours au moins 1 bonne demie heure d'observation des lieux et des personnes avant de se détendre pour jouer (bien souvent seule mais c'est l'age).

Nous aussi on a une sorte de cahier de vie et cela favorise pas mal la communication.Les dames m'ont même demandé de mettre des choses ayant attrait à la maison (évènements particuliers , choses que l'on peu aborder..) Je trouve ça super!
Je pense pas que tu entres dans le travail de l'école, si cela permet à Lana de s'exprimer.On commence par des sujets de la maison et on dévie sur ceux de l'école...et vice versa..
Revenir en haut Aller en bas
Tanaquil
Reine de la culotte fantôme


Nombre de messages : 2799
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Sam 13 Oct 2007, 21:19

quelle discussion passionnante !! contente de voir que tu es reviendue Gladys ! je n'étais pas intervenue car je n'avais pas le temps... je n'en ai tjs pas d'ailleurs...
bon, je me retrouve dans ce que dit Audrey...
Clélie est une petite fille curieuse, qui a besoin de comprendre les choses, qui manipule très bien le langage depuis longtemps etc ... mais j'ai toujours été très réticente à marcher sur les plates bandes de l'école ou alors je demandais tjs avant à l'instit : par ex je me souviens qu'en fin de PS, elle voulait écire des ptits mots à son père (en majuscules, hein, je rassure tout le monde !!!) et il fallait que je lui dicte... moi ça me posait question... comment lui dicter, comment appeler les lettres, etc j'avais pensé passer par la figuration, genre pour le D, la barre avec le gros ventre, B c'est la barre avec les deux ventres, etc. j'en avais discuté avec son maître de l'époque qui m'avait dit qu'on pouvait faire comme ça, oui pourquoi pas et il m'avait vite fait expliqué ce qu'il avait appris aux enfants pour que je ne sois pas en porte à faux... jamais je n'ai souhaité apprendre à lire à ma puce avant le CP, elle m'en a parlé plusieurs fois l'année dernière ou cet été mais je refuse : ce n'est pas mon boulot et je ne sais pas faire !!! donc je lui explique des trucs, je lui lis des hsitoires mais voilà... ça s'arrête là... en revanche, ses deux copines (filles de profs de philo ttes les deux) savent déjà lire car les mamans ont oeuvrés cet été ! je trouve ça dingue... il était question de les changer de classe en début d'année, mais finalement, comme elles ne savent pas écrire en cursive etc bah elles st restées au CP, et elles ont des lectures à faire en plus à la maison... bref !
par ailleurs, le fils d'un très bon ami (ils st ts les deux profs de lettres) est diagnostiqué "précoce" et ils sont plus inquiets pour lui que sereins... c'est un ptit garçon qui ressentait des angoisses de mort vers 2-3 ans, passionné par l'astronomie et la préhistoire (il connaît toutes les planètes, leur positionnement ,, leurs caractéristiques / les dinosaures etc idem... il veut être astrophysicien ou paleontologue et peut vous expliquer pourquoi...ouch !) et à côté de ça, super anxieux, incapable de faire les exos analogiques à l'école où il s'ennuie à mourir et a du mal à se concentrer... le voilà en CP, il sait lire depuis longtemps (comme vivi il a appris tout seul !) et c'est pas la joie !...
enfin, comme audrey, je suis moi aussi impressionné par ce que prennent comme infos les seconds... un exemple : je me souviens avoir joué avec clélie à lui "apprendre" (c'est pas tout à fait le bon terme, parce que c'était tjs très ludique ou au détour de la conversation) les couleurs vers 2-3 ans et si elle reconnaissait bien les couleurs primaires, les autres boaf... bah antonin (à 2ans et demi) a une connaissance plus fine des couleurs (rose / mauve / marron / bleu clair etc) alors que je n'ai rien fait !!!! dingue ! et au niveau manipulation, modelisme (ce qu'il monte en gros légo, en clipo etc) il m'impressionne !
bref...
ne devançons rien surtout ... laissons les nous guider ! et ne confondons pas notre désir de transmettre, notre soif de je ne sais quoi , (notre angoisse ?? aussi peut être) avec leur curiosité...
je pense -comme Gaëlle- qu'il faut leur laisser le temps d'être des enfants !! et comme Véro, je pense que l'école -si imparfaite soit elle, si humains et donc si imparfaits soient les maîtres- a un rôle à jouer !
bon bah moi aussi: blablablabla...
bonne nuit !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alabridansmachambre.com
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Sam 13 Oct 2007, 21:19

Syl et Muriel, Déborah est comme ça aussi : elle observe puis agit. D'ailleurs à l'école, elle est encore en phase d'observation en ce qui concerne les apprentissages, tout ce qui est langage; alors qu'à la maison, elle parle très bien, trop même parfois... Pour les trucs psychimoteurs, physiques et sportifs quoi , c'est pareil. Elle doit bcp observer avant de se lancer. Mais bon, c'est l'âge aussi.
Citation :
la maîtresse m'a dit avoir été trés étonnée par sa façon d'expliquée et son language
donc je pense que la maîtresse (je peux me tromper ) étais déjà rentré dans un jugement et il faut que je developpe un max ce genre d'initiative pour permettre à lana de s'exprimer
Elle a peut-être dit ça parce que elle ne l'avait pas encore entendue s'exprimer alors quand tout d'un coup elle s'est mis à décrire des choses, à faire des phrases, elle a été étonnée. Dans les classes de tout-petits, rare sont les enfants qui s'expriment super bien.

Citation :
Le truc c'est que étant entourée d'enseignants, et bien je sais très bien où est la limite à ne pas "dépasser". Mais "ne faisant pas partie de la bande", il ne faudrait pas que je l'ouvre trop!!!!!!! Alors c'est ce que je vais faire!
Shocked scratch
Citation :
Je me suis pris une bonne claque, pas de soucis pour que ça me reprenne!!!!!! Ce sujet étant très sensible chez moi, je resterai sur mes gardes, car ça m'a fait très mal.
re Shocked Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Sam 13 Oct 2007, 21:55

Blandine a écrit:

Citation :
Le truc c'est que étant entourée d'enseignants, et bien je sais très bien où est la limite à ne pas "dépasser". Mais "ne faisant pas partie de la bande", il ne faudrait pas que je l'ouvre trop!!!!!!! Alors c'est ce que je vais faire!
Shocked scratch

je parle des enseignants dans ma famille. Je veux dire que à l'avenir je ferai attention à ce que je dis ou écris sur le sujet dont nous parlons dans ce post afin de ne plus passer pour la chieuse de service.
Citation :
Je me suis pris une bonne claque, pas de soucis pour que ça me reprenne!!!!!! Ce sujet étant très sensible chez moi, je resterai sur mes gardes, car ça m'a fait très mal.
re Shocked Neutral
J'ai été blessée par ce qui s'est écrit dans ce post, la prochaine fois je tournerai ma langue 7 fois dans ma bouche avant de dire des choses qui peuvent choquer ou être incomprises parce que ce sujet me touche beaucoup et que j'ai du mal à traduire par écrit ce que je pense.

c'est plus clair Blandine?
Revenir en haut Aller en bas
VeroV
Tata Hard Rock!


Nombre de messages : 16218
Age : 42
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Dim 14 Oct 2007, 08:37

Vivi, j'ai trouvé très intéressant ton témoignage (alors tu es une surdouée, Razz petite cachottière ! hehe ) et je fais aussi la différence entre l'enfant précoce qui apprend seul et l'enfant (très) éveillé que les parents poussent toujours plus derrière.

dans les deux cas, l'enfant est en souffrance. dans le deuxième cas, si on avait moins mis la pression à l'enfant, il aurait peut être eu une enfance plus heureuse et plus sereine.

en fait, si vous relisez bien TOUTE la conversation, TOUTES, nous trouvons notre enfant super éveillé, super curieux, super demandeur, sachant déjà plein de choses, tous nos bibous parlent déjà honorablement, certains savent écrire leur prénom ou des mots bien avant la moyenne d'âge : que ce soit Gladys avec Maëlle, Muriel avec Rose, Tanaq avec Clélie, Annem avec Ethan, Gaëlle avec Jeanne, Blandine avec Déborah, Syl avec Lana, Laurence avec Julie... ou même moi avec Faustine. Mr. Green

si on réfléchit bien, ça en ferait un paquet d'enfants précoces, hein.... affraid

et sur le lot, ben, y en a peut être même pas un seul. geek

nos enfants sont éveillés parce qu'ils sont les premiers de la fatrie ou enfanst uniques et que nous nous en sommes beaucoup occupés, ils ont toujours été sollciités, écoutés...
mais de là à dire qu'ils sont plus doués que les autres et qu'il faut cultiver leurs avances à tout prix... je me refuse à dire une telle chose de ma fille (et pourtant, si je devais comparer les compétences de ma fille justement avec celles de mes élèves de MS, je pourrais le dire et le justifier : sur mes 14 MS, seulement 4 reconnaissent leur prénom en capitales d'imprimerie et 2 commencent à reproduire leur prénom. 8 ne connaissent pas les couleurs primaires. ils ne connaissent pas la comptine numérique au-delà de 7 et n'associent pas le chiffre au numéro. Ma fille qui est elle même en MS, sait reconnaitre son prénom en cpaitale et minuscules d'imprimerie, elle sait écrire son prénom en capitales d'imprimerie celui de son frère papa maman tata, est capable d'écrire un mot quand on épelle les lettres aussi bien sur un feuille avec un stylo qu'en tapant sur le clavier d'un ordinateur, elle sait compter jusqu'à 24 et reconnait les chiffres jusqu'a 10). => quand cet été j'ai préparé ma classe, je me suis basée sur ce que je voyais chez faustine et marius pour élaborer mes progressions et mes exercices d'ateliers puisque je n'avais jamais fait de maternelle et encore moins de MS. ben il a tout simplement fallu rque je ré-évalue le niveau...

mais pour moi, ma fille n'est pas surdouée, elle est éveillée. elle demande je réponds. je pense qu'elle apprendra à lire bien avant le CP car elle a déjà commencé à comprendre ce que les lettres avaient un son et que d'associer des lettres faisaient aussi d'autres sons. mais elle aaprendra toute seule, par déduction. ou elle regardera les chiffres et des lettres. geek je me refuse à prendre un des mes manuels dans mon bureau pour lui apprendre à lire. par contre, si elle me demande comment se lit un mot, comment s'appelle une lettre, je le fais.

je l'ai dit à sa maîtresse, je ne fais pas classe chez moi. elle avait laissé une fiche à faire dans le cahier de vie parce que faustine avait été absente. hé bien non, chez moi, on ne trie pas les lignes ouvertes et les lignes fermées sur une feuille. je veux bien l'aider à construire une maison ouverte (ou fermée) avec des légos, mais c'est tout.

c'est marrant, mais je n'ai jamais demandé à l'instit (ni l'an passé ni cette année) si scoaliremetn Faustine, ça allait, si elle suivait ou si elle connaissait ses lettres, si elle tenait bien son crayon, si elle surcompptait ou non. tout ce que j'ia demandé, c'est si elle était à l'aise dans la classe et à l'école. et si elle écoutait et respectait la maîtresse et les autres.

je crois que au cours de la conversation on a mélangé les propos. comme je le disais en répondant au premier post de Muriel, quand j'ai lancé le débat en répondant à véroR que certains trucs étaient trop scolaires pour être utilisés à la maison, certaines ont tout de suite fait l'amalgame entre accompagner son enfant à la maison en répondant à ses questions, en regardant un livre, un documentaire, en faisant de la cuisine, un puzzle avec lui et les savoirs purement scolaires.

Syl me fait bondir quand elle demande si elle n'entre pas dans le travail de l'école en essayant de solliciter le langage de Lana.
il n'y a pas de compétition entre les parents et l'école. mais encore faut-il que le parent accepte de lacher un peu de son enfnat pour le laisser aller vers l'école. que l'on fasse confiance ou non à l'enseignant, c'est autre chose. c'est difficile d'accepter que l'enfant devienne indépendant de soi, autonome et qu'il puisse apprendre d'autres choses en dehors du giron familial. je le sais, puisque je suis moi même maman. mais il faut les pousser à aller apprendre ailleurs. il faut que les enfants aient leur vie aussi en dehors de nous.

j'ai eu l'an passé une petite fille diet précoce. enfin, selon ses parents surtout.
elle avait appris à lire à 4 ans et demi et savait additionner et soustraire en arrivant au CP.
elle était suivie par un psychiatre depuis plusieurs années parce qu'elle passait par des vagues de dépression très fortes, accompagnées de moment de paranoïa et d'angoisse. elle était anorexique et se contentait d'un quartier de pomme à al cantine le midi. elle avait du mal à avoir des relations harmonieuses avec les copines parce qu'elle voulait souvent être la maîtresse.
bref, au détour d'une réunion avec le psy scolaire, j'ai appris en fait que la gamine, certes, était en avance. mais pas pour les bonnes raisons. c'était une fillette extrêmement angoissée et qui, pour se protéger, pour ne pas à avoir à se retrouver en situation d'échec, anticipait tout. d'où son besoin de savoir lire avant le programme, de savoir additionner avant l'entrée en CP... pourquoi une telle angoisse d'échec ? il aurait fallu aller gratter chez les parents (certes très gentils), mais c'était tellemtn plus simple de dire que leur fille était tout simplement précoce.

bref, je m'égare... drunken


tout ça pour dire... laissons les jouer, laissons les patouiller dans la peinture, jouer à la poupée, faire des tours avec leurs cubes, transvaser de l'eau dans le bain, cueillir des fleurs...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Gaëlle
Maman des trouspinettes


Nombre de messages : 6463
Age : 38
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Dim 14 Oct 2007, 10:20

Je suis complètement d'accord avec tout ce que tu as dit Véro!! C'est un bon résumé de tout ce que nous avons partagé dans ce post je trouve! :D
Jeanne et Faustine en sont exactement au même point au niveau des apprentissages! Jeanne fait exactement ce que tu dis de Faustine. Wink

Je me disais une chose aussi. J'ai l'impression qu'il y a de plus en plus d'enfants qui savent lire avant d'entrer au CP. Je me demande d'où ça vient. J'avancerais volontiers l'hypothèse que les parents font bien moins confiance à l'école aujourd'hui qu'hier et que du coup, ils devancent les apprentissages. C'est une hypothèse, peut-être en avez-vous d'autres hein!
Quant à la précocité je suis évidemment d'accord avec toi Véro, je me suis déjà longuement expliqué là dessus. le pourcentage d'enfats précoces est extrêmement petit et la tendabce actuelle est d'amalgamer les enfants très éveillés et curieux (les bons élèves en somme!!) à des enfants en avance...Je précise pour qu'il n'y ait pas d'ambiguité que je dis cela en général.
Pour la place dans la fratrie, je reste convaincue qu'elle a une importance énorme. Je sais que j'ai fait avec Jeanne des choses que je ne ferai plus avec Clémence ou mon troisième enfant. Je me rends compte aujourd'hui par exemple, que lorsque Jeanne avait 21 mois, comme Clémence aujourd'hui, je me disais que c'était une grande fille. Je crois que je l'ai fait grandir un epu trop vite sur certains points...En plus j'étais enceinte, je pense donc qu'elle devenait déjà LA grande de ma famille...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Il y a plus de volonté qu'on ne croit dans le bonheur."
Revenir en haut Aller en bas
vivi
Mignon champignon


Nombre de messages : 6236
Age : 36
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Dim 14 Oct 2007, 11:07

Juste pour ajouter mon sentiment, ca a déjà été dit mais..
Donc, sur ce fofo, nous avons toutes des enfants super eveillés, top, géniaux. Moi meme, on me dit tres souvent "qu'est ce qu'elle parle bien votre fille!!" omareine (en meme temps, c'est nos petits :amore: , on a bien bossé, hein!). Des enfants qui parlent (peut etre?) mieux que leus camarades, qui sont curieux et eveillés. Soit. Maintenant, je vois aussi autre chose. Sur ce fofo, faut dire ce qu'il en est, le niveau d'éducation est elevé, et on a toutes un aspect assez semblable de notre relation avec nos loulous : on essaye, dans la mesure de nos disponibilités, de passer avec eux du temps de qualité, d'avoir des échanges riches, d'etre à leur écoute, respecter leur rythme....non? De plus, nous memes, nous sommes curieuses, et de ce que j'ai pu voir des photos prises chez les unes et les autres, j'en conclus qu'il n'y a pas que moi qui vis entourée d'un amas de bouquins Mr.Red . Donc, on a des loulous qui grandissent dans un environnement culturel riche, avec des parents cultives et curieux, et qui sont à leur écoute. Ok.
Bon maintenant prenons le cas oh combien courant que je vois autour de moi, la famille où y'a pas un livre (voire pire, les livres et toute forme de culture sont dénigrés, style, les intellos c'est des cons), ou les parents jettent leurs gosses devant la télé toute la journée (avec les charmants dessins animés tres culturels de TFmoins, vous voyez le genre, moi je ne peux qu'etre atterée par certains d'entre eux...), et toute communication passe par des cris, aucun échange entre parents et enfants, sauf le McDo pris en famille un soir sur deux. Exemple parental du meme type : activité preferée = vautrage devant des feuilletons neuneus. Attention, je ne dénigre pas tt ca, hein! moi meme j'apprécie parfois le feuilleton neuneu pour me reposer les neurones apres une dure journée de labeur. Mais bon, vous voyez ce que je veux dire. J'ai plein de copains comme ca, je ne les apprécie pas moins humainement pour autant meme si je désapprouve leurs méthodes d'éducation. Bref.
Bon, ben maintenant, comparons deux loulous à intelligence égale, l'un venant de la famille type 1 (maman-papa profs ou autre du genre, des livres, de la culture, de l'écoute, de la réponse à la curiosité et la curiosité en modèle), et l'autre venant de la famille type2 (les intellos c'est des fayots, un livre? beuh, c'est mieux les feux de l'amour, tais-toi tu vois pas que papa regarde la télé!!). Eh bien, à l'age d'entrée en maternelle, lequel sera plus eveillé? Ou qui aura plus de facilité avec le language? Meme si je pense, ces différences s'estompent avec le temps, au départ, je pense qu'il y a quand meme un écart....enfin, c'est mon avis à 2 centimes.....
Revenir en haut Aller en bas
Blandine
Violette absolue


Nombre de messages : 9323
Age : 37
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Dim 14 Oct 2007, 12:46

gladys a écrit:
Blandine a écrit:

Citation :
Le truc c'est que étant entourée d'enseignants, et bien je sais très bien où est la limite à ne pas "dépasser". Mais "ne faisant pas partie de la bande", il ne faudrait pas que je l'ouvre trop!!!!!!! Alors c'est ce que je vais faire!
Shocked scratch

je parle des enseignants dans ma famille. Je veux dire que à l'avenir je ferai attention à ce que je dis ou écris sur le sujet dont nous parlons dans ce post afin de ne plus passer pour la chieuse de service.
Citation :
Je me suis pris une bonne claque, pas de soucis pour que ça me reprenne!!!!!! Ce sujet étant très sensible chez moi, je resterai sur mes gardes, car ça m'a fait très mal.
re Shocked Neutral
J'ai été blessée par ce qui s'est écrit dans ce post, la prochaine fois je tournerai ma langue 7 fois dans ma bouche avant de dire des choses qui peuvent choquer ou être incomprises parce que ce sujet me touche beaucoup et que j'ai du mal à traduire par écrit ce que je pense.

c'est plus clair Blandine?

ok, c'est plus clair Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Gaëlle
Maman des trouspinettes


Nombre de messages : 6463
Age : 38
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Dim 14 Oct 2007, 12:50

Je ne le trouve pas à deux centimes du tout ton avis Vivi!!
C'est évident que dès la maternelle, et je le regrette profondément, les différences sont déjà énormes entre les enfants, selon leur environnement familial et social...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Il y a plus de volonté qu'on ne croit dans le bonheur."
Revenir en haut Aller en bas
Laurence
super détective


Nombre de messages : 16591
Age : 38
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Dim 14 Oct 2007, 13:12

je ne suis pas suis si sûre que toi que ça s'estompe avec le temps malheureusement ...
j'ai parfois l'impression que ça s'emplifie au contraire
quand on a la soif d'apprendre, on apprend souvent mieux ...

c'est bien pour cela que l'on essaye de donner l'envie d'apprendre à tous nos élèves mais ce n'est pas facile quand on est dénigré par les parents
comment ça j'ai été traitée de conne -ainsi que mes 2 collègues d'ailleurs...- par une mère d'élève devant ses enfants et d'autres élèves sur le chemin du retour à la maison en fin de semaine ... Shocked pale affraid , comment imaginer que son fils ait envie d'apprendre avec moi maintenant? il sait que pour sa mère je suis une conne, qu'elle le crie haut et fort, ne s'en cache pas devant les autres donc pourquoi m'écouterait-il? me respecterait-il ????

et oui, c'est aussi ça la réalité d'une classe, des parents qui éveillent leurs enfants, leur donnent envie, d'autres qui cassent l'école et on a tout le monde dans la même classe ...

c'est un défi à relever (et tous les profs ne sont pas fait pour cela, on est bien d'accord là-dessus ... mais c'est le cas dans tous les métiers...)
Revenir en haut Aller en bas
Gadisse
Docteur de livres


Nombre de messages : 6531
Age : 40
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Dim 14 Oct 2007, 15:16

J'ai trouvé ça, au hasard de mes pérégrinations.

http://www.liberation.fr/actualite/societe/216045.FR.php

Pour faire une bonne scolarité, mieux vaut avoir réussi... sa maternelle
Une étude montre que les chances de parvenir en 6e dépendent surtout du niveau à l'entrée en CP.
Par charlotte ROTMAN
LIBERATION.FR : jeudi 9 novembre 2006

La réussite à l’école primaire dépend davantage du niveau acquis en maternelle que de l’origine sociale. C'est le constat dressé par deux démographes au ministère de l’Education nationale, dans le rapport annuel de l'Insee France, portrait social (1) rendu publique jeudi. Selon eux, les chances de parvenir en 6e l'année de ses 11 ans sont deux fois plus liées au niveau initial en CP qu’à l’origine sociale ou au niveau d’études des parents.

En chiffres, c’est assez accablant : seul un élève sur trois situé dans les 10% des écoliers les plus faibles à l’entrée au CP arrivera sans redoubler en sixième. A l’inverse, la presque totalité des écoliers arrivés au CP avec un bon niveau (parmi les 40 % les plus forts) arrivent au collège sans retard.

L’étude ne tient pas seulement compte de l’âge d’entrée en sixième. Elle décortique également le niveau des élèves. Là encore, les auteurs retrouvent des décalages qu’ils attribuent au niveau des écoliers à leur arrivée en primaire. Il s'appuient sur les évaluations réalisées par l'Education nationale sur un échantillon de 8300 écoliers qui entraient au CP en 1997. Ainsi, un élève parmi les 10 % le plus faibles à l’entrée au CP réussit en 6e 30 items de moins sur 100 en français – et 39 de moins en mathématiques — que l’un des écoliers faisant partie des 10 % les meilleurs à l’entrée au CP. Et ce, à caractéristiques démographiques et familiales comparables. «Les disparités de réussite selon le niveau initial sont en français comme en mathématiques cinq fois plus fortes que celles associées à l’origine sociale», notent les deux auteurs.

Pour autant, ils ne minimisent pas l’influence du milieu social. Ainsi, un enfant d’enseignant réussit 7 items de plus qu’un enfant d’ouvrier non qualifié et 8 de plus qu’un enfant dont le père est inactif. Le niveau des enfants en CP dépend déjà «des influences du milieu familial et de son capital social, économique et culturel et celle de l’école durant la scolarité pré-élémentaire», notent-ils. Tout cela peut entraîner des rattrapages de niveau ou, au contraire, freiner les progrès. Ainsi, parmi les 10% d’écoliers les plus faibles en CP, 27% des enfants de cadres et professions intermédiaires mais seulement 7% des enfants d’ouvriers figureront en 6e, dans la meilleure moitié des élèves en français. A l’inverse: parmi les 10% les meilleurs en CP, 18 % des élèves de familles ouvrières n’atteindront pas la meilleure moitié, contre 3% seulement des familles de cadres. Enfin, les enfants d’immigrés, à un niveau initial en CP comparable, progressent plus en français et redoublent moins

(1) Jean-Paul Caille et Fabienne Rosenwald: Les Inégalités de réussite à l’école élémentaire: construction et évolution, dans France, portrait social, édition 2006.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle
Violette passionnément


Nombre de messages : 2373
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 17 Oct 2007, 09:19

Vivi, ce que tu dis, ça me rappelle un film... Pas vous ?scratch
"la vie est un long fleuve tranquille".... c'était pour la note d'humour !lol!
Beaucoup de choses sont dites, et qui ont trait à l'éducation, à notre rôle de parent, et qui pour une bonne part, doit être d'accompagner nos enfants.
Quand ils sont tous petits, c'est en les sécurisant (en les rendants "sécures" comme disent les québécois), un peu plus tard, c'est en les accompagnant dans leur ouverture aux autres, puis en leur donnant la valeur des apprentissages, le goût de la découverte...
Tout au long du chemin, c'est confiance : leur faire confiance, avoir confiance en eux, pour ne pas faire peser sur eux nos inquiétudes, nos craintes, nos peurs passées ou actuelles. Ils n'en ont pas besoins, Oh non ! Mais bien au contraire, qu'ils puissent aller confiant de l'avant, vers les autres, apprendre, grandir...
Après, même persuadé de tout cela, on fait au mieux... avec ce qu'ils rencontreront en chemin !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Mer 17 Oct 2007, 11:02

ça me chiffone un peu ces stat j'ai l'impression qu'on stigmatise

syl fille d'ouvriers et d'immigrés (ça n'arrange pas mon cas)

d'ailleurs j'ai une anedocte j'ai postulé 5-6 fois à la banque avec mon nom de jeune fille (bien portugais ) et 1 seule fois avec mon nom marital scratch scratch cela aurait dû me mettre la puce à l'oreille concernant les pratiques batman
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pédagogie : rôle des parents et de l'école   Aujourd'hui à 15:59

Revenir en haut Aller en bas
 
pédagogie : rôle des parents et de l'école
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Comment trouver le+ de mes arrieres grands parents
» Magazine Parents
» Comment se préparer à devenir parents( humour!!)
» Braderie puériculture de Simplement Parents le 6 mars
» Poussette qui se plie avec hamac face parents, avec guidon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM VIOLET :: ETRE UNE MAMAN VIOLETTE :: bébé et enfant au quotidien-
Sauter vers: